Emporiki aurait obtenu l’accès à la liquidité publique grecque

Le Crédit Agricole prend ses précautions quand à la Société générale, pas de nouvelles pour l’instant… Bon, pas de surprises pour cela puisque les actifs grecs pour ces deux banques sont relativement conséquents, et ce n’est pas grand chose comparé aux actifs en Espagne! Bref, comme le dit l’expression: « Il vaut mieux avoir les bourses en action que des actions en bourse! » car au niveau de la bourse, cela s’annonce « rock’n roll« . Quand à la Dexia, elle cède la Denizbank à la banque russe Sberbank, les qataris pour ne coup n’ont pas proposé assez et n’ont pas pu procéder au rachat (bien faiiiiiit!).

Crédit agricole: une vision d’avenir sur cette photo?

ATHENES/PARIS (Reuters) – Emporiki, la filiale grecque du Crédit agricole SA (CASA), a obtenu de la banque centrale de Grèce l’accès au mécanisme grec de liquidité d’urgence (ELA), ont indiqué vendredi à Reuters deux sources bancaires.

Fin mai, la banque française, très exposée à la Grèce, avait indiqué avoir demandé à nouveau aux autorités grecques que sa filiale locale puisse avoir accès à l’ELA, mécanisme public de liquidité bancaire.

Cet accès doit permettre au Crédit agricole d’alléger son soutien financier à sa filiale hellénique.

« Emporiki a accès à l’ELA », a dit l’une des sources.

« Oui c’est vrai. La Banque centrale de Grèce a donné son accord pour que des banques comme Emporiki aient accès à l’ELA », a ajouté l’autre source.

Le Crédit agricole et la Banque centrale grecque se sont toutefois refusés à tout commentaire sur le sujet.

Personne n’était joignable dans l’immédiat à la Société générale pour dire si la filiale grecque de la banque, Geniki, avait pu bénéficier du même accord.

Plombée par les pertes d’Emporiki et les dépréciations liées à la crise de la dette dans la zone euro, la banque s’efforce de réduire son exposition à la République hellénique dont les difficultés sont exacerbées par l’impasse politique dans laquelle le pays est plongé depuis les élections législatives du 6 mai.

Un nouveau scrutin, nourrissant de vives inquiétudes sur les marchés financiers, est prévu le 17 juin. Les investisseurs redoutent que les opposants à la cure d’austérité imposée au pays en échange d’un deuxième plan d’aide internationale remportent les élections, ce qui ferait resurgir les craintes d’une sortie de la Grèce de la zone euro.

Le Crédit agricole, qui a, comme les autres banques étrangères, déprécié à plus de 70% la dette publique grecque détenue dans ses comptes, a aussi réduit à fin mars à 4,6 milliards d’euros sa contribution aux besoins de financement d’Emporiki, contre plus de 10 milliards un an plus tôt.

CASA a signé l’an dernier sa première perte annuelle depuis son introduction en Bourse fin 2001.

La facture d’Emporiki, racheté en 2006, s’élève désormais pour la banque à 6 milliards d’euros.

A la Bourse de Paris, l’action CASA a terminé vendredi sur une baisse de 0,1% à 3,1520 euros. Elle a perdu près de 28% de sa valeur depuis le début de l’année après avoir déjà chuté de 54% en 2011.

Source: Reuters

4 commentaires

  • Pimousse

    lol super la photo !

    Tant mieux que tous se casse la figure, sa sera un gros choc pour certain avec de la violence mais peut être un nouvel espoir !

  • Bouffon

    Remarquez qu’on dis plus…
    Quantitative easing (QE)
    ni Fonds européen de stabilité financière (FESF)
    ni opérations de refinancement à plus long terme (LTRO)
    mais Emergency liquidity assistance (ELA)
    Y’a que l’imprimante à billet et ceux qui appuie sur le bouton qui ne changent pas.