La Vérité est un pays sans chemins…

Un peu de méditation??……

Le philosophe Jiddu Krishnamurti sur Terre du 11 mai 1895 au 17 février 1986

 

« La Vérité est un pays sans chemins, que l’on ne peut atteindre par aucune route, quelle qu’elle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue : et je le maintiens d’une façon absolue et inconditionnelle.

Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance. Une croyance est une question purement individuelle, et vous ne pouvez ni ne devez l’organiser. Si on le fait, elle devient une religion, une secte, une chose cristallisée, morte, que l’on impose à d’autres. C’est ce que tout le monde essaie de faire.

La Vérité est ainsi rétrécie et transformée en un jouet pour ceux qui sont faibles, pour ceux dont le mécontentement n’est que momentané. »

Jiddu Krishnamurti

Note d’Eléonore :      

La philosophie de Krishnamurti est fondée sur le fait qu’un changement de la société ne peut se faire qu’à partir d’un bouleversement radical de l’individu. La société est le produit des actions humaines. Pour qu’elle évolue, l’homme doit accéder à la liberté. La liberté telle que l’entend Krishnamurti ne dépend d’aucune religion ou de l’athéisme, d’aucune organisation, secte ou philosophie.

Pour être totalement libres, les hommes doivent se connaître eux-mêmes, se libérer des contraintes et des limites.

Pour lui, l’homme a crée les religions pour se rassurer, se sécuriser. Pour être libre, il faut mettre en doute toute autorité quelle qu’elle soit.

La pensée de Krishnamurti n’est jamais affirmative. Elle est interrogative, renvoyant toujours l’interlocuteur à lui-même.

Je pense et j’espère que tout ce que nous vivons actuellement est l’opportunité à saisir pour le grand réveil. L’opportunité pour enfin formuler comme le disait A. Einstein un nouveau mode de pensée afin de survivre et atteindre un plan plus élevé :

« Il est indispensable que l’humanité formule un nouveau mode de pensée si elle veut survivre et atteindre un niveau plus élevé ».

Ce nouveau mode de pensée pourrait bien se résumer dans ce qui suit, que j’ai découvert dans le magazine Agenda-Plus du mois de septembre 2005 et signé Marie-Andrée Delhamede :

« L’écologie, l’économie, le social, la politique et le spirituel font partie d’une vision qui tient compte de la globalité. L’unité et l’interdépendance de toute chose sont à l’horizon de cette vision. Elle donne lieu à une nouvelle culture politique qui s’enracine dans une conscience planétaire. Cette nouvelle culture est en train de se construire : elle est là, parmi nous et, à partir du moment où nous optons pour des valeurs respectueuses de l’humanité et de son environnement, nous en sommes les représentants… »

Crise mondiale = crise de conscience

Le mot est lâché. La crise mondiale à laquelle nous sommes confrontés est avant tout une crise de conscience. Autrement dit, ce qui importe est d’abord le développement de nouvelles façons de voir tant individuellement que collectivement.

Pour que l’on prenne en compte la planète, il faut que chaque habitant se sente concerné et qu’une grande proportion de gens se définisse comme citoyens planétaires. Si vraiment on se dit : « Nous faisons partie d’une espèce commune », nous devons alors faire en sorte que cette espèce commune ait une éthique planétaire. La nécessité de définir des principes moraux qui seraient adoptés par l’ensemble des peuples à un niveau mondial (là ce serait une mondialisation bénéfique), exige une très profonde étude.

Auparavant, les êtres humains ne se considéraient pas comme ayant des obligations morales envers les formes de vies autres qu’humaines. Mais dans notre monde contemporain, la responsabilité des êtres humains envers toute forme de vie pourrait être justement devenir le fondement même d’une éthique planétaire…

D’un côté, l’humain peut faire preuve de génie et d’un autre côté, il reste un idiot, un imbécile qui n’est pas capable de se comporter correctement sur cette terre, il se comporte même en monstre… mais même le pire des monstres peut tout à coup « s’éveiller » comme ce toréador ! Tout un symbole ! (…)

 

Source : Le site d’Eléonore

Auteur : Krishnamurti (philosophe) et Eléonore

Article relayé par : mich pour Sos-planète

 

 

70 commentaires

  • Camelia8z Camelia8z

    Ouhla.. « La Vérité est ainsi rétrécie et transformée en un jouet pour ceux qui sont faibles, pour ceux dont le mécontentement n’est que momentané.  » : Nietzsche, ces paroles sont imprégnées des résonances de ta pensée !
    La Vérité est un pays sans chemins ? Et pourquoi n’aurait-elle pas de chemins? On peut y accéder, certains ont réussi ! La Vérité, si elle existe, possède forcément un chemin pour y accéder. Par la croyance, par la religion (qui, en effet, cristallise la croyance, mais est-ce négatif au point de signifier la mort de la croyance?) ou par autre chose. Ce que fait ce penseur, ce n’est pas guider, mais éloigner du chemin vers la Vérité, en la tuant, en la rendant plus inaccessible qu’elle ne l’est. Tout comme la croyance est individuelle, la Vérité est individuelle ! Tel est mon point de vue : et je le maintiens d’une façon absolue et inconditionnelle.

    • Jissaoui

      Je pense que la profondeur de sa pensée ne peux pas être comprise en lisant uniquement le titre.
      Grand Homme remarquable avec des influences de la société théosophique qui a su rayonner et éclairer pas mal de lanterne.
      Ce n’est que mon avis

      • Camelia8z Camelia8z

        Je ne juge pas la profondeur de sa pensée, mais ce qu’il fait passer avec ces paroles précises. Grand Homme? Peut-être. Remarquable? Sans doute. Qui a su rayonner et éclairer pas mal de lanterne? Pas la mienne en tout cas. (Pas pour l’instant, du moins!)

      • Gwendoline

        André Malraux écrivait : « Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ». Il ne faut pas confondre spiritualité et religiosité. Les religions sont une forme de secte que cela plaise ou non.
        Les trois religions, issues de Abraham, devraient tomber. De là nous devrions devenir des êtres « spirituels » donc beaucoup plus avancés que les personnes religieuses qui ont accepté tout ce qui leur a été enseigné et qui ensuite, fort de leur certitude d’être absolument dans le vrai, ont lancé des tas de guerre pour convaincre (combattre est plus juste) l’infidèle.
        Un être qui vit dans la spiritualité comprend que nous sommes tous inter-reliés, inter-dépendants, que tout fait partie du tout (y compris le règne végétal, le règne minéral et le règne animal). Il n’y a rien de bien, rien de mal. Tout est expérience et doit nous permettre d’avancer.

      • Camelia8z Camelia8z

        Je connais la différence entre spiritualité et religiosité. L’un n’empêche pas l’autre.
        Ça dépend quel sens tu donnes au mot « secte ». Son sens premier, ou le sens actuel péjoratif. Si c’est son sens péjoratif, alors c’est faux ou en partie faux.
        Les trois religions abrahamiques « devraient tomber »? C’est ton avis, mais n’en fais pas une vérité absolue. Là, tu radicalises.
        Ne mets pas toutes les « personnes religieuses » dans le même sac en les faisant passer pour des idiots portant des œillères.
        Les guerres sont le malheur des Hommes; je suis d’accord avec toi, la religion divise au lieu de rapprocher. C’est triste. Au lieu de faire « tomber » ces religions, il faudrait justement remédier à ça, et unir les Hommes, quelle que soit leur religion.
        Oui, quelqu’un/une de spirituel/lle sait nous formons un Tout, qu’il n’y a pas des Hommes mais une Humanité. Et pourquoi adhérer à une religion empêcherait-il de voir cela? Et même si on ne voit pas cela, la religion aide à rendre meilleur (sauf pour les affreux jojos).
        Il n’y a rien de bien et rien de mal? Pas d’accord du tout avec ces propos. Le Bien existe, et le Mal existe. Si je me trompe, explique-moi en quoi.
        Oui, l’expérience doit nous permettre d’avancer. Mais je ne vois pas le rapport entre la pseudo-inexistence du Bien et du Mal.

      • Gwendoline

        Si le mal n’existait pas tu ne saurais pas ce qu’est le bien. Il faut faire l’expérience du mal pour comprendre ce qu’est le bien. Il faut la nuit pour apprécier le jour.
        Toutes les religions ont une base en commun. C’est cette base qui unifiera l’humanité. Une des plus importantes est que la pensée est créatrice. « Je pense donc je suis » : faux. Je pense donc je crée est plus près de la vérité. Tout fait partie du tout. Dieu, tel qu’on me l’a enseigné, était un mec loin de moi, sur un nuage. Aujourd’hui je pense que celui que les religions nomme Dieu est en chacun de nous et est à la fois le principe féminin et masculin. C’est à l’intérieur de nous qu’il faut le trouver, l’expérimenter.
        Les religions, tel qu’elles existent actuellement, nous divisent autant que le vieux schéma en politique : la gauche, la droite. Ces divisions existent pour nous asservir.
        Les personnes religieuses ont trop tendance à prendre pour « parole d’évangile » ce qui leur est dit. Les différents concils, dont celui de Nicée, ont permis de falsifier beaucoup de choses.

      • Gwendoline

        Je ne parle pas de faire tomber les religions. Elles tomberont toutes seules car trop loin des messages délivrés par leur prophète respectif.

      • Gwendoline

        Il y a en France un village « Le Chambon sur Lignon » qui a reçu le titre de JUSTE. Quand ses habitants voient arriver un homme pour eux il n’est ni noir, ni blanc, ni jaune, ni rouge, ni juif, ni musulman, ni catholique. C’est un HOMME :c’est tout. C’est, à mon avis, une partie de la Vérité.

      • Gwendoline

        …religions nomment Dieu…
        …telles qu’elles existent…

      • Camelia8z Camelia8z

        Eh bien, je trouve ça magnifique. C’est vers ça que nous devons nous diriger!

      • Gwendoline

        Vi ma puce et c’est à mettre en pratique au quotidien et tout ira mieux sur notre belle planète. Ne pas regarder en quoi nous sommes différents, juste voir en quoi nous sommes semblables et comment nous pouvons avancer tous ensemble.

      • Camelia8z Camelia8z

        Oui, c’est ce qu’il faut faire, tu as tout-à-fait raison. J’espère qu’un jour il sera normal et non pas rare et exceptionnel d’accueillir un Homme pour ce qu’il est, un être humain, et non pas un « blanc », un « noir », « un musulman », un « chrétien », ou un « juif ». Surtout que nous sommes censés, selon la religion, êtres tous frères et sœurs, enfants d’Adam, et donc tous une famille; mais malheureusement, c’est loin d’être le cas dans la pratique quotidienne.

      • Camelia8z Camelia8z

        D’accord, merci pour l’explication au sujet de l’expérience. Mais dans ce cas, on ne peut pas dire que le Bien et le Mal n’existent pas. Je sais que le feu brûle parce que j’y ai touché, ce n’est pas parce que je n’avais pas fait l’expérience de la brûlure avant, que cela n’existait pas.
        Je suis d’accord, Dieu est en chacun de nous. Il est dit que Dieu est plus proche de nous que notre veine jugulaire. Mais je pense qu’il est aussi cette entité éloignée. Proche, et éloigné à la fois.. omniprésent, mais par l’Esprit, pas physiquement.
        Oui. Mais ce n’est pas les religions qui divisent, c’est ce qu’en font les Hommes.
        Je ne sais pas si elle tomberont toutes seules, ça je ne le crois pas. Éloignées des messages délivrés par leurs prophètes respectifs, ça ce n’est que trop vrai.

      • Gwendoline

        Le bien et le mal n’existent pas tel qu’on essaye de nous le présenter. Ils nous servent d’expérience. Maintenant que tu t’es brûlée tu sais qu’il faut prendre garde au feu. Tu as enrichi ton expérience de la vie, douloureusement certes, à partir de cet accident.

      • Camelia8z Camelia8z

        Okay, je comprends. Je dois avoir une vision trop fermée de ces deux concepts.

      • Gwendoline

        Regarde ce qu’écrit Mani un peu plus bas dans les commentaires.

      • Jissaoui

        Gwendoline, ta vision de la religion ou des religion est celle donnée à la masse ignorante…
        Pose toi les bonnes question sur ce qu’est la religion et sur ce que cela n’est pas.
        Il existe des milliers des religions différentes, monotéiste ou polythéiste…

        L’athéisme est le pire danger!

    • petitscarabee

      La croyance conduit droit aux ténèbres car elle vous sert de béquille ou de sécurité .Il y a seulement la liberté.
      C’est la pensée qui cré le penseur ;et un penseur ne peut pas trouver ni jouer avec la vérité car la pensée est basée sur la mémoire qui est passée donc quand on utilise cet outil qui est la pensée on vit dans le passé avec les morts .
      Vous parlez de dieu à l’intérieur ou à l’exterieur mais là encore vous ne faites que repeter des chose lues ou entendues .Est ce vous qui avez fait cette decouverte par vous mêmes ? Peut être est ce seulement une illusion de vôtre part ou un souhait ….comme les croyances .Toujours dans la recherche de quelque chose sur quoi s’appuyer .n’est ce pas ? C’est toujours la même chose.
      Suite au concil de nicée vous pouvez tout balancer aux chiottes ……et enqueter par vous mêmes .C’est aussi stupide,laid,mesquins,étroits et creux d’être chretien,juifs,musulmans etc…Et vous voullez assembler tout çà ..Mais que dites vous là. Quel absurdité. Apparement vous n’avez pas lu ou écouté ce qui à été dit ou écrit.
      Le bien et le mal ….Toujours ces vielles doctrines éculées .La dualité existe seulement dans vos cerveaux fourvoyés et trompés par des siécles d’obscurantisme .
      Quand le soir la lumière commence à décroitre l’obscurité commence à poindre .Observez ce mouvement . Quand une chose disparait un autre apparait .Donc quand la violence qui empli tout vôtre être en ce moment aura disparu alors certainement l’amour sera .Tout vos soit disant religions sont violentes donc ……….

  • bilyboy

    La condition première du savoir est le doute.

  • Frane

    Pour aller plus loin voici une vidéo où Krishnamurti s’exprime en français

    http://www.youtube.com/watch?v=fA60mxf6e2w

    Bonne journée à toutes et à tous.

  • firebird2

    @Camelia8z : Elle est sans chemin car oui elle existe de manière empirique, mais nous ne percevons cette vérité que par le prisme, de nôtre perception limitée d’humain. On peut entrevoir et comprendre une partie de la vérité, mais pas dans son ensemble, il nous manque toujours des informations ou nous les détournons nous même par nôtre propre interprétation.
    Tu dis que certains ont réussi. Qui ? et qu’est ce qui te permet de l’affirmer?
    Une vérité individuelle n’est pas une vérité, c’est une perception de la vérité, c’est complètement différent.
    La croyance ne laisse que bien peu de place au doute, ce qui est comme le dit bilyboy la condition première du savoir. C’est mon principale problème avec la religion, elle pose des choses comme vérité absolue et donc impossible à remettre en cause, sans preuve, sans éléments de preuve. Je ne peux en conscience accepter cela, même si une des religion détenait réellement LA vérité.
    En ce sens la religion peut rendre idiot car elle empêche de penser et de remettre en cause. Est ce que je généralise à tous les aspects possible de la religion ? non.

    • Camelia8z Camelia8z

      La vérité dite « empirique », n’existe pas! Pas pour nous, êtres humains. Donc forcément, elle est inaccessible. Celle que l’on « perçoit », existe, elle. Et même si nous n’accédons pas à cette dernière dans son intégralité, il est indéniable qu’on peut y avoir accès. Tant qu’elle est individuelle et à la fois universelle. Individuelle car il y a autant de vérités que d’individus, et universelle car elle substantiellement universelle. Certains ont réussis, je me permets de l’affirmer car je connais moi-même des personnes d’une incroyable sagesse qui ont sût apprivoiser cette vérité, et en faire quelque chose. La religion n’empêche pas forcément de penser. Elle n’impose pas LA vérité absolue, car l’Homme a le choix entre y croire, y adhérer, ou pas. Et même si il y adhère, cela ne l’empêche pas de penser. De la remettre en doute parfois.

      • Jissaoui

        On purrait alors parler de vérité objective, valable pour tout Homme despuis des millénaire et de vérité subjective propre à chacun suivant son lieu de naissance, son conditionnement, son niveau social…
        En ce sens que la vérité objective est en chacun.

      • petitscarabee

        Apprivoiser la vérité ?? Ce que l’on apprivoise n’est pas la vérité . Mais une idée , un concept une chose morte .Pouvez vous apprivoiser le vent ? L’attraper dans vos mains . Mais que dites vous là !
        Une perception de la vérité ?Avec quoi allez vous percevoir ? Avec vos sens ,n’est ce pas .Puis stokage dans les cellules cérébrales ,donc mémoire . Puis la pensée s’en emppare est en fait un concept ,une religion,une philosophie,etc,etc…. Mais on ne peut pas faire ceci,ou créer un système politique ou social à partir de la vérité .

      • Jissaoui

        Tout a fait petitscarabee, on percoit subjectivement par les ‘sens’ (aprait traitement), et objectivment avec d’autres appareils appartenant à d’autres centres…
        Seul la vérité objective est réelle!

  • Mort de Rire ! Cet homme est soit disant sorti de la société Théosophique. Moi j’affirme qu’il en était membre jusqu’à la fin de sa vie.

    Madame blavatsky (la fondatrice) à parcouru le monde et rencontré tous les grands leaders religieux pour soit disant en tirer la quintescenace au travers de la Théosophie.

    Vaste plaisanterie !!

    Blavastsky et le Franc-Maçon et colonel Henry Steel Olcott avait pour mission de repérer tout les textes et autres traditions à travers le monde qui auraient pu ammener à la vérité et de faire en sorte de les éradiquer, ce que fera parfaitement après qu’ils eu rendu leur rapport, le communisme, que ce soit en Chine ou en Russie entre autre, les invasion successive occidentale en Afrique et au Moyen Orient feront le reste.

    En complément :

    Gandhi retournera en Inde en abandonnant ses études d’avocat suite à sa rencontre avec Blavatsky (Il l’écrira dans ses mémoires).

  • mani mani

    Oses être qui tu es et peu importe le regard des gens, peu importe leurs mots, l’important c’est que tu te réalises à la Grandeur de qui tu es, l’important c’est que tu crée ta Vie avec tout ton Cœur.

    http://www.youtube.com/watch?v=w2jNaZmyD24&feature=list_related&playnext=1&list=AVGxdCwVVULXeY8Vzt0W7dgrLATD76nTVB

    http://www.youtube.com/watch?v=gUOzaOhVbMg

    La vérité est qu’il n’y a pas qu’une seul et même Vérité car,

    chacun(es) de nous est un mystère en Le Mystère,

    chacun(es) de nous est un fragment Uni à une plus grande vérité, le mystère en Le Mystère, et la porte en est le cœur dont la clé en est l’Amour, aucune religions aucun dogmes, seul le cœur.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uQm1RJ2le-k#!

  • La vérité n’existe pas, elles sont.

  • mani mani

    quel soit verbale ou écrite, toute traditions authentique guide au dedans de lui même l’être en recherche, afin qu’il trouve sa propre source et qu’il se souvienne du cœur et de l’âme infini qu’il est.

    De plus en plus d’êtres sont en recherche, recherche d’une part d’eux même qui leur manque en conscience,

    certain(es) se tournent vers les religions, d’autres vers un ou plusieurs guides ou gourou(s).., certain payant, d’autres altruiste(considérablement plus rare) mais en finalité quelque soit la voie emprunté, tous et toute plus ou moins en conscience, se dirigent vers la source unique qui les constituent.

  • rouletabille rouletabille

    en fait ,je vous cite..
    « Un passage de la Bible que je recommande de méditer : “ À tous ceux qui n’ont pas reçu l’Amour de la Vérité, le Tout Puissant leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au Mensonge ”.
    Donc la prochaine fois qu’il envoie un mensonge …

  • M. Krisnamurti a tout à fait le droit d’oser écrire à la face du monde que « la Vérité est un pays sans chemins et que l’on ne peut l’atteindre par aucune route ». C’est son droit et sa responsabilité. À chacun d’avoir suffisamment de Sagesse pour discerner si ses dires sont vrais ou mensongers (un mélange rusé de vrai et de faux).

    Mais si j’ose me permettre un commentaire, j’aimerais dire ce que j’en pense :

    D’accord avec M. Krisnamurti la Vérité est un Pays, un très beau Pays et même un Royaume.

    La première question que je lui poserais si c’était encore possible est :
    Est-ce que son affirmation (qui, à mes yeux, ne ressemble pas à une interrogation) est la Vérité ?
    S’il n’existe pas de chemin qui mène à la Vérité, comment se fait-il que M. Krisnamurti connaisse la Vérité (entre autre) sur ce sujet ? Pourquoi ne parle-il pas par le silence ?

    « Une croyance est une question purement individuelle, et vous ne pouvez ni ne devez l’organiser. Si on le fait, elle devient une religion, une secte, une chose cristallisée, morte, que l’on impose à d’autres. C’est ce que tout le monde essaie de faire. »
    Si sa croyance (entre autre sur ce sujet) doit être purement individuelle pourquoi l’expose-t-il publiquement ? Pourquoi organise-t-il sa (et ses) croyance(s) dans des écrits ? Chercherait-il lui aussi à cristalliser sa vérité personnelle, à la propager dans ses publications, à en faire une doctrine religieuse qui relierait les gens entre eux, à l’imposer à d’autres qui sont en mal de Vérité ou à ceux qui sont faibles ou à ceux dont le mécontentement n’est que momentané ?

    Si j’ose encore me permettre, ma pensée et mes dires sur ce genre de sujet disent que je suis en accord avec lui sur le fait visible que les religieux de tous poils ont empoisonné la Vérité pour leur époque. Tous ont savamment mélangé du vrai avec du faux pour plaire au grand nombre et satisfaire leur soif de gloire. Très peu ont montré des signes d’Amour de la Vérité, tous ont affiché leur adoration aveugle et inconditionnelle pour la Sainte Croyance de leur Secte.

    Mais :
    – La Vérité existe-t-elle ?
    – Si la Vérité existe et qu’il n’y a pas de chemin qui conduise à elle, ne serait-ce pas la preuve que la Vérité n’existe pas ?
    – Si elle n’existe pas, y aurait-il autre chose de plus vrai, de plus juste, de plus parfait ?
    – S’il n’y a rien de Véritablement Vrai, est-ce Véritablement Vrai que rien n’est véritablement Vrai ?
    – Où conduit ce genre de folie ?

    J’ose encore, me permettre d’affirmer (sous forme de thèse (au sens du mot) ) que :
    – La Vérité existe.
    – La Vérité est Unique (mais elle possède une infinité de facettes).
    – La Vérité est Parfaite.
    – La Vérité est Infinie.
    – La Vérité existe par elle-même.
    – La Vérité est Omniprésente.
    – La Vérité est Toute-Puissante.
    – Rien ni personne n’est et ne sera au dessus de la Vérité.

    – Notre vérité individuelle, (de qui que ce soit), ne peut jamais être la Vérité.
    – L’être humain ne peut ni voir ni connaître la Vérité. Mais son Devoir premier est de l’Aimer par-dessus tout, de la rechercher et de s’en approcher toujours plus prêt.
    – Seul nous ne pouvons que apercevoir une petite partie d’une facette de la Vérité. À plusieurs Amoureux de la Vérité, ensemble nous pouvons entrevoir une beaucoup plus grande partie d’un ensemble de facettes de la Vérité pour notre époque.

    Un passage de la Bible que je recommande de méditer : “ À tous ceux qui n’ont pas reçu l’Amour de la Vérité, le Tout Puissant leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au Mensonge ”.

    La Vérité est véritablement un Pays, un autre Monde, un Monde en dehors du monde. Il n’est pas “au ciel”, il est partout, au milieu de nous, il est “Spirituel”. Notre monde matériel n’est que l’image, la Matrice de ce Pays Parfait.

    • Camelia8z Camelia8z

      « – La Vérité existe.
      – La Vérité est Unique (mais elle possède une infinité de facettes).
      – La Vérité est Parfaite.
      – La Vérité est Infinie.
      – La Vérité existe par elle-même.
      – La Vérité est Omniprésente.
      – La Vérité est Toute-Puissante.
      – Rien ni personne n’est et ne sera au dessus de la Vérité.

      – Notre vérité individuelle, (de qui que ce soit), ne peut jamais être la Vérité.
      – L’être humain ne peut ni voir ni connaître la Vérité. Mais son Devoir premier est de l’Aimer par-dessus tout, de la rechercher et de s’en approcher toujours plus prêt. »

      On peut remplacer « Vérité » par « Dieu » dans ce cas. Dieu serait alors la Vérité, est le chemin pour y arriver serait la foi et la religion.

    • mani mani

      Bonsoir vivrautrement,

      La vérité n’a pas de chemin dans le sens ou, où que tu aille, celle ci résidera toujours au plus profond de toi.

      et donc tant que tu arpentera à sa recherche les millions de chemins qui constituent le monde extérieur, et que tu ne tourne pas ta conscience en toi, tu passera toujours à coté de la vérité quand à ta propre nature divine.

      il n’y a nul par à aller pour trouver la vérité, si ce n’est uniquement en soit même, et aucun chemins extérieur n’y mène.

      Cherche la réponse en ce même lieu d’où t’est venu la question, Rûmi.

      bonsoir Camélia,

      puisque tu exprime ce verbe.. :

      « On peut remplacer « Vérité » par « Dieu » dans ce cas. Dieu serait alors la Vérité, est le chemin pour y arriver serait la foi et la religion… ».

      Voici pour toi afin d’éclairer un peu la lanterne de ton cœur… :

      Préceptes de l’Islam des Lumières, La voie de la perfection interieur… :

      On doit découvrir Dieu en soit même, car chacun(es) de nous est une parcelles divine.

      En pénétrant en nous même pour chercher, nous découvrons des parcelles divines et, au fur et à mesure d’une pénétration plus profonde, nous trouvons le reflet de l’Essence Unique.

      Tant que nous n’avons pas trouvé Dieu en nous même, nous ne devons pas nous attendre à le découvrir ailleurs.

      Il est vrai que Dieu est partout, mais il faut savoir le reconnaitre, dès que le découvreur, au tréfonds de lui même, à ouvert les yeux, il le reconnait sous toutes ces formes, et il connaît alors le Vali, sa manifestation humaine.

      A l’étape de la connaissance de Dieu, ma’refat, les voiles qui obscurcissent la vision interieur de l’adepte tombent les un apprêt les autres jusqu’à l’état de Perfection absolue… :

      Lorsque tombe le premier voile, l’adepte interieur se sent si extatique et si immergé dans la lumière divine qu’il ne ressent pas la distance entre lui est Dieu.

      Mais il n’a pas la certitude que ce qu’il ressent est la vérité.

      Lorsque tombe le deuxième voile, il lui faut chasser de lui toute fausse imagination superstitions et dogmes, pour pouvoir comprendre l’évidence et la vérité qui se trouve en lui.

      Il acquière la certitude de ce qu’il a ressenti après la chute du premier voile, mais dans cette état il éprouve encore le sentiment de son soi (il voit Dieu et il voit le soi).

      Lorsque tombe le troisième voile, l’extase est tel qu’il oublie le soi et ne sent que Dieu.

      Il ne se voit même plus lui même, si bien que si on le martyriser, il ne ressentirai rien, comme s’il s’agissait d’un autre.

      Le quatrième voile tombe, et il est tellement absorbé en Dieu qu’il ne voit plus que l’Unicité.

      C’est à se moment que certain(es) saint(es) criaient Je suis Dieu.. .

      Lorsque le dernier voile est enlevé, comme le soleil levant illumine l’espace, le disciple interieur est inondé par la lumière de l’Un.

      Sa substance se transforme en goute d’eau, il rejoint l’océan de dieu, sa volonté devient celle de Dieu.

      Le Ciel est à l’intérieur, l’homme à l’extérieur, l’homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde.

      En finalité de ce présent verbe de réponse, certain(es) se tournent vers les religions, d’autres vers un ou plusieurs guides ou gourou(s)..,

      certain payant, d’autres altruiste(considérablement plus rare), mais en finalité quelque soit la voie emprunté, tous et toute plus ou moins en conscience, se dirigent vers la source unique qui les constituent.

      Bisous.

      • Camelia8z Camelia8z

        Je n’en suis qu’au premier voile. Raaah, mani, j’ai beau chercher en moi, encore et encore, je n’y arrive pas. Je suis dans un état de recherche, depuis maintenant un an, et je n’arrive plus à rien! J’en arrive à en oublier ce que je cherche et pourquoi. Je me suis tournée vers la religion pour trouver cette « Vérité », ou « Dieu », j’ai réussi à le sentir en moi, et je peux encore le sentir, mais je n’arrive pas à faire abstraction des dogmes et de mon « moi ». J’ai sans doute un égo surdimensionné! Tu es peut-être déjà passé par là, par la connaissance de Dieu si tu me donnes ces conseils; comment as-tu fait toi?

      • mani mani

        Bonjour Camélia,

        Pour commencer à aller en une direction, il faut toujours te demander si le sentier qui te fait face est une voie qui a du cœur (quel qu’elle puisse être),

        et te demander aussi si cette voie est susceptible de te faire prendre du plaisir à emprunter chaque coins et recoins de celle-ci.

        Si tel est le cas alors tu devrai avoir en celle-ci aucun interdit et aucune limitations,

        dans le sens ou cette voie te pousse naturellement et sans contrainte à une discipline de vie interieur, et à lâcher prise avec les élans de ton cœur pour lui permettre d’être libre de manifester l’Amour qu’il est.

        Au delà de ta vie extérieur qui est emplis de multiples difficulté, cette discipline constante devrai t’inonder de joie en chaque instant de ton cheminement interieur, car tu va à la découverte de qui tu es.

        Oses être qui tu es et peu importe le regard des gens, peu importe leurs mots, l’important c’est que tu te réalises à la Grandeur de qui tu es, l’important c’est que tu crée ta Vie avec tout les élans de ton Cœur.

        Discipline constante pour faire tomber les masques de ton toi, et pour se faire il est aucun interdits aucune limitations aux élans du cœur.

        Le cœur est Le Temple Sacré du Saint Graal qui y réside, et son trésor unique en est l’Amour Ultime..,

        rien ne devrai le muselet et l’enfermer pour lui imposer d’aller en tel ou tel direction quand à se qui l’anime.

        l’Amour n’a de limites que celles que l’on veux bien lui imposer avec les chaines que sont les dogmes (quel qu’ils soient).

        Amour est plus qu’une religion, plus qu’un dogme, c’est plus que tout cela, il est Ce souffle de vie qui te pousse à embrasser toute choses et tout êtres, sans contrainte de jugements quand à un paradis ou un enfer… .

        C’est ce que cette vieille femme morte empoisonné par du venin de mamba noir en sa boisson, à tenté de me faire comprendre, elle est morte car les élans de son cœur était plus vaste que les dogmes de la religions dans lequel elle vivait, sa liberté du cœur et de l’âme n’a pas plus, car elle amener les autres cœurs à devenir libre et conscient d’eux même.

        le cœur n’a aucune limites, aucune religions, aucun dogmes, il est uniquement animé par l’Amour, il est le pont entre le ciel et la terre, entre le divin et la chair, nous sommes tout cela car..,

        Le Ciel est à l’intérieur, l’homme à l’extérieur, l’homme porte le mystère de la vie qui porte le mystère du monde,

        nous sommes le mystère en Le Mystère, et à l’origine c’est ce qu’avait tenter de nous faire comprendre certain(es) prophètes(es) pour nous aider à comprendre que seul le cœur est la porte de l’union du ciel avec la terre..,

        avec le temps leur messages ont en très très très grosse partie était bafoué par la noirceur de certain(es) êtres, qui pour une volonté de profil, ont tenter d’emprisonner les cœurs pour maintenir les consciences sous leurs coupes.

        A cœur libre aucune limites aucun interdis, juste de la discipline.

        Le cheminement à l’intérieur du cœur n’a pas de limites de temps, et du haut de mes 35 ans, j’évolue en lui depuis plus de 16 ans.., et je suis loin de l’avoir fini, car il n’a pas de fin corps âme esprit.

        Le premier conseil qui pourrait t’être donner est celui-ci.. :

        Aime Le Monde sans jugement, car il est La Terre qui te porte de vies en vies.

        Ai la Foi en l’Être Suprême, mais donne aucune limites aux élans de ton cœur, ne l’enferme pas en une prison de dogmes qui l’enchaine,

        car en vérité en le limitant tu te limite en toi même, en l’enchainant tu t’enchaine toi même,

        en en finalité en pâtira d’une manière ou d’une autre, au point de te perdre dans les méandres du mental, au risque de tourner en rond de manière sans fin.

        si tu veux en comprendre plus rien ne t’empêche de prendre contact.

        Bisous ;)

      • mani mani

        je suis rien et n’ai aucune prétention d’être qui ou quoi que se soit, si ce n’est peu être qu’un cœur anonyme,

        qui sur les moutons enragé, sème quelques petite graines, des graines d’éternité pour faire fleurir certain(es) qui accepterons de les recevoir.

        Et donc, d’une manière ou d’une autre toi seul devra faire les pas en toi même pour faire fleurir ton cœur.

        Comme Aime à me dire un ami des Pyrénées, nous sommes les jardiniers de nos cœurs.

      • Camelia8z Camelia8z

        Merci beaucoup mani, j’apprends toujours beaucoup, grâce à toi. Tu as en effet planté une graine dans mon cœur, et à chaque fois que j’échange avec toi, c’est comme si je l’arrosais et que je la plaçait sous un rayon de soleil, pour l’aider à fleurir. Encore merci.

  • petitscarabee

    Une chose morte ,comme une église , un temple , une synagogue , une mosquée peuvent avoir des chemins qui mênent jusqu’à eux mais toutes ces choses ne sont pas la vérité mais simplement des choses fabriquées par la pensée . La pensée étant un processus biologique mécanique ; donc la pensée est une réaction de la mémoire et comme la mémoire est une chose morte car elle est du passée alors toutes les choses fabriquées par la pensée ne sont pas la vérité . La vérité est vivante est c’est cela sa beauté . Quand la pensée se tait alors ,alors ,peut être la fenêtre s’ouvrira pour vous ou alors restera t elle fermée .Mais chercher la vérité c’est passer de la boutique d’une vitrine à une autre donc ne cherchez pas. En cherchant vous trouverez seulement une projection de votre pensée….donc une illusion .. comme les dieux ,sauveur que vous avez crées et auxquels vous croyez tous. L’important est de voir que nous sommes conditionnés et si c’est possible ,de se liberer de ce conditionnement. Se liberer du connu .

    • Camelia8z Camelia8z

      Pour certains, la religion c’est ne plus penser, et donc ne pas voir la vérité. Et pour toi, pour accéder à la vérité, il ne faut pas chercher et ne pas penser. C’est intriguant.

      Tu dis que tout ce qui vient de la pensée, ce n’est pas la vérité car la mémoire est une chose morte. Je ne crois pas. Le passé n’est pas quelque chose de mort. En fait, peut-être que le passé, le présent et le futur ne font qu’un; il sont une unité de temps qui vit. De plus, le passé fait ce que nous sommes, la mémoire fait notre identité et en cela elle n’est pas morte. Aussi, la mémoire et la pensée sont deux choses distinctes. La pensée, parfois appelé « esprit », se sert peut-être de la mémoire, mais il faut les distinguer.

      « La vérité est vivante est c’est cela sa beauté » : Ce que tu dis est beau, mais l’interprétation serait la bienvenue.

      En effet, en cherchant, on ne trouve qu’une facette illusoire de la vérité. Mais même ça, c’est déjà énorme. Il vaut mieux la chercher qu’attendre qu’elle nous tombe dessus comme par magie.

      Certes, nous sommes conditionnés. Mais pourquoi s’en libérer? L’Homme recherche sans cesse la liberté. Il veut sans cesse de rebeller. Contre quoi? Ce qu’il est? Pourquoi se libérer du connu? A quoi bon? Cela fait-il accéder à la Vérité?

      • Ularius

        Camelia8z : « certes nous sommes conditionnés.Mais pourquoi s’en libérer? »Eh bien d’après toi? Pour ne pas rester un mouton toute sa vie.
        La vérité ne se cherche pas. Toute recherche est le mécanisme de la pensée qui farfouille une réponse dans son entrepôt qu’on nomme « mémoire » lorsqu’il y a une « provocation » du présent.
        La vérité ou Dieu ou l’unique réalité est un état en-dehors du champ du mental (c’est à dire de nos pensées).
        Camélia ton conditionnement et donc toutes tes réactions qui en découlent proviennent de ton passé, des images auxquelles tu es attachées jusqu’à ton nom, ton prénom et la petite histoire de ta vie qui jusqu’à présent n’est pas ta vie mais une vie conditionnée par ta famille, la société dans laquelle tu évolues, ta langue, ton pays …etc… Tout cela que tu nommes « identité » est purement « imaginaire » ça n’a absolument aucune réalité, c’est ton petit « moi » tout étriqué et coupé du reste du monde qui vit dans « son monde »(d’images) et non dans « le » monde (réel).Je te rassure la quasi totalité des humains aujourd’hui vit ainsi d’où les conflits incessants et le monde chaotique et fragmenté dans lequel nous a plongé notre « mental ».
        La vérité ne peut s’exprimer en mots, elle est en dehors des mots,donc en dehors du champ de la mémoire. La vérité est un état qui se vit d’instant en instant, « ici et maintenant ». Chacun doit savoir « mourir à son passé », plus tu sais mourir à ton passé et moins tu te projettes dans le futur puisque le futur n’est qu’un passé projeté donc conditionné, une sorte d’autre forme de passé imaginé en fonction de sa mémoire. La seule éternité est dans le présent détachée de toute recognition passée. Plus tu es cet état de présence et plus tu comprends que chaque être humain « est », simplement sans adjectif complémentaire. Et plus tu « es », moins tu t’identifies à ton corps; tu es bien plus vaste que ce corps. Et chaque être humain « est » la Terre.Mais ton mental ne peut percevoir cette affirmation, là il est en train de te dire « qu’est ce c’est que ces conneries je ne suis pas le corps? », lui son rôle c’est de te dire « pense à ton passé, pense à ton futur », pense au repas de demain , pense à fêter l’anniversaire de mamie Yvette,et ce mec avec qui j’aurai pu faire ma vie »…etc…Le mental ne peut vivre l’instant présent; Par sa nature il ne peut pas, il faut toujours qu’il soit ailleurs dans le temps ou dans l’espace. Le mental fuit le présent puisqu’il fonde sa survie sur une polarité (comme tout dans l’univers est polarisé) : la peur et le désir. Il n’y a qu’une peur unique : celle de mourir et qu’un désir unique l’immortalité. Toutes tes peurs et tes désirs découlent de ces deux racines principales. Commence par observer tes réactions qui ne vont pas manquer à la lecture de mon topo. Eh bien c’est ton mental en action, ton ego, l’illusion de ce que tu crois être et qui ne se satisfait pas de ce genre de réponse, qui se rebelle à sa façon !!!S’observer c’est commencer à comprendre ce sacré conditionnement. T’imagine même pas ce que tu « es » c’est impensable, inimaginable mais c’est à la portée de chacun. Il n’y a rien à faire…
        Jiddu Krishnamurti n’est ni un philosophe, ni un penseur c’est un enseignant de la Vie. Et c’est parce qu’il voyait le danger de toute organisation collective qu’il avait dissout « l’étoile noire » et rompu avec Blavetsky et les théosophes à la gomme.Je terminerai par cette citation de Jiddu Krishnamurti :
         » L’amour n’est pas différent de la vérité.L’amour est un état en lequel le processus de pensée, en tant que durée, a complètement cessé.Où est l’amour, est une transformation.Sans amour, la révolution n’a pas de sens, car elle ne serait que destruction,décomposition et misères de en plus profondes.Où l’amour est, il y a révolution,parce que l’amour est transformation de moment en moment ».

      • Camelia8z Camelia8z

        C’est étrange, hier je regardais deux vidéos de Jill Bolte Taylor, qui expliquait à peu près la même mais au niveau neurologique.
        http://youtu.be/C93lRoqWuGg http://youtu.be/NFNQzmvgdNg
        Je comprends, et il est difficile d’arriver à un tel état de conscience, d’oublier le « moi » pour fusionner avec le Tout. Je me demande si ce n’est pas ça, accéder à l’Illumination.. Mon professeur de Littérature, qui est aussi un amoureux de la sagesse Indienne (mais pas que Indienne), m’a dit qu’il fallait « prendre conscience ». Observer mes réactions, les comprendre, et m’a dit que le mental était une prison. Je n’avais pas compris quand il m’a dit ça, mais là, tu m’éclaires.
        J’aime bien cette citation, c’est sans doute pour ça qu’il n’y a rien de plus extraordinaire que l’état d’amour.

      • petitscarabee

        Non,Monsieur Ularius  » Le mental fuit le présent puisqu’il fonde sa survie sur une polarité (comme tout dans l’univers est polarisé) : la peur et le désir »
        Cette assertion est fausse .Si vous vous voullez citer alors citez correctement .
        Certes il y a une fuite devant le présent mais vous ne donnez pas la raison .Je vous renvoie donc à vos chers lectures ou écoute de livre audios .
        Allez reecouter « Amour et solitude  » Chapitre 13 et 17 je crois.
        En plus ,sur quelle base vous appuyez vous pour affirmer que l’univers est polarisée?
        Il existe des particules qui ont étés par convention designés par + ou – mais ‘lunivers ….voyons,voyons

      • petitscarabee

        Je n’ai pas écrit  » ne plus penser » , mais « quand la pensée se tait » .Ce qui est différent .Dans un cas c’est une action de la volonté et de l’autre la pensée s’arrete d’elle même .
        Cela peut paraitre intriguant mais cela ne l’est pas .
        C’est effectivement lié avec le passé, présent et futur . Là est l’explication théorique .
        Là ,maintenant, tout de suite on peut aisément en utilisant la pensée voir des images mentales inscrites dans notre mémoire, des faits qui se sont passés quand on était enfant . N’est ce pas ? On regarde le passé . Qu ‘il soit de très longtemps ou de hier ou de la dernière seconde …. c’est toujours le passé .A chaque fois que l’on utilise la mémoire on utilise le passé ; donc des choses mortes . Et à partir de choses mortes ,donc à partir du passé on projette des désirs de toutes sortes vers le futur . Hier ,j’étais un rien du tout mais demain ou l’année prochaine je serais ministre ou un grand saint .Le travail de la pensée est de penser ,et elle fait cela tout le temps ce qui fait que l’on vit toujours en courant vers objectif ,là bas ,très loin dans le futur .Que cet objectif soit noble ou pas ,là n’est pas le problème mais de voir que le futur n’existe pas encore , et qu’avec la pensée nous nous projetons sans cesse dans le passé pour nous lamenter sur nos jeunes années ou autres ou de se projeter vers un futur qui n’existe pas encore ,est une découverte .Donc quand on examine la passé ou le futur on peux trouver que du connu donc essayez d’examiner le présent…là peut être est la source de quelque chose de neuf pour tous .Rien projeter vers l’arrière ni vers l’avant ….aucun culte de la mémoire, ni du succés futur.Ce n’est pas une dissolution de l’égo mais juste pendant un instant ou plus ,être liberé de tout ce cirque lié à la pensée.Le premier pas est le dernier .
        L’identité ,certes on nous dit que nous sommes ceci ou cela . Pour vivre dans cette société il nous faut une idendité mais si on n’est plus attaché à un petit bout de chiffon que l’on appelle un drapeau alors on peut formuler ceci autrement .A la place d’être français je suis un terrien qui habite en France. L’identification à un soi est illusoire mais si vous décidiez de détruire l’égo alors il s’en creerait automatiquement un autre .
        Oui,la vérité est vivante . Une interprétation n’est pas la chose et je vois les piéges de la pensée . Si j’interprete ou décris cette chose ,la pensée va tout de suite partir à sa recherche ….avec un objectif dans le futur qui est surement une récompense ;si je fais ceci,j’aurai cela ….un paradis,des vierges,une autre vie meilleure et toutes ces conneries .La vérité doit être tout autre chose. La vérité ou peut importe le nom est dans le présent ,pas dans le futur . Si vous prennez dans vos mains l’eau galopante d’une rivière elle devient une chose morte .Vous prenez un arbre vivant,vous le transformez en une croix en bois….morte ,elle aussi.Pareil avec cet arbre vivant que l’on transforme en livre…mort lui aussi.Mais pour la plupart d’entre nous,il est préferable de posseder ces choses du passé en guise de sécurité psycologique .
        La recherche est un piège tendu par les curés et autres qui par forfaiture ont transformés les dires de ce qui a été enseigné par des gens avisés.Tous ce que l’on peut faire c’est de comprendre comment on fonctionne .gnauti seauton ,la connaissance de soi . S’étudier soi même et trouver cette lumière qui ne s’éteind jamais .
        Oui, la liberté est importante . L’Homme….ce qui inclus aussi les femmes ,se rebellent,oui mais leur seul énnemi est eux même .Je suis mon propre énnemi .C’est ceci qu’il faut voir et donc il n’est pas utile de blamer les autres.
        Pourquoi se liberer du connu ? Quand on fait ceci on n’a plus peur de mourir et l’on vit . La mort est une peur constatée par la pensée et qui occupe toute nos journée et nos nuit que ce soit conscienment ou inconscienment . S’affranchir de cette peur futur…qui n’existe pas…nous éloigne du présent .Tout est lié avec les mouvements de pensées . Se rapprocher du présent permet certainement la dissipation des nuages et de voir plus clairement la chose .Avec les mots on peut aller que jusque là . Aprés c’est l’inconnu . La pensée peux aller du connu vers le connu .L’inconnu ou l’attemporel ne fait pas parti du domaine de la recognition . La pensée qui fonctionne dans le cadre du temps , ne peux pas concevoir l’inconnu donc pour le recontrer …on n’en revient au point de départ,la pensée doit faire pause .
        Auncune pensée ne peux passer à travers le portail du temps . Prisonnier dans les filets du temps ,il appartient à chacun de trouver la sortie . Toutes les métaphores on déjà été utilisées :l’allégorie de la caverne , le rêve du papillon ,etc;etc;etc

      • Camelia8z Camelia8z

        Merci petitscarabe, je comprends mieux ce que tu voulais dire. J’ai beaucoup appris avec cet échange!

      • Gwendoline

        Quand je dis, petitscarabée, que la pensée est créatrice je n’encense pas la pensée. J’essaye juste d’expliquer que lorsque nous disons, tous en choeur, que nos hommes politiques sont tous pourris, nous créons cette réalité et ensuite nous nous en plaignons. Les orientaux comparent les pensées incessantes des occidentaux à un singe qui sauterait en permanence de branche en branche sans jamais trouver de repos. Nous ressassons notre passé, imaginons notre avenir et en créons un souvent déplorable (grâce à ces mêmes pensées) et nous zappons le moment présent, l’ici et maintenant car nos peurs prennent souvent le dessus.
        « S’affranchir de cette peur futur…qui n’existe pas…nous éloigne du présent .Tout est lié avec les mouvements de pensées » … »la pensée doit faire pause » : c’est bien là la difficulté. On lâche une petite minute, quelques fois 2, 3. Pour nous, les occidentaux, c’est un exercice hyper-difficile mais que nous devons arriver à maîtriser. Je suis complètement d’accord avec toi.
        Le Dr Jill Bolte taylor, dont parle Camélia, a vécu cette expérience au moment d’une rupture d’anévrisme et elle le raconte dans son livre « Voyage au delà de mon cerveau ». Elle essaye de transmettre ce qu’elle a découvert quand son cerveau gauche s’est mis en « arrêt » , le bien-être qui a suivi. Elle a ensuite presque regretté que son cerveau gauche reprenne sa fonction.
        Je viens de lire « Le voyage du guerrier pacifique », « Le voyage sacré du guerrier pacifique » et « La vie de Socrate ». Ces trois livres sont écrits par Dan Millman et sont autobiographiques. Bel enseignement : à lire et à relire.

      • petitscarabee

        Une pensée créatrice ? Mais c’est impossible . La pensée peut seulement reproduire un phénomène temporelle observé dans la nature . Un exemple pour expliquer la chose . Par ma fenetre je vois une montagne et je veux peindre ce paysage . Comment ca fonctionne avec le cerveau , les sens ;la mémoire et tout le toutim .
        1 – avec les yeux j’oberve cette montagne et tous les détails vont s’enmagasiner dans les cellules du cerveau .

        2 – Maintenant tout est dans la mémoire : la couleur des pierres ,la nature des pierres la forme de la ligne de crete ,les arbres ,etc,etc,etc

        3 – Maintenant ,même si j’abaisse les paupières avec la pensée je peux regarder cette image mentale .

        4 – Donc dans une semaine j’irai rechercher toutes ces infos et les dessiner sur un tableau ou une feuille .

        La pensée et donc bien en rapport avec la mémoire .Ou une réaction de la mémoire .

        Puisque il y a longtemps je suis allé étudier dans la capitale de ce malheureux pays alors j’ai vu la grande fleche qui pique le cul du ciel . La tour eiffel . celle ci est aussi la mémoire .

        Sur le tableau que j’ai peinds je peux ajouter la tour eiffel . Voila ce que vous autre appelez créativité . Un assemblage de chose connues .Rien , rien n’en déplaise à ceux qui se prennent pour des artistes ne peux être cré par la pensée . Elle peut seulement rechercher dans la mémoire des infos et assembler avec plus ou moins de talents des éléments pour faire un pont , une maison ,une route ,preindre un tableau . etc ,etc .
        Toutes les découvertes dans le domaines de la physique ou de la mécanique industrielle sont seulement des reproductions de phénomènes temporelles .
        Effectivement les politiciens ne sont pas venus là par hasard . C’est nous en votant qui les avons mis à ces places . La société n’est pas tombée du ciel ,c’est nous qui l’avons crée . Là est un immense problème .Les gens qui sont dans la confusions on besoin de gens pour leur dire comment vivre . D’où les croyances,les partis politiques et tout ce cirque . Une révolution psycologique et même temps une révolution technologique et pratiquement tous les problème seront réglés . Si on est attentif à ce qui se passe dans le monde , alors il me semble que c’est en marche.
        Les orientaux….Je suis déjà allé en Asie du sud est et au Japon . Ils sont aussi superticieux et bigot que les gens d’ici .Même pire . Les bouddhistes comme les chrétiens attendent un paradis qui n’existe pas dans cet univers car tout y est soumis aux phénomènes temporelles (même la physique quantique ) . Les brahmanes et autres védantistes se prennent pour le centre du monde et ne voient pas les autres personnes qui vivent sur cet terre un peu les moines enfermés dans leur cloitre .Le shintoiste eux,sont à la ramasse complete et vivent dans des contes de fées Les Etc,etc,etc la liste n’est pas close .
        Non,ici nous n’avons à pas rougir et a se cacher.

        Oui,la pensée doit faire pause . Une pause de la pensée n’a rien à voir avec le laché prise . Tu peux aller dans la nature et contempler une montagne , un arbre ,des oiseux ,des cerfs, ,même des enfants qui jouent …ceci calmera momatement la pensée . Certe c’est déjà un grand privilege mais la pause ou interuption de la pensée n’est pas cela .C’est difficile à mettre en mot .C’est mourir tout en étant vivant . Une mort psycologique bien sur . C’est à dire quand plus rien n’a d’importance car les images mentales du passé n’on plus d’importance et il en est de même pour celle du futur . Donc un espace très reduit ou pas du tout d’espace entre passé et futur ce qui peut te faire observer le présent pendant un court instant . T’inquiétes pas ,les orientaux ont la même difficultés à essayer d’arriver jusque là . Dans l’histoire du Japon ,des moines se sont crevés les yeux pour ne pas être troublés dans leur soit disant méditation ,d’autres reste debout sur la tête pendant des heures ,etc,etc tout cela est de l’autohypnose donc sans valeur .

        Je ne connais pas l’histoire de Camelia . Un choc,un traumatsime peut permettre de découvrir un quelque chose .Mais il faut être très prudent car la pensée est roublarde et peut nous faire croire à n’importe quoi.
        Ce qui est sur est que le cerveau travaille tout le temps car il y a beaucoup d’images mentales à trier, classer
        joint à ceci les autres perceptions. C’est extrêmement fatiguant donc quand il y a repos il y a certainement bien être . Les indous ,les anciens ,ce sont eux qui ont creusé le plus loin les choses et pièges de la pensée ;plus que les grecs et autres successeurs . Toujours être sur ces gardes . Krishnamurti , à fait de même .
        Donc ce sont les découvertes du docteur Bolte ,comme les découvertes de Krishnamurti ,ou celle de Siddhârta ou de Platon ,de Jésus ,de Padmasambava , de Chouang tseu ,de Lao tseu etc,etc,etc Ce qui est important ce sont les découvertes que toi tu peux faire .Bon,effectivement ,ce n’est pas facile car la reflexion est pénible et il y a beaucoup à lire pour trier le faux du vrai ;mais c’est possible .Tous les gurus cités plus haut sont utiles . Un guru est comme un panneau indicateur . Tu lis les inscriptions et puis tu continues ton chemin .

  • Le mot est lâché. La crise mondiale à laquelle nous sommes confrontés est avant tout une crise de conscience.

    Bullshit !!! My ass !!!

    Je dirait plutôt crise de l’inconscience ou de l’inconsistance…

    Si il ni avait pas eu lehman brothers, les subprimes et compagnie, nous serions tous en train de surfé sur notre rêve américain ! alors ouais remercier les élites si aujourd’hui vous avez « le sentiment » de voir vrai.

    parce que c’est tout ce dont nous sommes capable, nous masturber sur notre magnifique pseudo élévation.

    De ce pas je vais apposer mon front au sol et faire preuve de gratitude envers celui, l’unique, qui mérite notre intérêt, TOUT notre intérêt.

    • Gwendoline

      « S’il ni avait pas eu lehman brothers, les subprimes et compagnie, nous serions tous en train de surfer sur notre rêve américain ! alors ouais remercier les élites si aujourd’hui vous avez « le sentiment » de voir vrai ».
      Le mal et le bien : oui l’actualité pousse l’humanité à s’interroger et le fera de plus en plus.

      • Merci Gwendoline pour la correction ;)
        Je sait pas si sa servira à grand chose, je suis un peu retord aux règles ^^
        J’aime bien ton pseudo par ailleurs, il s’en dégage une certaine douceur ;)

        ceci étant dit…

        Le mal et le bien : oui l’actualité pousse l’humanité à s’interroger et le fera de plus en plus.

        et le fera de plus en plus, hummm jusqu’à quand exactement ?
        et c’est bien cela que je pointe du doigt, une fois que le point de basculement sera proche, perceptible, les élites inverseront la tendance et ce jour combien de gens dans la dites humanité, restera t’il a défendre le beau, plutôt que se vautré dans le luxe et la luxure… parce qu’il le valent bien ! ou qu’il l’on bien mérité !

        Combien ???