Suicides à France Télécom : quand le PDG exigeait des départs « par la porte ou la fenêtre »

Une honte!!!

Dans le compte rendu d’une réunion datant de 2006 et publié par Le Parisien, l’ex-PDG de France Télécom, Didier Lombard, explique qu’il voulait supprimer 22 000 emplois.

Le document est accablant. Une note interne de France Télécom, datée de 2006 et relayée ce mardi par Le Parisien, témoigne de la violence sociale qui régnait alors au sein de l’entreprise marquée par une vague de suicides en 2008 et 2009. Selon ce document, l’ancien PDG Didier Lombard, aurait déclaré : « Ce sera un peu plus dirigiste que par le passé. C’est notre seule chance de faire les 22 000 » suppressions de postes programmées dans le cadre d’un plan qui visait à réduire les effectifs entre 2006 et 2008.

Toujours selon le Parisien, il existe deux versions de ce document. Dans une première mouture, Didier Lombard aurait affirmé : « en 2007, je ferai les départs d’une façon ou d’une autre, par la fenêtre ou par la porte ». Une version trop violente qui aurait donné dans une seconde version : « en 2007, je ferai les départs d’une façon ou d’une autre ». La secrétaire de l’Acsed aurait indiqué aux policiers en décembre ne plus posséder la version originale car ses responsables lui auraient demandé de la détruire. Elle ajoute avoir pris d’elle-même l’initiative d’atténuer les propos tenus lors de la réunion.

Autant d’assertions qui ne sont pas jugées crédibles par les anciens dirigeants de France Télécom, précise l’AFP. « Ces documents sont la transcription de la violence sociale que nous avons vécue et c’est ça qui est nouveau », a réagi de son côté Sébastien Crozier (CFE-CGC).

En 2008 et 2009, le nombre des suicides de salariés s’est établi à 35, selon direction et syndicats.

Via: atlantico.fr

4 commentaires

  • Maverick Maverick

    Perso, je n’aurais jamais ni changé ni fait disparaître le mémo en question. Instructions ou pas ;-)
    C’est trop important que des ordures comme ce Lombard soient rattrapés par leurs exactions (abus de pouvoir, harcèlement, malversations) : Les traces « papier », ça sert à ça … Et le fayot qui s’aviserait de couvrir les traces de ses chefs est d’autant plus méprisable qu’il en prend l’initiative.

  • chris314

    Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.
    Ils nous poussent dehors par : la crise, les plans sociaux, le harcèlement, et même la mort et nous nous voulons encore les juger il serait temps d’arreter de tendre l’autre joue et de ressortir la guillotine…

    • karbonn

      Non non, on ne veut pas les juger. Ils se jugent eux-mêmes et se condamne toujours à minima (quand il y a condamnation). Faut pas se leurrer sur l’indépendance de la justice, elle n’existe pas.

  • chris314

    attend que des gens qui en ont marre petent des plomb à cause d’un enfant suicidé, d’un mari, d’un pere, etc etc et la soit tu le laisse se prendre une petite amende soit tu réagis…Moi en tous cas je sais quoi faire si cela arrive à un de mes enfants et crois moi le monde ne sera pas assez grand pour qu’ils se cachent si biensur la justice ne fait pas son travail en amont donc si la justice demissionne moi pas