230.000 foyers radiés par leur fournisseur d’énergie en 2012

 

L'abonnement de 230.000 foyers à l'électricité ou au gaz a été résilié en 2012 à l'initiative des fournisseurs d'énergie en raison d'impayés. La loi sur l'énergie doit définitivement être adoptée lundi soir par l'Assemblée et mettre fin aux coupures d'énergie pendant l'hiver mais le phénomène de hausse des résiliations (+20% pour l'électricité) inquiète. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau ROMAINVILLE (Seine-Saint-Denis) (Reuters) – L’abonnement de 230.000 foyers à l’électricité ou au gaz a été résilié en 2012 à l’initiative des fournisseurs d’énergie en raison d’impayés, a déclaré lundi le délégué du Médiateur de l’énergie Bruno Léchevin lors d’un déplacement avec la ministre de l’Energie sur le thème de la précarité énergétique.

L’adoption de la loi sur l’énergie, qui doit définitivement être adoptée lundi soir par l’Assemblée, doit mettre fin aux coupures d’énergie pendant l’hiver mais les résiliations sont un autre phénomène inquiétant, a-t-il dit.

« Les résiliations à l’initiative du fournisseur sont pour 2012 de l’ordre de 230.000 en gaz et en électricité », a dit Bruno Léchevin, lors d’une rencontre avec des familles touchées par la précarité énergétique à Romainville (Seine-Saint-Denis).

Ces résiliations sont en hausse de plus de 20% concernant l’électricité et certains ménages endettés peinent à retrouver un accès à l’énergie, a-t-il ajouté.

« Et le consommateur a parfois du mal à retrouver un fournisseur (…) à tel point qu’on lui conseille de trouver un autre fournisseur sans dire qu’il est en difficulté de paiement, sans dire qu’il a une dette », a ajouté Bruno Léchevin.

Près de 8 millions de personnes sont aujourd’hui touchées par la précarité énergétique en France et consacrent plus de 10% de leurs revenus à leur facture d’énergie.

Environ 580.000 coupures d’énergie ou baisse de puissance à 1.000 watts, la consommation d’un radiateur, ont eu lieu en 2012 mais la proposition de loi Brottes doit mettre fin à cette pratique et étendre de un à quatre millions les bénéficiaires des tarifs sociaux de l’énergie .

Article complet: Reuters

3 commentaires

  • .Mario-Bros.

    moi si ça m’arrive le courant est remis dans les 10 minutes qui suivent . quand bien même ils reviennent enlever le compteur et alors ? le compteur n’est pas un transformateur il compte juste le putain de fric qui vont nous voler .

    c’est toujours du 230 volts qui sort , la seul solution qu’ils auront pour m’empêcher d’avoir du jus c’est de couper l’immeuble tout entier et les voisins vont pas être content .

    même mettre une serrure sur le locale serait vain je suis un très bon plombier un excellent serrurier aussi et aussi bon dans l’électricité . ma télé et mon ordi peuvent bosser tranquille aucun chômage à prévoir même si j’ai plus un rond .je suis un bon patron moi je ne licencie pas mes appareils .

  • .Mario-Bros.

    bref en deux mots : Révolution
    Résistance ILS RESTE PLUS QUE ça

    • odin29

      Mario je t’envie et je t’admire. Si je le pouvais je t’imiterai. Manque de bol pour moi je n’y connait rien en matière d’électricité…et tu as raison, mille fois raison ils ( l’état ) nous volent, il n’y a pas d’autres mots. Un député ( de Haute-Loire )juste avant guerre, avait eu l’outrecuidance de réclamer, à la chambre, l’électricité gratuite pour tous…Il a fini en prison, mort des suites des tabassages quotidiens par les matons. Il s’appelait Philibert Besson. Quand tu  » détournes  » un peu de jus…pense à lui, merci Mario.