Délinquance : la dégradation se poursuit (infographie)

INFOGRAPHIE – L’explosion des crimes et délits se poursuit en novembre, avec 15.000 victimes de plus qu’à la même époque l’an dernier. Le Figaro a analysé les chiffres.

Le Figaro a eu connaissance des tableaux de bord mensuels de la police et de la gendarmerie. Ce sont ces chiffres que l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) rend publics et commente d’ordinaire. Mais, depuis quelques mois, leur publication est de plus en plus tardive. À croire que cette institution a perdu sa boussole depuis le départ du criminologue Alain Bauer, qui en assurait la présidence jusqu’au changement de majorité en mai dernier.

Il faut dire que le bilan statistique de novembre n’est guère réjouissant. La délinquance générale a augmenté de 5,6%, avec près de 15.000 victimes de plus en un mois (295.000 faits constatés contre 280.000 en novembre 2011).

Derrière ce «chiffre unique», trop général pour être significatif, se cache une dégradation tous azimuts. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique, principalement des coups et blessures volontaires, ont augmenté de 5% (40.500 faits enregistrés), les atteintes aux biens, essentiellement des vols, de 6,8% (191.600 faits) et les infractions économiques et financières, véritables plaies en ces temps de crise, de 13,2% (27.000 faits).

Dans le détail, les vols dans les résidences principales et secondaires, qui constituent toujours une priorité, ont explosé de 17,2% (plus de 24.000 faits), les vols par effraction dans des commerces de 12,7% (près de 6000 faits). Quant à la criminalité organisée, on lui attribue une hausse des crimes et délits de 5,5% (2600 faits). Une évolution somme toute assez logique, à en juger par la chronique des faits divers entre Marseille, les banlieues et la Corse.

En octobre dernier, déjà, les faits enregistrés témoignaient d’une dégradation de la délinquance et d’une relative perte d’efficacité des forces de l’ordre au niveau national. Le Figaro avait révélé une hausse des crimes et délits de 8%, ce mois-là. Un mois «atypique», expliquait l’ONDRP, car tous les jours n’avaient pas été enregistrés. Son directeur, Christophe Soullez, relevait par ailleurs une bizarrerie inexpliquée dans les tendances annoncées par les gendarmes, avec 25% de hausse des violences en un mois dans les zones rurales et périurbaines dont ils ont la charge.

Polémiques sur les chiffres

Mais, en novembre, l’explication sur le mois «atypique» ne tient plus. Les violences ont encore augmenté, ce mois-là, de 19% dans les zones gendarmerie (9300 faits), tandis que les vols dans les habitations (10.400 faits) ont grimpé de 21,7%. La maréchaussée assurait en octobre que ces hausses statistiques hors norme correspondaient à l’utilisation d’un nouvel outil informatique qui ne peut pas se tromper. Mais voilà: «L’envolée des crimes et délits a commencé en juin chez les gendarmes, alors que le fameux logiciel est entré en fonction au début de l’année», fait-on remarquer à l’ONDRP. «Impossible, dans ces conditions, de ne pas imaginer une hausse objective de la délinquance», commente Bruno Beschizza, ancien syndicaliste policier devenu conseiller régional UMP de Seine-Saint-Denis. Et l’élu de rappeler que «Manuel Valls avait annoncé imprudemment sur i-Télé le 29 novembre une baisse des violences aux personnes pour novembre, alors que le mois n’était pas encore terminé».

Face aux polémiques sur les chiffres, l’hôte de Beauvau avait vertement réagi à l’Assemblée, le 14 novembre dernier, se laissant aller à un dérapage verbal. «Le retour du terrorisme en France, c’est vous!», avait-il lancé, furieux, aux députés UMP qui, comme Éric Ciotti, l’interpellaient. Le ministre a regretté depuis ces propos, après un recadrage amical du président de la République en personne.

Au premier janvier prochain, l’outil statistique du ministère de l’Intérieur va changer. Il est censé être plus complet. Beauvau annonce même la généralisation des préplaintes en ligne pour les victimes. Autant de réformes imaginées sous Sarkozy, mais qui avaient singulièrement pris du retard en plein combat présidentiel…

Manuel Valls veut désormais aller jusqu’au bout du processus. Enfin la vérité statistique? Son modèle Georges Clemenceau le disait, en son temps: «Ce que nous dénommons vérité n’est qu’une élimination d’erreurs.»

Paris connaît un novembre noir

Que se passe-t-il dans les réseaux ferrés parisiens? En novembre dernier, on a recensé dans les transports ferrés d’Ile-de-France une hausse de 52,3% des vols à la tire (1494 faits), de 21,4% des vols simples (1351 faits) et de 19,6% des vols avec violence (894 faits).

Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, a évoqué au dernier Conseil de Paris un nouveau «plan d’action» contre les vols à la tire. «Sans attendre, nous nous employons déjà à inverser la tendance. Par exemple, une stratégie ciblée contre ce que la presse a dénommé les détrousseurs du matin a permis de procéder à l’interpellation, depuis le début de l’été, de plus de 80 d’entre eux, qui opèrent aux premières heures du jour», a déclaré le préfet aux élus. La P. P. sait qu’elle doit se mobiliser. Et pas seulement dans le métro et le RER. Globalement, à Paris intra-muros, la police ne résolvait plus que 30% des affaires le mois dernier contre 40% en 2011. Une baisse de régime amplifiée par la diminution des opérations de police contre l’immigration irrégulière, reconnaît-on dans l’entourage du préfet.

 

 Source: Le Figaro

18 commentaires

  • cereallkilleur

    Etant étudiant en première année de sociologie et ayant du coup étudié les données sociales je voudrais apporter une critique qui je l’espère sera assez pertinente .

    Les chiffres de la délinquances connaîtront toujours des fluctuations , mais les chiffres de la délinquance sont avant tout les chiffres des plaintes enregistrées par les policiers ou gendarmes , ainsi certaines personnes ne vont pas toujours porter plainte , soit par honte soit parce qu’elles pensent que cela est inutile . Du coup les chiffres de la délinquance sont comme ceux du chômage , entaché d’un  » chiffre noir  » c’est à dire toutes les plaintes qui passent à la trappe , les spécialistes l’estiment à 60 %.

    En temps de crise les vols et atteintes au bien augmentent , logique , du coup les gens ayant subis ces vols se voient surement dans l’obligation d’aller porter plainte pour ce qui est des remboursements etc .. Du coup je ne pense pas qu’il faut prendre peur à la vue de ces chiffres mais que le nombre de plaintes a juste augmenté

    • vincenzo

      Salut,

      Moi je ne suis pas en socio, mais sur terre en regardant les crapules, de toutes sortes.
      Parfois le citoyen lambda pense avoir déposé plainte, et ce n’était qu’une « main courante ». C’est beaucoup plus rapide à enregistrer qu’une plainte.
      Par contre, avec un personnel zélé, ce qui mériterait une main courante peut se transformer en plainte. Du coup les stats montent, et l’emploi est préservé, voire permet de nouveaux recrutements.
      Cependant que d’autres ministères se font tailler des « shorts » !
      Une chose est sûre, le mec qui doit traiter les données va certainement avoir un petit « placard » tout chaud pour quelques années.

      Et hop, le tour est joué !
      Ok, je reconnais que je suis plutôt au courant des techniques « d’intox », après les avoir observé, pendant des siècles(?).
      Il n’y a qu’à lire « Le testament de Richelieu », de Frédéric Grimm chez Flammarion.
      Les coups fourrés c’est une spécialité des gens de pouvoir.
      les anglais ont toujours été les meilleurs, les français à la suite toujours derrière.

  • Moaa

    Ben moi je pense plutôt à de la manipulation de chiffre et pour ça je vous invite à voir ces deux vidéos la première est réalisé avec un ancien policier de la judiciaire et l’autre avec un docteur en science politique à la Sorbonne, histoire de comprendre l’enfumage des chiffres!!!!…
    http://www.ubest1.com/?page=video%2F29781%2FSans-casque-ni-bouclier#null
    http://www.youtube.com/watch?v=ZZFfAwrffF8&feature=share

    • Bidule

      Ben voilà!!
      La délinquance n’est donc pas un problème … on dit qu’il y a de la délinquance juste parce que ça en arrange qq-uns de le faire croire …

      Alors maintenant qu’on sait le fin mot de l’histoire, y a plus qu’à convaincre les gens des banlieues qui y sont confrontés journellement ou presque…

      Et il faudrait qd même qu’ils essaient d’y mettre un peu de bonne volonté aussi, a t-on idée de se balader avec un sac, un portefeuille ou un portable…

      • Shamanniac

        Jvois pas cque les banlieues viennent foutre là dedans, ok c’est là qu’il y a le plus de délinquance encore faut-il se demander pourquoi, et là la réponse est très simple. C’est toujours facile de blâmer tel ou telle partie de la population.

        T’as le droit d’ironiser, mais à t’entendre on dirait que les délinquants sont juste des connards stupides…
        Y a des tonnes de facteurs à ce genre de problème, et on essaie toujours de faire reposer la responsabilité sur une partie, que ce soit les jeunes, la police, l’Etat… Il vous faut forcément UN responsable principal, je ne vois pas pourquoi…

        Ce que le type a qui tu répond était en train de dire, c’est juste qu’il y a manipulation. Il n’a même pas dit dans quel sens et toi tu t’enflammes à dire qu’il nie l’existence du problème ! T’as l’air d’avoir un sérieux problème avec les lascars qui font du car jacking ou du vol a l’arrachée, mais faut bien que tu comprenne que c’est pas par hasard que ce problème existe presque uniquement dans les banlieues défavorisées…

      • Bidule

        Je n’ai pas dit que ce problème était un hasard, ni que les délinquants sont des connards stupides, ni qu’il fallait UN responsable principal..
        Et si Moaa ne dit pas ds quel sens il y a manipulation, les videos le disent..
        Je dis que qu’il y ait manipulation ou pas, on s’en fout, ce qui est important c’est le sentiment d’insécurité que ressentent les gens des banlieues….et s’ils se sentent en insécurité il y a bien des raisons, ils ne sont pas tous paranos…
        On sait aussi que le désoeuvrement amène de la délinquance…et du désoeuvrement il y en a de plus en plus, je ne vois pas pourquoi la délinquance ne suivrait pas…
        Faut arrêter de rêver…

  • goulougoulou

    Là encore, une évidence : tous ces chiffres sont « arrangés » et « oublient » localement, départementalement, régionalement et nationalement, les données qui « fâchent », pour diverses raisons, les responsables locaux, départementaux, régionaux ou nationaux,…, qui les « arrangent » localement, départementalement, régionalement ou nationalement.
    > il est évident que la « main courante » sert surtout à réguler ces chiffres, car le responsable, à chaque strate hiérarchique, s’il veut montrer qu’il travaille et donc se faire bien voir pour monter, doit avoir eu une action qui fait diminuer la délinquance sur le « terrain »…
    > ce type de manipulation est valable PARTOUT, du gouvernement, des administrations ou des sociétés commerciales…

  • rouletabille rouletabille

    Chez les élus la délinquance ne monte PAS car ils sont au MAXIMUM.

  • criminalita

    Demain c’est J-1 car au soir, à minuit ça va péter. Je raffole de fiction et là, ces jours c’est la totale.
    J’ai même prévu un massage demain à 18h30.

    • rouletabille rouletabille

      Aujourd’hui suis au régime ,mais je prend mon élan pour sauter du 21 au 22 et du 22 au 23 et et et ,bref ,dans la joie et la bonne humeur..

      • criminalita

        tU SAIS, J’AI MON BEAUFRèRE qui a dit à sa femme, j’arrête de monter en grade, dans l’armée suisse, elle l’a quitté parcequ’elle aimait tout ce qui est en haut. Je la comprend, les femmes préfèrent vous voir monter dans la vie mais aussi dans le lit…hum oreilles sensiblesne lisez pas…hiii

      • rouletabille rouletabille

        avec les femmes c’est souvent l’apocalypse..

  • criminalita

    chine chine ROULETABILLE ( EN MAJUSCULE) PLACE AUX FÊTARDS SUR LE BLOG.