La « dame de fer » s’est éteinte, qu’elle rouille en paix!

Devant le domicile londonien de Margaret Thatcher. La "Dame de fer", qui mena les Conservateurs britanniques à la victoire en mai 1979 et resta Premier ministre pendant onze ans, est décédée lundi. Elle était âgée de 87 ans. /Photo prise le 8 avril 2013/REUTERS/Suzanne Plunkett LONDRES (Reuters) – Margaret Thatcher, la « Dame de fer » qui mena les Conservateurs britanniques à la victoire en mai 1979 et resta Premier ministre pendant onze ans, est décédée lundi à l’âge de 87 ans.

Fille d’un épicier et dotée d’une poigne peu commune, Margaret Thatcher fut la première femme, et la seule à ce jour, à occuper le 10 Downing Street, y établissant un record de longévité (1979-1990) dans l’histoire contemporaine britannique.

Margaret Thatcher, qui fut autant adorée que haïe par ses compatriotes, restera comme le Premier ministre qui aura brisé les tout puissants syndicats britanniques, notamment celui des mineurs durant le célèbre « hiver du mécontentement » (« winter of discontent ») de 1979.

« C’est avec une grande tristesse que Mark et Carol Thatcher annoncent que leur mère, la baronne Thatcher, s’est éteinte paisiblement des suites d’une attaque ce matin », a déclaré Lord Tim Bell, un des porte-parole de la famille.

Une cérémonie funèbre, assortie des honneurs militaires, sera organisée à la cathédrale Saint-Paul de Londres à une date qui sera fixée ultérieurement, a dit le gouvernement. Ce ne seront pas des obsèques nationales, conformément aux voeux de la famille, et la défunte sera incinérée dans l’intimité.

L’actuel Premier ministre, David Cameron, lui aussi conservateur, a estimé qu’avec Margaret Thatcher disparaissait une « grande dirigeante », un « grand chef de gouvernement » et une « Britannique éminente ».

L’ancien Premier ministre travailliste Tony Blair a estimé que « très peu de dirigeants sont à même de modifier non seulement le paysage politique de leur pays, mais aussi du monde entier ».

« Margaret était une dirigeante de cette trempe. Son aura internationale a été très grande », a dit Tony Blair, qui resta dix ans Premier ministre, de 1997 à 2007.

Article complet sur Reuters

Et inévitable…

30 commentaires