Les abysses du marché immobilier US

Catastrophes pour les uns, opportunités mercantiles pour les autres, le marché immobilier américain continue sa débâcle….

Les maisons les moins chères du monde, aux USA ?Les maisons les moins chères du monde, aux USA ? (©dr)

3 000 dollars la maison. Ce n’est pas un rêve, c’est le prix auquel se sont vendues à l’unité une cinquantaine de maisons aux États-Unis. Si le marché immobilier continue à faire des victimes outre-Atlantique, certains n’hésitent pas à en profiter…

(LaVieImmo.com) – Verra-t-on un jour en France des agents immobiliers proposer des maisons « en gros » dans les quartiers périphériques des grandes villes ? Aux États-Unis, cela ne relève plus du mythe. La dernière transaction qui fera sans doute date a vu s’ « écouler » quelque 49 maisons pour… 3 000 dollars chacune, rapporte l’agence Reuters. 144 000 dollars en tout, soit 109 000 euros. Dans les villes les plus touchées par la crise immobilière, comme Cleveland, Chicago, Atlanta ou Detroit, des investisseurs profitent de la baisse spectaculaire des prix pour acquérir des maisons dont la valeur ne dépasse pas celle d’un ordinateur Mac dernier cri.

 

Supermarchés de logements

Le marché immobilier nord-américain est en phase de liquidation, et l’achat en gros y est devenu monnaie courante. Certaines zones sont même tellement touchées par la crise que les investisseurs y font leur marché : ils achètent des maisons à prix défiant toute concurrence, dépensent très peu d’argent pour les réparations et les remettent ensuite sur le marché en location. Le retour sur investissement est immédiat, parfois il a même lieu dans la journée, rapporte Reuters.

 

Un danger pour les propriétaires

Warren Buffet, troisième homme le plus riche de la planète selon le dernier classement Bloomberg, avait déclaré sur NBC il y a quelques jours vouloir « acheter un lot de 200 maisons ». L’exemple frappe, mais il est loin d’être isolé. « C’est frénétique, ils sont en train de tout rafler », s’alarme Kyra Pych, agent immobilier à Oak Park dans l’Illinois, citée par l’agence de presse. Cinq de ses clients sont en train de s’offrir un complexe résidentiel à Forest Park, dans la banlieue de Chicago. Des maisons qui partaient pour 180 000 dollars pendant les années fastes et qui s’achètent aujourd’hui à moins de 15 000 dollars, soit près de 11 000 euros.

« Les prix continueront de baisser »

Selon Laurie Goodman, analyste chez Amherst Securities, les pronostics sont clairs.« Les prix continueront de baisser. C’est le seul moyen de nettoyer le marché du nombre de maisons saisies », déclare-t-elle à Reuters. Le marché américain, autrefois prohibitif, figure aujourd’hui à la 24e place du classement des marchés mondiaux les plus accessibles, selon l’étude Demographia’s 2012 International Housing Affordability Survey citée par l’agence. Le rêve américain est maintenant, plus que jamais, abordable.

Source: lavieimmo.com

By: llath

8 commentaires

  • Maverick Maverick

    Pas surprenant. Et ça tombe à pic pour mettre son argent à l’abri, en cette période où plane le spectre d’un Armaggedon financier. C’est Monopoly , littéralement.

  • Bouffon

    et toujours pas de nouvelle des faillites en série bloquer dans les tribunaux…

  • babs

    ben, logique,
    elles reviennent a leur prix normal !!! le reste doit suivre d’ailleurs …
    j’ai hâte que ça soit pareil chez nous … « ah, payer le ricard moins de 10 balles »
    combien de temps ca va mettre pour traverser l’atlantique ?
    moi, je dirai, quelques semaines ! non ?

  • Bouffon

    Allé, voici l’indice immobilier américain. En fait y’en a trois, c’est pour ceux qui sont jamais d’accord et qui aime bien pinailler.
    http://3.bp.blogspot.com/-LDt1ft2XVng/T3HjS66MrTI/AAAAAAAAMlo/lKNVRKRv86Y/s1600/PriceRentJan2012.jpg
    Comme vous le pouvez le voir on est revenu sur les prix de 1998. Donc la bulle est complétement dégonfler. La récession et fini la croissance peut repartir….
    Sauf que les vente d’immeuble neuf ne décolle pas, la construction piétine, les faillites amoncelle dans les tribunaux, que les gens ne rembourse plus leur emprunt, que les loyers baissent, que les taux pour emprunter sont à ras la pâquerette et que certain état et association de quartier détruisent les maisons abandonnée pour éviter les squatters, les trafics etc…