Niveau record pour la finance de l’ombre…

Le « shadow banking », ce système bancaire parallèle considéré comme un facteur aggravant de la crise financière mondiale, a atteint l’an dernier son niveau record de 67 000 milliards de dollars.

Selon un rapport publié dimanche par le FSB, le Conseil de stabilisation financière, la finance de l’ombre semble toujours échapper au système de contrôle mis en place autour des principales banques.  

Selon le FSB, le « shadow banking » pèse désormais plus que les économies de l’ensemble des pays mis à l’étude, et cela en dépit des appels à la règlementation réitérés de la part des dirigeants mondiaux.

(…)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

Auteur : Jean-Baptiste Le Roux

Source : www.economiematin.fr  relayé par SOS-planete