La Grèce, en sursis, met la pression sur ses créanciers

Merci à Bibidu13 pour l’info

La Grèce a averti ses créanciers qu’elle risquait la faillite s’ils ne se mettaient pas rapidement d’accord pour lui verser une aide financière bloquée depuis des mois. Cette déclaration a fait monter la pression après une réunion de la zone euro peu concluante.

« Nous devons faire attention. Je comprends qu’on fasse pression pour que la Grèce mette en oeuvre les mesures demandées en échange de l’aide, mais maintenant le risque d’accident est très élevé », a mis en garde le ministre grec des Finances, Yannis Stournaras, devant les députés européens auxquels il est allé expliquer la situation dramatique dans laquelle est plongée son pays.

« Nous résistons de notre mieux, mais il y a des limites que nous ne pourrons pas franchir », a-t-il ajouté, craignant qu’un nouveau délai dans le déblocage de l’aide ne débouche sur une cessation de paiement.

Pas de faillite immédiate

Les ministres des Finances de la zone euro ont décidé lundi soir de s’accorder huit jours de plus pour trouver un accord sur le déblocage d’une ligne de crédit. Ils se retrouveront mardi prochain à Bruxelles.

« Notre objectif est d’atteindre un accord de principe le 20 novembre de façon à pouvoir le soumettre ensuite pour validation, puis de mettre en route la procédure de déboursement d’ici à la fin de ce mois », a précisé mardi le ministre français des Finances Pierre Moscovici. Il faudra donc probablement une autre réunion, en plus de celle du 20 novembre, pour finaliser l’accord.

Dans l’immédiat, la Grèce est sauvée de la faillite. Elle a en effet levé mardi 4,062 milliards d’euros en titres à très court terme. Cela doit lui permettre de rembourser vendredi pour quelque cinq milliards de créances, une échéance un temps présentée comme potentiellement fatale.

Mais, au bord de l’asphyxie, elle ne tiendra pas longtemps sans financement extérieur. L’aide de ses créanciers comprend au total une tranche de 31,2 milliards d’euros, une autre de cinq milliards qui devait être versée au troisième trimestre et une dernière de 8,3 milliards d’euros pour le quatrième trimestre.

Source: AFP via Romandie

19 commentaires