Ce qu’il faut savoir sur la situation à Istanbul et ailleurs (mise à jour)

A Ankara le 1er juin. REUTERS/Umit Bektas

Quelle est la situation aux premières heures de dimanche?

La place est à eux. Après deux jours et deux nuits d’affrontements à Istanbul, des milliers de manifestants se sont rués sur la grande place centrale de la ville, symbole de leur lutte contre le gouvernement islamiste au pouvoir. La police leur a laissé le champ libre samedi en fin de journée, levant les barrières, «dans un geste d’apaisement», écrit le journal turc Today’s Zaman. Mais jusqu’au dernier moment, les échauffourées entre forces de l’ordre  et révoltés du parc Gezi ont été violentes, les tirs de grenades  à gaz lacrymogène, tendus, répondant aux objets de toutes sortes, pierres, barre de fer…

Dimanche, de nouvelles manifestations ont eu lieu, notamment à Ankara, dispersées par la police. Mais la violence a été moindre, résume Reuters.

La révolte a gagné d’autres villes du pays, notamment Ankara, la capitale du pays, et Izmir, ainsi que dans 46 autres agglomérations.

Quel est le bilan humain?

Il est lourd. Le ministre turc de l’Intérieur a parlé samedi soir de 79 blessés, dont 53 civils et 26 policiers et 939 arrestations dans les villes gagnées par la révolte. Selon Reuters, qui cite des sources médicales, les affrontements auraient fait plus de 1.000 blessés à Istanbul et plusieurs centaines d’autres dans la capitale turque Ankara, gagnée à son tour par la colère. Amnesty International a affirmé de son côté qu’il y avait eu deux morts et plus d’un millier de blessés. Certains manifestants, très actifs sur les réseaux sociaux, estimaient qu’il était difficile de dresser un bilan avec précision, dénonçant la difficulté d’accéder aux hôpitaux.

Istanbul, le 31 mai. Osman Orsal/REUTERS

D’où vient la colère des manifestants?

Au départ, une «banale» question d’urbanisme et d’écologie, écrit sur Slate.fr Ariane Bonzon: la destruction des arbres d’un des rares parcs du centre ville pour y construire la copie mégalomaniaque d’une caserne style ottoman qui abriterait un gigantesque centre commercial. Or ce projet, que l’administration a déclaré illégal, a été maintenu par les autorités turques. Plusieurs dizaines de militants associatifs ont alors planté leurs tentes pour s’opposer à la destruction de ce poumon de verdure au cœur de cette métropole de 15 millions d’habitants.

Istanbul, le 28 mai. REUTERS/Osman Orsal  

C’est la répression de ce mouvement qui a mis le feu aux poudres, déclenchant une fronde contre le Premier ministre au pouvoir, Recep Tayyip Erdogan, et son parti islamiste AKP. Les manifestants accusent Erdogan de dérive autoritaire et de vouloir islamiser le pays. Le vote d’une loi, le 23 mai, restreignant la vente d’alcool a suscité l’ire des milieux libéraux.

Quelle a été la réponse du gouvernement?

Erdogan a reconnu que la police avait agi de façon «extrême» et a ordonné une enquête. Le président Abdullah Gül a jugé le niveau de protestation «inquiétant» et appelé à la retenue, le vice-Premier ministre a présenté ses «excuses» pour les tirs de gaz.  Mais le Premier ministre ne bougera pas de son idée : il continue de soutenir le plan d’urbanisme qui a initié le mouvement, écrit Today’s Zaman. «Ce qui se passe n’a plus rien à voir avec l’arrachage de douze arbres (du parc Gezi). On a affaire à une réaction idéologique», a estimé Recep Tayyip Erdogan dans un entretien à la télévision, au cours duquel il a présenté les manifestants comme des «pillards».

Peut-on parler d’un printemps turc comme on parlait des printemps arabes?

Si le déclic du mouvement peut sembler proche —un jeune homme qui s’immole par le feu en Tunisie parce que sa pauvreté est devenue insupportable, des manifestants qui s’opposent à la destruction de 600 arbres à Istanbul—, la situation de la Turquie — pouvoir démocratiquement élu, soutien d’une grande partie de la population, croissance économique— rend la comparaison difficile.

Lire l’analyse d’Ariane Bonzon Taksim n’est pas Tahrir

Appeler cela un «printemps turc» serait trop dramatiser, écrit le quotidien Hurriyet. Cela pourrait éventuellement tourner comme ça s’il existait des forces d’opposition en Turquie capable d’arrêter «le one man show» du Premier ministre, mais le quotidien en doute. En revanche, ce qui s’est passé le 1er juin marque la première défaite politique du Premier ministre Erdogan.

Que peut-on attendre ce dimanche?

La situation sera probablement tendu, car les manifestants semblent avoir construit des barricades et si le gouvernement a retiré les policiers, rien n’indique qu’ils ne reviendront pas.

Est-ce de l’humour syrien?

Cela ressemble à une mauvaise blague tellement pas drôle qu’on a dû mal à la croire. Et pourtant… Le ministre syrien de l’information s’est exprimé samedi dans les médias officiels de son pays pour faire part de son sentiment sur les manifestations en Turquie, estimant que le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan «devrait démissionner» «s’il n’est pas dans la capacité de mettre fin aux protestations avec des moyens non violents».

Omran al-Zoubi a ajouté qu’Erdogan «conduisait son pays comme un terroriste et détruisait le caractère pacifique du peuple turc, dont les demandes ne méritent pas une telle violence», selon les propos rapportés par Sana.

Comment suivre le mouvement au plus près sur Internet?

L’accès à Internet semble chaotique — on nous a signalé que Slate.fr était inaccessible depuis Istanbul. Il n’était pas clair si les difficultés de connexion était la marque d’un filtrage ou une surcapacité du réseau.

Sur twitter, les Turcs utilisent les hashtags #dayangezipark #dayangezipark#direngezipark? #occupygezi#occupygeziparki

Sur facebook Facebook page #occupygezi.

Un Livestream en direct de la place Taksim

Ce Tumblr avec des images très dures

Et la journaliste de Slate spécialiste de la Turquie Ariane Bonzon sur Twitter

Que font les touristes?

La Turquie, et particulièrement Istanbul, est une destination très prisée des touristes. Sur son site, le ministère des Affaires étrangères ne conseille pas aux Français qui sont sur place ou qui s’y rendent de prendre des dispositions particulières. Simplement d’«Eviter provisoirement la place Taskim à Istambul et se tenir à l’écart des manifestations.»

Source+vidéo: slate.fr

Mise à jour avec un autre article sur le sujet:

Le mouvement de contestation dure depuis quatre jours en Turquie. Un vent de révolte souffle sur le pays. Né de l’opposition à un projet immobilier à Istanbul, il remet désormais en cause la politique du Premier ministre islamo-conservateur, Recep Tayyip Erdogan.

Dans la nuit de dimanche à lundi, de nouvelles violences ont éclaté entre policiers et manifestants, dans plusieurs grandes villes du pays.

A Izmir, dans l’ouest du pays, des manifestants ont lancé des cocktails molotov sur la permanence du Parti pour la justice et le développement (AKP). Le bâtiment a été partiellement détruit.

De violents affrontements ont également éclaté à Istanbul. Les protestataires ont érigé des barricades avec du mobilier urbain et des pavés. Toutes les rues menant au bureau du Premier ministre ont été bouclées et les policiers ont tiré des grenades lacrymogènes pour repousser les manifestants.

Dans le centre d’Ankara, la police a aussi effectué une descente dans un centre commercial car elle soupçonnait des manifestants de s’y être réfugiés. Des centaines de personnes ont été arrêtées.

Des milliers de personnes avaient envahi dimanche l’emblématique place du centre de la mégapole turque, désormais vide de toute présence policière après trois jours d’incidents violents qui ont fait plusieurs centaines de blessés et provoqué l’arrestation de plus de 2000 manifestants dans toute la Turquie.

Selon le syndicat des médecins d’Ankara, 414 civils avaient été blessés dans ces incidents, dont six souffrant de graves traumatismes à la tête. De son côté, l’agence de presse Anatolie a fait état de 56 blessés au sein des forces de l’ordre.

Les organisations de défense des droits de l’Homme turques et étrangères ont dénoncé la violence de la répression, faisant état de plus de mille blessés. Amnesty International a même évoqué la mort de deux personnes. Ces chiffres n’ont pas été confirmés de source officielle.

Le ministre de l’Intérieur Muammer Güler a cité samedi soir des chiffres nettement inférieurs, parlant de 79 blessés, 53 civils et 26 policiers, et 939 interpellations dans les 90 manifestations qui se sont déroulées dans toute la Turquie.

Le Premier ministre Erdogan a répété qu’il mènerait le projet d’aménagement urbain contesté de la place Taksim jusqu’à son terme. Et comme un nouveau défi aux manifestants qui lui reprochent de vouloir « islamiser » la société turque, M. Erdogan a confirmé dimanche qu’une mosquée serait bâtie sur la place Taksim, rendez-vous traditionnel de toutes les contestations à Istanbul.

« Oui, nous allons aussi construire une mosquée. Et je ne vais pas demander la permission du président du CHP (Parti républicain du peuple, principal parti d’opposition) ou à une paire de pilleurs pour le faire », a-t-il lancé, « ceux qui ont voté pour nous nous ont déjà donné l’autorité pour le faire ».

Sources : Francetvinfo / AFP / Le Journal du Siècle

Trouvé sur agoravox.tv qui a publié plusieurs vidéos en rapport par lamême occasion.

18 commentaires

  • HS:

    l’avocat triomphe à la radio mouhaha, petit jeu de mot, et lui aussi aime en faire ;D

    http://youtu.be/kspc5Ns17Ek

  • Maverick Maverick

    Il faut avouer que la boutade syrienne est pas mal, si on aime l’humour un peu grinçant :o)

  • lapinblanc lapinblanc

    C’est …. Istanbul pas Istambul… Histoire de rester crédible.

    Merci pour votre travail de recherche et de publication.

    L.B.

  • Mansolo

    Les manifestations en Turquie ne sont pas crédibles, ça tombe « comme par hasard » quelque jours avant la tournée de Erdogan qu’il a commencé aujourd’hui au Maghreb, mais bien sur le Grand Erdogan n’a pas cédé, il est arrivé il y’a quelques heurs au Maroc, demain en Algérie et mercredi en Tunisie, Les Ottomans sont de retour en Afrique du Nord, ca doit déplaire a l’entité criminelle d’israel et bien sur la france … http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/259584-israel-france-angleterre-allemagne-sur-le-point-de-declencher-un-11-septembre-nucleaire-au-mois-de-juin-2013

  • yoyo

    Oui, colonialisme du XXIème siècle, sous couvert de la démocratie et de l’humanitaire, on continue.

  • vicktor

    j’ai un message a vous faire partager

    puis aussi vous donner l’info, que l’état Turc a fourni du gravier, soit disant destiné aux travaux routiers, mais incitant le peuple a la guerre civile

    Dear foreigners and my fellow friends!

    I am good and healthy. Sadly I wasn’t able to join my friends who were and are still protesting against this PM and his dictatorship.

    Many were wounded in taksim square, people died and now the police is using plastic bullets since they ran out of tear-gas supply.

    As I said, I am good but my country is not. I am affraid that they are leading us towards a civil war. In some locations police shot tear-gas on soldiers. The Army announced that they may intervene if the police does not stop the excessive use of force.

    While police and army are in the verge of confrontation, groups which are supporting the PM and its party (more likely islamist youth and groups), are attacking our friends who were protesting against arbitrary decisions of this corrupt and false executive.

    This has just began. More will come, the youth is heading to taksim to replace the others who were exhausted because of 20 hrs of fight against tear-gas, plastic bullets and water-panzers.

    Please spread my words to your friends! The international media needs to hear about this in details. Our media is censored and they are only talking about hundreds but we were thousands on the bosphorus bridge this morning. People crossed the bridge on foot, to reach their friends and brothers who were under fire. People are spreading news via soial media, tv is censored. There are newspapers who didn’t even wrote a word about the conflicts.

    Spread the words please,

    Ilhan

    Modération (traduction Google)♥♥ désolée pas le temps de le mettre en forme

    Cher étrangers et mes collègues amis!

    Je suis bon et sain. Malheureusement je n’ai pas pu me joindre à mes amis qui étaient et sont toujours protesté contre cette PM et sa dictature.

    Beaucoup ont été blessés sur la place Taksim, morts et maintenant la police est d’utiliser des balles en plastique, car ils ont manqué de fourniture de gaz lacrymogène.

    Comme je l’ai dit, je suis bon, mais mon pays n’est pas. Je suis affraid qu’ils nous mènent vers une guerre civile. Dans certains endroits police a tiré des gaz lacrymogènes sur des soldats. L’armée a annoncé qu’ils peuvent intervenir si la police ne s’arrête pas l’usage excessif de la force.

    Alors que la police et l’armée sont au bord de la confrontation, les groupes qui soutiennent le Premier ministre et son parti (jeunesse islamiste plus probable et groupes), attaquent nos amis qui protestaient contre les décisions arbitraires de ce dirigeant corrompu et faux.

    Cela a juste commencé. D’autres viendront, le jeune homme se dirige vers Taksim à remplacer les autres qui ont été épuisés en raison de 20 heures de lutte contre les balles en plastique, de gaz lacrymogène et de l’eau-panzers.

    S’il vous plaît passer mes mots à vos amis! La presse internationale a besoin d’entendre à ce sujet dans les détails. Nos médias sont censurés et ils ne parlent des centaines, mais nous étions des milliers sur le pont du Bosphore, ce matin. Personnes ont traversé le pont à pied, pour rejoindre leurs amis et frères qui étaient sous le feu. Les gens se répandent nouvelles via les médias soial, tv est censuré. Il ya des journaux qui n’a même pas écrit un mot sur les conflits.

    Propagent les mots s’il vous plaît,

    Ilhan

  • walter kurtz walter kurtz

    http://www.geziparkicanli.com/halk-tv-izle/ ustreaming http://www.geziparkicanli.com/kamera-1/ http://www.geziparkicanli.com/kamera-2 etc http://www.geziparkicanli.com/ voici la recomendations de lien qu’a donné un mec à un autre sur le chat du streaming http://youtu.be/q-6gzzf5H-A c’est chaud la turquie……

  • walter kurtz walter kurtz

    http://www.geziparkicanli.com/ il faut croire qu’il y ait un filtre qui ne laisse pas mettre des liens de là bas…

  • walter kurtz walter kurtz

    Votre commentaire est en attente de modération……. voilà j’ai lu ça sur le chat d’un streaming http://youtu.be/q-6gzzf5H-A c’est ce qu’un citoyen turc à répondu pour aider un autre citoyen…

  • walter kurtz walter kurtz

    rt.com à chaise , faut utilisé un proxy…je l’ai lu sur un streaming , là bas ça ne marche pas non plus ,à cause de ça http://rt.com/on-air/turkey-protest-istanbul-park/ trop fort les hackers…

  • Kiline Kiline

    http://www.prorussia.tv/Journal-hebdomadaire-de-Voix-de-la-Russie-3-juin-2013_v321.html

    La voix de la Russie montre encore une fois que les médias nous mentent, les manifestants ne se rebellent pas contre une grande surface ….