Voici un outil formidable pour votre village : le convertisseur alimentaire!

C’est un outil très intéressant qui suit, mais également un projet qu’il ne faut pas négliger, et vu qu’il y a un appel pour trouver des bénévoles, autant faire tourner…

carteFrance – Agriculture: Faire la révolution des jardins est et sera (selon toute vraisemblance) une manière de sortir de la crise, de créer de l’emploi local, de mieux manger et donc de moins tomber malade.

Pour y arriver, il faudra du temps, du courage et si possible des outils pour nous y aider.

Voici pourquoi je suis ravie de relayer que Terre de liens a mis au point un outil de projection qui peut donner des réponses à ces questions :

– Combien de paysans et paysannes devriez-vous avoir dans votre commune (ou dans une commune proche), si vous relocalisiez progressivement votre consommation alimentaire?

– Combien d’hectares de terres agricoles pourrions-nous protéger grâce à cette relocalisation alimentaire si nous installions de nouveaux agriculteurs en bio et/ou nous passions des « contrats de transition vers le bio » avec les agriculteurs conventionnels qui pourraient profiter de notre décision de relocaliser notre consommation ?

Appel à compétences bénévoles (ou professionnelles) : le site Terre de liens recherche des personnes capables de traduire graphiquement (sur fonds de carte) la proportion de Surface Agricole Utile qu’il faut dédier à l’alimentation locale pour chaque commune, département, région, pays. Un outil informatique serait important pour avoir une meilleure visualisation.

Voici le lien vers le site >>> Clic Clic Clic

Source: humanosphere.info

3 commentaires

  • switch

    salut,
    sais pas pourquoi mais je me méfie de cet outil ….
    mon nez me conseille de ne pas ébruiter certaines choses et certainement tout ce qui touche aux compétences « paysannes ».
    ce n’est pas en créant de l’emploi local paysan qu’on sortira de la crise car si en crise nous sommes, c’est par la volonté des grosses légumes justement !
    faites les choses en famille et en silence et vous serez protégé des jaloux et des envieux qui seront une très grande menace lorsque les magasins ne seront plus achalandés.
    et si certains estiment que cet outil est ‘avantageux’, et bien qu’ils foncent en emportant un fameux pot de vaseline.
    la véritable culture saine c’est mieux que ‘bio’ puisque c’est naturellement naturel.
    mon nez me dit que ce site pue l’arnaque pour vendre des contrats d’engagement pour des années en label bio – et rien d’autre !
    non sans dec : plusieurs se sont fait mettre avec des contrats monsanto et ici faudrait s’engager pour un label bio ….
    avec tous les produits chimiques tolérés dans le bio, ils finiront par fournir la vaseline aux signataires, faudra même plus réfléchir – lobotomie sous la bannière du bio

    mon flair me trompe rarement, ce qui ne veut pas dire jamais
    il y a le bénéfice du doute mais dans tout contrat, il y a surtout le bénéfice !!

    • supermouton supermouton

      Quand on regarde tous les logos en bas de page, on constate que cela redevient une mainmise de l’Etat sur les terres et les fermes. On est en train de voir renaitre le concept de fermiers généraux. La propriété individuelle est en train de disparaitre par petites touches, prise en contrôle total par les roitelet locaux soi-disant élus… même ceux qui pensent avoir fini de payer leur crédit vont se retrouver avec ce fameux impôt sur le loyer équivalent non payé… La spoliation des biens individuels au profit de la nouvelle monarchie cooptative en place aujourd’hui.

  • Yanne Hamar

    D’accord, Switch, prenons le maquis mais en douce sans tambour ni trompette. Dès qu’on annonce ce qu’on veut faire, ça attire les jaloux et les bâtons dans les roulettes. C’est pénible de douter de tout mais c’est dans l’air du temps que nous traversons. Ce sera mieux demain !