Pétrole/L’Iran est frappé d’interdiction bancaire

Ben voilà, pour l’Iran c’est bouclé au niveau bancaire, heureusement il leur reste les transaction en or avec l’Inde!

* La bourse irannienne de pétrole sera transigée en d’autres monnaies que le dollar à partir du 20 mars, une étape de plus dans la guerre contre le dollar que mène l’Iran en réplique à l’embargo et aux menaces de représaille:
http://www.telegraph.co.uk/finance/commodities/9077600/Iran-presses-ahead-with-dollar-attack.html
L’Iran est banni du réseau de virements bancaires internationaux Swift dès samedi à 17h. Les ventes de brut iranien sont visées.
L’UE a obligé la société belge de messagerie bancaire SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) à cesser de collaborer avec une trentaine de banques iraniennes, après lui avoir appliqué des sanctions. Swift propose un réseau sécurisé à l’ensemble des banques du monde pour leur permettre d’envoyer des paiements par messages.
Samedi en fin d’après-midi, le sixième producteur mondial de brut – et numéro deux au sein du cartel de l’OPEP – verra ses liens avec le principal réseau de virements bancaires coupés. «Faisant suite à une décision du conseil de l’Europe», la société Swift, qui gère ce système, a indiqué vendredi «avoir reçu l’ordre de déconnecter les services fournis aux institutions financières iraniennes». Un porte-parole de cette coopérative aux mains des grandes banques parle «d’une décision sans précédent». L’embargo à l’encontre de l’Irak de Saddam Hussein n’avait pas été accompagné d’une telle mesure.
Cette nouvelle sanction visant à assécher les financements du régime de Téhéran – accusé par les Occidentaux de se doter de l’arme atomique – va «toucher en particulier les ventes d’hydrocarbures», témoigne Olivier Jakob, responsable du bureau Petromatrix à Zoug. «Une quarantaine de banques iraniennes, assurant 80% des transactions du pays, utilisent Swift; bloquant les pétrodollars, cette décision complique aussi l’ensemble des autres exportations – pétrochimie, textiles, pistaches – dont le total approche 40 milliards de dollars par an», réagit Fereydoun Khavand, spécialiste de l’économie iranienne à l’Université Paris V René Descartes.

 

7 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    C’est fait depuis hier, SWIFT à coupé les canaux y compris sur les agences de banques Iraniennes situées hors d’Iran.

  • Maverick Maverick

    :cow: Je croyais que c’était déjà fait ? L’unijambiste européen qui se tire une balle dans le pied :rotfl:

  • vincenzo

    De toutes les façons, les iraniens exigeaient de l’or en payement de leur pétrole, l’Inde avait accepté.

  • fotoulavé fotoulavé

    Bon, et bien si en plus il y a de l’or à récupérer ça va faire des flammes !

  • antenawko

    Quelqu’un peut t’il préciser les conséquences de cette info? Je veut bien qu’il reçoivent de l’or en échange du pétrole mais pour les autres exportations? Qui voudra bien se risquer à payer avec leur réserve d’or? peuvent-t-ils recevoir en dollar? existe-il un autre système de virement bancaire international?

    • Maverick Maverick

      Bonnes questions. A mon avis, ce blocage de SWIFT est gênant, mais pas tant que ça. Téhéran a passé des accords commerciaux avec Moscou, Pékin ne se fera pas trop tirer l’oreille pour payer en Yuan, l’Inde paye au moins partiellement en or … Après, il doit y avoir moyen de contourner le problème par des comptes à l’étranger. De toutes façons, l’argent fait comme le furet de la chanson; « il est passé par ici, il repassera par là », alors …

      • Nevenoe Nevenoe

        Je bosse dans ce domaine donc je peux vous expliquer de quelle façon les choses se passent.

        Pas de SWIFT pas de flux monétaires, ça c’est clair.
        Après l’IRAN peut s’ouvrir des comptes dans des banques d’autres pays mais cela ne résoudra pas le problème car il y a ensuite des filtrages de messages SWIFT en fonction de différents critères (mots clés ou établissement financier ciblé).
        Si le mot Iran apparaît dans un virement en USD ou Euro il est bloqué et étudié. Ensuite il est validé ou annulé.

        par la suite si les Ricains ont l’info qu’un compte ouvert sous le nom trompette ou avec le n° de compte 12333 sert à l’Iran il peut être bloqué.

        C’est donc jouable mais il faudra la complicité d’une grande puissance, le secret absolu et surtout ne pas faire de virement en Euros ou en USD car les fonds transitent obligatoirement par les USA pour les USD et l’UE pour l’Euro.