Humour (quoique…): Près de 90% des Français satisfaits de leur banque, selon un sondage

C’est beau les sondages quand même!!! Meeeuuuuh non il n’y a pas de manipulation des chiffres, nous aimons tellement notre banquier, c’est un bonheur que de devoir justifier un découvert de 15 euros avec 50 euros de frais de compte, c’est un bonheur de s’être fait dépouiller avec le Libor et l’Euribor! Allez, je vais aller en parler à Bruno Boulefkhad, je suis sur que lui aussi aime beaucoup son banquier!

Logos de différentes baqnues françaises dans une rue de Rennes, le 12 septembre 2011

Quelque 88% des Français se disent satisfaits de leur banque, proportion en forte hausse par rapport à 2012 (76%), selon une étude réalisée par l’institut Harris interactive pour le cabinet Deloitte et publiée mercredi.

En revanche, seulement 60% des personnes interrogées disent avoir confiance dans leur établissement (59% en 2012) et 34% dans le système bancaire en général (contre 33%).

Contre toute attente, la proportion de sondés ayant confiance dans leur banque est nettement plus forte (73%) pour les clients de banque directe (sans agence) que pour tout autre catégorie d’établissements, y compris les banques mutualistes (61%).

Les clients de banque directe sont également ceux qui se disent le plus satisfaits (95%), devant les clients de banques affinitaires (Crédit coopératif et Banque Postale), des mutualistes (89%) ou des banques classiques (84%), ce dernier groupe comprenant Société Générale, BNP Paribas, LCL, Crédit du Nord, CIC, Barclays et HSBC France.

Parmi les actions que les banques pourraient mener pour renforcer la confiance des clients, ces derniers attendent d’abord que soit récompensée leur fidélité (20%) et que l’établissement agisse au mieux de leurs intérêts (18%).

L’étude a été réalisée, en ligne, en novembre 2012 sur un échantillon de 3.074 clients particuliers de banques françaises représentatifs de la population française.

Les réponses ne portaient que sur la banque principale des personnes interrogées.

Source: Boursorama

34 commentaires

  • odin29

    Sondage bidon! Décidément tout est truqué, falsifié, inversé! On nous prend vraiment pour des demeurés. Quel mépris vis à vis du peuple! Les merdiats sont vraiment des pourris au service du mensonge et de l’oligarchie financiere. Heureusement qu’il nous reste internet! Mais pour combien de temps encore???

    • rouletabille rouletabille

      ils sont occuper à manipuler les gènes pour que les gens croient ce qu’ils disent,un peut comme le comique avec sa crosse,sa jupe et son chapeau pointus.

  • Nevenoe Nevenoe

    Non pas du tout, j’ai participé à une enquête de satisfaction à usage interne et la grande majorité des gens sont satisfaits.
    Le résultat correspond à ce que nous obtenions.

  • labichedesbois labichedesbois

    http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=vp6G-0gt7Os&feature=fvwp

    le trésor de la france !!
    c’est bizarre le son que font les lingots , j’ai l’impression qu’ils sonnent faux !!

    • Au contraire, ils sonnent vrai, d’où sans doute le fait que pour le moment on a pas vu d’autres nations faire teinter leurs lingots devant la caméra :D

      l’or teinte à merveille, pour moi ils sont vrais :D

  • labichedesbois labichedesbois

    http://www.youtube.com/watch?v=CX3yO6JSuIw

    une pluie de billets sur l’autoroute , y’a pas de danger que ça nous arrive !!

  • Kiline Kiline

    NEWS DE CHYPRE ET L EUROPE

    centrale européenne (BCE) a prévenu qu’elle cessait d’alimenter en liquidités les banques chypriotes tant que Nicosie n’accepte pas le plan de sauvetage.

    Mario Draghi a décidé d’employer la force envers Chypre, pour forcer le gouvernement à accepter le plan de sauvetage de l’UE et du FMI, rejeté par le parlement chypriote mardi.

    Après avoir «pris acte» du rejet du plan d’aide par Nicosie, la BCE a sorti son arme de dissuasion massive: le blocus monétaire. Elle a prévenu qu’elle n’alimenterait plus les banques chypriotes en liquidités, tant que le plan de sauvetage UE-FMI ne serait pas accepté.

    «Les liquidités d’urgence de la BCE ne sont disponibles que pour les banques solvables, or les banques chypriotes ne sont pas solvables tant qu’elle ne seront pas recapitalisées rapidement», a indiqué Jorg Asmussen, l’un des membres du directoire de la BCE.

    Jamais la BCE n’avait encore brandi une telle menace. Du coup, le ministre des Finances chypriote et le gouverneur de la banque centrale de l’île n’ont pas d’autre choix que de laisser les banques fermées jusqu’à nouvel ordre…

    Éviter des émeutes «comme en Argentine»

    «S’ils ouvrent les banques, alors que la BCE bloque l’accès aux liquidités, ce sera la ruée sur les guichets», prévient Gilles Moec de la Deutsche Bank.

    «Les déposants ne pourraient plus retirer du cash, faute de billets suffisants, et ceux qui voudraient faire des virements à l’étranger se verraient répondre que c’est impossible car la banque n’est plus autorisée à le faire par la BCE…», poursuit-il.

    Certains évoquent un risque d’émeutes comme en Argentine en 2002.

    En attendant, les distributeurs automatiques de billets fonctionnent toujours à Chypre. Ils sont alimentés par les réserves de la banque centrale chypriote. Combien de temps cela va-t-il durer ? Nul ne le sait. Cela dépendra des réserves en «cash» de la banque centrale locale qui, selon les pays, peuvent permettre de «tenir un siège» d’après les experts …

    Plus grave encore: les entreprises, notamment les compagnies aériennes chypriotes ne pourront bientôt plus payer leurs factures de kérosène, faute de pouvoir faire des virements à l’étranger…

    Si la situation se prolonge, le blocus monétaire peut très vite se transformer en blocus économique. Du jamais vu dans l’Union européenne!

    Source : le journal du siecle

    Ce qui est drôle c’est que sur TF1 ils annoncent la réouverture test des banques demain matin…

  • Nevenoe Nevenoe

    « Attention à la bulle de crédit en Asie »

    A court terme, il n’y a pas de danger de crises bancaires majeures dans les pays émergents. Pour autant, les risques s’accumulent et pourraient se matérialiser rapidement si la croissance commençait à ralentir dans ces pays. Le risque bancaire est double. Il est lié d’une part au poids des crédits dans l’économie et d’autre part à la dynamique de progression des crédits. On remarque aujourd’hui que la plupart des pays asiatiques, Chine évidemment mais aussi Vietnam, Thaïlande, Singapour, Malaisie ou encore Taïwan, les crédits au secteur privé pèsent entre 100 et 160% du PIB !

    La Chine, mais aussi le Chili, la Russie, la Turquie et l’Afrique du Sud semblent être aujourd’hui les pays les plus soumis au risque de bulle de crédit.

    http://lexpansion.lexpress.fr/economie/attention-a-la-bulle-de-credit-en-asie_376930.html

  • bilyboy

    D’ailleurs peut-etre quand ils mangeront du pain julian et ben ils décideront de ne plus etre satisfaits :http://www.koreus.com/video/pain-eponge.html
    Absolument écoeurent.