Immolations : De la «mode des suicides» appliquée aux chômeurs

En voilà un qui du haut de son piédestal risque de tomber de très haut le jour venu! Considérer que les immolations de chômeurs désespérés n’est qu’un « phénomène de mode » et que cela passera… Faut-il est imbécile pour sortir de tels propos, imbécile et aveugle! Un journaliste ça? Alors qu’il vienne lire un peu ce blog, histoire d’avoir une autre vision de l’actualité…

Marc Landré, journaliste au Figaro et chroniqueur du blog Les dessous du social, est d’accord avec l’ex PDG de France Télécom, Didier Lombard : ces immolations de chômeurs ne sont qu’une mode qui passera, comme toutes les modes…

Voici le tweet qu’il a posté hier soir en clin d’œil à Jean Bassères, DG de Pôle Emploi dont la froideur, face aux événements, est exemplaire :

Les paroles s’envolent; les écrits restent.

Ce que Marc Landré ne sait peut-être pas, c’est que la «mode du suicide» – et celle de l’immolation – n’est toujours pas passée à France Télécom. En effet, pas plus tard que lundi matin, un responsable logistique du bureau de Pau, soupçonné de fraude et suspendu provisoirement, est décédé après s’être immolé par le feu à son domicile. Il avait 41 ans. Seraient en cause dans ce drame les méthodes et « interrogatoires » controversés du pôle enquêtes de la direction de France Télécom.

Le chômage est-il une mode ? Le désespoir qu’il charrie est-il une mode ?

Comment peut-on avoir le cœur aussi sec ? Est-ce du cynisme, ou de l’aveuglement ?


Certes, me direz-vous, ceux qui ne l’ont pas vécu ne peuvent pas comprendre. Marc Landré, bien au chaud au Figaro, ne semble toujours pas menacé par cette descente aux enfers que connaissent aujourd’hui des millions d’actifs, qu’ils tombent de haut comme ce cadre de 59 ans à Bois-Colombes, ou qu’ils soient au plus bas comme Djamal, décédé à Nantes, ou cet allocataire de l’ASS à St Ouen.

Mais personne n’est à l’abri, n’est-ce pas ? Sauf Didier Lombard qui, malgré ses dérapages, cumule une retraite de haut fonctionnaire au niveau le plus élevé de la FP + une retraite-chapeau évaluée à plus de 325.000 euros par an. Et comme tant d’oligarques qui ont la main partout – ça aussi, c’est une mode qui, elle, ne passe résolument pas – , Didier Lombard est toujours administrateur et président du conseil de surveillance de ST Microelectronics, et siège aux conseils d’administration de Thales, Technicolor et Radiall.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, et vice versa.Immolations : de la « mode des suicides » appliquée aux chômeurs

Via fr.sott.net

 

19 commentaires