Sans-papiers: les aides au retour réduites

Toutes les pistes pour faire des économies sont envisagées à première vue étant donné que la France n’a plus d’argent, et cette fois-ci, ce sont les sans-papiers qui en font les frais!

L’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) a avalisé aujourd’hui une forte réduction des aides offertes aux étrangers, notamment aux Roms, qui acceptent de rentrer dans leur pays, a indiqué son président Arno Klarsfeld. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls avait annoncé le 9 décembre qu’il mettrait « fin à l’aide au retour », évoquant un « dispositif inopérant » aux nombreux « effets pervers ». Sa proposition « a été validée sans problème par le conseil d’administration » de l’Ofii, a indiqué Arno Klarsfeld. « Ca représente quelques millions d’euros d’économies qui seront affectés à l’aide à la réinsertion sur place », a ajouté le président de l’Ofii.


Première visée: l’aide au retour humanitaire (ARH), ouverte aux sans-papiers en situation de détresse. Son montant, 300 euros par adulte et 100 par enfant, sera ramené à 50 et 30 euros respectivement. L’Etat continuera de payer le transport.
La réforme s’appliquera immédiatement aux nouveaux arrivants et le 1er mars aux étrangers présents sur le territoire. L’an dernier, plus de 10.600 personnes en ont bénéficié dont 7.284 Roumains et 1.429 Bulgares, principales nationalités des Roms présents en France. Il s’agissait surtout « de personnes qui séjournent sur des sites ou campements illicites », selon le rapport annuel de l’Ofii. Malgré tout, la population rom en France – 15.000 à 20.000 personnes – est restée constante, selon les associations, car les bénéficiaires de l’ARH sont systématiquement revenus grâce à la liberté de circulation entre pays membres de l’UE.

L’Ofii a également avalisé une baisse de l’aide au retour volontaire (ARV), offerte aux étrangers non européens visés par une procédure d’expulsion. « Son montant est aligné sur celui des autres pays européens », soit 500 euros par adulte et 200 par enfant, a précisé Arno Klarsfeld. Elle était de 3.500 euros pour un couple, 2.000 euros pour un adulte seul, 1.000 euros par mineur jusqu’au 3e, 500 euros ensuite. En 2011, 4.726 personnes, dont beaucoup de demandeurs d’asile déboutés, en ont bénéficié. Ces aides ont coûté 20,8 millions d’euros en 2011, dont 9,4 millions pour le transport et 11,4 millions pour les aides financières.

Source: Le Figaro

8 commentaires

  • yann

    H.S : si quatre etudiants sont arrivé a faire croire au medias ca , faut pas s’etonner qu’ils croivent tous ce qu’on leur dit .

    http://lci.tf1.fr/insolite/un-enfant-attaque-par-un-aigle-la-video-etait-un-faux-7739225.html

  • sovietconseil

    Bien entendu la France, mon pauvre pays, vendu aux sionistes comme Valls (juif d’Espagne), Karslfeld (juif dont le père était chasseur de Nazis – ceux qui ont formé l’armée israélienne après la guerre 40) et qui font eux-même tort aux personnes de religion juive, doit faire tout contre les sans-papiers. La question concerne bien plus la perte de la nation à cause d’une Europe vendue aux étatsuniens (appelé généralement américains, dénommination impropre puisque les vrais sont les amérindiens, qui ont été spoliés par nom bre de peuples colonialistes, dont le mien, la France).

    À bon entendeur salut

  • article 35

    Peut être que si on ne veut pas avoir à payer les aides au retour, le plus simple est de ne pas les laisser entrer .

      • rouletabille rouletabille

        Voler leur ressources est normal,les exploiter ici ou la bas c’est toujours les mêmes qui nous exploitent aussi.

        Eux nous ont pas demander de venir les exploiter alors qu’ici ils servent de freins aux augmentations de salaires et sont l’exemple de ce que nous sommes chez NOUS.

        MARE qu’on s’attaque aux émigrés ,C’EST LES GVT qui les font venir afin de créer un climat de conflit entre pauvres gens,ceci devrais vous sembler ÉVIDENT quand même ?

      • Spike636

        Si encore, c’était pour laisser venir des gents qui avaient pour objectif de créer des entreprises, ok.
        Mais là…
        Faut arrêter les c…
        On est suffisamment dans la mouise comme ça.

      • rouletabille rouletabille

        Hé Ho si créer des entreprises te semble l’avenir ?
        sans blagues ?

      • Spike636

        Ce n’est pas continuant d’entasser des immigrés dans des tours en béton qu’on fera évoluer les choses.
        Ce n’est positif pour personne.
        Ni pour eux, ni pour nous.