Une mission va explorer le « septième continent » de la planète.

Il n’y a pas 6 mais 7 continent sur notre belle planète terre, le 7ème étant le fruit de notre inconscience, un continent entièrement fait de plastique 6 fois plus grand que la France et qui dérive inlassablement sur l’océan pacifique. Il n’y a vraiment pas de quoi être fiers…

Guidée par des satellites high-tech, une goélette des années 1930 va prochainement partir à la découverte du « septième continent », gigantesque plaque de déchets plastiques flottant sur l’océan Pacifique, grande comme six fois la France mais largement méconnue.

 

« Choqué par les déchets rencontrés dans l’océan » lors de sa participation à la course en solitaire transatlantique à l’aviron Rames-Guyane, en 2009, l’explorateur guyanais Patrick Deixonne a décidé de monter cette expédition scientifique pour alerter sur la « catastrophe écologique » en cours dans le nord-est du Pacifique.

Cette plaque de déchets est « située dans des eaux peu concernées par la navigation marchande et le tourisme, le problème n’intéresse que les écologistes et les scientifiques. La communauté internationale ne s’en soucie guère pour l’instant », estime-t-il. Membre de la Société des explorateurs français (SEF) qui parraine l’aventure et fondateur d’Ocean Scientific Logistic (OSL), basée à Cayenne, Patrick Deixonne explique vouloir « être les yeux des Français et des Européens sur ce phénomène ».

Plusieurs dizaines de millions de tonnes de déchets
Les déchets s’amalgament au point de rencontre de courants marins qui s’enroulent sous l’effet de la rotation de la Terre, selon le principe de la force de Coriolis, et forment un immense vortex appelé « gyre ». La force centripète aspire lentement les détritus vers le centre, une spirale qui serait l’une des plus importantes connues sur la planète: 22.200 km de circonférence et environ 3,4 millions de km2, selon le Centre national des études spatiales (Cnes) qui parraine le projet.

« On estime à plusieurs dizaines de millions de tonnes les quantités de déchets dans chacun des cinq gyres du globe », explique Georges Grépin, biologiste conseiller scientifique d’OSL. Ce sont « essentiellement des microdéchets de plastique décomposé en suspension sur 30 mètres de profondeur. Ce n’est pas un continent sur lequel on peut marcher au sens propre », précise-t-il.

Bouées dérivantes
Un capteur réalisé par des élèves ingénieurs de l’ICAM (Toulouse) avec le Cnes sera testé dans une bouée dérivante. Il doit permettre à terme de distinguer dans l’eau les plastiques des planctons et autres particules vivantes, puis de cartographier les zones polluées grâce à l’imagerie satellite, ce qui serait une première mondiale.

Douze bouées dérivantes d’études scientifiques de l’agence américaine National oceanic and atmospheric administration (NOAA), du programme d’étude des océans de l’Unesco et du projet jeunesse Argonautica (Cnes) seront également lâchées durant le parcours pour permettre à des milliers d’étudiants dans le monde de mener une étude des courants marins.

Découvert en 1997
La mission « Septième continent » appareillera le 2 mai de San Diego (Etats-Unis) à bord de L’Elan, une goélette à deux-mâts de 1938, pour un mois de navigation et un périple de 2.500 milles entre la Californie et Hawaï, où l’explorateur Charles Moore a découvert par hasard en 1997 cette incroyable nappe de débris plastiques.

Jusqu’à présent, hormis un passage de la mission Tara-Océans dans la zone pour y prélever du plancton, seules deux expéditions américaines l’ont étudiée, en 2006 et 2009. La goélette sera guidée par deux satellites de la NASA, Aqua et Terra, pour se rendre là où la concentration de déchets est la plus forte afin d’en mesurer la densité, avec des prélèvements d’eau, de planctons et de matériaux.

Ex-sapeur pompier au Centre spatial de Kourou et fin connaisseur de la forêt guyanaise, Patrick Deixonne, 47 ans, se définit comme un « explorateur d’une nouvelle génération qui doit documenter les grandes problématiques environnementales, car l’information est la clef du changement ».

Source: 7sur7.be

 

24 commentaires

  • Sans compter les créations japonaises…

  • romulus

    Je propose de créer une Commission Internationale d’exploration puis par le biais d’un rapporteur auprès des Nations Unies une Commission de recherche de solutions….d’ici là on aura bien enterré le problème….Ah on me souffle que le problème flotte et qu’il sera difficile de l’enterrer. Pas de chance! Enfin si, à 10.000 Km d’ici au milieu de l’océan, le problème est bien placé cette fois-ci….

  • HS :

    la fausse attaque d’aliens déjà à l’horizon ?

    http://www.federaljack.com/?p=174297

    • MouteMoute

      L’invasion des aliens a déjà eu lieu… t’es déjà aller dans le Périgord ? Ils parlent une drôle de langue et mangent une espèce de gelée verte ! Ils ont même une reine en guise de chef d’état ! :D

  • fukeney

    snowleopard,n insulte pas david icke…ni alex jones,t es gentil!….jusqu a preuve du contraire alex jones ne dit pas d aneries…il y a toujours des docs a l appui ou des reportages ….quand a D. Icke….la c est sur….pas de preuve a l’horizon…..mais un raisonnement et une histoire(ancient aliens par ex ou HODM) qui vont dans son sens…..Fulford ,il est vrai que ces ninjas sont pas tres actifs!…lol

    • je parle d’eux je ne les insulte pas, et si l’envie me vient, j’ai le droit de le faire, ce sont des membres de ta famille ?

      redescend sur terre l’ami.

      alex jones, ou david icke ont tout d’eux leur mission, c’est leur boulot de divulguer des évènement avérés mais entrelacé de mensonge, l’un est là pour maintenir la peur, l’autre l’espoir cosmique…

      renseigne toi sur la franc-maçonnerie, leurs émissaires et leur façon de faire, tu comprendras où je veut en venir.

  • Bouffon

    Une goélette ?!? Je m’attendais plutôt à un brise glace.

  • willy74150

    la on est tous coupable pas la peine de râler !!!

    TOUS COUPABLE !!! COMBIEN DE PERSONNE QUI LISE CE POSTE NA PAS DE PLASTIQUE CHEZ LUI ? RÉPONSE AUCUNE !!! TOUT EST DIT …

    même les indiens dans les forêt reculé on du plastique alors …

    • k66

      oui, nous sommes tous coupables, mais qui fabrique, ou conditionne les aliments dans du plastique……Certains on juste calculé ce que sa rapportera dans leur porte monnaie, mais la planète, n’est vraiment pas leur préocupation, d’avoir leur usine coté en « bourse »…là sa les interèsse……..

      • Anthony

        Coupable, mais pas responsable !

        j ‘ai jamais été assez riche pour :

        1°) Aller en Mer

        2°) Aller à la plage

        3°) j’ai voté Eva Joly (gniark)et je rammasse toujours mes déchets, c’est comme la ceinture, juste un réflexe à prendre

        Donc désolé mais jai rien à moi là dedans !

      • Tu peux ajouter le fait que l’on paie en plus pour que ces sociétés évitent de larguer en mers et recycle plutôt les déchets (taxe eco), donc on est tondu des deux cotés :D

      • willy74150

        Anthony je voit pas le rapport ! ok tu est un bon citoyen qui fait ce qu’il peut comme beaucoup d’autre , mais ça n’enlève en rien ta responsabilité tu dit que tu n’a rien la dedans permet moi d’en touter !!! rien que t’on clavier d’ordinateur est en plastique et il y’a fort à parier que certaine voir toute les touches finissent un jour dans la mer des qu’il sera à la déchetterie … tu agrandira ce continent de plastique malgré toi !!! bonne journée ! signé un autre irresponsable .

        ps tu est entouré de plastique achète en moins : télé , ordi , téléphone , gadget en tout genre et tu pourras aller à la mer ce juste une question de priorité …

  • PASCALE

    Sur cette île, personne n’y habite, il n’y a que des oiseaux, et pourtant…
    Regardez ce qui se passe !
    Ouvrez ce lien : http://www.midwayfilm.com

    Un petit film que tout le monde devrait voir et en tirer des conclusions…

  • Je suis pour baptiser ce maudit nouveau continent Modernité ou XXe siècle.

  • Vif argent

    Il y aurait un « continent plastique » par océan et pas uniquement au Pacifique
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_de_d%C3%A9chets_de_l%27Atlantique_nord