Le gouvernement américain surveille des milliers de comptes internet

Sans blague! À croire que c’est une découverte!!! Big brother n’est plus un concept issu d’un livre depuis bien longtemps, la paranoïa de certaines forces gouvernementales pour ne citer qu’elles n’est plus à démontrer, bienvenu dans les États-Unis du XXIème siècle.

Les agences gouvernementales américaines, dont la police fédérale (FBI), ont surveillé des milliers de comptes internet de 2009 à 2012 pour prévenir d’éventuelles activités terroristes, a rapporté le géant américain de la toile Google, sans donner toutefois de chiffre exact.

Google rendait publiques cette semaine les lettres dites de « sécurité nationale » qu’il a reçues et qui correspondent à des demandes officielles de données, au nom de la loi antiterroriste Patriot Act, adoptée après les attentats du 11 septembre 2001.

C’est la première fois qu’une entreprise privée publie des données sur ces lettres, très critiquées par les organisations de défense des droits de l’homme.


De 2009 à 2012, le géant de l’internet a reçu du gouvernement entre zéro et 999 demandes. Ces demandes concernaient chaque année entre 1.000 et 1.999 comptes, à l’exception de l’année 2010, au cours de laquelle les demandes visaient entre 2.000 et 2.999 comptes, selon Google.

« Vous remarquerez que nous publions des éventails de chiffres mais pas de chiffres exacts. C’est pour répondre aux demandes du FBI, du département de la Justice et d’autres agences gouvernementales qui craignent que la publication de chiffres exacts révèle des informations sur les enquêtes en cours », a expliqué le directeur de la sécurité chez Google, Richard Salgado, sur le blog du groupe.

Des associations comme l’Aclu (American Civil Liberties Union) estiment que ces lettres donnent trop de pouvoir au gouvernement, qui peut ainsi surveiller des comptes internet sans mandat de la justice.

Source: 7sur7.be

Un des espoirs du citoyen lambda reste Anonymous, un groupe de hackers entre mythe et réalité puisque n’importe qui peut se réfugier sous cette bannière, agents gouvernementaux, CIA, simples sympathisants comme geeks géniaux, maintenant, si certains sont aussi fantastiques qu’ils veulent bien le faire croire, à vous d’agir car la situation est réellement de plus en plus critique! Et c’est avec cette transitions de grande finasse que je peux enchainer avec la sécurité des nations et des citoyens en vous proposant un article sur les cyber-attaques en temps réel, on reste dans le même domaine: Big brother et sécurité…

Les cyberattaques dans le monde en temps réel

Illustration

Deutsche Telekom a présenté mercredi au salon de la high-tech de Hanovre un site internet dressant un panorama des cyber-attaques en temps réel dans le monde pour mieux lutter contre leur prolifération.

Ce site internet gratuit (www.sicherheitstacho.eu) montre une grande carte du monde avec des pays en blanc, en rose pâle, rose foncé ou bordeaux en fonction de la fréquence des cyber-attaques.
A droite de la carte, figure le classement des pays où le plus d’attaques ont lieu, avec la Russie en tête, seul pays coloré en bordeaux, suivi de Taïwan, l’Allemagne et l’Ukraine, ainsi que le classement des types d’attaques informatiques les plus fréquentes.
En bas de l’écran, apparaissent en direct les nouvelles attaques rapportées, grâce à plus de 90 détecteurs dans le monde.

Mais le lieu du serveur à l’origine de l’attaque n’est pas nécessairement le pays d’origine des cyberpirates, rappelle Deutsche Telekom.
« La plupart des attaques sont automatisées », c’est-à-dire envoyées partout sur le réseau jusqu’à trouver une faille de sécurité quelque part, explique dans un communiqué, Thomas Kremer, responsable des affaires légales chez Deutsche Telekom.
Quelque 200.000 nouvelles formes de virus ou autres types d’attaques informatiques apparaissent chaque jour, affirme l’opérateur télécoms allemand, qui dit enregistrer à lui seul jusqu’à 450.000 attaques par jour.
Deutsche Telekom espère pouvoir, grâce à des partenariats avec d’autres entreprises, accroître le nombre de détecteurs dans le monde afin de dresser un tableau encore plus précis des attaques informatiques.

Source: 7sur7.be

2 commentaires