Brevet pour le porc de Monsanto

Monsanto, entreprise pro-NWO qui veut privatiser la planète et nous rendre irrémédiablement dépendant d’elle, souhaite également réitérer avec les porcs. Le plus triste de toute cela, c’est que jamais le gouvernement américain, complètement corrompu ou lâche, au choix, ne fera jamais rien contre une telle entreprise. Le seul espoir reste la population américaine elle-même si un jour le système doit s’effondrer, et les criminels seront alors condamnés! En fin d’article, quelques rappels pour ne pas oublier ce qu’il en est réellement de Monsanto.

Géant mondial du marché des semences qu’elle a largement converti à ses produits modifiés génétiquement, la multinationale Monsanto tente maintenant d’obtenir des autorités américaines un brevet sur des séquences d’ADN de porcs désirables pour l’élevage qu’elle a décodées.

Si cette demande est agréée, des animaux qui sont largement présents dans la nature seront assimilés à la propriété intellectuelle de Monsanto.

Les éleveurs du monde entier pourraient donc, dans un avenir pas trop lointain, être obligés de « verser des redevances à l’entreprise pour des animaux conçus tout à fait naturellement ».

Une vidéo de Non Merci, publiée sur dailymotion.com et relayée par SOS-planete

N’oubliez pas (entre autres infos):

9 commentaires

  • dupon666

    y a plus que l’echafaud comme solution

  • fotoulaver fotoulaver

    Attend tu va te marrer quand ils vont faire ça avec les sous races humaines.

  • Musashi Musashi

    Le film date de 2009, qu’en est il aujourd’hui ?
    Je ne pense pas que les chinois laisse passé un truc comme ça.

  • Maverick Maverick

    « le gouvernement américain, complètement corrompu ou lâche, au choix, ne fera jamais rien contre une telle entreprise ».

    S’opposer à Monsanto sur les brevets, c’est risquer de perdre des entreprises comme Apple ou Microsoft, pour ne citer que ces deux-là … Et de faire s’écrouler tout le système des brevets et des copyrights.

  • Bidule

    « Les éleveurs du monde entier pourraient donc, dans un avenir pas trop lointain, être obligés de « verser des redevances à l’entreprise pour des animaux conçus tout à fait naturellement ». »

    J’espère que les éleveurs du monde entier vont s’opposer fermement à ça!!
    Et que tout le monde va arrêter de faire vivre ces malades.
    Ça suffit la dictature des empoisonneurs!