Première saisie d’une drogue 40 fois plus forte que l’héroïne

Illustration. © photo news.

Canada Une drogue de synthèse, quarante fois plus puissante que l’héroïne, a été saisie pour la première fois au Canada, a déclaré à la presse la police de Montréal lundi.

Cette drogue vendue sous forme de comprimés était notamment composée de Desmethyl fentanyl, un opiacé dangereux, a indiqué la police, qui en a saisi trois kilos. Plus de 300.000 comprimés de diverses drogues de synthèse et une tonne et demie de produits chimiques servant à en fabriquer ont aussi été confisqués lors de sept perquisitions effectuées le 25 avril dans la région de Montréal.

La police, qui a démantelé un laboratoire fabriquant les comprimés, a également saisi plusieurs autres drogues, dont du cannabis, de l’ecstasy, du haschisch, ainsi que 37 armes à impulsion électrique (taser). Deux individus ont été arrêtés et demeureront incarcérés d’ici leur prochaine comparution devant la justice. Une partie de leur production était expédiée aux Etats-Unis.

« Ces saisies majeures se démarquent par la présence de produits jamais vus par le Service de police de la ville de Montréal: le Desmethyl fentanyl, l’ethylcathione et le pentadrone », a précisé la police dans un communiqué. Certaines des substances étaient si nocives que quatre policiers ont été incommodés alors qu’ils les manipulaient et que l’un d’entre eux a même dû être hospitalisé en urgence avec des symptômes affectant son rythme cardiaque et sa pression artérielle, malgré le fait qu’il portait un masque.

Ces drogues étaient mises sur le marché sous forme de comprimés attrayants – l’un d’eux portait le logo de Facebook – et à petits prix.

Source: 7sur7.be

2 commentaires