Heurts entre policiers et opposants à Notre-Dame-des-Landes

Trois policiers et un manifestant ont été blessés lundi dans des heurts entre forces de l'ordre et opposants au projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes. /Photo prise le 15 avril 2013/ REUTERS/Stéphane Mahé NOTRE-DAME-DES-LANDES, Loire-Atlantique (Reuters) – Trois policiers et un manifestant ont été blessés lundi dans des heurts entre forces de l’ordre et opposants au projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, a-t-on appris de source policière.

Les heurts ont éclaté vers 07h00 au niveau du Chemin de Suez qui mène à la Châtaigneraie, lieu de rassemblement des opposants au projet.

Les manifestants ont jeté des bouteilles et des cocktails molotov sur les forces de l’ordre déployées sur place qui ont fait usage en retour de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes.

Un gendarme, brûlé superficiellement par un cocktail molotov, et un manifestant touché au visage ont été conduits à l’hôpital. Deux autres gendarmes ont été légèrement blessés.

Le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, porté par le Premier ministre et ancien maire de Nantes Jean-Marc Ayrault, a donné lieu à des affrontements parfois violents ces derniers mois sur le site du futur aéroport.

Jean-Marc Ayrault a réaffirmé la semaine dernière sa volonté de construire l’aéroport toute en promettant que le projet serait amendé pour tenir compte des critiques des rapports commandés pour apaiser la contestation sur le terrain.

Le rapport de la commission de dialogue remis au gouvernement la semaine dernière confirme la nécessité d’un nouvel aéroport tout en émettant des réserves sur l’argumentaire du projet.

Source: Reuters

10 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Le premier sinistre ne peux faire autrement que de défendre sa lubie de maire. Il ne peux pas dire qu’il s’est gouré.
    Une assoce de pilote de ligne a expliqué comment améliorer l’aéroport existant, mais derrière ce projet trainent trop de magouilles et compromissions. J’espère que l’Ayrault-porc de notre dame des landes n’aura pas lieu.

  • Scoob

    tout ce qu’ils feront maintenant c’est déployer encore plus de  » force de l’ordre  » et de leur défoncer la face à coup de grenade assourdissante directement en pleine face , de les charger comme des  » sodomisés  » ( j’ai retenue admin ) et de tous les enfermer en leur foutant quelques coups d’annuaire dans la face toutes les 5 minutes , ça laisse pas de trace et si ils persistent de trop on ferra un petit papier par un gentil médecin ou ont les enfermera en Hp et vue qu’ils ont changer les lois a ce niveau personne ne serra ou ils sont et ils ne pourront pas en sortir .
    voila le genre de scénario qui peut arriver.

    • Jissaoui

      Les forces de l’odre ne tiendront pas le coup encor longtemps, ils sont obliger des les changer de plus en plus souvent…

      • Scoob

        quand on te met 2000 crs avec leurs armures sur le dos , des paint ball des grenades assourdissante des fumigènes des clébards et que toi en face t’as deux trois cocktail des cailloux et une barre en fer tu fais pas le poids , y’a des gens courageux labas , mais y’a aussi pas mal de femmes et pas mal de gens âgés.
        et les crs ils les changent uniquement car ils n’ont pas de quoi dormir en toute sécurités , ils non pas une caserne labas , du coup on fait rentré et venir des nouveau régulièrement

  • frecol

    cette image me fait penser à une invasion barbare qui ravage un village au moyen age,comment en sommes nous arrivés là ?

    • Scoob

      car l’évolution conduit à la dégénérescence , les valeurs sont oubliées , bafouées . l’évolution des hommes a etait d’avoir plus de pouvoir , de créer des choses pour moins travailler , pour moins prendre soin des choses , de la sur consommation à outrance , de plus prendre soin de ce que l’on a car on peut en avoir un tout neuf demain.

      de ne plus savoir ce que c’est que de planter ses légumes , de cultivé sa terre avec du respect si ont veut pouvoir nourrir sa famille l’année suivante , tout cela à etait écrasser par profit d’argent.

      ont veut plus de tomates , alors ont va mettre des produits chimique pour que ça pousse vite et pas grave si dans 5 ans plus rien ne poussera , on plantera plus loin .

      je veux des tomates alors je vais à auchan , pourquoi me faire chier a me casser le dos alors que je peux les avoir en échange d’un bout de papier ou de quelques pièces de métal .

      et on en est arrivé la car ont les a laisser faire , et nous sommes tous responsable de ce qu’il nous arrive et qui va arrivé .

  • Jissaoui

    l’information est tout de suite différente avec une source un peu plus fiable qui la source « policière », par exemple l’équipe médicale sur place :

    Dans la presse vous entendrez beaucoup parler des trois gendarmes blessés mais, peu des personnes subissants les violences physiques et psychologiques de cette opération militaire.

    En tant qu’équipe medic on voulait transmettre ce que l’on a vu aujourd’hui. Alors qu’hier on celebrait la libération du carrefour de la Saulce deux jours plus tôt par un pique-nique festif sans autres blessures que des coups de soleil, ce matin les gendarmes sont révenus en nombre reprendre le carrefour, réinstaurer leur occupation militaire. Dans ce cadre là, on a vu de nombreux tirs tendus de flashball et grenades assourdissantes a courte distance, qui ont infligé de nombreuses blessures dont certaines pris en charge par l’équipe médic :

    – impacts par flashball :

    oedèmes et hématomes :
    – trois personnes dans les jambes
    – une personne dans le bras
    – une personne dans les épaules
    – trois personnes dans le thorax
    – une personne dans le dos
    un impact dans la tête entrainant une plaie ouverte du crâne nécéssitant cinq points de suture
    un impact dans le visage provocant un arrachement important de l’arcade et un enfoncement des sinus accompagné par une hémoragie importante nécéssitant une prise en charge par les pompiers

    – impacts par des grenades assourdissantes :

    plaies, brulures et corps étrangers faits par les éclats de grenade :
    – trois personnes dans les jambes
    – une personne dans une fesse
    blaste :
    – multiples personnes choquées (désorientations, acouphènes)
    – une personne plus gravement atteinte malgré la présence d’une palette la protégant des impacts des éclats

    – des nombreuses intoxicationes liées à l’emploi massif de gaz lacrimogène et poivré

    Les pompiers ayant evacué la personne ont eté bloqué par les gendarmes qui leur ont refusé l’accès et ne les ont laissé passer qu’après l’insistance d’occupants présents. Ils ont de nouveau empeché leur départ afin de contrôler la personne blessée, retardant en tout plus de vingt minutes la pris en charge des secours.

    Une occupation militaire ne s’installe jamais sans violence. Cette liste non-exhaustive ne voudrait pas oublier toute la violence psychologique d’un tel déployement policier ainsi que celles subies au quotidien dues à leur présence permanente et leurs agissements.

  • Jissaoui

    On peux demander aussi la version des personnes sur places le récit de cette journée:

    16h45 : Des machines sont arrivés à la Saulce pour réparer la D81

    – Solidarité avec le paysan convoqué mardi 16/04 au commisariat de Blain : RDV covoiturage demain à 9h à BelleVue pour partir tou-te-s ensemble, pour aller soutenir le paysan convoqué au commisariat de Blain demain matin à 10h. Soyons nombreux-euses !

    – Nous recevons des messages de soutien depuis l’Italie (traduction de l’appel « Soit ils nous virent, soit ils se cassent ! » (et s’ils nous virent, on revient !) https://zad.nadir.org/spip.php?arti… ),

    depuis l’Argentine :

    Mucha fuerza y luces, y mi solidaridad desde aquí en Mendoza, para quienes están en la lucha !!!

    Abrazo grande

    Marcelo De la Asamblea popular por el agua, Mendoza, Argentina

    le collectif de Lozère anti gaz de schiste et depuis plusieurs personnes ici en France , on en publie un : Je viens de voir l’appel aux renforts… PUTIN j’aimerais pouvoir venir comme ça vous soutenir, me mouiller un peu enfin. Mais MERDE, les cours, les devoirs, le lycée, le bac. J’en peux plus je tiens plus j’en ai MARRE DE CETTE SALOPERIE !!!!!! POURQUOI ils attaquent alors qu’ils savent très bien que l’aéroport ne se ferra pas ? Les cons… Et moi j’suis la, j’attends les nouvelles je guette. Je trépigne. Je dis qu’on lâche rien, mais je pense plutôt : pourvu qu’ILLES ne lâchent rien… Pourvu qu’ILLES hurlent plus fort que les loups.

    Je sème, je sème ce que je peux et j’arrose… Un idéal bien plus qu’un rêve, un autre monde on a pas l’choix ! Je vous embrasse bien fort

    15h30 : La situation est calme au carrefour de la Saulce. Les flics sont assez avancés dans les 4 directions : Chemin de Suez, les deux cotés de la D81 et la route vers les Fosses Noires. 4 personnes sont toujours en GAV et nous comptons 3 blessés parmi les camarades : 2 impacts de flashball au thorax et à l’arcade, une personne ayant reçu des éclats de grenades dans les jambes. Aux Ardinières, les flics contrôlent et fouillent les caisses qui arrivent sur la zad. Un convoi de la zad s’organise pour rejoindre le rassemblement à Nantes. Les comités de soutien appellent à rassemblement devant les lieux du pouvoir un peu partout en France.

    Info reçu : « Deja que partir hier a été dur, sachant pertinnement ce qu’il arriverait aujourd’hui ou demain, mais vu de Paris c’est encore plus dur ! Allé, du courage, du courage, de la force, de la détermination et de la solidarité, tout ce qui nous anime tous les jours depuis tant de temps, et encore une fois, on en sortira la tête haute !! »

    Info legal team : 4 arrestations depuis ce matin, il est probable que quelques uns soient juste des contrôles d’identité.

    Appel à covoiturage publié sur Indymedia : http://nantes.indymedia.org/article… Ici on se demande, s’il n’est pas plus stratégique de venir nombreux devant la préfecture à 16h ?

    – 13h45 : Commentaire du préfet d’après D’après http://pays-de-la-loire.france3.fr/… , Les premiers incidents ont débuté ce matin au carrefour de la Saulce, un carrefour « libéré » samedi pour laisser passer les manifestants mais que les gendarmes « n’avaient pas l’intention de reprendre ce matin ». mais en même temps : « Les gendarmes conservent leurs positions et ne quitteront pas le carrefour » précise le Préfet. Super langue de bois, Christian Galliard de Lavernée !

    – Et une info selon laquelle 250 GM sont partis de Nantes, appelés en renfort 13h Quatres escadrons de gendarmerie en renfort

    Selon la préfecture, deux cent-cinquante hommes sont partis de Nantes vers 12h30, en renfort des 60 gendarmes mobiles déjà sur place.

    – Le numéro contact presse à changé : 06 32 98 78 36

    – 13h34 Si des gens des alentours ont envie d’aller se dégourdir les jambes en soirée (plus tôt serait trop tôt) sur les sentiers champêtres longeant les hotels pouvant héberger quelques uniformes, n’hésitez pas à sortir prendre un bon p’tit bol d’air et d’infos (à faire circuler ensuite) !

    – 13h15 Des précisions sur la situation sur place pour ne pas que les informations soient mal interprétés de l’exterieur. Il n’est à priori pas question d’expulsions ou de prise de contrôle de lieu de vie collectif mais d’une volonté de reprise de controle du carrefour. Il n’empêche que cette action est vécu comme une attaque comme l’explique très bien ce texte : Soit ils nous virent, soit ils se cassent ! (et s’ils nous virent, on revient !)

    – 13h09 Ce qui circulent sur France 3 : 12h35 Des cabanes en feu sur le site de la Chataigne. En réalité, il ne s’agit pas d’une attaque de la Chateigne mais de la cabane/barricades sur le chemin qui y mène, entre le moulin de Rohanne et St Antoine. Ca fait mal au coeur parce qu’il s’agit d’un lieu de vie, d’une barricade joliment transformée avec de belles energies et on est triste pour les copains qui y ont participé et qui y vivaient…

    – 12h33 : De nombreuses offensives policières sur le chemin de Suez. La 1ère cabane/barricades des Lascars est en feu… Il semble qu’ils soient vraiment déterminés à reprendre leur place sur le carrefour et à controler les axes qui y mènent

    La situation est sur le chemin de Suez si des personnes proches peuvent venir en renfort, ce sera bienvenu !

    – Appel à rassemblement demain matin à 10h devant le commisariat de Blain en soutien à un paysan convoqué pour « violence sur gendarme », « utilisation d’arme par destination » et « non respect des sommations d’arrêter son véhicule ».

    – VU : 9 fourgons sirènes allumées sur la 4 voies de Vannes, en direction de la ZAD

    – 11h08 : Une nouvelle arrestation après une charge des flics dans la forêt…

    – 11h : Une dizaine de véhicules de flics est aux ardillères avec maitres chien et physionomiste. Côté carrefour de la Saulce : une vingtaine de fourgons.

    – 10h22 : Les flics sont au niveau de la foret en direction de la Rolandière, 3 blessés de notre côté. Du leur aussi apparement…

    – 10h07 : les grenades résonnent toujours. Les flics sont avancés sur le chemins de suez… Pour les nouvelles plus douces : petites revues de presse des beaux moments partagés ce week end pour Sème Ta Zad

    Récit et photos de la journée du 13 avril
    A Notre-Dames-des-Landes, les opposants recultivent les terres
    Sème ta Zad : Les hirondelles sont de retour !
    Sème ta zad en images par Le Parisien
    Et même à Limoges, la Zad se Sème
    A Notre Dame Des Landes, l’espoir germe avec le printemps

    – 9h44 : Suite à cet appel Soit ils nous virent, soit ils se cassent ! (et s’ils nous virent, on revient !) , rendez vous est donné à 16h devant la préfécture de Nantes.

    – 9h40 : Les affrontements durent toujours au carrefour de la Saulce. Un des copains est blessé, 1 autre aurait été arrêté.

    – 9h14 : Info du carrefour de la Saulce, les flics y sont à pied. Plein de monde est dans les champs et les chemins autour. Ça ne semble pas si simple que ça pour eux de le reprendre…

    – 9h08 : Pas des flics au carrefour Ardillières, ils sont probablement donner renfort aux autres de Fosses noires / chemin de suez. Toujours des affrontement autour de cette carrefour avec pas mal de tires de grenades. Il aiment bien les assourdissantes aujourd’hui.

    – Bonjour ! Il est 9H, après des affrontements qui dure depuis ce matin 7h, le flics ont reprise contrôle de carrefour de Fosses noires / Chemin de suez a l’instant.

    Soit ils nous virent, soit ils se cassent ! (et s’ils nous virent, on revient !)

    On vous tiens au courant