Manuel Valls veut faciliter l’acquisition de la nationalité française

Bien beau ce genre de promesse, mais ce triste imbécile oublie qu’à l’heure actuelle les tensions entre communautés sont à leur comble, le chômage explose, le nombre d’entreprises déposant le bilan est en continuelle augmentation, le taux de pauvreté atteint des records absolus, et nous sommes près de 65 millions à être concernés par les événements à venir! Une telle réforme indispensable à l’heure actuelle à moins d’avoir pour but final est de voir une explosion sociale et inter-communautaire dans le pays?

Quatre mois après l’avoir annoncée, le ministre de l’intérieur Manuel Valls a publié, jeudi 18 octobre, une circulaire pour rouvrir plus largement l’accès à la nationalité française. Il s’agit pour le gouvernement de revenir sur la très forte inflexion du nombre de naturalisations qui avait été mise en œuvre par l’ancienne majorité depuis 2010: entre 30 % à 45 % de moins.

M. Valls devait annoncer publiquement cette circulaire lors d’une cérémonie en préfecture de Toulouse de remise de certificats de nationalité à des nouveaux Français. L’accès à la nationalité « a été entravé, empêché, sans que cela ne fasse l’objet d’aucun débat, devait-il notamment justifier dans un discours. Elle ne doit être ni bradée ni reservée à une élite. (…) C’est le moteur du sentiment d’appartenance à notre nation » Au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy, malgré un discours musclé sur l’immigration, les naturalisations – qui étaient de l’ordre de 100000 par an – avaient été préservées.

Mais après le discours de Grenoble, à l’été 2010, et le choix de l’ex-majorité de s’aligner en partie sur les thèses du Front national, un tour de vis avait été effectué sous forme de consignes internes ou orales.

Source et article complet: Le monde

Autre article qui va lancer la polémique, puisqu’en février 2012, le nombre de SDF a été estimé à 133 000 et à 3,6 millions les mal-logés (source ici), info confirmée par la fondation Abbé Pierre, mais ce chiffre qui monte à 10 millions si on regarde cet article de ladepeche.fr! Quel que soit le nombre, l’urgence est de s’en occuper et de loger tout ce petit monde, pourtant un article vient allumer un incendie dans le domaine et reste en rapport avec l’article du haut, article du « canard enchainé » du 17 octobre 2012:

Les politiques ne sont montrent pas généreux simplement par bonté humaine, surtout à l’heure actuelle, chaque décision a toujours un but bien précis, et à moins de souhaiter une dégénérescence de la situation déjà tendue dans le pays, je ne vois en aucun cas l’utilité de prioriser une telle réforme à l’heure actuelle…

Pour éviter tout débordement, cet article verra ses commentaires fermés, merci de votre compréhension.