DoConseil: pétition et stress pour la Société Générale

Cela fait partie des petites histoires qui ne circulent pas aisément dans les médias en général, nous connaissions le cas de Bruno Boulefkhad qui à l’heure actuelle, campe encore et toujours chaque jour devant sa banque pour dénoncer les abus et magouilles de celle-ci, mais connaissez-vous l’affaire Do-conseil? C’est une « petite affaire », un escroc surnommé le « Madoff du sud-ouest » qui a fait rêvé ses clients avec un placement à 20% et qui au final, n’était qu’une arnaque.

http://associationvictimesdoconseil.fr/wp-content/uploads/2012/07/VAR-MATIN-DU-DIMANCHE-01-07-12-1000x288.jpg

Sur son site internet, l’escroc présumé se vantait de « trouver le meilleur taux » de rendement à ses clients. Il s’y disait spécialisé dans l’assurance, le courtage et la négociation de crédits immobiliers. S’est-il rêvé en Madoff du sud-est ? Depuis qu’il a été placé en garde à vue mardi matin, l’escroc en chef, âgé de 45 ans, hâtivement rebaptisé « le petit Madoff » par les enquêteurs, doit s’expliquer sur ses placements chimériques.

Car les policiers de la Division économique et financière de la police judiciaire de Marseille ont cherché : il n’a rien investi, rien placé, sinon sur ses propres comptes. Au total, le préjudice se monterait à près de 20 millions d’euros qu’il devait engager dans des placements miracles, à fort taux de rendement, de l’ordre de 15 à 20 % le plus souvent. De quoi jeter aussitôt votre livret A au tri sélectif…

Archive de l’article sur Laprovence.com

Le « Madoff » a été condamné par la justice, mais les victimes incriminent également la Société Générale qui serait également responsable suite à une série « d’erreurs et de fautes » qui auraient permis à Fabrice Denizet (l’escroc en question), de faire transiter 40 millions par une petite agence de la filiale.

L’association des victimes de Do.conseil m’a donc contacté dans l’espoir de relayer leur pétition mise en ligne afin de faire monter la pression sur la Société Générale, et pour médiatiser un peu plus l’affaire, chose que je fais.

Révoltons nous contre le système financier :  la Banque doit s'imposer les mêmes règles que celles fixées à ses clients.

Révoltons nous contre le système financier : la Banque doit s’imposer les mêmes règles que celles fixées à ses clients.

L’absence de contrôle, la négligence et le laxisme des différents intervenants, permettent à des hommes ou à des sociétés peu scrupuleux de berner les épargnants et de leur voler leurs économies. La carence des organismes de contrôle institutionnels se manifeste : les dépôts bancaires de nos ménages ne sont plus en sécurité et ne sont plus assurés contre les aléas.
Une des preuves est l’affaire DO CONSEIL, dont le dirigeant F.Denizet, a pu détourner 38 millions d’euros placés par ses clients, sans que la sonnette d’alarme soit tirée dans un temps raisonnable, par un des protagonistes, bancaire ou institutionnel.
Les autorités de contrôle bancaire, ont failli dans leur rôle de veille au respect de l’ensemble des règles destinées à assurer la protection de la clientèle et notamment par l’application des dispositions législatives, réglementaires ou des bonnes pratiques de la profession constatées.
La Banque, outre ses erreurs de gestion, a failli en acceptant un flux d’argent injustifié et en ne  dénonçant pas des agissements manifestement frauduleux.
Ce cafouillage va à l’encontre de la stabilité du secteur financier qui est fondamental pour notre pays. Les ménages ne vont plus considérer que leurs dépôts bancaires sont en sécurité et les entreprises ne vont plus pouvoir bénéficier du financement apporté par ces ménages.
La Banque que le contribuable a sauvé de la faillite ces dernières années, au lieu de manifester de l’humilité vis à vis de ceux qui lui ont épargné la déconfiture, ne montre que de l’arrogance et du mépris.

Nous demandons à ce que La Banque applique envers elle-même, les exigences qu’elle impose à presque tous ses clients.

Dans le cas de l’affaire DO CONSEIL, la SOCIETE GENERALE doit faire une proposition  concrète d’indemnisation aux victimes , pour arrêter de jeter le discrédit sur l’ensemble du système bancaire.

RÉVOLTONS NOUS contre le système financier qui ne protège plus notre épargne, mais qui ne cesse de s’enrichir sur le dos du contribuable.

Cher(e)s ami(e)s, en signant notre pétition vous montrez : Votre ras le bol, Votre détermination à défendre vos droits mais également votre solidarité aux victimes du système financier.

Merci de nous aider à donner de l’ampleur à cette action en la faisant circuler et signer à votre entourage.

Le Bureau de l’Association.

Pétition adressée à :
Mme Catherine Thery, Directrice de la coordinationdu contrôle interne du groupe Société Générale
Mme Sylvie Remond, Directrice déléguée des risques du groupe Société Générale
Mme Annick Moriceau, Directrice adjointe des contrôles de l’AMF
Mme Nathalie Lemaire, Coordinatrice du pôle ACP-AMF
Mr Fabrice Pesin, Secrétaire général adjoint de l’ACP
Mr Dominique Bouchery, service juridique de la Société Générale
Mr bernard Deloule, Directeur régional des agences de la Société Générale
Mr Benoit Ottenwaelter, directeur des risques du groupe Société générale
La Banque doit s’imposer les mêmes règles que celles fixées à ses clients.
Le Bureau de l’Association

Cordialement,
[Votre nom]

Lien de la pétition: change.org
Pour en savoir un peu plus, vous pouvez toujours vous rendre sur le site de l’association, mais également consulter les articles de presse autour de cette affaire:

VAR MATIN le 14/10/2012 Madoff du Sud-Est : la Société Générale sous pression

PROVENCE-ALPES.france3.fr le 13/10/2012 A Bandol, Les épargnants floués par le courtier Fabrice Denizet s’organisent

LE FIGARO.fr le 12/10/2012 une négociation serait en cours

VAR MATIN  le 29/08/2012 la Société Générale de nouveau mise en cause dans l’affaire du Madoff du Sud

VAR MATIN le 07/07/2012   Escroquerie DO Conseil: la Société générale répond

LE FIGARO le 02/07/2012  400 victimes contre-attaquent

VAR MATIN le 02/07/2012  400 victimes assignent la Société Générale

20 minutes le 01/07/2012  La Société Générale assignée pour négligence

VAR MATIN le 30/06/2012 400 victimes assignent la Société Générale

VAR MATIN le 30/06/2012 le Madoff du Sud-Est est libre

VAR MATIN le 25/03/2012 « Madoff du Var » : la défense s’organise

VAR MATIN le 24/03/2012 DO Conseil : il y a plus d’un millier de victimes

VAR MATIN le 10/02/2012 Affaire Denizet: « Nous avions placé 225.000 euros »

LE FIGARO 08/02/2012 Les mystères du «Madoff du Var»

VAR MATIN 05/02/2012 Le dépit des centaines de victimes du courtier varois

VAR MATIN le 04/02/2012 Le Madoff du Sud-Est a manipulé ses commerciaux

20 minute.fr le 03/02/2012 Un escroc présumé aurait détourné 38 millions d’euros

VAR MATIN le 03/02/2012 Un courtier toulonnais écroué pour fraude massive

LA PROVENCE le 02/02/2012 Le « Madoff » du sud-est, roi des faux placements, a été arrêté

5 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    un enfumage TOTAL,s’attaquer aux pauvres est communément appeler de l’imprévoyance..
    S’attaquer aux riches comme MADOF et ce type alors ils bougent…

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    là je dits haltes à la connerie 15 à 20% et il trouve
    des pigeons. je dits bravo pour le culot. Quand on veux placer son argent on se renseigne un minimum sur l’economie et on s’aperçoit très vite ces taux sont impossible à réaliser.

  • Harry

    C’est bien fait ♫♫

    Tous ces toquards ont un point commun:
    Ils ont agi seuls!! Pensez vous Madame, faire venir son voisin, son pote, sa soeur ou son ex sur place de la manipulation est impensable! Moi – moi – moi je les nique!

    J’ai une collection d’affaires ahurissantes par la connerie des épargnants comme cet abruti teuton qui a fait construire en Alsace (trois fois moins cher que chez lui)
    À peine emménagé a fait le mariole au café, le lendemain après viles flatteries a remis l’ordre de virement certifié à un inconnu! Pfui!!
    Tête du directeur de l’agence immobilière deux jours plus tard…

  • louyestu

    Mais quel tissus d’âneries.

    Passons sur le Madoff du Sud-Ouest, pour Toulon, la géographie se perd. Glissons sur le Le « Madoff » a été condamné par la justice, alors que jusqu’à preuve du contraire, il est libre, présumé innocent et pas jugé.

    Comme le disent deux ou trois intervenants plus haut, il faut voir aussi l’appat du gain et la crasse bétise avec laquelle des «  »investisseurs » » à peine capables de piges comment marche un livret de caisse d’épargne veulent jouer aux cadors de la bourse et se les font couper.

    Bref, d’accord le site s’appelle le mouton enragé et doit attirer les amateurs de se faire tondre .. mais avant de se « révolter contre le système financier » faudrait peut être déjà apprendre à lire.

    En plus les liens disent qu’une négo est en cours depuis le 12/10. C’est bidon et démenti par leur propre site qui est ici http://associationvictimesdoconseil.fr/

    Et comme on est à Toulon, on va rire quand la brigade financière va s’intéresser à l’origine des valises de billets de certains d’entre eux.

    Beati …. etc ..

  • Bonjour,
    Je suis l’administratrice du blog de l’association. Je viens vous remercier pour avoir mis en lien notre action.
    Je ne donnerai pas suite aux commentaires reçus ci dessus juste que celui de Louyestu est une ânerie à lui tout seul.

    Juste un mot 15 à 20% de rendement c’est ce que les médias ont mis en avant et donc ce que les personnes non concernées ont retenu. Désolée de vous décevoir mais il en était rien. Effectivement certaines personnes ont bien perçu ce taux de rendement mais comme Denizet ils ne sont pas blanc comme neige. Je vous parle simplement de victimes qui ont pensé placer leur argent sous couvert de la société générale en pensant avoir un lien plus direct et personnel qu’avec une simple banque.
    Il y avait une garantie au niveau du capital investi.
    Au passage, cette arnaque a touché toutes les classes sociales confondues.
    Elle a duré plus de 10 ans sans que la société générale banque de denizet ne s’inquiète de toutes ses transactions et c’est là que nous nous révoltons car cela aurait pu être arrêté bien plus tot sans que mort sans suive pour certaines victimes.