La FAO va tester une nouvelle méthode pour mesurer l’insécurité alimentaire..

Et quand vont ils s’occuper des causes de l’insécurité alimentaire?

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) va tester une nouvelle méthode, « plus rapide et plus précise », pour mesurer la faim et l’insécurité alimentaire dans plusieurs pays pilotes.

La nouvelle méthode consiste à collecter des informations sur l’ampleur et la gravité de la faim ressentie par les personnes exposées à l’insécurité alimentaire au moyen d’une enquête annuelle élaborée avec soin, menée en collaboration avec l’institut de sondages Gallup, a indiqué mercredi la FAO dans un communiqué.

La FAO la testera en Angola, en Ethiopie, au Malawi et au Niger. Il est prévu d’élargir par la suite l’enquête à 160.000 personnes interrogées dans plus de 150 pays dans le cadre d’un sondage mondial Gallup, et de publier chaque année les résultats actualisés, pays par pays.  

Ce projet, dénommé « Voices of the Hungry », d’une durée de cinq ans, permettra d’établir une nouvelle norme certifiée par la FAO pour le suivi de la sécurité alimentaire, facilement transposable dans d’autres enquêtes sur les ménages.

« Cette méthode innovante constituera un outil essentiel pour les pouvoirs publics, la société civile et les organisations internationales dans leur lutte contre la faim », explique M. Jomo Sundaram, sous-directeur général de la FAO, responsable du Département du développement économique et social.

La FAO avoue que la méthode actuelle permet pas de dresser un tableau complet de la faim dans toutes ses dimensions.

A l’heure actuelle, l’Organisation est en mesure d’assurer le suivi des disponibilités alimentaires à l’échelle nationale, notamment en termes d’apport énergétique potentiel, tandis que le nouvel indicateur mesurera l’accès à la nourriture au niveau individuel et donnera une vision plus claire des expériences personnelles de l’insécurité alimentaire.

Dans le cadre du projet Voices of the Hungry, des échantillons nationaux représentatifs de 1.000 à 5.000 personnes, selon la taille du pays, seront sélectionnés pour répondre à huit questions précises portant sur l’expérience de l’insécurité alimentaire par les répondants au cours des 12 derniers mois.

 

Un article publié par french.cri.cn et relayé par Tanka pour  SOS-planete

3 commentaires

  • Maverick Maverick

    Des questions comme :
    – Avez-vous du cholestérol ?
    – Mangeriez-vous des lasagnes Findus ?
    – Quand avez-vous mangé du caviar pour le dernière fois ?
    – Buvez-vous du Soda Light ?
    – Mangez-vous 5 fruits et légumes par jour ?

    C’est ubuesque … J’espère qu’ils vont leur faire bouffer, leurs questionnaires.