Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

C’est un article qui met un (petit) coup de pied dans la fourmilière et qui surtout, donne ici le droit de réponse d’Omar Djellil à Mélanchon. J’ai parfois cette impression que Mélanchon ne vit et base campagne sur le fait de lutter contre le front national, voter contre, militer contre, et sorti de cela des des insultes? Pour réellement se faire une opinion, pour vraiment comprendre et pouvoir analyser, il faut aussi savoir entendre tous les sons de cloche sans parti prit (pas évident quand on voit le nombre de sombres crétins qui se présentent au poste de président)…

Omar Djellil, Candidat aux élections législatives

Lettre ouverte d’un imbécile à un patriote de Gauche

C’est avec stupéfaction mais avec un plaisir certain que j’ai pu prendre note de vos observations lors de votre conférence de presse où vous me désigniez comme un « imbécile » et « Porte-drapeau » de Marine Le Pen à Marseille.

http://centrefrance.kewego.fr/video/e022d83fe41s.html

N’abdiquant pas devant le débat contradictoire, je me fais toujours un point d’honneur à répondre à mes contradicteurs même lorsqu’ils sont prétendants à la course à l’Elysée.

Sur l’affaire qui nous concerne, je souhaite éclaircir deux points qui me paraissent urgent de soulever pour remettre les choses dans leurs contextes.

Concernant ma supposée participation à l’agression d’une de vos militantes, il serait important de préciser que lors de l’altercation verbale qui m’a opposée à Mademoiselle Marie BATOUX et ses cinq amis, je surprenais votre militante en flagrant délit de dégradation de mes affiches électorales.

En effet, depuis plusieurs semaines vos militants dégradent mes affiches par des autocollants ou des slogans m’assimilant au FN. Or, il s’avère que ces mensonges étaient utilisés pour arracher mes affiches et recouvrir mon visage d’autocollants.

L’affaire aurait pu en rester là mais vos militants ont tentés d’instrumentaliser cette affaire médiatiquement pour discréditer ma candidature et m’utiliser pour accuser Marine Le Pen d’être une « semeuse de haines ».

Je constate que, comme l’UMP et le PS, vous n’avez aucun projet crédible à nous offrir si ce n’est d’essayer de vous faire élire au nom du sacro saint front anti-FN.

Cependant, j’ai en ma possession plusieurs clichés de mes affiches dégradées et de mes portraits estampillés de vos autocollants. De plus, plusieurs témoins ont décidé de porter témoignage pour confirmer mes allégations concernant les dégradations de mes affiches électorales.

Un dépôt de plainte au commissariat ainsi qu’auprès de Monsieur le Procureur de la République de Marseille ont été déposés avec l’ensemble des éléments à charges dans le but de faire la lumière sur toute cette affaire.

Des pratiques de censures paradoxales alors que vous n’avez de cesse de proclamer que vous incarnez la moralisation de la vie publique ou en vous représentant comme un républicain laïc et démocrate.

Pourtant, votre parti empêche des petits candidats indépendants d’exprimer librement leurs opinions, d’être représentatifs des grands oubliés et des sans-voix de notre pays ou de pouvoir s’impliquer politiquement à l’amélioration du cadre de vie des citoyens français.

En me portant candidat à une élection, je viens défendre ma citoyenneté, ma liberté d’expression et mon droit de jouir de tous mes droits constitutionnels comme le droit de se présenter à une élection.

Très respectueux de l’esprit d’une élection, je n’ai jamais recouvert une seule de vos affiches, ni porter atteinte à vos militants par une quelconque violence ni même proféré des insultes contre vos candidats.

Moi, je me bats sur le terrain des idées, je ne fais pas de la politique au ras des braguettes. Ce respect que je porte à votre engagement politique, je le porte à tous les candidats y compris ceux du Front National.

Faut-il vous rappeler que je suis l’un des symboles de cette génération trahie par la gauche. J’ai été militant de SOS Racisme, du Mouvement des Jeunes Socialistes et du Parti Socialiste pendant plusieurs années.

Je fus un militant du courant dit dela Gauche Socialiste.Un courant d’idées que vous incarniez avec Julien Dray. Comme vous j’ai quitté le PS par opposition aux dérives libérales de ce parti.

Si je suis profondément de gauche, je dénonce la façon dont la gauche et le Parti Socialiste en tête ont instrumentalisé l’immigration, trahis le prolétariat ouvrier et enfantés les communautarismes qui sapent les fondements de notre pays.

Il y a trois semaines, Monsieur Jean-Marc Coppola, leader du Front de Gauche à Marseille, s’est rendu en présence de plusieurs membres de votre parti dans mon ancienne mosquée. Après une visite minutieuse du lieu de culte, vos représentants ont fait déposer des dossiers de subventions au Conseil Régional avec la contrepartie d’appeler à voter Front de Gauche aux élections.

Pourtant, c’est bien vous et vos camarades de gauche qui avez fait voter une loi au Sénat en janvier 2012 pour interdire le port du voile musulman dans leurs domiciles aux assistantes maternelles et aux mamans accompagnatrices de sorties parascolaires.

Une Laïcité à géométrie variable et un clientélisme communautariste qui ne vous honore pas, vous le pseudo laïc.

Tout comme vous n’avez de cesse de nous rabâcher que vous êtes l’égérie de la lutte prolétarienne et du petit peuple de France.

Parlons-en ! Lors des dernières élections régionales, Monsieur Jean-Marc Coppola n’avait pas pu être élu sur la liste menée par le socialiste Michel Vauzelle et ainsi accéder à un mandat électif.

Heureusement, les accords entre potes de gauche sont toujours là. Il fit démissionner une colistière élue, en lui offrant des compensations confortables, et se retrouvait propulsé Conseiller régional sans passer par la case « électeur ».

Plus fort que la France Forte de Nicolas Sarkozy, les socialistes offrirent une vice-présidence du Conseil Régional à Monsieur Jean-Marc Coppola alors qu’il ne pouvait prétendre à cette fonction. Une vice-présidence sur mesure offerte à votre parti en contravention totale avec les statuts du Conseil Régional PACA.

Aujourd’hui, le Front de Gauche roule en Peugeot 607 de luxe toutes options, pas le peuple français.

Monsieur Christian Pellicani, élu du Front de Gauche, s’offre des plateaux de Fruits de Mer à 250 euros et entretient un train de vie qui ferait jaser le bling-bling de Nicolas Sarkozy. Sans parler du cumul des mandats et des autres privilèges offerts par la 5èmeRépublique.

Nous sommes bien loin de l’image du maire communiste italien Peppone ou des véritables communistes qui menaient la lutte ouvrière et prolétaire avec l’authenticité et la simplicité qui les caractérisaient.

Monsieur Mélenchon, la chef de file de Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud avait raison sur un point : vous n’êtes pas un Communiste mais un Socialiste.

Concernant les accusations d’appartenance au Front National, je pense qu’il serait temps de clarifier les allégations des uns et des autres.

Il est vrai qu’en avril 2011, j’avais initié un dialogue avec le FN pour qu’il révise ses positions sur les français musulmans, les Banlieues, l’Islam et l’immigration.

Des rencontres entre plusieurs représentants associatifs de la ville et l’ancien conseiller régional FN Stéphane Durbec, aujourd’hui démissionnaire face aux propos islamophobes de Marine Le Pen, avaient été initiés pour que ce parti cesse de jeter l’opprobre sur une frange de la communauté nationale.

Vous en déplaise, nous défendons notre droit de dialoguer avec l’ensemble des représentations politiques de notre pays dès lors que l’unité nationale est compromise.

En ma qualité d’acteur associatif marseillais, j’ai initié des dialogues avec Monsieur Gaudin (UMP), Monsieur Guerini (PS), Monsieur Gueant (Ministre UMP), Madame Ségoléne Royal (PS), Monsieur Le Pen (FN), Monsieur Stephane Durbec (ex FN), Madame Nathalie Kosciusko-Morizet (Ministre UMP), Monsieur Patrick Mennucci (PS), Monsieur Frank Abed (Catholique Royaliste) et des représentants de Monsieur Nicolas Dupon-Aignan (DLR).

Des rencontres diffusées sur les réseaux sociaux et de nombreux sites internet. Faut-il avoir dialogué avec l’un d’entre-eux pour devenir un de ses partisans ?

Oui, je suis allé dialoguer avec le FN. Non, je n’ai pas adhéré aux idées identitaires de Marine Le Pen !

Oui, je continuerais à parler à tous les Français. Non je ne serais jamais un sectaire de la politique française !

De désillusions en désillusions, de déceptions en déceptions, je souhaite m’engager pour le rassemblement national de tous les Français sans distinctions.

Un engagement politique fort auquel je crois profondément, qui appelle à une grande maturité et nous impose de combattre les politiques de divisions de l’UMP et du PS et de leurs inféodés.

Il est vrai qu’il y a un an, j’ai été séduit, comme des millions d’électeurs, par le discours social et économique de Marine Le Pen allant même saluer sa modération sur les questions religieuses et sociétales. Mais ma démarche en sa direction nous a rappelée combien sa candidature n’était pas celle dontla France et les Français avaient besoins.

Pour connaitre ma position officielle sur Madame Le Pen et son parti, je vous invite à vous reporter sur mes différentes interventions médiatiques où je précise mon positionnement face à Marine Le Pen.

http://podcast.rmc.fr/channel32/20120220_rmc_premiere_le_5_7_0.mp3 

Radio RMC (écouter à 18,20 mn)

Tout comme j’ai dénoncé la présidente Le Pen lors de la présentation de ma candidature sur la chaine LCM.

Vos accusations concernant mon appartenance au FN sont infondées et n’ont qu’un seul but : discréditer ma candidature à Marseille.

Si demain, une famille maghrébine ou africaine était bloquée dans les flammes, pensez-vous que je les laisserais bruler vifs ?

Si demain, une voiture d’un élu frontiste avait un accident avec sa famille, vous abstiendriez-vous de lui porter assistance au seul motif de son appartenance au FN ?

En tant qu’élu dela République, refuseriez-vous de vous asseoir avec des élus frontistes ou de l’UMP alors que des Français seraient victimes d’inondations ou d’un séisme dans une ville française ?

Si vous étiez élu président dela République, jetteriez-vous tous les élus et les électeurs du FN en prison ou dans des camps de rééducation ?

Contrairement à vous ou a d’autres, je n’ai pas fait de la lutte contre le FN, un programme électoral ni un projet de société. Je me bats contre toutes les discriminations, tous les racismes y compris anti-français, je lutte contre la pauvreté et la précarité, je me bats pour une citoyenneté reconnue…

Le coup du « Si c’est pas nous, c’est eux ! », c’est fini. J’appartiens à une jeunesse qui rejette les escroqueries électorales dela Gauche et dela Droite et qui est demandeuse de vrais programmes et de véritables projets politiques.

Faudrait-il aussi vous rappeler que c’est vous-même et votre ancien parti (PS) qui avait engendré le FN pour diviserla Droite ?

Pourquoi n’avez-vous pas le courage de refuser les voix des électeurs du FN comme l’a fait en son temps Bernard Tapie ? Pourquoi ne dénoncez-vous pas ces « salauds » d’électeurs du FN qui seraient tentés par un vote Mélenchon ?

Vos militants dénoncent ma supposée proximité avec le FN alors même que ce parti présente un candidat dans ma circonscription face à ma candidature. Tout comme j’ai manifesté ma volonté de n’appeler à voter pour personne au second tour des élections législatives.

Contrairement à de nombreux politiciens, je suis un candidat très cohérent avec lui-même et avec les autres. Je suis un enfant de ce pays qui continuera à croire aux vertus du dialogue et des rencontres dans un pays en proie aux divisions et aux haines.

Je pense que vos attaques s’inscrivent dans une stratégie de déstabilisation en faveur du socialiste Patrick Mennucci, votre ami intime et compagnon de route de la Gauche Socialiste, qui est face à moi dans la circonscription.

Candidat à une élection, père de deux enfants, marié, je n’ai pas le temps d’aller jouer du gant de boxe avec vos faux militants bobos. Toutefois, s’ils considèrent que faire de la politique, c’est de créer des rapports de forces par l’intimidation et la menace alors qu’ils s’attendent à du répondant.

Vous vous revendiquez souvent comme « Patriote européen » ou « Patriote Français de Gauche », hé bien sachez que le patriotisme n’appartient ni au Front De Gauche ni au Front National mais à tous ceux qui porte ce pays dans leurs cœurs.

En conclusion, sans apothéose, lorsque vous prendrez la parole lors de votre meeting pour parler de l’imbécile, dites à vos militants qu’Omar DJELLIL n’est ni du Front de Gauche ni du Front National mais un citoyen qui veut le bien de tous les Français.

Salutations patriotiques !

Source: Agoravox.tv

334 commentaires

    • hussards

      Bien le lien……, les victimes suivistes des gourous pro mondialisation (que l’on nomme les cons utiles de nos jours) , rien d’étonnant que les communistes finissent chez les nationalistes, on est bien loin de l’esprit d’antan…. hein?

      Citez des résistants communistes ne vous honore pas, leurs combats étaient bien loin du votre et leurs idées si différentes….. cela ne reste que de la récupération politique ; ce torchon contribue à l’endoctrinement des faibles et en guise de bonne vaseline facilite les idéaux capitaliste qui ruine notre pays, notre économie et nos familles!.

      Informez vous un peu sur le rôle de la gauche avant pendant et après la guerre! Informez vous aussi sur le communisme et notamment le communisme français! Votre Mélenchon est encore moins communiste que l’était le jeune facteur…..

  • hussards

    Voici le vrai visage de Mélenchon 

    http://www.youtube.com/watch?v=3lt1ERnCdRE&feature=player_embedded

    Je vous accorde bien une chose, ce type est un résistant, un résistant du système qui se bat pour conserver sa carrière et l’ensemble de ses avantages si ce n’est d’en obtenir encore plus sur notre dos. 

    Votez pour lui en 2012 n’est pas aussi intelligent que de voter nabo  en 2007…. leurs points communs est bien beaucoup de paroles pour rien (je ne parle même pas de la VI république et autres anti-système, ou encore des « petits contre les grands »)! avec un peu de temps vous viendrez en faire le deuil sur le site, d’ici qu’on vous sorte une nouvelle arnaque électorale en 2017.

    Votez utile comme vous avez fait pour le nabo en 2007, on ne règle jamais les problèmes avec ceux qui les ont crées.

  • Tex

    Cette classe moyenne que certains hommes politiques veulent faire disparaître….
    Bloc notes de Philippe Bouvard
    En parlant de la gauche….un énarque entretenu depuis sa majorité par les contribuables..
     
    N’ayant pas démérité, je refuse d’être culpabilisé.
    Je ne suis pas un héritier. Je n’ai jamais disposé d’un franc puis d’un euro que je n’aie gagné à la salive de ma langue  ou à l’encre de mon stylo.


    Je profite d’une aisance qui ne m’est possible de sauvegarder qu’en continuant
    à travailler – à 82 ans – dix heures par jour et 365 jours par an.


    J’ai élevé de mon mieux mes enfants. J’aide mes petits-enfants
    à poursuivre les études qui n’ont pas été à ma portée.


    J’ai toujours payé mes impôts sans un seul jour de retard et
    sans un mot de remerciement. J’ai financé des porte-avions
    qu’on ne m’a pas admis à visiter, des bâtiments officiels à l’inauguration desquels on a omis de me convier.


    Et ne voilà-t-il pas qu’un énarque, entretenu
    depuis sa majorité par es contribuables, voudrait me faire honte de ce que je gagne avant de me déposséder de ce qui a échappé à la triple érosion du fisc, de l’inflation et des emplettes inutiles l 
     
    Je suis un créateur et un mainteneur d’emplois. Je fais vivre des proches dont
    certains m’accompagnent depuis plus de trente ans et que le candidat socialiste (puisque c’est de lui qu’il s’agit) projette implicitement de diriger vers les Assedic.


    Or, en quoi ai-je démérité? Ai-i volé quelque chose à quelqu’un ?

    N’ai-je pas donné au fur et à mesure que je recevais, persuadé que la dépense constituait le plus efficace acte social?

    J’ai perçu quelques heures supplémentaires mais aucune subvention.

    Je n’ai touché d’autre argent public que la maigre solde d’un sous-officier
    durant mes quinze mois de service militaire.

    Je n’ai jamais bamboché aux frais d’une République qui examine à la loupe les additions de restaurant de ses dignitaires mais qui continue à les régler.
    Je n’ai pas fréquenté de paradis fiscaux.

    On chercherait en vain la plus petite niche chez-moi depuis que j’ai cessé d’avoir des chiens.
    Une seule fois je me suis délocalisé dans le cadre de lea loi Pons à la coûteuse faveur d’un investissement hôtelier dans les DOM-TOM qui me fit perdre 100% de
    ma mise. A l
    a distribution des bonus, des stock-options et des dividendes,
    j’ai toujours été oublié.

    Mon casier judiciaire est vierge.

    Mon courage est intact.

    Je ne suis pas un damné de la terre.

    Mais je ne suis pas non plus un profiteur ou un esclavagiste.

    Je ne suis le protégé de personne sauf celui du public auquel je dois la longueur de mon parcours.
    J’ai mes opinions mais je n’ai jamais adhéré qu’au parti des amoureux de la France.
    J’ai versé à la collectivité davantage que je n’en ai reçu : pas un
    jour de chômage et une seule nuit d’hospitalisation en six décennies.


    Je me situe sans honte mais sans fierté excessive dans cette classe
    moyenne qu’on souhaite faire disparaitre en nivelant notre société par le bas.


    Je refuse autant d’être culpabilise par un politicien (qui voudrait
    qu’on prenne son inexpérience pour de la normalité) que la France accorde sa confiance à un homme que l’Europe prive de la sienne et qui, bien qu’ambitionnant de devenir le gardien de la Constitution, ne paraît pas s’être préoccupé de la constitutionnalité de ses propositions. 
     
    Quant à moi, j’aurai nourri des enfants, construit des maisons, planté des arbres.
    Mission accomplie!

  • Tex

    Sais pas si c pareil pour vous mais moi, j’ai beaucoup de mal à répondre à des coms en milieu ou début de page parce que quand je clique sur « répondre » ,le curseur à droit se met automatiquement en bas ..
    Je dois donc à chaque fois rechercher où la fenêtre de réponse s’est ouverte!!
    Donc, je ne mets plus de com…

  • moonfleet

    l’histoire se répète inlassablement
    comme dans les années 30 à la montée de l’antisémitisme , certains se planquaient, collaboraient, critiquaient et d’autres allaient au charbon, militaient , se faisaient torturés, fusillés…amenés aux camps de concentration..aujourd’hui c’est sur le musulman que l’on tape, vous n’y voyez que dal
    le FN doit etre combattu en priorité et se sont encore les anars et les communistes, le FG qui s’y collent..(comme en 40).Il faut s’unir derrière l’homme de gauche qui ouvre son cœur au métissage, qui défend l’opprimé…si par malheur un « arabe, usulman, étranger de couleur se fait tuer, vous en serez en partie responsable de votre lâcheté et du désir de division des français
    retenez bien ce message, n’allez pas dire ensuite que vous NE LE SAVIEZ PAS une occasion se présente pour un grand front

  • moonfleet

    n’oubliez pas: c’est un extrême droite piloté par les capitalistes qui a tué Jorès

  • moonfleet

    lll14 avril 2012
    Marine Le Pen a rencontré Francesco Storace, figure de l’extrême droite italienne

    AFP PHOTO/ Tiziana Fabi

    Marine Le Pen continue son compagnonnage avec l’extrême droite italienne. Vendredi 13 avril, elle a rencontré, au siège du Front national à Nanterre, Francesco Storace, leader du parti d’extrême droite italien La Destra (La Droite). Ancien membre du MSI, le parti néofasciste transalpin, il a ensuite participé à sa transformation en Alliance nationale, qui finira par devenir un parti de droite gouvernementale, sous l’impulsion de Gianfranco Fini. Il y incarnait « l’aile dure ».
    Cependant, les routes de MM. Storace et Fini se se sont séparées au début des années 2000, Storace estimant Fini trop modéré. En cause, entre autres, les déclarations de Gianfranco Fini, en 2003 en marge d’un déplacement en Israël, où il qualifiait le fascisme de « mal absolu ».
    M. Storace avait été élu en 2000 à la tête de la région Latium sous l’étiquette Alliance nationale. Il fut également un éphémère ministre de la santé (2005-2006) sous Silvio Berlusconi.
    Lors de sa visite en Italie en octobre 2011 (voir ici et ), Marine Le Pen avait déjà rencontré des élus issus eux aussi du néofascisme, notamment à Vérone. Elle avait aussi débattu avec Daniela Santanché qui fut une des leaders de la Destra avant de fonder son propre mouvement. Et on se souvient que lors de la présentation de la traduction italienne de son livre A contre flots, Assunta Almirante, veuve du fondateur du MSI, Giorgio Almirante, avait rendu hommage à la présidente du FN. Il faut noter que Jean-Marie Le Pen avait de bonnes relations avec le MSI. Le parti italien ayant même « donné » la flamme tricolore comme emblème au FN.
    Quel bénéfice pour Marine Le Pen ?
    La Destra entretient pour sa part des liens avec le FN depuis au moins deux ans, puisque David Rachline, qui dirigeait à l’époque le FNJ, avait été invité officiellement par le mouvement de jeunessse du parti italien.
    De l’autre côté des Alpes, Marine Le Pen profite aussi des contacts de Frédéric Chatillon, ancien leader du GUD, et de Jildaz Mahé O’Chinal. Ces derniers, qui s’occupent par ailleurs  de la communication de Mme Le Pen, sont présents à chaque déplacement de la présidente du FN en Italie, où ils semblent jouer le rôle d’entremetteurs.
    L’on peut se demander le bénéfice, pour Marine Le Pen, d’une telle rencontre à un peu plus d’une semaine du premier tour de l’élection présidentielle. « Il a demandé à me voir (…) toutes les personnes qui sont prêtes aujourd’hui à mener une réflexion sur la situation économique de nos peuples, je crois qu’il faut discuter avec eux »,  a ainsi expliqué Marine Le Pen à l’AFP.
    De son côté, Francesco Storace, écrit sur son blog que « c’est la première fois » qu’il « rencontre la leader du Front national ». Il espère un « parcours commun au niveau continental » et appelle de ses voeux la construction d’« un parti de la droite européenne ». Il faut savoir que depuis le mois de janvier, la candidate frontiste redéfinit ses alliances en Europe. Elle fait partie de l’Alliance européenne pour la liberté qui regroupe notamment le FPÖ autrichien et le Vlaams Belang flamand.
    Dans un entretien au quotidien italien Il Tempo, publié le 14 avril, M. Storace note qu’il y a des vues communes avec Mme Le Pen notamment sur « les politiques monétaires imposée par la BCE » et sur « les risques provoqués par le fondamentalisme islamique ».  Par ailleurs, il avance l’idée d’une liste commune aux élections européennes de 2014. D’ici là, M. Storace assure avoir invité Marine Le Pen à un « grand événement » à Rome, « après les élections françaises ».

  • Nevenoe Nevenoe

    N’empêche que Mélenchon est en train de favoriser un 2nd tour LE PEN – SARKO !!!

    Je me marre rien que d’imaginer vos tronches …

     

  • moonfleet

    NON, HOLLANDE/SARKO OU HOLLANDE/MÉLENCHON
    À BIENTOT et c’est moi qui va me marrer….camarade FN
     

    • hussards

      Je n’attendrais pas le second tour pour me marrer, c est déjà le cas avec mélenchon qui est déjà parvenu en si peu de temps à vous retourner l’esprit, j’imagine que se sont les pseudos anars de gauche qui militaient pour « la révolution orange en 2007 » et on recommence avec la rouge en 2012…..

      Passez direct au vote PS….. au lieu de vous chercher

      moonfleet tes collaborateurs étaient bien de gauche donc inutile de chercher à noyer le poisson, la guerre contre le racisme ils l’ont commencés après guerre….. en adoptant le fascisme et le bourrage de cerveaux….. quant les immigrés représentaient un fort électorat et au dépend de l’ouvrier.  Au passage il serait bon de dire que la majorité des actionnaires français sont d anciens soixante huitards, plus de sociale hein?

       

      Les résistant étaient pour beaucoup communistes ou conservateur (FN today (nationalistes dans beaucoup de cas) et ne t’en déplaise Le Pen, fondateur du FN, était résistant contrairement aux socialistes et à bon nombres de personnes qui sont passés sur les bancs RPR UMP… les vieilles rhétoriques socialo, changer les choses pour pouvoir mener les gens.

      L enjeu de 2012 est surtout l’avenir de la France, mondialisation et conséquences, en essayant de régler les conséquences plutôt que les causes…. ou nationalisation.

  • moonfleet

    ,,,rr
    [ALERTE] L’Espagne interdit les rassemblements protestataires sur Internet ! > 
     
     

    • Nevenoe Nevenoe

      Oui, c’est un détail …

    • voltigeur voltigeur

      Tu as vu les vidéos de guerre des « révoltés » de tous les pays d’orient?
      des décapitations en direct, des prisonniers obligés de manger des cadavres,
      des horreurs sans nom, tout cela avec l’appuie des « chers amis humanitaires de l’OTAN »
      dont grâce au Pdt Sarko nous faisons de nouveau partie.
      Sans vouloir défendre ces actes horribles, dans un contexte guerrier l’humain
      est capable du pire. La seule chose qui devrait être mise en avant, c’est qu’il ne
      devrait plus y avoir de guerres ni de massacres, c’est tout le contraire….
      Au lieu d’apprendre du passé, on refait sans cesse les mêmes erreurs. Les horreurs passées
      ne sont que le reflet des horreurs présentes, et on a pas fini d’en voir, les tortionnaires sont
      légions, pas besoin de leur donner des noms, ils n’ont plus rien d’humain. :(

    • hussards

      Oui un détail de la guerre d’Algérie…… à moins d’être du culte de l’anti-france.

      Quitte à être objectif parles aussi des tortures faites aux soldats, civils et pro-francais ; de ces jeunes engagés qui pour défendre la patrie pouvaient se retrouver à poil pendus à un arbre par les pieds et les couilles sectionnées dans la bouche. Ou encore de ceux qui n’hésitez pas à jeter des grenades dans des boutiques quitte à tuer, mutilés leurs semblables, des enfants enrôlés pour 1f etc…(tristes détails aussi).

       L’horreur de la guerre n’a pas, n’a et n’aura jamais de frontière ; très simpliste de juger une situation (inconnue de plus), d’y porter des jugement et des conclusions ciblées sans y remettre le contexte à sa juste place.

      Jean Moulin à aussi très certainement torturé de nombreux soldats qui étaient avant tous des hommes subissant leurs époques, cela doit il lui enlever toutes crédibilités?

  • asjacks

    pret de 330 commentaires sur le sujet ! faut croire qu’il inspire melanche ;-)