Amsterdam va placer ses marginaux dans des camps

Assez hallucinant, on en reviendrait presque aux camps de travail sibériens du temps de l’URSS! Des camps de rééducation vont ouvrir aux Pays-Bas…

Le maire d’Amsterdam a annoncé son projet de construire des camps pour personnes violentes et antisociales, où on leur apprendra à « se comporter ». Le programme doit commencer en janvier.

Les Pays-Bas ont toujours été à la pointe de l’innovation, souvent avec succès : dépénalisation de la marijuana, de l’avortement et de l’euthanasie… Nos voisins du nord se sont construits une réputation de société libérale.

Aujourd’hui, l’innovation perdure, le côté libéral beaucoup moins. Le maire d’Amsterdam a ainsi annoncé son projet de construire des camps pour personnes antisociales et/ou violentes. Des « scum villages » (« villages pour marginaux ») comme les ont baptisé les opposants à ce projet.

Le programme, qui doit débuter en janvier, a pour but de lutter contre les comportements antisociaux, a expliqué le maire travailliste de la ville, Eberhard van der Laan. Concrètement, comment ça marche ? Les personnes violentes ou familles à problèmes seront logées dans des conteneurs maritimes et rassemblées dans des banlieues, où on leur apprendra « à se comporter ». Ceux qui ne montreront aucune amélioration seront expulsés de chez eux et contraints de rester dans ces « scum villages ».

Comment en est-on arrivé à un tel projet ? Le porte-parole du maire a calculé que 13 000 plaintes pour violence étaient enregistrées chaque année aux Pays-Bas. D’où l’idée de placer ces personnes à problèmes à l’écart de leurs concitoyens : « Le but n’est pas de récompenser les gens qui agissent mal en les installant dans un cinq-pièces avec vue sur jardin. C’est supposé être dissuasif ».

« Il faut mettre toutes les ordures ensemble »

Comment les autorités décideront-elles qui doit être placé dans ces villages ? Une ligne d’urgence sera installée pour que les victimes de violence puissent porter plainte plus vite. Une équipe spécialisée devra repérer les lieux à problèmes et tenir un rapport sur les responsables des violences enregistrés. Les personnes qui se retrouvent le plus fréquemment sur ces listes seront envoyées dans les camps. Celles qui montrent une amélioration de comportement pourront rentrer chez elles. Les autres auront accès aux docteurs et des travailleurs sociaux. Le gouvernement planifie de placer dix familles par an dans ces camps. Le coût de la procédure : 1 million € par an.

Les opposants au projet rappellent que l’idée est proche de celle que le leader populiste Geert Wilders avait lancée il y a un an. « Il faut mettre toutes les ordures ensemble et laisser les gens normaux tranquilles », avait-il lancé à l’époque. Mais elle date de bien avant. Au XIXe siècle, les fauteurs de troubles étaient embarqués dans des villages spécialisés en dehors d’Amsterdam, rappelle le journal Parool. Et insiste sur le fait que l’initiative n’avait pas porté ses fruits. Les villages se transformant en véritables taudis où la violence était décuplée.

Source: lesoir.be via les brinsdherbe

13 commentaires

  • deussabaoth deussabaoth

    le nom du camp seras stalag 1?
    bref le temps des camps vas de nouveau faire surface ensuite ce seras quoi l’extermination de la masse pauvre

  • Nevenoe Nevenoe

    C’est le contre coup du laxisme des années passées.

    Un excès en ammène d’autres et ce laxisme, ce laisser aller que nous connaissons actuellement donnera lieu à un moment ou un autre à un resserrage de boulons.

  • switch

    A tous ceux qui pensent que la fin du monde arrivera ce 21 décembre :
    Je respecte vos pensées mais afin que vous puissiez mourir tranquilles, je vous propose de virer à mon nom, sur un compte bancaire ce qu’il vous reste comme pognon vers le 19 ou le 20 décembre par exemple.
    Libérez vous et voyagez léger.
    D’avance merci …

  • nostress nostress

    « il faut mettre toutes les Ordures Ensemble  »
    alors il y a les politiques , la bce , les traitres du mécanisme europée etc … bon la liste est longue … allez au stalag …

  • fotoulaver fotoulaver

    Il faut faire un camp pour soigner tous les hommes malade du pouvoir.

  • switch

    ouais fotoulaver, à part que ce camp de concentration s’appelle Terre depuis un bon moment et le règne des hommes qui ont fait fi des lois divines touche à sa fin.
    Me dit que si les pyramides sont des indicateurs d’horloge céleste , ptêt que le sphinx indique que le comportement ou l’esprit animal des hommes deviendra divin.
    Parce que pour parquer des hommes, c’est carrément se prétendre supérieur à eux et les traiter comme des animaux.
    Il y a eu un mec qui avait commencé comme ça avec des parcs et des enclos ….. adolff qu’il s’appelait ….
    Et ça me rappelle un film dans lequel l’avion du président US tombe dans NY qui est devenue une ville prison. Ai oublié le titre du film et le nom de l’acteur principal appelé le snake par ses potes.

    J’aime imaginer le maire d’amsterdam tomber en panne de voiture dans une rue de cette cité …

  • Zangao

    New York 1997; Réalisée par John Carpenter. Avec Kurt Russell, Lee Van Cleef.

  • frecol

    quand on ne se débarrasse pas des vraies mauvaises herbes au fur et à mesure qu elles apparaissent ,elles finissent par envahir tout l espace vital.Le plus difficile est de savoir bien les reconnaitre.

  • switch

    merci zangao. Vais le re regarder ce film.
    A propos de mauvaises herbes,frecol, c’était écrit qu’à la fin le tri serait fait :

    Matthieu 13:30 Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.