Chemtrails et dépopulation : une approche historique

Communément dénommés par l’appellation anglophone « chemtrails », les épandages aériens réalisés dans l’atmosphère de nombreux pays sont la cible de toutes les spéculations. Bien que leur existence soit historiquement bel et bien avérée, l’immense majorité de la population n’a pas même connaissance de cette théorie classée par la doxa médiatique dans la catégorie des élucubrations conspirationnistes.

Réalité des épandages

Les épandages aériens de produits chimiques dans l’atmosphère ont une histoire relativement ancienne, remontant au moins au début du siècle dernier : déjà en 1927, Donald Bradner et Nicholas Oglesby déposèrent un brevet pour un système de diffusion de produits chimiques à partir d’avions. [2] Des centaines d’autres brevets en lien avec la modification du climat, qu’ils concernent de nouveaux moyens d’épandage ou de nouveaux produits chimiques, seront officiellement déposés de 1927 à nos jours, [3] les produits chimiques étant dès lors stockés au sein d’importants containers à bord des avions. En ce qui concerne les dispositifs extérieurs de vaporisation, de nombreux brevets militaires, publics et privés expliquent comment il est possible d’éjecter différents agents chimiques dans la stratosphère ou la troposphère par le biais de mécanismes complexes encastrés sur le réacteur d’avion ou intégrés directement à l’intérieur du réacteur.

PNG - 339.2 ko
Fig. 1 – Intérieur d’un avion épandeur

Des motifs inhabituels dus aux trajectoires excentriques prises par certains avions épandeurs peuvent d’ailleurs régulièrement être observés : courbes, zig-zags, boucles, cercles… Dans le ciel de New-York, un avion alla même jusqu’à tracer le message « LAST CHANCE » (littéralement, « DERNIÈRE CHANCE ») en allumant et en coupant alternativement son système d’épandage. [4] Que ces tracés surprenants soient le fait de pilotes téméraires n’appréciant guère de déverser des produits dont ils ne connaissent sûrement pas la nature dans l’atmosphère, au risque de heurter leur hiérarchie, ne serait que peu surprenant. La question n’est donc pas tant de savoir si ces épandages existent, mais bel et bien à quoi ils sont destinés. L’une des explications les plus couramment avancées est la modification du climat : en 1946, le Dr. Schaeffer de General Electric fit en effet la découverte que le déversement d’iodure d’argent au sein des nuages favorisait les précipitations, [5] à la suite de quoi furent lancés par l’armée des États-Unis les projets Cirrus (1947-1952), Storm fury (1961-1983) et Popeye (1967-1972), qui prévoyaient notamment le contrôle des précipitations ou de la trajectoire des ouragans. [6,7,8] Historiquement, toutefois, certains de ces épandages avaient des objectifs bien différents.

Fig. 2 Tracé du mot « LAST » dans le ciel new-yorkais

En 2002, un rapport gouvernemental apporte la preuve que l’armée britannique a mené des opérations d’épandage de substances toxiques à grande échelle sur sa propre population entre 1940 et 1979. [9] De 1955 à 1963, notamment, de très importantes quantités de sulfide de cadmium zinc sont déversées le long des côtes britanniques. Il était affirmé aux militaires en charge de ces programmes que les épandages concernaient uniquement des expériences climatiques. Les États-Unis effectueront des tests identiques sur l’ensemble de leur territoire [10] : dénommés par l’acronyme « LAC » (Large Area Coverage – littéralement, Couverture de Larges Surfaces), ces programmes avaient deux objectifs principaux : tester l’effet d’une substance nocive sur une large part des populations de ces pays, et comprendre comment conduire les épandages afin d’optimiser les surfaces touchées en fonction des conditions météorologiques. Les propriétés fluorescentes du zinc permettaient à l’armée de repérer la dispersion des produits répandus depuis des bases terrestres : des particules de sulfide de cadmium zinc seront ainsi repérées à des distances supérieures à 2 000 km du point de largage. Concrètement, cela signifie que les habitants de Paris seraient concernés par d’éventuels épandages à la frontière occidentale de la Russie. Un vol de 600 km permettait ainsi le relâchement d’environ 2 tonnes de sulfide de cadmium zinc. [11] Bien que les gouvernements britannique et états-unien aient affirmé l’innocuité des substances répandues, le cadmium était déjà considéré lors de la Seconde guerre mondiale comme arme chimique par les Alliés eux-mêmes. Il est actuellement considéré comme un métal extrêmement toxique, dont les effets sur la santé vont des problèmes respiratoires au cancer en passant par l’insuffisance rénale ou les dommages au foie. [12] De 1961 à 1968, ce sont des bactéries telles que le bacille globigii, simulant le comportement de l’anthrax, et escherichia coli qui sont déversées sur les îles britanniques. Des tests similaires seront de nouveaux reproduits de 1971 à 1975, les armées britannique et états-unienne travaillant cette fois-ci en collaboration. La sociologue Lisa Martino-Taylor, ayant eu accès à des documents militaires déclassifiés, a quant à elle révélé que l’armée des États-Unis ajoutait des particules radioactives au sulfide de cadmium zinc, notamment au-dessus des quartiers populaires [13a,13b] : aucun homme politique ne fut averti de ces épandages et il était répondu aux plus curieux que l’armée testait des écrans chimiques pour se protéger contre une éventuelle attaque soviétique.

En réalité, le Département de la défense des États-Unis effectuait également de nombreux tests d’armes biologiques sur sa population en des endroits localisés – sans épandages aériens donc : le Dr. Hanley Stanson, ancien scientifique au sein de l’armée, révélera en 2010 qu’il existait bien plus de programmes que les huit officiellement reconnus en 1976 par le Pentagone. Pour la seule région de la Nouvelle-Angleterre, plus d’une vingtaine de programmes existaient dans les années 50 et 60. [14] Ce n’était pourtant qu’un début au sein des recherches sur les armes biologiques : à partir des années 70, une mini-révolution s’opéra avec, notamment, les Defense Appropriations for 1970, autorisant le déblocage de fonds colossaux pour les recherches sur les armes biologiques. Lors d’une audience devant le Congrès, le Dr. MacArthur dressa un état des lieux de la discipline qui allait selon lui passait de l’étude des microorganismes existants à la création par bio-ingénierie de tous nouveaux agents pathogènes. [15] D’après d’anciens scientifiques ayant travaillé à l’obscur Fort Detrick, le nombre de projets sur la conception de nouveaux agents pathogènes en tous genres explosa dès lors. [16] Si la vaporisation de produits toxiques dans l’atmosphère afin d’y exposer volontairement les populations civiles est un fait historique avéré et que les arguments utilisés pour justifier ces épandages aux yeux des effecteurs de ces programmes et des civils indiscrets étaient systèmatiquement la protection des populations contre l’éventuelle attaque d’un état tiers ou la modification du climat, il ne semble plus possible de considérer que cela puisse être le cas aujourd’hui. Aucune raison ne justifie pourtant que les épandages aériens furent abandonnés à la fin des années 70, au contraire.

 

Un détour par le néomalthusianisme

La question du contrôle de la population mondiale sur la scène publique étant actuellement un sujet non seulement inabordé mais, plus que cela, tabou, cela ne fut pourtant pas toujours le cas : au cours de la seconde moitié du vingtième siècle, les néomalthusiens n’étaient pas aussi timides qu’ils le sont aujourd’hui. Avec la création en 1961 de la première mégastructure écologique, le World Wildlife Fund par, entre autres, le Prince Bernhard, Julian Huxley (le frère de l’auteur du Meilleur des mondes) ainsi que Godfrey Rockefeller, le mouvement environnementaliste contemporain révèle ses accointances plus que troublantes avec les idéologies néomalthusienne et eugéniste. [17a,17b] Le premier était membre du NSDAP, le parti nazi, et a toujours été suspecté par les services de renseignement britannique d’être un agent double nazi même après qu’il eut rendu sa carte du parti en 1936. [18a,18b] Inventeur du concept de transhumanisme, le second était un ardent défenseur de l’eugénisme et membre proéminent de la British Eugenics Society dont il fut vice-président puis président. [19] Le dernier appartient quant à lui à la sulfureuse famille Rockefeller dont les liens avec le contrôle de la population sont non seulement multiples mais assumés.

Il existe essentiellement deux moyens de réduire le nombre d’individus d’une population dans le temps : faire baisser le taux de natalité et augmenter le taux de mortalité. Que de nombreux organismes se soient activement employés à trouver des solutions pour le premier est loin d’être un secret, et au premier chef desquels la Fondation Rockefeller qui explique très clairement dans son rapport officiel de 1968 s’intéresser à l’élaboration de vaccins stérilisants [20]. Le célèbre rapport du Club de Rome de 1972, The Limits to Growth (littéralement, Limites à la croissance), popularisera l’idée selon laquelle l’augmentation constante de la population, étant donnée la finitude des ressources naturelles, représente un danger pour l’humanité dans son ensemble. En 1980, le rapport confidentiel National Security Study Memorandum, rédigé sous la direction de Henry Kissinger en 1974, fut déclassifié. [21] Il appelait notamment à une réduction massive de la population dans l’ensemble des pays du tiers-monde : plus particulièrement visés étaient l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, le Nigéria, le Mexique, l’Indonésie, le Brésil, les Philippines, la Thaïlande, l’Égypte, la Turquie, l’Éthiopie et la Colombie. Établissant que les meilleurs moyens d’arriver à des résultats probants sont les famines, les guerres et les programmes de stérilisation, le rapport contient des directives à mettre en place explicitement via le financement de l’organisation non-gouvernementale US Aid au sein de sections dont les titres parlent d’eux-mêmes : Action pour créer les conditions du déclin de la fertilité : population et stratégie d’assistance du développement, par exemple.

La même année, John D. Rockefeller III fut l’orateur principal à la conférence réservée aux organisations non-gouvernementales lors de la première Conférence sur la population des Nations unies à Bucarest. [22] Il y plaidera toujours plus la « réduction de la population » dans les pays du tiers-monde ainsi que le contrôle des technologies à la disposition de ces derniers afin d’empêcher un développement trop rapide. Seulement, le contrôle de la fertilité n’a apparemment pas paru suffisamment efficace pour une stabilisation rapide de la population. Les moyens envisagés par les aspirants à une moindre population mondiale évolueront alors de la réduction de la fertilité dans les années 70 à des scénarios plus radicaux dans les années 80 et 90 concernant l’augmentation du taux de mortalité, voire l’effondrement civilisationnel. Ami du Prince Bernhard et troisième président du WWF, le Prince Philip déclarait par exemple en1988 [23] :

« Dans l’éventualité où je serais réincarné, j’aimerais l’être en tant que virus mortel, afin de contribuer à résoudre le problème de la surpopulation. »

En 1991, quelques temps avant de devenir consultant pour les Nations unies et la Banque mondiale, Jacques Cousteau s’exprimait quant à lui dans une entrevue avec le journal Unesco Courier [24] :

« La population mondiale doit être stabilisée, et pour cela nous devons éliminer 350 000 personnes par jour. C’est si terrible à contempler que nous ne devrions même pas dire cela. Mais la situation générale dans laquelle nous nous trouvons est lamentable. »

En septembre 1991, un document issu du groupe de réflexion britannique Cobden Clubs aurait circulé dans certains milieux chargés de l’organisation du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro de 1992. Il y aurait été noté [25] :

« Étant données les instabilités globales, dont celles du bloc de l’ex-Union soviétique, le besoin d’un contrôle ferme de la technologie, de l’armement et des ressources naturelles à travers le monde est désormais absolument essentiel. La réduction immédiate de la population mondiale, d’après les recommandations du Fonds Draper des années 1970, doit être mise en place immédiatement. L’importante surpopulation actuelle, désormais bien au-delà de la capacité de support du monde, ne peut plus être résolue par des réductions futures dans le taux de natalité via la contraception, la stérilisation ou l’avortement, mais doit être adressée dans le présent par la réduction du nombre d’individus existants. Cela doit être fait par n’importe quel moyen nécessaire. »

Ce document ayant été mis en ligne de façon anonyme, sa crédibilité reste toutefois relative. Il est néanmoins certain que les véritables enjeux de l’organisation du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro étaient plus complexes que ceux présentés par les médias dominants, d’importantes tensions se faisant jour entre les Nations unies et les pays en développement. À propos de la confiscation des ressources naturelles et refusant de céder la souveraineté de son pays aux Nations unies, le général brésilien Sotero Vaz en charge du commandement militaire amazonien, menacera peu avant la conférence de s’opposer militairement aux Nations unies si celles-ci attentaient à la souveraineté brésilienne. [26] L’Inde, la Chine, les Philippines, le Chili, le Vénézuela, l’Éthiopie, le Ghana et la Malaysie enverront également leurs négotiateurs faire comprendre aux experts occidentaux des Nations unies qu’ils savaient de quoi il retournait. Maurice Strong, le sous-secrétaire général et organisateur principal du Sommet de Rio, s’était fait quant à lui depuis longtemps l’avocat de l’effondrement du monde civilisé. [27] En 2002, lors du second Sommet de la Terre à Johannesbourg, les luttes d’influence s’exerçant dans les coulisses du pouvoir furent au moins aussi importantes. L’ex-général russe Konstantin Petrov accusa publiquement les dirigeants des banques et des multinationales de poser un ultimatum aux dirigeants mondiaux en exigeant la réquisition de l’ensemble des infrastructures essentielles au développement humain telles que l’eau, l’énergie et les matières premières, de s’approprier d’immenses réserves naturelles en Russie ainsi que de vouloir réduire drastiquement la population mondiale, d’un facteur deux ou trois. [29] Un chiffre corroboré par le réalisateur Aaron Russo dans l’entrevue qu’il donnera à propos de ses discussions avec Nicholas Rockefeller. [30]

 

Retour aux épandages aériens

C’est dans ce contexte de radicalisation des idées néomalthusiennes qu’à partir de l’extrême fin des années 1990, les épandages aériens acquérirent une envergure jusque-là inégalée dans certaines régions du monde, à commencer par les États-Unis, et attirèrent de ce fait l’attention du public vigilant. De nombreux échantillons de l’air ambiant seront prélevés par des organismes et laboratoires indépendants, révélant des quantités anormalement élevées de métaux lourds tels que l’aluminium, le baryum ou le strontium dont les effets toxiques sur la santé sont dévastateurs. Des échantillons de l’air de Phoenix montraient par exemple des taux d’aluminium et de baryum respectivement 6 400 et 278 fois plus élevés que la limite toxique fixée par le gouvernement des États-Unis. [31] Dans son film « Bye bye blue sky », Patrick Pasin révèle que l’armée française a quant à elle déjà passé commande pour l’achat de 10 tonnes de baryum, un métal n’ayant aucune utilité militaire conventionnelle en ces quantités. [32]

Vers le milieu des années 2000, de nombreuses personnes, d’abord aux États-Unis, principalement en Californie, au Texas et en Floride, puis au Canada, en Afrique du sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande prétendront être atteints d’une pathologie inconnue (improprement désignée par le terme Morgellons) comprenant de multiples symptômes tels que lésions de la peau, douleurs osseuses et articulaires, fatigue chronique, anxiété. Les malades prétendaient ressentir la présence d’organismes étrangers et que des fibres de très petite taille étaient expulsées de leur peau. Des laboratoires indépendants conduisirent des analyses des échantillons dermatologiques envoyés par les malades de différents pays et mirent en évidence l’existence de fibres constitués de différents matériaux tels que du polyéthylène, du silicium ou d’autres matières inorganiques. [33] Une classification des différentes fibres découvertes a été effectuée par Jan Smith. [34] Étudiées en laboratoires, ces fibres ne correspondent à aucune fibre industrielle ou vestimentaire répertoriée et ne brûlent pas lorsqu’elles sont soumises à des températures supérieures à 950°C. Très probablement issues de la nano-ingénierie militaire, elles seraient capables d’interagir avec les éléments constitutifs du corps humain afin de se développer au sein-même des organismes des malades.

Fig. 9Fibres bleues et violettes sur un échantillon de chair

 

Parmi les premiers à s’être intéressés à la question et à avoir proposé des moyens de soulager les symptômes expérimentés par les malades, Cliff Carnicom et le Dr. Gwen Scott mirent en évidence le lien entre les fibres extraites des lésions cutanées des malades et les épandages aériens. Ils prétendirent également avoir été contactés en 2009 par l’une des personnes en charge du développement de certaines de ces fibres, ayant travaillé pour l’armée des États-Unis et ayant été persuadée que ces fibres seraient utilisées dans des conflits extérieurs afin d’affaiblir la condition des combattants ennemis, sauvant ainsi la vie des soldats états-uniens. [35a,35b] En réalité, un réseau complexe d’agents pathogènes, aussi bien organiques qu’inorganiques et pouvant interagir, serait répandu dans l’atmosphère : fibres, métaux lourds, bactéries, champignons, virus. Des informations identiques seront confiées à Hank P. Albarelli Jr. par des scientifiques de Fort Detrick : le développement de nano-robots y commença après les Defense Appropriations for 1970, lorsque le Pentagone s’engagea dans une multitude de projets de bio-ingénierie. [36]

S’il est parfois suggéré que les épandages puissent avoir un lien avec le contrôle du climat, la présence de telles armes biologiques parmi les substances relâchées plaident plutôt en faveur d’un programme de dépopulation : comme cela fut le cas au cours des opérations Large Area Coverage au Royaume-Uni et aux États-Unis, la modification du climat n’est-elle pas plutôt le prétexte donné aux effecteurs des épandages que l’objectif ? Il est d’ailleurs remarquable que la menace du réchauffement climatique, plus que controversée au sein du monde scientifique, soit apparue à la fin des années 1980 (la création du GIEC datant de 1988) simultanément à la radicalisation idéologique des néomalthusiens : sans elle, la justification d’un programme de grande ampleur d’épandages aériens eut été certainement plus délicate. Les avancées des dernières décennies en nano-ingénierie ouvrent par ailleurs malheureusement la voie à des possibilités infinies en matière d’affaiblissement du système immunitaire. Des problèmes qui ne seront sérieusement adressés que lorsqu’un débat public sera autorisé, si jamais cela est même envisageable…

 

Références

[1] http://www.google.com/patents/US133…

[2] http://www.google.com/patents/US161…

[3] http://www.geoengineeringwatch.org/…

[4] https://www.youtube.com/watch?v=lfW…

[5] http://books.google.ru/books?id=xH4…

[6] http://cecom.army.mil/historian/pub…

[7] http://docs.lib.noaa.gov/rescue/jou…

[8] http://www.vietnam.ttu.edu/virtuala…

[9] http://www.guardian.co.uk/politics/…

[10] http://books.google.ru/books?id=cr8…

[11] http://books.google.ru/books?id=TL0…

[12] http://www.hse.gov.uk/pubns/indg391.pdf

[13a] http://www.dailymail.co.uk/news/art…

[13b] http://gradworks.umi.com/3515886.pdf

[14] http://www.eutimes.net/2010/06/us-t…

[15] http://www.scribd.com/doc/20578136/…

[16] http://www.voltairenet.org/article1…

[17a] http://worldwildlife.org/about/history

[17b] http://worldwildlife.org/press-rele…

[18a] http://www.telegraph.co.uk/news/wor…

[18b] http://www.liberation.fr/monde/0101…

[19] https://en.wikipedia.org/wiki/Julia…

[20] http://www.rockefellerfoundation.or…

[21] http://www.larouchepub.com/eiw/publ…

[22] http://pdf.usaid.gov/pdf_docs/PCAAB…

[23] http://www.guardian.co.uk/lifeandst…

[24] http://www.accessmylibrary.com/coms…

[25] http://archive.org/stream/GeorgeHun…

[26] http://www.larouchepub.com/eiw/publ…

[27] http://www.guardian.co.uk/environme…

[28] http://www.afn.org/ govern/strong.html

[29] http://www.youtube.com/watch?v=xnSY…

[30] http://www.youtube.com/watch?v=YGAa…

[31] http://www.arizonaskywatch.com/char…

[32] http://rutube.ru/video/cf58781fa4ce…

[33] https://www.youtube.com/watch?v=3UM…

[34] http://www.morgellonsexposed.com/Mo…

[35a] http://www.carnicominstitute.org/ar…

58 commentaires

  • kalon kalon

    Pour que le système capitaliste perdure, il est exact que +/- la moitié de l’humanité devrait disparaitre, il n’est pas nécessaire de faire beaucoup d’études pour comprendre ca.
    En effet, ce système détruit 10 pour consommer 1 , le rapport est trop inégal.
    Ce qu’ils ne disent pas, c’est que si l’on supprime le système capitaliste et qu’on le remplace par un système moins destructeur, la population mondiale peut atteindre les 10 milliards d’individus sans aucun problème.
    Voilà le dilemme de Mr Rockefeller : supprimer le système capitaliste et se suicider par la même occasion ou resté en vie en y sacrifiant la vie de 3 à 4 milliards d’individus !
    D’où la raison pour laquelle le système bancaire est défendu envers et contre toute logique économique, ce sont les fondations mémes de ce système !

  • criminalita

    Je commence à comprendre le pourquoi de cette crise mondiale. Les dirigeants savent où l’on va et se fichent de voir des gens sauter par la fenêtre et des souffrances de la population. Le programme guerrier leur semble salutaire ainsi que le nucléaire.

  • yoyo

    Qu’en penser ? :

    http://secretebase.free.fr/complots/mensonges/pontsaintesprit/pontsaintesprit.htm

    On finit par avoir des doutes ! N’est ce pas le but ?
    ※※※

    • … dans un esprit lucide et ouvert …. il y a des années (10/15 ans) … qu’il n’y a plus de doute !!

    • walter kurtz walter kurtz

      L’inventeur du lsd https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Hofmann , maintenant les drogues qui séparent la conscience du corps , ou la pensée du corps ,comme vous l’entendrez ,ne sont pas utilisé pour le combat.Par contre ,pour des trucs comme le contrôle mental ,c’est plus qu’évident .Donc ,un combiné de produits chimiques oui.
      On ne donne pas du lsd ou du dmt (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ayahuasca) aux soldats ,ils pourraient ne plus tuer pour un morceau de terre , une idéologie tel qu’elle soit , religieuse , politique etc…
      Il faut des produits justement qui laisse éveillé dans un état second le soldat,tout en lui enlevant la faim, la soif,les allucinations et même la peur.On recombine toujours le produit chimique ,après des années d’essais sur une population ciblé pour en savoir les résultats fiable.
      Si ça marche on en met a petite dose dans le système d’eau des villes…surtout quant il flotte un vent de rébellion.

  • sinouhelartiste sinouhelartiste

    Tout cela à été abordé dans le livre la Conspiration Cybernétique 2.0.
    Un appercu a été donner en 2012 sur le site Bouddhanar . L’auteur du livre est d’ailleurs à la recherche d’un éditeur:
    Voilà l’article résumé : La Conspiration Cybernétique

    « La conspiration Cybernétique » est un texte écrit par Sinouhé l’Artiste, un lecteur de Bouddhanar. On y trouve des associations intéressantes entre la cybernétique, l’occultisme et la politique luciférienne des maîtres du monde.

    « La Conspiration Cybernétique » permet d’entrevoir un programme qui vise à modifier radicalement la société. L’élite accédera à l’immortalité dans une trentaine d’années (2045 Avatar Project) grâce à la réalisation, d’abord, d’une sorte de double numérique, puis d’un corps hologramme immortel. Quant au commun des mortels, il est destiné à l’esclavage.

    Pour en savoir plus sur l’immortalité en 2045 : http://bouddhanar.blogspot.fr/2012/08/immortalite.html )

    En ce jour de réélection d’Obama, beaucoup de personnes regardent vers l’Amérique du nord. Or cette région du monde occupe une place particulière dans les recherches de Sinouhé l’Artiste. Son texte débute par une analyse étonnante de l’autre réalité qui se cache derrière la municipalité de Palo Alto, dans le comté de Santa Clara, au sud de la péninsule de San Franscisco.

    Palo Alto
    L’antre de la bête

    « La relation avec Palo Alto (« le Grand ARBRE »), écrit Sinouhé l’Artiste, vient du fait que cette ville est l’épicentre de toutes les innovations cybernétiques avec quelques autres lieux de par le monde ; mais on peut dire, que c’est à Palo Alto que le lien avec la génération Peace and Love prend tout son sens.

    Dans les années 50 et 60, Palo Alto a été un des points de rencontre de la génération LSD avec les prototypes de la GEEK attitude avant de devenir le poumon de la silicon valley et le lieu d’expérimentation des dogmes de la société occidentale actuelle. Cette zone compte également un nombre considérable de sectes sataniques ou apparentées comme l’institut « Esalen » ainsi qu’un nombre sidérant de cultes New Age plus débiles les uns que les autres… Les premiers missionnaires catholiques avaient placé Palo Alto sur le « Camino Réal » ça ne s’invente pas…

    Dans les anciennes mythologies et avec une perception accrue, comme celle de certains chercheurs, il semblerait que cette terre de la Californie (le Chaud Fourneau) soit un vestige du continent perdu de MU (voir la petite histoire de Californie dans la suite des extraits de Palo Alto l’antre de la bête) beaucoup d’indices vont dans ce sens. Il est également question de l’or de la Californie, d’où la fameuse fièvre de l’or qui a rendu célèbre dans le monde moderne cette région. Une ancienne légende amérindienne raconte que cette terre était gardée par des amazones noires à la tête d’une armée de griffons et dont les armes étaient faites d’or pur… Le lien avec la City et les princes noirs actuels est alors possible… L’or de la City de Londres est également gardé par des griffons, comme la plupart des lieux où se terrent les grands prédateurs de ce monde… Les chiens ne font pas des chats, enfin pas encore…

    La raison doit faire admettre que certains vestiges cyclopéens que l’on retrouve de par le monde sont bien antérieurs au déluge et confirment l’existence des fameux peuples de l’Atlantide, des géants, des cyclopes et autres chimères qui peuplent encore les livres saints et les symboliques des loges maçonniques, des édifices religieux et des grimoires de toutes les magies.

    Notons que la partie nord de l’Amérique est redevenue depuis peu de temps la puissance qui veut en imposer au monde entier. Cela montre que l’histoire est un éternel recommencement et que les trames karmiques sont opiniâtres quant à vouloir retrouver inlassablement l’origine de leur origine. Mais la question qui se pose est la suivante : comment se fait-il que ce vaste territoire soit resté aussi longtemps sans aucune reconstruction digne des civilisations de l’Amérique du sud ? Cette vaste terre resta des milliers d’années seulement peuplée de quelques tribus dont le point commun a été de ne pas déranger la terre mère par leur présence, se déplaçant à pied au gré du mouvement des troupeaux et de la clémence du climat… On comprend alors pourquoi les civilisations de l’Amérique du sud considéraient ce vaste territoire comme une terre maudite où vivaient les esprits démoniaques en quête d’une nouvelle existence…

    Il y a là un lien qui explique comment aujourd’hui des êtres d’apparence humaine sont devenus en peu de temps des prédateurs voraces et insatiables persuadés que la destinée du monde est entre leurs mains. Nul doute que les parasites dimensionnels de la terre maudite attendaient impatiemment l’arrivée de véhicules de chair pour préparer leur entrée dans la sphère électromagnétique en élaboration à Palo Alto.

    Si l’on considère que le nouveau monde est la terre maudite racontée dans les légendes des Amérindiens, alors on comprend pourquoi les vieilles émanations diaboliques des lignées encore actives de par le monde ont voulu à tout prix revenir sur les terres de leurs anciennes résidences pour reprendre leurs projets hégémonique et eugéniste là où ils étaient restés il y a des milliers d’années, avant la grande guerre inter-dimensionnelle à l’origine du méga cataclysme qui « précipita les étoiles sur le sol ». […]

    Les points communs que l’on rencontre de par le monde, à travers les légendes et les vestiges des antiques civilisations, sont autant de preuves qui indiquent clairement qu’un tronc commun est a l’origine de toutes ces civilisations post-atlantéennes.

    Aujourd’hui, les habitants de la terre ne sont pas évolués mais amnésiques, alors qu’un petit groupe d’initiés connaît parfaitement la véridique histoire de l’humanité afin de garder une longueur d’avance sur la masse humaine. Il ne fait aucun doute que tous les trésors et toutes les preuves de la véridique histoire de l’humanité ont été conservés par certains cercles initiatiques dans l’attente d’un possible retour de leurs dieux qui viendraient encore et toujours du ciel à moins qu’ils ne décident de les rejoindre définitivement en enfer…

    Il faut pourtant admettre que ces dieux venus du ciel sont ces êtres décrits dans les tablettes sumériennes. Avec le temps, et divers accouplements avec les filles de la terre, ils sont devenus les démiurges des écritures hermétiques que les initiés des cercles occultes se sont transmis de génération en génération. Les fables post-diluviennes, relatées dans toutes les légendes du monde, sont à l’origine des religions de la discorde mondiale actuelle alors que les secrets technologiques des anciens dieux sont entre les mains des prétendus scientifiques des laboratoires de recherche à la solde d’une espèce qui n’a plus grand-chose d’humain… Il ne fait aucun doute que les dieux venus du ciel des fables hermétiques connaissaient bien les trésors technologiques que le monde actuel et en train de redécouvrir à ses dépens, car de ces merveilles viendront l’esclavage numérique des peuples et leurs extinctions par le chaos. Les dieux connaissaient d’autant mieux ces technologies d’un autre monde car elles ont été à l’origine de la création de l’ADAM à partir de manipulations génétiques sans lesquelles les dieux venus du ciel ne pouvaient pas rester sur terre pour se baffrer dans le jardin d’éden sur dos de l’ADAM. Dieu a fait l’homme à son image et l’homme n’a pas eu d’autres choix…

    C’est en cela que résident le chaînon manquant et la disparition de l’humain primordial vivant encore en nous dans ce que les savants du moment appellent l’ADN poubelle. C’est par ce parasitage que l’homme actuel est confronté à la dualité infernale qui le conduit à toujours choisir les pires solutions pour sa destinée, dissonance plutôt que consonance, toujours le même choix… La construction d’un monde entièrement virtuel en est encore l’illustration, car l’homme bâti avec son sang et sa sueur les murs d’une citadelle qui lui sera interdite, mais son ego sur-dimensionné lui fait croire que son nombril est le centre de l’univers, et la vie éternelle est un dû et non une quête.

    L’enfer Cybernétique sera à la mesure des paradis artificiels que l’homme appelle de ses vœux car la souffrance de la chair lui est insupportable, et cette souffrance est proportionnelle à la démesure de la Babylone cybernétique en construction.

    La Grande Babylone cybernétique

    Voici le temps de l’emprise « Cybertechnologique » sur le genre humain dans la perspective du transhumanisme et de l’ère post-sapiens qui s’annonce. Le transhumanisme est présenté comme l’avenir de l’espèce par les papes de cette posture prétendument avant-gardiste, mais réellement mortifère. Avant cela, il faut que l’humanité turbulente se soumette aux maîtres architectes d’une nouvelle configuration planétaire que certains nomment aujourd’hui le nouvel ordre mondial. En fait de nouvel ordre, il s’agit plutôt d’un nouveau monde entièrement virtuel similaire à ce que nous montrent les prétendues fictions hollywoodiennes à la mode augmentées d’effets spéciaux 3 D et aux implants viraux à effet retard qui vont avec… En plus du pouvoir de séduction de la lanterne magique, il s’agit de préparer les consciences à cette nouvelle version de la manifestation, non plus divine mais cybernétique. Dans ce nouveau « JEU » l’humanité, dans sa forme actuelle, n’aura que peu d’utilité, mais l’homme est le seul à ne pas s’en rendre compte, persuadé que sa présence sur terre est indispensable, ce qui est bien naturel. Ce qu’il ignore, c’est qu’il n’est pas au programme du plan global des marionnettistes qui opèrent derrière les écrans de fumée haute résolution de l’illusion aujourd’hui quotidienne de l’existence moderne. Les vrais maîtres ne sont pas les pantins qui s’agitent devant les foules, ils sont les rémanences des plus anciennes lignées déjà issues de l’hybridation contre nature abondamment décrite dans les textes des plus vieilles épopées mythologiques à l’origine des croyances de l’homme actuel.

    L’idée d’un gouvernement mondial n’est qu’une étape pour la mise en place de cette matrice cybernétique où l’intelligence artificielle sera génératrice de toutes les fantasmagories, dès lors que des consciences, autrefois incarnées dans les êtres de chair, pourront exister dans les nano-gels des programmes quantiques de la sphère micro-informatique. La non-vie éternelle en somme.

    En fait, il s’agit d’utiliser le support cérébral humain comme modèle à l’élaboration d’un double artificiel qui à terme sera en mesure de récupérer l’ensemble des données contenues dans un cortex cérébral modèle. Le plug in de la conscience du modèle dans sa totalité sera alors possible. L’hybridation HOMME/MACHINE sera de cette nature, l’interaction sera possible avec les multitudes de programmes mis en réseaux à travers les super ordinateurs aux puissances de calcul hors de l’imagination. Là seront les nouveaux territoires d’une nouvelle créature existant sur un autre plan de conscience virtuelle, celui des mondes infra-matériels. Le film Avatar a donné un aperçu idéal de ce genre de transfert opérationnel dès aujourd’hui, le film Total Recall a donné un aperçu des moyens mis en œuvre pour préparer l’humanité à la reprogrammation totale de sa trajectoire régulière. Il est important de préciser que l’homme de chair, augmenté en implants robotiques, plus connu sous le nom de cyborg n’a pas pour vocation, comme on veut nous le faire croire, de répondre aux défaillances du corps humain. Dans un avenir proche, ces créatures « cybertronique » seront conformes à la fiction présentée dans la série des films TERMINATOR. Leur usage sera la maintenance des installations terrestres des princes de la nouvelle Babylone électromagnétique. La nature, elle aussi, n’a que peu de place dans ce projet. Les cyborgs seront conformes avec la vision d’Einstein qui disait que la plupart des êtres humain pourraient se passer de cerveaux, la moelle épinière suffisait largement pour remplir les fonctions qui sont les leurs. On comprend mieux le rôle d’Einstein dans la trajectoire de l’humanité.

    Le poète, l’artiste, l’homme dans sa merveilleuse nature n’ont aucune place dans ce programme en tant qu’être vivant… La bibliothèque numérique de la sphère électromagnétique micro-informatique sera en mesure de générer à peu près n’importe quelle production visuelle plus vraie que nature à travers les bases de données actuellement mises en Qbit et capable de répondre a n’importe quelle question par l’intermédiaire de l’interface WATSON (quel fils), actuellement incarnée sur le plan virtuel dans le CLOUD.

    Peu de gens sont au courant (c’est le cas de le dire) mais les plus célèbres vedettes et le STARS du moment n’ont aucune responsabilité créatrice dans les tubes qu’elles produisent… Des machines sont à l’œuvre pour eux à partir de programmes spécialement conçus pour mettre en séquences leurs natures spécifiques augmentées par des virus sonores destinés à frapper l’inconscient des FANS dans la perspective d’inhiber ou d’exacerber certains comportements, certaines postures sociales, en plus de rapporter des milliards aux opérateurs de l’industrie « CYBERTSHOW ». […]

    « La Conspiration Cybernétique » apporte un éclairage original permettant de réunir les morceaux d’un puzzle extraordinaire. Dans ce livre j’ai mis en lumière les liens entre, la Beat génération, la contre culture des années 60 , le LSD et les drogues pharmaceutiques, les agences de renseignements, les cercles occultes, les laboratoires pétrochimiques et les centre de recherche cybernétique, l’ensemble remis en perspective et en lien avec une trajectoire qui prend sa source dans les plus anciennes fables hermétiques relatant l’épopée humaine depuis les mondes antédiluviens.

    Il est certain qu’un vaste plan de reformatage de l’espèce humaine est en cours de réalisation dans la perspective des événements décrits plus haut. La Beat Génération a été l’embryon d’un processus diabolique d’expérimentation à l’échelle d’une génération à partir des principes cybernétiques mis en applications pour la modélisation et la transformation en profondeur des consciences occidentales notamment. Dès les années 50, le baby boom s’est transmuté dans une opération de contrôle mental sous la bannière Peace and Love, en vue de préparer les hommes à l’avènement de l’ère informatique et à la suprématie de l’intelligence artificielle au détriment de la réflexion humaine et de son cheminement plus lent mais régulier au regard des règles fondamentales de l’univers… Par le biais du flower power, il a été possible de construire et d’expérimenter un modèle qui est aujourd’hui utilisé chaque fois que les « princes » de ce monde souhaitent mettre la main sur un pays ; depuis les révolutions des fleurs, des couleurs et enfin des printemps arabes.

    Sur d’autres plans, le sabotage spirituel est toujours un ingrédient incontournable et la recette de l’obscurantisme religieux est souvent de la partie. Pour ceux qui étaient déjà là, on se souvient, dans les années 50 et 60, de l’invasion en Occident des gourous et autres maîtres spirituels (aujourd’hui ascensionnés) qui, en plus de détruire les bases de la conscience propre à un individu dans le sens spirituel, est à l’origine de l’engouement actuel des postures inspirées de l’advaita védânta qui prône la non-dualité mise à toutes les sauces New Age avec en prime l’amour universel qui consiste à aimer tout le monde, cela revient à n’aimer personne finalement. La mission est donc accomplie. Il est urgent de dire que cette posture est une bénédiction pour ceux qui souhaitent prendre le contrôle pendant qu’une partie de l’humanité attend l’illumination dans la position du lotus. Il est aussi important de dire (comme un malheur n’arrive jamais seul), que tout cela a été savamment orchestré par des créatures comme Aldous Huxley lui-même converti au védânta dans l’attente de l’avènement de son meilleur des mondes. Nous y sommes presque…

    La clef de toute cette formidable organisation inhumaine est sans aucun doute la cybernétique qui a justement vu le jour à la fin de la dernière guerre mondiale, mais qui a été conceptualisée par les promoteurs de l’eugénisme aux 19e siècle.

    Il semble clair que les scientifiques nazis de l’opération, « paperclip » ont été particulièrement actifs dans la mise en place de cette nouvelle science inhumaine qui est directement associée à la robotique et à la micro-informatique. Aujourd’hui, il faut y ajouter le transhumanisme qui est le monstre né de cette prétendue évolution. Autrement dit, la cybernétique est venue pour que les prédateurs de l’espèce deviennent les dieux que le pouvoir de l’argent leur fait croire qu’ils sont. Mais pour cela nous devons disparaître.

    Il me semble évident que l’emprise sur le monde et sur la conscience humaine est d’ordre cybernétique et que cette approche permet de mieux comprendre les véritables objectifs des « marionnettistes » au pouvoir actuellement. On comprend alors leurs intérêts pour les terres rares sans lesquelles l’intelligence artificielle ne fonctionne par, enfin ! pas encore…

    Il est question dans mon ouvrage d’une nouvelle chute du genre humain au moins aussi grave que celle qui a précipité l’humanité dans les affres de la dualité et du matérialisme égotique sous l’impulsion des fameux archontes, créateurs de l’ADAM selon la gnose mais aussi responsables de la chute dans la dualité et les affres du jugement dernier.

    À Sumer, ils étaient appelés les Anunnakis ; chez les hébreux : les Elohim ; chez les Grecs : les Titans, etc…

    L’outil pour parvenir à cette chute new look est la cybernétique qui consiste à contrôler les entrées et les sorties d’une boîte noire, qui est la version métaphorique cybernétique d’un groupe humain ou plus largement d’un peuple entier… De là découle la modélisation des comportements des sujets d’études et, ensuite, il est possible de créer des algorithmes informatiques capables de donner des réponses et des stratégies afin de parvenir à la modélisation des peuples ; ceci dans le but de les contrôler, puis finalement de les soumettre à des situations le plus souvent délétères pour leur intégrité. Derrière l’aspect idéal de toutes les innovations qui découlent de la stratégie cybernétique, il faut voir les officines des cercles noirs pour qui l’humanité n’a jamais été autre chose qu’une masse laborieuse destinée à servir leurs objectifs de domination et de prédation.

    La génération hippie a été, sans aucun doute, le prototype de la « schizophrénisation » des générations actuelles afin de conduire l’humanité à son obsolescence annoncée, et aussi pour qu’elle accepte son sort avec la passivité d’un lobotomisé à la mode New Age.

    La seule alternative au chaos est de connaître la véritable trajectoire et le vrai projet des illusionnistes au pouvoir sur la planète.

    Le nouvel ordre noir planétaire refermera définitivement les portes des enclos pour conduire l’humanité dans un univers sans issue et sans possibilité d’échapper au funeste destin d’espèce déchue. Préparons nous c’est pour bientôt. […]

    Tous les programmes informatiques sont construits comme des incantations magiques, mais seuls les commanditaires détiennent le sens kabbalistique de l’affaire et, c’est le moins que l’on puisse dire, dans ces opérations ils excellent. L’homme, lui, utilise les merveilleux avantages de la machine ordinateur comme une bénédiction apportant selon lui la preuve manifeste de sa supériorité sur tout le reste de la création. L’orgueil et l’hyper-ego se portent aujourd’hui aux cous comme un bijou précieux. Or l’humanité ne cesse de se déchirer avec en toile de fond les vieilles religions d’un autre temps. Temps déjà révolu par la cybernétique. (L’homme ignore qu’il n’est pour rien dans la redécouverte de ces merveilleuses inventions, tout comme l’homme ignore la vérité sur l’origine des dieux qu’il adore.)

    La seule chose qui a été utilisée par les psychopathes aux commandes pour s’assurer les services de l’ADAM, c’est justement l’énergie vitale de ce dernier. Voilà encore une autre raison pour laquelle il est demandé à l’homme de donner son sang. Qui donne son sang donne son énergie vitale, la bonne cause n’est pas suffisante. Celui qui travaille pour une cause mortifère donne son énergie vitale à cette entreprise et accepte par la même occasion son emprise. Chaque homme qui participe à des horreurs pour un salaire en payera le prix dans sa conscience, car il participe à nourrir les trames rétrogrades en action, sous prétexte qu’il a lui aussi besoin de se nourrir : le loup dévore l’agneau, mais les prédateurs de l’espèce se nourrissent des deux. Il n’y a donc pas d’échappatoire à moins de recouvrir la mémoire et la vision.

    L’homme ignore que des créatures sont à l’œuvre pour recouvrir leur statut de démiurges et reconstruire leur éden sur une haute montagne, conformément aux temps des origines où l’on vendait de l’homme à la criée, et où le sang humain était l’ambroisie utile au maintien des démiurges visiteurs du temps en transit sur le plan de la manifestation terrestre.

    Les nouveaux dogmes pour le transfert de la conscience humaine dans une matrice cybernétique sont en cours de téléchargement, l’avènement du messie cybernétique est l’Antéchrist annoncé par les clairvoyants de toutes les époque de notre manifestation…

    La bête cybernétique c’est notre affaire à tous.

    “La Conspiration Cybernétique” s’inscrit dans un travail général sous le nom générique de « l’humanité rétrograde » pour faire écho à la malédiction qui s’installe comme l’inévitable destinée de l’Humanité. Humanité devenue une « sous-humanité » réduite à des codes numériques issus de la cybernétique, nouvelle bible d’un autre genre post-humain. Cet arsenal prend sa source dans les méandres d’une lointaine histoire inhumaine incarnée dans une clique de prédateurs toujours en quête d’un retour à la vie éternelle. Cela se manifeste aujourd’hui par la mise en œuvre d’un formidable plan régit par le mensonge, la cupidité, le crime et l’usage intempestif de tout ce que la science peut engendrer de pire. La victime est sans aucun doute la planète et tout ce qui vit dessus y compris le genre humain. Le polymorphisme satanique est l’apanage entre tous de cette engeance violente, criminelle et psychopathe à l’œuvre depuis les temps immémoriaux dans les basses fréquences des zones rétrogrades. Aujourd’hui, l’épicentre moderne de la pègre mentale s’est transmuté en « cyberterroriste » installé dans la tiédeur des laboratoires de recherches tous azimuts de Palo Alto, cette ville californienne proche de San Francisco.

    A la violence prédatrice “Cybertronique”, il est vital d’opposer la contre violence comme un pied de nez à la contre culture et aux lobotomisés du lâcher-prise New Age. La contre violence implique une véritable action pour survivre à cette fin annoncée fort, bien trop fort, par les principaux bénéficiaires du crime, cela démontre si l’on veut bien entendre et voir que l’effondrement de leur Babylone est en cours.

    La meilleure posture est de faire table rase de l’illusion qui enfume le chercheur de vérité. Pour ce faire, il est capital de voir derrière les écrans de fumée et de mettre en lumière les ventres mous qui prospèrent par la supercherie et l’illusionnisme, bien plus que par la science dont ils se targuent d’être les représentants infaillibles à l’image des anomalies prédatrices en question. Leur présence dans toutes les instances des structures occultes et de l’organisation humaine nous invite à les reconnaître pour ce qu’ils sont et non plus pour ce qu’ils voudraient nous faire croire qu’ils sont. L’objectif et de les montrer au grand jour afin que le monde puisse bien voir leur vraie nature. Aujourd’hui, les masques tombent les uns après les autres car l’âme humaine a devant elle la plus formidable des victoires à prendre pour son retour à la vraie vie.

    Il est temps de passer en revue les personnages impliqués dans la promotion et la réalisation d’un plan qui aujourd’hui n’est plus ignoré. Il ne s’agit pas d’une réalisation à valeur scientifique, cela va de soi si l’on considère que la science moderne sert le plan délétère à l’oligarchie rétrograde. Il s’agit d’un travail qui s’inspire de perceptions personnelles recoupées avec des faits réels et historiques puisés dans les livres anciens, chez les occultistes éclairés de tout temps, mais aussi en provenance des informations transitant par l’internet et l’information journalistique alternative et classique. La mise en perspective et en évidence d’une multitude de connexions et d’inter actions entre les tenants et les aboutissants de l’aventure humaine de ces 200 dernière années démontre que la mémoire nous fait défaut.

    Plus rien ne doit nous faire ignorer que des prédateurs nous sirotent la cervelle comme des cocktails pris au bord d’une piscine remplie du sang de l’humanité. Les prédateurs ont besoin de sang et d’énergie humaine il faut le savoir pour leur couper les vivres et sortir de l’enclos. »

    Sinouhé l’ARTISTE

    • rouletabille rouletabille

      Merci de votre commentaire Sinouhé.
      Perso je pense qu’ils nous possèdent depuis très longtemps.
      Tout leur est permis car les gens n’ont plus la totalité de leur facultés pour réagir.
      Merci de votre interprétation.

      • sinouhelartiste sinouhelartiste

        La Cybernétique à été mise en projet à partir des années 40. c’est la résultante de la doctrine eugéniste couplé avec l’informatique. Le contrôle des peuples est vieux comme le monde la cybernétique est une invansion de contrôle moderne . Tout nos problèmes existentiels viennent de là.

    • Merci pour le partage. Cela prête à réfléchir. Je n’ai pas assez d’informations pour corroborer l’ensemble d’un tel tableau, mais l’idée est là.

      Nous sommes dans un conditionnement idéologique très élaboré. On oriente la construction de nos illusions en une réalité aliénante. On en revient à du Matrix, avec une centrale productrice. Notre Histoire est révisée et notre mémoire altérée. OGM everywhere. Les verrous de notre intégrité humaine sont brisés petit à petit. L’adn est touché, le patrimoine modifié. On commence à abattre les piliers de la conscience pour en substituer une autre.

      Pour en revenir aux chemtrails, le propos doit être pragmatique, tout comme les vaccins. L’enjeu de dépopulation est un objectif secondaire caché. Sous prétexte de nous protéger, on nous empoisonne et on nous emprisonne. Quelques catastrophes et une 3ème guerre mondiale aideront les choses…

      Pourtant, je reste confiant. Une conscience générale s’élève au-delà de ces tristes visées. Notre présence sur ces coms en est la preuve. Il suffit d’être attentif pour éviter que chaque mouvement soit récupéré, tout comme une manifestation peut être détournée de son but premier.

      • sinouhelartiste sinouhelartiste

        Je suis parfaitement d’accord avec vous. Mais la première chose à faire est bien de comprendre le fond du problème. Sans cela il n’est possible de voir dans ce brouillard. Aujourd’hui, pas un seul phénomène de quelques nature qu’il soit, n’est soumis aux système directeur de la cybernétique. C’est par ce moyen d’étude et de contrôle que tout fonctionne… Mais pour aller dans votre sans je crois également que la conscience humaine a des ressources qui échappent à cette dictature? Soyons ouvert et unis par la pensée et tout peut prendre une autre tournure?

      • Ces ressources sont les racines dont on veut nous déconnecter. Elles sont encore présentes et vivaces.

        Le fond du problème est délicat à exposer. Notre scientisme nourrit un scepticisme stérile. La plupart des gens ne prête plus attention à leurs expériences subtiles. Ils sont déconnectés de leur force intérieure. Je le suis aussi. Le réapprentissage de sa nature profonde est laborieux. Nos cadres de vie ne nous y aident pas du tout. Distractions, cellules urbaines, agressions sensitives, conditionnement idéologique, etc… On se perd de vue, où plutôt on s’adapte tant bien que mal.
        L’adaptation forcée est un conditionnement du même ordre qu’un réflexe de Pavlov. On nous stimule à générer un comportement prévisible et maîtrisable face à une illusion donnée. On nous programme.

        Les sociétés « civilisées » progressent rapidement vers des enfants sans parents, sans Histoire, sans avenir. Des produits standardisés, fonctionnels et malléables. Des semi-hommes insipides et aveugles. Des esclaves, du bétail, quelques animaux de compagnie. Où est la place de l’homme libre dans le monde qu’on nous expose ? Il n’y a pas sa place, il est gênant, c’est un nuisible, c’est une herbe folle à arracher. Nous sommes ses herbes folles qui tentent de se propager dans ces champs tristement bétonnés.

        On en vient au « polymorphisme satanique ». Voilà une expression dont je me serai moqué plus jeune. Symbolisme, rituel, illusion, transmutation. L’univers informatique en est une bonne illustration. Qu’en aurait pensé nos ancêtres à nous voir avachis devant la boule de cristal de nos ordinateurs ? Canaliser les esprits dans une fenêtre convergente d’information. Le positif est que cela nous permet de composer un réseau idéologique plus efficace que le seul partage livresque, mais cela nous déconnecte petit à petit du reste.

        Qu’on le réalise ou pas, nous sommes dans le virtuel, comme nous l’avons jamais été. Nous pouvons matérialiser nos idées à une vitesse phénoménale. Mais maîtrisons-nous bien ce que nous véhiculons ? Les émotions dont nous chargent les médias se propagent, malgré nous, par notre intermédiaire. Il suffit de regarder les news du site. Nous avons beau tenter de filtrer l’actualité, elle nous atteint d’une manière ou d’une autre. On vit déjà la 3ème guerre mondiale. On la matérialise, comme un flocon de neige se forme selon l’intention qui lui est portée. Internet sert d’amplificateur de rituel, en bon comme en mal. Hélas, on en a oublié le manuel, contrairement aux satanistes obscurantistes qui n’hésitent pas à jouer avec les symboles, les gris-gris, les sacrifices, bref à mettre en scène un support émotionnel manifestant la réalité qu’ils souhaitent dessiner.

        Il faut suggérer ensemble une réalité plus forte que la leur. La première étape est la convergence d’opinion. Une vision commune est nécessaire à sa réalisation. Ils sont soudés par intérêts, nous sommes divisés par nos illusions. Bien qu’ils ne soient pas cristallisés par l’argent, nos intérêts se rejoignent. A nous d’imposer des valeurs plus fédératrices que les leurs.
        La famille est le dernier rempart qui résiste un tant soit peu à l’argent-roi. Et pourtant, combien s’entredéchirent pour cela ? Quel commerce souhaitons-nous instaurer dans notre civilisation ? L’économie est-elle à redéfinir ? Toute société procède par l’échange, c’est surtout ce qui est marchandable qui est en train d’être redéfini. Tout est monétisé ! L’illusion est monétisée ! La vie est monétisée ! Ce n’est pas du progrès, c’est de l’aliénation.

        Notre société sombre dans la confusion et la détresse. Si elle n’a plus qu’une valeur marchande dont on nous dépossède, alors elle sombrera dans l’anarchie et l’automutilation.

        « Le comportement automutilatoire est un moyen de « traiter » les états dissociatifs, le patient ayant de nouveau l’impression d’exister lorsqu’il ressent une douleur ou voit son sang. »
        « D’autres facteurs tels que la guerre, la pauvreté et le chômage peuvent contribuer. »

        Va-t-on se laisser rendre malade jusqu’à cette extrémité ? L’agressivité latente est palpable. Les tensions sont nourries et exacerbées. Les gouvernements gonflent les effets de la crise. Une société qui souffre doit s’en prendre à ceux qui la font souffrir. La France n’a pas à être la femme battue d’un mari qui a perdu son emploi. C’est à nous de reprendre les moyens de nos emplois, de nous réapproprier les ressources qui nous font vivre. C’est à nous de faire naître l’intelligence et l’espoir nécessaires à l’avenir de notre nation. C’est à nous d’imaginer un présent qui ressemble à nos aspirations.

        Nos rêves ne sont pas les leurs. La démocratisation de nos rêves est indispensable. Il est fini le temps de subir des visions de plus en plus réductrices de nos nations. Le progrès n’est même plus cosmétique. Le beau doit redevenir une évidence du quotidien. L’homme ne doit plus servir le progrès, c’est le progrès qui doit servir l’homme. Un homme en harmonie avec lui-même et son univers.

      • sinouhelartiste sinouhelartiste

        Nos rêves ne sont pas les leurs. La démocratisation de nos rêves est indispensable. Il est fini le temps de subir des visions de plus en plus réductrices de nos nations. Le progrès n’est même plus cosmétique. Le beau doit redevenir une évidence du quotidien. L’homme ne doit plus servir le progrès, c’est le progrès qui doit servir l’homme. Un homme en harmonie avec lui-même et son univers. Voilà une belle conclusion… Nos rêves ne sont pas les leurs… Ils ne peuvent pas prendre nos rêve car ils ne sont pas humain…

  • Maverick Maverick

    Enfin un article qui n’a pas l’air d’un torchon conspirationniste. Pour les anglophones et les curieux, je suis tombé sur ceci récemment:

    http://www.youtube.com/watch?v=DTeT9NMbqXg

    Après les 5 premières minutes (pipeau sur les éclairs et la foudre), ça devient plus intéressant.

    Il y a quelques années, je n’y croyais pas trop. J’hésite encore à voir dans HAARP plus qu’un système de radar trans-horizon : La France a un prototype avec des antennes très similaires sur la côte aquitaine, qui s’appelle « Nostradamus ». D’un autre côté, on ne peut pas exclure que HAARP déclenche effectivement des séismes, mais de façon aléatoire. En plus de l’exemple donné dans le documentaire ci-dessus, je sais que les Russes ont travaillé sur une machine « Pamir » qui utilisait l’électromagnétisme pour sonder le sol et déclencher des secousses.

  • Article très complet. Quel dommage que l’on ne retrouve ce genre d’article que sur les blogs alternatifs. Pour compléter le sujet:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/05/des-preuves-solides-de-la-realite-des.html

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/05/la-maladie-des-morgelons-lheritage-des.html

  • si le mauvais temps persiste … il y a des vidéos : https://www.youtube.com/results?search_query=+les+dossiers+secrets&oq=+les+dossiers+secrets&gs_l=youtube.3..0l10.56176.56176.0.56713.1.1.0.0.0.0.285.285.2-1.1.0…0.0…1ac.1.11.youtube.ov_z7fSppCY
    faite votre choix … et votre opinion !

  • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

    ils ont mis des graines en sureté dans un bunker,ce n’est certainement pas pour rien…chemtrails,retombées radioactives accidentelles ou délibérées,monopole futures sur les semences a venir,préventivement à un cataclysme(solaire) à venir..

    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9serve_mondiale_de_semences_du_Svalbard

    sur les chems,certains avance l’hypothèse que c’est en lien avec HARRP,qui est mis en cause dans les hécatombes d’animaux

  • Zangao

    Combien de temps faudra t’il pour que les gens prennent conscience que ce qui se passe au dessus de leur tête n’est pas naturel ?
    Oui, les avions laissent des traces, et plus il y a d’avions, plus il y a de traces. Mais………. toutes les traces ne sont pas de la condensation. Toutes ces traces qui perdurent ne sont pas générées par les réacteurs, il y a de multiples suppositions , il y a même des explications et il serait grand temps qu’il y ait affirmation sur ce sujet.
    Que font’ils, qui le fait, pourquoi ???

    • En même temps, les gouvernements sont complices de ce génocide donc tout le monde n’y voit que du feu. Ils doivent penser:
      « s’ils ne disent rien c’est que ça n’existe pas, on nous empoisonnerait pas sciemment tout de même voyons … ». Même logique pour les vaccins.

      Si par dessus le marché la météo donne une légitimité scientifique au phénomène et qu’on voit des chemtrails tout les jours en regardant la fenêtre, plus personne ne se pose de question:

      https://www.youtube.com/watch?v=b1t3GhtoCb4 (pure désinfo)

  • poZZop

    Il y a un truc que je ne comprend pas: ces élites qui luttent pour une dépopulation respirent le même air que nous…
    Qu’est-ce que vous en pensez?
    En tout cas, super article qui montre encore une fois de plus, la folie d’une poignée d' »aliéné »!!

    • criminalita

      Tu sais les zélés, les malins riches qui font joujou dans des clubs comme les francmak, Bild..,bohémi…et toutes sortes de loges ou de sectes de richars se croient ou sont persuadés par leurs grands marabouts ou gourous, qu’ils ne risquent rien, qu’ils peuvent respirer net dans des lieux privilégiés et ils se soignent dans des cliniques trés trés chères. En Suisse tu as la Prairie une clinique qui reçois la visite des grands chefs d’Etat ou de fortunés. Tu y entrais en 1980 avec un minimum de 10’000 francs suisses. Ils injectaient dans le corps des cellules de foetus de brebis ou ( d’humains mais ça je peux pas le prouver)
      Les clients ressortaient en pleine forme après une cure d’une dizaine de jours. Carlos MENEM l’ancien président argentin avec toute sa clique se fesait envoyer des quantités de produits chez lui après sa promenade et j’imagine en cachant qlqs sous sur un cpte suisse.

      • rouletabille rouletabille

        Pour en revenir à l’extermination des gens..
        1914 et 1940 sont des guerres sponsorisées ,j’ai lus que W CHURCHILL à qui on demande d’arrêter les hostilités DIS NON..
        faut continuer ,ce mec RACISTE et sans scrupules ,bien dans sa race de nantis ,sois disant sauveur avec un débarquement inhumain créant des morts prévues est une saloperie comme tout les généreux ,ouch ,généraux ,5.500 en France.

      • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

        ils se sont même très bien entendus pour se partager l’Europe de l’est,avec stalline(le heros fabriqué en kit)a Yalta,ils ont laisser faire en sachant très bien,leur avantages certains après…
        les yankee avait des japs dans des camps pendant leur conflit,si ça c’est pas un bouclier humain.
        comme aujourd’hui,avec d’autres larbins et d’autres misérables.

      • arcadia grand marabout arcadia grand marabout

        les marabouts n’ont que faire de ses « élites »,nous les sorciers ont parlent aux esprits,eux n’ont pas d’esprit.

      • rouletabille rouletabille

        ben oui,et pourtant ils envoient des gens se faire tuer au Mali et partout ou ils volent les gens.
        Des gens se suicident tout seul ,c’est DINGUE…
        En plus ils font le SUPER SHOW des massacres à la machettes et autres supercheries,il faut un FESTIVAL FAL FLAG avec des vedettes amputées avant et après ..
        CIA PRODUCTEUR sans imaginations,des film « COMMENT POURRIR LA VIE »
        bious les boutons rouges hahaha

      • jp31 jp31

        vous,RTB,vous

        Z’etes vraiment très gentil,,

        amicalement,

        jp31

      • rouletabille rouletabille

        bisous à vous,il n’y a pas que moi, ici c’est des gens super qui restent libres de s’exprimer,cela est vraiment notre dernière survie d’idées,cela vas finir comme vous vous en douter .
        amicalement

    • @pozzop
      il existe des chélateurs que l’on peut utiliser pour supprimer les métaux toxiques genre alu. par contre comment se protège t-il des nano-technologies? grande question…

      • Yanne Hamar

        En temps normal, le corps rejette ce qui ne lui appartient pas. Qui sait ce que deviendront ces particules ? Elles n’existent pas depuis très longtemps, on ne sait pas comment elles se comportent avec le temps.

      • Non justement, l’aluminium en particulier est un neurotoxique qui s’accumule dans le corps et les chemtrails en sont bourrés. L’explosion d’Alzheimer n’est peut être pas étrangère au phénomène:

        http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/05/chemtrails-nanoparticules-daluminium-et.html

      • D’ailleurs les chemtrails et Monsanto sont peut être aussi relié car ils ont développés un gêne résistant à l’aluminium (business business…monopole de l’agriculture mondiale est un objectif à la hauteur de leurs ambitions):

        http://realinfos.wordpress.com/2010/11/24/les-chemtrails-et-le-nouveau-gene-de-monsanto-resistant-a-l%E2%80%99aluminiumune-coincidence/

      • criminalita

        Ce qui porte à croire qu’ils vont tout nous faire crever dans nos jardins. Là je suis dans un film d’horreur! haye aye.aie

      • rouletabille rouletabille

        les cannettes de bières en sont un vecteur ..
        pour les plats préparés ,c’est vraiment DINGUE,tous ces étalages de produits chimiques en exposition devant les affamés aux cerveaux atrophiés qui restent hypnotisés en famille devant la dégustation gratuite,ici ,en Flandre ,quand je vais au COLRUIT ,c’est la file aux dégustations gratuites ,des gens ,des couples ,des enfants accros aux verre de vin,aux café,à la saucisse poulet,c’est de voir des gens comme une horreur que je pense être pire qu’une merde.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Tout à fait juste RTB ! Et quand on sort de la norme, on se culpabilise d’être différent et on ne se gêne pas de te le dire, …. t’es pas normal toi !!! Ben merde alors !

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Il n’y a pas qu’Alzheimer, il y a aussi Parkinson et Creutzfeldt-Jakob (Maladie de la vache folle). Ta piste n’est pas mauvaise, mais il semble que tout converge également sur l’emploi des farines animales. La consommation de tous les dérivés animal, s’est accentuée ces vingt dernières années et le nombre de cas de pathologies neurologiques a explosé en proportion avec un effet de retard de 5 à 8 ans.

      • rouletabille rouletabille

        je te répondrais demain cher EEAGLE,sans connivences tu nous rassemble tous sur le site ,à part BENJI qui est le nouveau.

  • Zangao

    Vous avez peur de ce que vous voyez ? vous aurez encore plus peur de ce qui s’avance, vous vous demanderez même s’il ne vaut pas mieux lacher prise, se fondre dans la masse, pour ne plus voir, ne plus entendre, pour en finir…

  • Yanne Hamar

    Pardon de ne pas partager cette histoire d’épandages, mais quelque chose me dit que c’est aussi faux que le coup du réchauffement climatique. C’est malin de nous faire regarder en l’air pour voir l’aluminium tomber des avions alors qu’il y en a plein la nourriture, depuis la toute petite enfance puisque l’alu est un bon anti-agglomérant utilisé dans le lait en poudre. Les fameux épandages, c’est l’écran de fumée pour cacher une bombe à retardement . La soute à bagages des avions n’est pas un hangar dans lequel on entrepose n’importe quoi, la place est comptée.
    Vous ne trouvez pas bizarre qu’un tas de témoignages circule en toute liberté sur les chemtrails ? Si c’était vrai, il y a lurette que ce serait dénoncé par les pouvoirs publiques et classé dans les sectes. Là, rien du tout et tout le monde trouve ça normal. C’est aussi gros que la fable des cercueils en plastique entreposés en plein désert. Le soleil ne les fait pas ramollir ? Les vents qui charrient des tonnes de sable ne les ont pas encore engloutis ? On nous prend vraiment pour des boeufs, plus c’est gros, mieux ça prend. Sous le coup de l’émotion on ne réfléchit pas et on avale n’importe quoi.L’histoire des chemtrails est quand même bien ficelée, j’avoue.
    Ne nous laissons pas manipuler !

    • rouletabille rouletabille

      Ouch,ca c’est la meilleure…
      Tu essayes de nous manipuler mon pote ?
      J’ai 3 liens sur les chemtrails qui sont effacés (droits d’auteurs)et aujourd’hui,plein soleil et PAS UN CHEMTRAIL ici Limbourg Belge.
      Mais ca ,personne n’en parle,c’est trop GROS ?

  • Zangao

    Ne partage pas Hamar , ce n’est pas grave et nous ne serons pas fachés.

    Mais, c’est vrai, les pouvoirs publiques dénoncent tout ce qui est vrai… lol