Fukushima: «pas d’effets visibles des radiations sur la santé»…

No comment……

Un travailleur japonais mesure la radioactivité à la centrale de Fukushima, le 29 décembre 2012 Itsuo Inouye afp.com

 

Un chercheur japonais d’un organisme gouvernemental a affirmé vendredi qu’aucun effet visible n’avait été observé sur la santé à cause des radiations issues de l’accident atomique de Fukushima en mars 2011, tout en reconnaissant la nécessité de suivre l’évolution.

«Il faut bien distinguer les effets de l’accident de Fukushima d’une part et les effets des radiations d’autre part», a indiqué en préambule le professeur Kazuo Sakai, de l’Institut national des Sciences radiologiques, lors d’une rencontre avec la presse étrangère.

«Les effets de l’accident sont importants: des personnes sont mortes lors des opérations d’évacuation, d’autres sont anxieuses et cela rejaillit sur leur santé, des enfants privés de jeux extérieurs ont tendance à grossir, etc.», a-t-il poursuivi.   

«En revanche, les effets directs des radiations sont invisibles car les doses reçues ont été faibles», a-t-il encore assuré, ne parlant que des habitants et non des travailleurs de la centrale qui ont été exposés à des quantités parfois très élevées.

Ses propos ont été tenus alors que trois cas de cancers de la thyroïde ont été détectés chez des enfants de la préfecture de Fukushima, et 7 autres soupçonnés.

Mais selon M. Sakai, si l’on se fonde sur les connaissances accumulées après l’accident de Tchernobyl (Ukraine), il ne s’est pas écoulé assez de temps pour qu’on puisse lier ces cas à la catastrophe atomique de Fukushima, même si des investigations complémentaires sont nécessaires.

Il reconnaît néanmoins que les effets croissent avec les doses reçues et en fonction du temps durant lesquelles elles sont absorbées.

«D’après les données issues des études sur les victimes de la bombe atomique de Hiroshima, il est reconnu que le risque de cancer croît lorsque la dose reçue dépasse 100 millisieverts», a rappelé M. Sakai.

Or, les mesures conduites à Fukushima estiment à 20 et quelques millisieverts ou moins les doses absorbées par les habitants de la région, «des doses qui ne sont pas de nature à susciter des inquiétudes».

En revanche, il admet que les scientifiques eux-mêmes sont divisés sur les effets génétiques potentiels des faibles doses de radiations: une partie considèrent que l’homme a en lui-même une capacité d’auto-protection et de réparation, tandis que d’autres pensent que, quelle que soit la quantité reçue, les effets sur les gènes sont là et irrémédiables même s’ils ne se traduisent pas systématiquement en maladie.

Reflétant l’opinion de beaucoup de Japonais, Kazue Suzuki de l’association Greenpeace juge pour sa part que le gouvernement devrait davantage étudier «comment protéger les enfants des effets potentiels des radiations» au lieu de chercher à démontrer qu’ils n’existent pas, compte tenu du degré d’incertitude sur ces questions.

Source 20minutes  avec © 2013 AFP

12 commentaires

  • nicko nicko

    Japon: cachez ces nodules que les autorités ne sauraient voir http://gen4.fr/2012/11/japon-nodule-thyroide.html

  • Etincelle Etincelle

    Certains jours il faut bien relire deux fois ces infos parce qu’on se demande si on a bien lu ce qui est écrit.

    Et oui donc c’est bien vrai, le monde à l’envers quoi.
    Des faibles doses à Fukushima même, non mais …..

  • Maverick Maverick

    Lamentable. Dans le même genre : « Une balle de 357 Magnum en pleine poire, ça ne fait pas mal ». Mais on est mort quand même…

    • deussabaoth deussabaoth

      ben sa fait pas « mal » la tete explose trop vite mais un fait indéniable c’est pas beau a voir :).

      ils se foutent de nous et certains les croyent(une majoritée)
      a fuku y a jamais rien eu l usine sois disant nucleaire etait en fait une usine de sushi ,les enfants qui ont leur grosseur c’est a cause de mc do , et le tremblement de terre n’etait en fait qu un test pour voir comment les gens reagissent a l epoque des soldes…

      bon je vais preparer le futur ,histoire de pas les croire…

  • Musashi Musashi

    Normal, le nucléaire est reparti plein pot au japon. Ici on n’en parle pas, là bas tout va bien, un monde merveilleux ….

  • vincenzo

    Bonjour,

    Ce qui est scandaleux dans ces propos, depuis le début de la catastrophe, on y parle de radiations mais jamais de contamination interne suite à l’absorption de nourriture contaminée.
    La contamination interne est définitive. Les particules absorbées par ingestion de nourriture ou inhalée reste dans l’organisme en continuant l’irradiation « interne ».
    C’est celle-ci qui va provoquer le plus de mort.
    C’est un déni ! Et une honte pour ces défendeurs du nucléaire.

    • voltigeur voltigeur

      Entre Fukushima en cours, et Tchernobyl en détresse, nous sommes tous bombardés
      de radiations.
      Pas de soucis à se faire ils gèèèèèrent! :(
      sans parler des « incidents mineurs » sans gravité (qu’ils disent…)

  • robertespierre

    Heureusement que c’est pas de la peinture
    on serait passé

    du PERIL JAUNE

    à MARS ATTAQUE!!!

  • Bidule

    Ca me rappelle un vieux slogan antinucléaire de Greenpeace :

    « La terre est plate
    Les cochons volent
    Et le nucléaire est sans danger… »

    J’aimais bien ces T-shirts! Ils n’existent plus, dommage!

  • en passant

    Pour développer son argumentaire, le fameux chercheur japonais s’est sans doute inspiré d’un article intitulé: « Pas d’impact du nuage de Tchernobyl en France selon la Cour de cassation ». Cette bafouille parue dans « les Echos » le 20 novembre 2012 nous apprend que dans son arrêt, la cour de cassation rappelle qu’en l’état des connaissances actuelles, il est impossible d’établir un lien de causalité certain entre les pathologies constatées et les retombées du panache radioactif de Tchernobyl». http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0202400403858-pas-d-impact-du-nuage-de-tchernobyl-en-france-selon-la-cour-de-cassation-512752.php
    Autrement-dit, il faut cesser de nous tourmenter sur les pseudo dangers du nucléaire! A ce jour, cette énergie s’avère la plus sure et la plus saine. C’est une vérité incontestable au même titre que, comme je le constate journellement, la terre est plate et le soleil tourne autour d’elle!

  • Bigpit

    Bof… C’est pas plus bête que de dire que les radiations se sont arrêtées à la frontière…