Plus de 11 millions de pauvres en France

11 millions de personnes qui manquent d’argent dans le pays. Quels que soient les discours, rien ne changera car la volonté ne suit pas…

Plus de 11 millions de Français sont touchés par la pauvreté ou l'exclusion, souligne un rapport publié jeudi, qui observe que la pauvreté sous toutes ses formes a augmenté en France depuis le milieu des années 2000.

Plus de 11 millions de Français sont touchés par la pauvreté ou l’exclusion, souligne un rapport publié jeudi, qui observe que la pauvreté sous toutes ses formes a augmenté en France depuis le milieu des années 2000. | Sylvain Thomas

 

Sondage après sondage, la lutte contre le chômage figure au rang des priorités des Français en vue de la présidentielle, loin devant la sécurité. Un rapport 2011-2012 de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (Onpes) vient rappeler opportunément aux dix candidats que plus de 11 millions de Français sont touchés par la pauvreté ou l’exclusion.

Même si notent les rapporteurs, la France avait d’abord «plutôt bien résisté» à la crise de 2008-2009, ses conséquences sont «lourdes, multiples et échelonnées dans le temps». Pour étayer ces constats, l’Onpes a compilé et commenté une vingtaine d’indicateurs avant de les mettre en perspective avec ses rapports précédents.

La grande pauvreté, moins de 640 euros par mois, en hausse

En 2009-2010 (dernière année disponible), 11,2 millions de personnes étaient touchées soit par la «pauvreté monétaire», soit par «des privations matérielles sévères» soit par une «très faible intensité de travail», trois critères définis et mesurés par la Commission européenne. Parmi elles, 700 000 personnes cumulaient les trois indicateurs.

Si l’on considère les données de l’Insee, le taux de «pauvreté monétaire» 2009 retrouvait son niveau de 2000, à 13,5% de la population, après un «point bas à 12,6%» en 2004, rappelle le rapport. 8,2 millions de personnes vivaient ainsi en 2009 avec moins de 60% du niveau de vie médian, soit 954 euros.

L’Onpes insiste aussi sur «la grande pauvreté» (40% du revenu médian) dont la hausse est «lente et progressive (et) difficilement enrayée par notre système de protection sociale» : près de deux millions de personnes vivaient en 2009 avec moins de 640 euros par mois, soit 3,3% de la population. Un taux «en nette progression (depuis) 2005, et sensiblement plus élevé qu’au cours de la première partie de la décennie» (2,7% en 2000; 2,5% en 2004; 3,2% en 2005).

Un emploi «n’est plus une condition suffisante pour franchir le seuil de pauvreté»

Ce mouvement de remontée de la pauvreté, accentué par la crise de 2008, avait donc débuté dès le milieu des années 2000, «en lien, selon l’Onpes, avec la hausse généralisée des inégalités de revenus aux deux extrêmes de la distribution» des richesses.

L’Onpes attire l’attention sur des publics particulièrement vulnérables: les familles monoparentales (près de 30% de pauvres), les jeunes (22,5%) ou les femmes âgées (environ 15%). L’instance officielle constate aussi que «disposer d’un emploi n’est plus une condition suffisante pour franchir le seuil de pauvreté», tant l’emploi s’est raréfié et précarisé (chômage, CDD, intérim, temps partiel).

Restos du Coeur: près de 900 000 personnes accueillies cet hiver

Les Restos du Coeur ont accueilli pour leur campagne hivernale 2011-2012 « près de 900.000 personnes », et ont servi « 115 millions de repas » dans toute la France, grâce à des dons qui ont augmenté de 18,5%, selon un bilan rendu public jeudi.

La campagne hiver courait de la fin novembre à la fin mars.

Avec 200.000 bénéficiaires de plus accueillis en quatre ans, les Restos soulignent que les donateurs ont «fidèlement répondu à l’appel de l’association».

Les dons «ont augmenté de 18,5% cette année» (don moyen de 124 euros, en hausse de 8 euros, entreprises et particuliers confondus). La collecte nationale des 9 et 10 mars dans plus de 5.000 supermarchés a permis de collecter plus de 6.000 tonnes de marchandises (+13%).

Source: Leparisien.fr

6 commentaires

  • dudul

    « Un emploi n’est plus une condition suffisante pour franchir le seuil de pauvreté« 
    tout est dit…

  • observateur

    Il faut bien tenir compte que ce chiffre de 11 millions date de 2009/2010 et donc pas actualisé,et de plus si vous passer la barre des 640 euros/mois de revenu,vous n’etes plus concerné,donc le paquet de personne qui ont 645 euros /mois ,voir 700euros ne sont pas comptabilisé,et ne sont pas riche du tout,alors le chiffre le plus approchant serait plutot de 15 millions de pauvres,et il y a juste à sortir de chez soi et discuter un peu ,pour s’en rendre compte

  • delphine

    comptons sur nos incapables politiques et financiers
    pour grossir les rangs des pauvres.

  • willy74150

    11 000 001 vous m’avez oublier pas cool ça …

    pfffffffff j’en chie …

  • vanvoght

    ET QUI QU’AVAIT DIT ‘ SI JE SUIS PRESIDENT EN MOINS DE 2 ANS PLUS PERSONNE NE DORMIRA DANS LA RUE ?????
    allez y les moutons , preparez la vaseline …………….

  • Tex

    La France, le pays qui a la meilleure protection sociale du monde Mouuuuuuuuuhahahaaaaaaaaaaaaaaa!! :rotfl: