Hausse rétroactive du gaz : vers un rattrapage de 23 euros sur les factures

GDF Suez
Crédits : www.abacapress.com

Le Conseil d’État a annulé les trois arrêtés qui gelaient ou plafonnaient les tarifs du gaz en 2011 et 2012, imposant au gouvernement d’appliquer des hausses rétroactives aux factures payées par les clients. Selon la ministre de l’Ecologie, le coût sera de 23 euros en moyenne pour les ménages.

Le Conseil d’Etat a donné raison à GDF Suez et ses concurrents qui contestaient plusieurs arrêtés limitant les tarifs du gaz en 2011 et en 2012. Une décision qui ouvre la voie à la facturation par l’opérateur historique d’un nouveau rattrapage à ses clients. Le gouvernement avait déjà dit s’attendre à une telle décision du Conseil d’Etat et avait indiqué que si un nouveau rattrapage était accordé à l’opérateur, il serait de nouveau étalé sur un an et demi, comme celui qu’il avait déjà dû octroyer à GDF Suez l’été dernier, après une décision similaire du Conseil d’Etat.

Un tel rattrapage « ne sera pas surprenant et ce sera le dernier », avait ainsi assuré jeudi dernier la ministre de l’Energie Delphine Batho, ajoutant que « cela permettra de solder le passif (avec GDF Suez) et de partir sur de nouvelles bases ». Selon la ministre, ce rattrapage sera en moyenne de 23 euros par client.

Dans le détail, le Conseil d’Etat a annulé un arrêté pris en juin 2011 par le gouvernement Fillon, qui avait conduit à un gel du gaz pour les particuliers et à une hausse de 3,2% pour les autres catégories de clients, ainsi que deux autres arrêtés pris par le gouvernement Ayrault en juin et septembre 2012.

L’action GDF Suez n’a pas bondi

Ces deux derniers arrêtés avaient augmenté de 2% les tarifs du gaz, bien moins que le niveau jugé nécessaire par le régulateur du secteur. Pour simplifier, dans les trois cas, le Conseil d’Etat a considéré que le gouvernement Ayrault, comme son prédécesseur, avait commis une erreur de droit en ne pas respectant la formule de calcul des tarifs du gaz pourtant en vigueur, puisqu’il avait délibérément fixé les hausses à des niveaux inférieurs à ceux résultant de l’application de cette formule, sans justification légale.

GDF Suez avait chiffré en décembre à quelque 200 millions d’euros le manque à gagner lié au plafonnement des hausses de tarifs du gaz en France en 2012. Peu après l’annonce du conseil d’Etat, l’action GDF Suez a pris jusqu’à 0,75% et atteint son plus haut du jour, à 15,53 euros, avant d’effacer ses gains pour retomber autour de 15,320 euros, en repli de 0,62%, à 15h10.

Source: lci.tf1.fr

3 commentaires

  • deussabaoth deussabaoth

    serais quand meme marrant de plus du tout payer nos factures ,mais alors tout le monde !! histoire de leur montrer qui sont les consomateurs

  • robertespierre

    Pour les candidats au suicide au gaz…..faites vite!!

  • vincenzo

    Salut,

    Faites comme en Ecosse, mettez des pull-over, ça fait des économies en mettant à poil ces voleurs.
    Si vous avez froid aux pieds, tricotez des chaussettes avec de la grosse laine, ou bien avec de la peau de mouton retournée faites des chaussons. C’est efficace !
    Ils n’iront pas demander au gouvernement de taxer la détention de pull, ou de chaussons. Non ? Ou peut-être oui ?
    Chefs d’entreprises ou gouvernement ne sont plus à une co.nerie près, et marcher sur la tête ils savent faire.
    Ma facture est réduite de toute façon, et je ne veux pas connaître la marche arrière.