L’Iran affirme avoir propulsé un singe dans l’espace (et l’avoir ramené sain et sauf)

Quand on voit le regard de ce singe… Pauvre bête! Il n’y aura jamais ni exploit ni gloire si un animal est maltraité!

L’Iran a affirmé lundi avoir envoyé un singe dans l’espace et l’avoir ramené sur terre vivant : un « grand pas » dans son programme spatial, selon le ministère de la défense. De premières images non datées ont commencé à circuler dans les médias iraniens quelques heures après l’annonce, alors que Twitter bruissait de blagues de plus ou moins mauvais goût sur cette prouesse scientifique.

Ces images montrent un petit singe dont la tête est bloquée, attaché à un siège en métal, installé dans une fusée baptisée Kavoshgar (sonde) sur un pas de tir. Le ministère de la défense, chargé du lancement, n’a pas précisé les lieux de décollage et d’atterrissage de la capsule.

Iran says it launched a #monkey into space, after sending a rat and turtle in 2010: bbc.in/WaGT5A Monkey on TV: twitter.com/BBCWorld/statu…

— BBC News (World) (@BBCWorld) January 28, 2013

L’Iran avait déjà tenté d’envoyer un singe en vol suborbital en 2011, sans annoncer le vol. Téhéran avait confirmé l’échec de la mission à demi-mot. On en avait conclu que le singe n’avait pas survécu.

Cette fois-ci, selon l’Organisation de l’industrie aérospatiale du ministère de la défense, le cobaye a pu monter à 120 km d’altitude à bord de sa capsule Pisgham (« pionnier ») et redescendre « sans dommage ». Il était impossible de vérifier ces informations de source indépendante.

Ce nouvel essai avait été annoncé en janvier, sans date précise : il s’agissait de réaliser un vol balistique suborbital d’une vingtaine de minutes, dans une capsule de 285 kilos, lancée par une fusée Kavoshgar-5. Ce vol était présenté comme un test, dans la perspective de l’envoi d’un  spationaute humain dans l’espace d’ici à 2020. L’Iran a déjà envoyé trois satellites dans l’espace depuis 2009, ainsi qu’une « capsule » contenant un rat, des tortues et des insectes en février 2010.

Le programme spatial iranien est suivi de près par la communauté internationale, qui s’inquiète de ses implications militaires possibles. Les Occidentaux soupçonnent l’Iran, malgré ses démentis, de chercher à développer des lanceurs balistiques à longue portée capables d’emporter des charges conventionnelles ou nucléaires.

(Cette photo du singe armé est un emprunt au site EA WorldView)

(Avec AFP) via le monde

Mais envoyer des animaux dans l’espace n’est malheureusement pas une nouveauté, triste palmarès que voilà… Au bout de ce lien, une « petite » liste des animaux que des humains ont envoyé dans les airs.

 

Liste non exhaustive

3 septembre 1951 Zib et Neputevyy.  chiennes vol suborbital récupérées
Un chien nommé Bolik prévu pour ce vol s’étant enfui, il fut remplacé par un chien errant non entrainé qu’on surnomma ZIB (Substitut de Bolik, manquant).
25 janvier 1955 Albina et Tsyganka (tzigane) chiennes vol suborbital récupérées
14 mai 1956 Albina et Kozyavka (cousine) chiennes vol suborbital récupérées
7 juin 1956 Albina et Kozyavka (cousine) chiennes vol suborbital récupérées
3 novembre 1957 LaÏka (Petit aboyeur) chienne vol orbital Mission Spoutnik 2). La chienne devait rester 7 jours en orbite, la récupération n’étant pas prévue, le programme de distributeur de nourriture était programmé pour l’euthanasier le 7ème jour. En réalité elle est morte de stress et d’excès de chaleur 7 heures après le décollage.
13 décembre 1958, Gordo singe vol suborbital mort suite à un dysfonctionnement du système de récupération
28 mai 1959 Able et Miss Baker singes vol suborbital récupérés.
Able est mort lors d’une intervention destinée à lui retirer une électrode infectée.  Miss Baker est morte en 1984 à 27 ans.
2 juillet 1959 Otvaznaya (Courageuse) et Snezhinka  (flocon de neige) et le lapin Marfucha 2 chiennes et un lapin vol suborbital récupérées
Otvaznaya réalisa en tout 6 vols entre 1959 et 1960
4 décembre 1959 Sam singe vol suborbital récupéré
test de la capsule Mercury
21 janvier 1960 Miss Sam guenon vol suborbital test des équipements de secours du programmee Mercury
28 juillet 1960 Bars (panthère ou lynx), et Lisichka  (Petit Renard) chiennes explosion au départ explosion de la fusée au départ)
19 août 1960 Belka (écureuil) et Strelka,( petite flèche), ainsi que toute une ménagerie (un lapin gris, quarante souris, deux rats, des mouches, des plantes et des champignons. chiennes vol orbital Premier vol orbital avec récupération d’êtres vivants.
L’un des ces chiots de Strelka, mis bas après son retour fut offert à la fille de John Kennedy par Nikita Khrouchtchev en 1961. Les américains, dit-on firent faire des tests au chiot afin de s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un chien espion (authentique)
Les deux chiennes furent empaillées après leur mort, Belka est visible à Moscou, et Strelka fit plusieurs expositions itinérantes
1er décembre 1960 Mushka (Petite mouche) et Pchelka (Petite abeille) chiennes vol orbital Mission Spoutnik 6. Restèrent une journée en orbite, mais la capsule se désintégra lors de la rentrée.
22 décembre 1960 Damka (Petite femme) et Krasavka (Beauté) chiennes vol interrompu Récupérée s
Disfonctionnement de la partie supérieure de la fusée lanceuse.
31 janvier 1961 Ham (1956-1983) singe vol suborbital récupéré
De son vrai nom Chang. (Ham est l’acronyme du laboratoire Holloman Aerospace Medical Center). 
22 février 1961. Hector rat vol suborbital survécut à la mission, mais pas au scalpel des laborantins.
 9 mars 1961 Tchernoushka (Noiraude) chienne vol orbital Mission Spoutnik 9. Een compagnie d’un mannequin de cosmonaute, d’un cochon d’Inde et de quelques souris.
25 mars 1961 Zvezdochka (Petite étoile),  chienne vol orbital Mission Spoutnik 10.  Ce vol précéda celui de Youri Gagarine le 12 avril suivant (c’est d’ailleurs Gagarine qui choisit le nom de la chienne)
10 novembre 1961 Goliath singe explosion au départ mort dans l’explosion de la fusée Atlas
29 novembre 1961 Enos, singe vol orbital Mission Mercury-Atlas 5.  Réalise deux orbites autour de la Terre. Récupéré sain et sauf mais meurt de dysenterie un an plus tard
20 décembre 1961 Scatback singe vol suborbital Perdu en mer après l’amerrissage.
15 octobre 1962 Castor rat vol suborbital Essai de la fusée Véronique, Castor fût récupéré vivant, mais fit un œdème cérébral mortel 7 minutes plus tard
18 octobre 1962 Pollux rat vol suborbital Essai de la fusée Véronique, le point de chute ne put être localisé rapidement, ce qui entraîna la perte de l’animal
18 octobre 1963 Félicette
chatte vol suborbital

En 1963, la France a procédé à de nombreuses expériences visant à préparer des chats à aller dans l’espace, les épreuves comprenaient notamment des choses assez pénibles comme des séjours en chambre de compression et en centrifugeuse. Mais ils ne semblent pas avoir trop souffert, certains d’entre-deux se vengèrent en se goinfrant et furent de ce fait éliminés du choix final. Félix a été choisi pour la première mission. Il était apparemment un chat errant parisien (le rapport écrit précise qu’il aurait été acheté par le gouvernement français à un concessionnaire, mais il s’agit probablement d’un « refuge »). Toutefois, il semble que Félix a réussi à s’échapper, et a été remplacé à la dernière minute par une chatte, Félicette, c’est donc elle qui, à la date du 18 Octobre 1963, a été placé dans une capsule spéciale sur une AG1 fusée Véronique, à partir de la base de Colomb Bacar à Hammaguir dans le Sahara algérien.  

Il s’agissait d’un vol suborbital d’une durée totale de  moins de 15 minutes. Au bout de ce temps, la capsule fut  séparée de la fusée et descendit en parachute. Tout au long du vol des électrodes implantées dans son cerveau envoyèrent des informations vers la Terre, et le Centre d’Enseignement et de Recherches de Médecine Aéronautique (CERMA), qui a dirigé ces vols, a ensuite déclaré que le chat avait apporté une précieuse contribution à la recherche. La capsule et Félicette ont été récupérés, mais ce qu’elle est devenue après, on l’ignore.  (voir aussi ici)

24 octobre 1963 X (nom inconnu) chat, vol suborbital mort en vol  (mauvaise récupération)
22 février 1966 Ougolyok (petit morceau de charbon) et Verterok (petit vent) chiens vol orbital de longue durée (mission Cosmos 110) restèrent 22 jours en orbite, établissant le record de durée d’un être vivant dans le cosmos (record maintenu jusqu’en juin 1973 – Skylab, mais record de durée pour des chiens jamais encore égalé)
7 mars 1967 Martine guenon vol suborbital Essai de la fusée Vesta.
réussit à boulotter toutes les friandises qu’elle ne devait découvrir qu’en fin de mission. (récupéré malgré la perte de contrôle de l’enfin au moment du retour).
13 mars 1967 Pierrette guenon vol suborbital Essai de la fusée Vesta.
réussit l’exploit de piquer un roupillon pendant cette courte mission (récupérée )
15 juillet 2006 Xiao Bao (Petit léopard) chien, vol suborbital récupéré
28 juillet 2006 Shan Shan (Corail) chienne vol suborbital récupérée
29 mars 2009 X (nom inconnu) rat vol suborbital Troposphère 5.  Echec de la mission


5 commentaires

  • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

    des gamin arrive a envoyer des petit bonhomme Lego dans l espace avec des petite fusée fait maison…donc y plus vraiment aucun mérite…(et oui en plus pauv ptit père, on voit qu’il est pas au mieu de sa forme sur la photo..)

    • Bigpit

      Normal, la célébrité vient de lui tomber dessus… il ne réalise pas encore. Ou alors il est dégoûté d’être retombé en Iran ?

      • Maverick Maverick

        Maintenant, on sait quelle tronche faisait Gagarine quand il est retombé en URSS :)

        Si ça se trouve, le hoax sur l’explosion dans une usine nucléaire, c’était pour essayer d’étouffer cette info-ci …
        En attendant, l’Iran va devenir le premier pays musulman à mettre un croyant en orbite par ses propres moyens. Et ce programme spatial va donner aux Chiites un leadership culturel et religieux phénoménal dans le monde musulman. Les Sunnites (Saoudiens, Qatari, etc.) vont en bouffer leur burqa, et passer pour les arriérés qu’ils sont …

    • MouteMoute

      Pas tout à fait dans l’espace les lego et les gamins… d’abord c’est interdit par la plupart des pays occidentaux de faire ça chez soit, l’espace d’après la référence http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_K%C3%A1rm%C3%A1n c’est 100km, secundo pour atteindre la vitesse de satellisation ou plus de 7km/s faut se lever tôt… et avoir une grosse panoplie d’ingénieurs avec soit.

  • Scoob

    bibi va dire maintenant que l’iran peut envoyer des singes kamikaze depuis l’espace avec des bombes atomique dans un sac à dos.