Des échecs flagrants’: le mea culpa du FMI à propos du sauvetage grec

Le Fonds Monétaire International (FMI) vient de publier un rapport qui avait initialement été estampillé ‘strictement confidentiel’, à la suite de sa révélation par le Wall Street Journal. Dans ce rapport, l’organisation reconnait s’être trompée et avoir sous-estimé les dégâts infligés à la Grèce par la politique d’austérité qu’elle lui a imposée, ce qui s’est concrétisé par des « échecs flagrants ». Il concède que la Grèce ne satisfaisait pas les conditions de soutenabilité requises pour obtenir un prêt, et qu’il a abaissé ces critères pour permettre à la zone euro de gagner du temps et éviter l’éclatement de la zone euro.

Sur les 3 dernières années, les dirigeants du FMI, incluant sa directrice, Christine Lagarde, ont répété constamment que la dette de la Grèce était supportable, et qu’elle pourrait être totalement remboursée à terme. Mais selon ce document, les incertitudes qui entouraient le plan de sauvetage grec étaient si grandes que les officiels du FMI refusaient de s’engager sur cette question.

Le rapport estime que le gagnant réel du plan de sauvetage de 2010 a été la zone euro plutôt que la Grèce, parce qu’il a permis la création du pare-feu permettant de protéger les autres Etats-membres vulnérables et d’éviter la propagation de la crise dans le monde. Une restructuration immédiate, en 2010, aurait coûté moins cher aux contribuables européens, puisque l’argent emprunté a finalement servi à rembourser des créanciers privés et qu’il n’a pas permis d’alléger la dette grecque, mais simplement de substituer de nouveaux créanciers, la zone euro et le FMI, aux anciens créanciers privés. « Une restructuration plus précoce de la dette aurait pu alléger le fardeau de l’ajustement de la Grèce et contribuer à éviter une contraction aussi spectaculaire de la production », indique-t-il.

Le rapport sous-entend également que le FMI s’est laissé influencer par la zone euro, et qu’il a perdu de vue la capacité du peuple grec à accepter les réformes drastiques.

Pire, le FMI reconnait qu’il s’est beaucoup trompé concernant l’évolution de la dette grecque, et qu’il s’est montré bien trop optimiste dans ses calculs concernant l’économie grecque, sous-estimant les difficultés réelles. « Il y a eu (…) des échecs flagrants. La confiance des marchés n’a pas été rétablie (…) et l’économie a été confrontée à une récession bien plus forte que prévu », reconnait le rapport. A la suite de cette politique d’austérité, l’économie grecque n’a jamais regagné la confiance des marchés, et elle a sombré dans une spirale de la récession.

« En d’autres termes, et comme nous l’avons affirmé depuis le tout début, la Grèce n’a été qu’un bouc émissaire pour préserver la viabilité de la zone euro, autrement condamnée, avec un répit de plus de 3 ans accordé uniquement pour contenir la crise et éviter qu’elle ne se répande sur toute l’Europe, au lieu de restructurer très tôt la dette et permettre à la Grèce de quitter la zone euro pour que le pays puisse se soumettre à un rééquilibrage externe basé sur la Drachme. L’organisation, qui n’avait aucune idée sur la manière de procéder, a juste concocté les choses avec un objectif simple : protéger Bruxelles de la réalité. Et pour ce faire, le FMI a manipulé les données, présentant continuellement des prévisions trop optimistes, alors que toutes les réformes en Grèce ont échoué et continuent d’échouer encore à ce jour  », critique le blog Zero Hedge.

Source: Express.be

13 commentaires

  • Musashi Musashi

    Ca sert à quoi le mea culpa du FMI ?

  • Haut-Bit

    Donc si des gens crèvent la dalles et se suicident parce qu’ils n’ont plus rien, c’est dû à leur incompétences et leur trop grande séparation de la vie réelle ?

    Ils devraient être jugés devant la cour pénale internationale pour crime contre l’humanité, car ce n’est pas le seul pays que le FMI affame, pays pour lesquels l’erreur de calcul économique est du coup possible.

    • confucius

      Bonjour,

      Tout à fait d’accord !
      Ces instances, sont dirigés par des criminels, qui devraient être jugés et condamnés à de lourdes peines , après avoir été confisqués de tous leurs biens.

  • chris314

    pfff tellement cynique leur politique de « je te bute et apres ha mince désolé… »
    Vous vous souvenez bien comment la crise en grèce à éclaté :ca avait commencé par les grecs sont les champions de la fraude fiscale et de l’argent au noir puis quelques mois apres le plan de relance (enterrant definitivement la grèce) était arrivé en sauveur… et bien regardez bien ces news :
    http://www.romandie.com/news/n/France_le_dcit_de_l_Etat_se_creuse_en_avril_recettes_fiscales_faibles_RP_070620131117-27-367949.asp

    http://www.romandie.com/news/n/UBSFrance_UBS_mise_en_examen_pour_demarchage_illicite_dev13070620131158.asp

    http://www.romandie.com/news/n/_UBS_va_continuer_a_cooperer_avec_les_autorites_en_France45070620131148.asp

    et voila on va nous faire le meme coup que la grece:

    les autorités vont collaborer…, du coup à la rentrée un rapport va sortir disant que les francais sont champions de l’evasion fiscale, et du coup l’endettement va eclater au grand jour, les comptes suisses francais se seront fait la malle mais on prendra bien soin d’en oublier un ou deux pour servir d’exemple, et du coup tous les francais (ceux qui n’ont pas de compte en suisse biensur)devront se serrer la ceinture à la mode grecque, chypriotte, espagnole, portugaise…

  • do39

    Rien de nouveau sous le soleil ! pour ceux qui suivent les infos depuis mi-2011… Jorion, Delamarche, Béchade, Sannat, en parlent depuis longtemps… La population est mise en coupe réglée au profit des banksters privés avec l’appui des politicards de Bruxelles (n’oubliez pas notre Sarko national) et c’est nos enfants et petits-enfants qui vont régler la note ! Merci l’Europe du fric !
    Vivement une Europe des peuples…

    Mais rassurez-vous ce sera itou pour l’Espagne, le Portugal, l’Italie… et bien entendu pour la France…
    Fumisterie et Foutage de gueule…

    Sans oublier le site Denissto pour qui l’Europe du Nord (anglo-saxonne protestante) a fait la peau à l’Europe du Sud (catholique)… guerre de religion en cours depuis le Moyen-Age…

    • rouletabille rouletabille

      a la différence que vos idoles Jorion, Delamarche, Béchade, Sannat,sont au service de la dette inventée pour nous asservir..
      Ces gens ont droit de s’exprimer parce qu’ils sont dans au service des médias qui servent ces imbécilités.

  • socoa

    En attendant, des pans entiers de l’économie grèque ont été bradé à des sociétés privées, ceux qui sont rentables biensur (eau, électricité, ports, aéroports, autoroutes et j’en passe…)mais aussi d’autres qui le seront bientôt avec une hausse considérable des tarifs dans les qlq années qui viennent. Au final les multinationales se seront offert à moindre cout terrains, infrastructures ou services divers.
    L’opération a parfaitement réussi pour l’oligarchie ploutocrate mondialiste appatride. Pour preuve cette video: http://jaiundoute.com/dossiers/10/2012/catastroika/
    Les « excuses » du FMI sont un véritable foutage de gueule.

  • socoa

    Il est évident que la puissance politique du FMI est au service de la puissance économique des détenteurs de capitaux qui n’ont de cesse de concentrer leur pouvoir financier corrupteur partout ou ils passent.
    Pour bien comprendre lire les bouquins de Jhon Perkins « confession d’un assassin financier » et « les secrets de l’empire américain ».

    • rouletabille rouletabille

      C’est à ,mourir de rire votre intervention..
      je vous cite,hahah
      « Il est évident que la puissance politique du FMI »
      je continue plus ,vous etes trop fort hahaah

      • socoa

        Biensur que c’est l’influence politique qui compte pour le FMI. La preuve c’est qu’elle a mis ses pions partout où elle est passée et qu’elle a renversé ceux qui lui résistaient. Le FMI est aussi un instrument politique, je dirait même que c’est sa raison d’être, tout comme l’OMC par exemple. Si vous ne comprenez pas ça, c’est que vous avez oubliez (ou que vous n’avez jamais su) ce que signifie « politis ». La finance n’est rien sans sa validité légale qui est elle même politique. Qui a pris la direction des finances de la grèce, de l’italie, du portugal… si ce n’est des anciens de GS ou du FMI (on est pas passé loin d’avoir DSK à la présidence de la France), je vous le rappel gentillement…

  • avant j’habitais en France … La France est devenue Européenne … et maintenant je suis dans la « ZONE »? Euro !!??
    Et bientôt je vais être parqué ??

  • laspirateur

    Etre ou ne pas se battre telle est la question! Ou en est la France? Des milliers de chômeurs accourent, l’économie s’est barrée à l’étranger, le monde n’est que ce qu’il est : une machine à fric… J’aimerais tant ne pas être de ce monde, m’isoler dans l’interstice, insignifiant, créer mon petit monde loin du grand foutage télévisuelle ou des envies pressantes de consommer du poison! Je suis avec toi mon bel ailleurs, toi qui te lève tous les jours pour ne rien faire de mieux que ton voisin le plus malin, toi qui n’a plus rien et qui sourit quand même, toi qu’on prend pour un chien et qui n’aboiera pas, toi qui n’est toi que lorsque tu vomis et les autres qui sont déjà partis pour ne plus revenir, décidés à honorer Anubis sans jamais rien lâcher! Au travail bande d’hallucinés! Qu’avez-vous à vous regarder tomber comme des mouches? Vous laisseriez vous manger par une invisible ennemie? Sauriez-vous encore distinguer le bon et le mauvais goût? Caressez les murs de vos maisons car elles ne valent pas plus qu’un arbre! Ecoutez-vous vous confondre avec les lois de votre mort! Vous n’entendez plus que la motivation des illusionnistes perdus dans leur tour de vice!