LE TEMPS DES LOUPS

Toute mauvaise action a ses limites, toute mauvaise action prépare le terreau d’une meilleure récolte car le mal, le rôle du mal est seulement d’ouvrir la porte au Bien.


Le mal est à jamais inféodé au Bien. Le mal n’existe que pour redresser la mortelle déviation empruntée par les hommes endormis qui s’étonnent des grands coups de massue assénés sur leur tête embrumée.

« Qu’avons-nous fait de mal ? » bêlent-ils alors lamentablement.

Mais leur troupeau est entouré de loups féroces qu’ils n’ont pas vu venir.

Oui, mais voilà leur salvation : les loups féroces qui les entourent ne sont pas de vrais loups !! Les vrais loups chassent en meute quand le moment est venu pour eux de se nourrir. Les vrais loups s’entraident. Leur hiérarchie est juste et ferme.

Mais les loups humains ne sont qu’une pâle esquisse des vrais loups : ils se déguisent en loups, ils pensent être des loups car cela sied à leur orgueil mais ils ne sont que des chiens savants manipulés par des forces d’endormissement qui leur font exécuter les basses œuvres. Les basses œuvres des débordements de la religion du visible qui ouvrent les yeux des hommes endormis…

Alors les moutons deviennent eux-mêmes loups. De vrais loups qui chassent en meute car ils ont faim. Ils ont faim de pain, de justice, de vérité et bientôt, les chiens savants terrifiés partiront en tous sens, la queue entre les jambes en poussant de plaintifs et dérisoires aboiements, rendus stupides, hébétés par l’incroyable transformation des moutons geignards et impuissants en loups féroces aux yeux brillants, parfaitement organisés, à la trajectoire concertée, inflexible.

Oui, le temps des loups viendra et passera celui des chiens savants……

Les basses œuvres exécutés dans tous les domaines de la société par des chiens savants parfaitement dressés dans les écoles adéquates et obéissants car respectueux de l’ordre qui les engraisse. Des chiens dressés qui s’efforcent de maintenir en place des structures surchargées, surannées, complètement dépassées, d’une si notoire inefficacité que c’est pitié pour un esprit clair et lucide de les voir patauger, ces chiens qui se voudraient loups, dans des finasseries illusoires et grotesques, d’une stupidité si énorme qu’elle ne peut provenir que de cerveaux malades, totalement déconnectés de la claire et lumineuse réalité où vit la multitude.

La multitude dont le sain bon sens est le bienheureux contrepoids à la débilité des hommes qui ont usurpé la puissance et dont les diktats sont une perpétuelle injure à l’intelligence de la masse dont ils s’arrogent pourtant le droit de guider….. de guider droit dans le mur car ils sont à jamais incapables d’infléchir leur trajectoire.

Oui, le temps des chiens dressés et savants touche à sa fin car la place des chiens est à la niche.

Auteur idrinatep

6 commentaires

  • dudul

    très beau je trouve….
    il s’agit d’un extrait du livre ‘Le Roi Nomade’ (en 3 tomes) (lien: PDF extrait complet du passage)
     
    dixit idrinatep:
    « Pour accompagner les changements mondiaux actuels, pré-déterminés par l’irréversible évolution humaine,
    certains textes extraits des Tomes de la quête du Roi Nomade et Couronné, seront désormais disponibles en PDF sur notre site. »
     
    autres extraits PDF du livre ‘Le Roi Nomade’ disponible sur le site idrinatep: lien

  • WolfSpirit WolfSpirit

    Le loup humain n’a jamais existé il n’a toujours été qu’un BERGER celui qui dit aimer ses bêtes mais qui n’a d’interets que pour sa laine et sa viande.

  • LLATH

    Très pertinent et joliment écrit. D’ailleurs, pour la dernière phrase de l’extrait proposé, il est amusant de constater que niche étant l’anagramme de chien, le lien d’asservissement est doublement souligné pour nos pseudo-dirigeants…

  • Maverick Maverick

    En anglais, on appelle ça du « wishful thinking ». Sur les moutons rebelles, combien deviendront des chiens à leur tour ? Combien seront discrètement neutralisés, que ce soit physiquement, socialement, ou par un artifice intellectuel ? Mon choix tient dans mon pseudo, pas dans un joli texte qui me caresse les neurones dans le sens de la laine. Meuh.

  • Delaude

    Rêver et projeter un avenir meilleurs cela s’appelle l’espérance… Tu y ajoutes la foi (pas au sens religieux du terme), de la volonté et du temps et ça pourrait arriver… C’est comme ça, qu’on invente, qu’on monte au sommet de l’Everest, qu’on traverse l’Atlantique à la rame, qu’on a été sur la lune et toutes choses qui semblaient impossibles.
    Les gens qui réussissent leurs objectifs sont toujours déraisonnables au départ…
    Bien sûr, il y a des échecs, des laissés pour compte dans chaque tentatives. Mais lâcher nos rêves  est le moyen le plus sûr pour que rien n’arrive jamais.
     

    • Tex

      Oui Delaude …
      Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n’essaie pas
      mais c’est parce qu’on n’essaie pas que ça paraît difficile….