Une marée humaine contre la réforme du travail en Espagne..

Malgré toutes les promesses, il ne faut pas oublier que nous sommes dans une situation critique, que plusieurs pays sont gravement touchés par cette crise dont il semble que nous ne sommes  pas prêts d’en voir le bout….

Des milliers de personnes se sont réunies à Madrid le 19 février pour protester contre la réforme du travail.AFP/DANI POZO

Des centaines de milliers de manifestants, agitant des drapeaux rouges, ont envahi les villes d’Espagne dimanche 19 février pour protester contre la réforme du travail, première réponse de masse au gouvernement qui espère lutter contre un chômage de près de 23 %. Le gouvernement de Mariano Rajoy a adopté le 11 février une nouvelle réforme pour flexibiliser le marché du travail, incluant la baisse des indemnités de licenciement et des mesures pour stimuler l’emploi des jeunes.


Les deux principales manifestations ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes à Madrid et Barcelone, répondant à l’appel des syndicats pour protester contre cette réforme qui va selon eux « accélérer la destruction d’emplois ». Des manifestations semblables étaient convoquées dans 57 villes d’Espagne contre la réforme annoncée par le gouvernement conservateur dans le but d’aider le pays à sortir de la crise et d’un chômage de 22,85 %, un record parmi les pays industrialisés.

Les syndicats ont fait état d’une très forte mobilisation, annonçant 500 000 manifestants à Madrid, 400 000 à Barcelone, 150 000 à Valence, 50 000 à Séville. Selon la police, les manifestants étaient 50 000 à Madrid, 30 000 à Barcelone, 25 000 à Valence, 5 000 à Séville.

« MARÉE VERTE »

A Madrid, les manifestants rassemblés à l’appel de l’UGT et de Comisiones Obreras (CCOO), les deux grands syndicats espagnols, ont envahi les grandes avenues du centre de la capitale en portant des pancartes avec les mots « Non à la réforme du travail injuste, inefficace, inutile » ou « Non à la réforme et aux coupes budgétaires. Grève générale ». « Grève, grève, grève », criaient les manifestants, qui ont appelé le gouvernement à ouvrir des négociations sur la réforme du travail. « Il faut bouger. Ils commencent comme cela puis ils vont continuer à supprimer nos droits », lançait Victor Ogando, un manifestant de 44 ans portant un chapeau noir orné de l’insigne rouge et blanc de la CCOO, ancien employé dans la construction aujourd’hui au chômage.

[…]

Lire la suite sur LeMonde via Terresacree

10 commentaires

  • viking

    D’après mes lectures sur différent site, les ZoZo défilant, embrigadé, tenu en laisse par les syndicats corrompus, oublie le principal comme d’habitude…..

    a) Mettre a la Diète = plus d’indemnité pour la classe Politique Espagnol

    b) Idem pour celle de Bruxelles ; Conne bandit a plus de 20.000 euros/mois

    Exemple comment on nous entube à sec avec une poignée de gravier : la TVA dite Sociale  :  je supprime une centaine de poste de : députés, une cinquantaine voir 70, de sénateurs, y compris suppression, en rapport, dans le pléthorique personnel de fonctionnement des 2 assemblées : Sénat et Assemblés dite « Nationale » 

    J’ai plus que le rapport de la TVA Sociale !     Est-elle bonne cette Idée ???

    • homme des bois

      bah écoute, je vais souvent voir les « indignés » (je le met entre guillemets parce que j’aime pas du tout leur nom copyrighté, et eux non plus d’ailleurs) mais c’est vrais qu’il y a beaucoup de naïveté ou d’utopisme politique (arh, ça va ensemble ces deux mots là??) Mais au milieu il y a quand même des gens prenant le micro pour dire de bonnes choses… quand la parole n’est pas monopolisée par des farfelus ou des indics comme on a pu le voir il y a un mois à paris. ça m’a forcé à prendre le micro, et j’aime pas ça du tout
       
      J’ai quand même fait là bas des rencontres qui seront dans peu de temps fructueuses j’espère.

  • rico du bato

    Je ne comprends pas nos amis ibères. ils devraient avoir confiance en leur nouveau ministre de l’économie. un homme qui a fait ses classes dans une entreprise sérieuse : « Lheman brothers » comment? on me souffle dans mon sonotaune que cette banque d’affaires en a fait tellement qu’elle a fait faillite après la crise des surprimes. Voilà un ministre qualifié pour faire gagner à l’Espagne le titre de nation ayant fait le plus vite faillite…

  • CLASH

    Flexibilité!! les matraques pour mater le mécontentement populaire sont flexibles elles aussi !! et c’est exactement ce que veut faire Naboléon ici, libéraliser le travail, ordre de ses patrons, le clan du CAC40… les employés kleenex, vous connaissez? intèrim pour tous! allez voir en Allemagne, le new modèle du nain!! 14 millions de travailleurs pauvres… et tout ça imposé par des ex banquiers verreux non élus qui ont confisqué le pouvoir en Espagne, italie, grèce… chez nous l’avocat d’affaire (qui a acheté son titre et n’a jamais plaidé!) mis en place par le cac40 fait pareil pour garder son trone; On est en plein cauchemar là !! bordel réveillez moi, réveillez vous, réveillons nous !! 
    et des ouvriers chez nous acceptent de baisser leurs salaires pour sauver leurs emplois !!! si c’est pas le comble ça! ça s’appelle l’auto-enculage, non? et après comme à Continental, ils se font quand même virer à la fin!
    Arrêtons l’auto-esclavage, GRèVE GÉNÉRALE, Occupation des usines et moyens de production, les milliers de 35tonnes en travers des routes, boycott de Total, détournons les camions citernes, investissons les grandes surfaces pour une redistribution honnête, réagissons un bon coup avant le tsunami ultra libéral !! 
    Coupez la tv, boite à connerie qui vous fait culpabiliser et vous empêches de vous révolter ! Ras l’bol de tout ce merdier, unissons nous car eux ils imposent le chacun sa gueule, l’individualisme, et c’est vieux comme le monde, diviser pour mieux régner… face à l’oligarchie, le maquis !

    • voltigeur voltigeur

      des ouvriers chez nous acceptent de baisser leurs salaires pour sauver leurs emplois
      En Grèce ils y ont cru, et on voit le résultat!!
      Le mouton de base n’a pas encore faim, il a encore con-fiance et doit avoir un stock
      de vaseline à défaut de pâtes et de riz :reallypissed:

      • homme des bois

        oui oui, et ils s’entrainent quotidiennement avec un con-combre plastifié (pour l’hygiène) et du beurre salé (pour corser l’exercice) en regardant claire chazal au JT (pour se mettre dans l’ambiance)…
         
        Pauvres moutons… Ils accepteraient n’importe quoi tant qu’ils peuvent encore avoir l’impression de pouvoir manger un peu plus dans l’assiette des autres.

  • walter kurtz walter kurtz

    J’ai des amis espagnols qui me disent être soulagés de que, cette fois si ça ne soit pas eux ,comme en 1936.
    L’éprouvette d’essais c’est la grèce aujourd’hui…..

  • Quasiment aucun ressenti en France .  Nous sommes pour le moment un des pays qui à le moin à se plaindre comparé aux autres…  Cela est fait exprès, pour nous dire :

    « Regardez les pauvres grec, espagnols, ou portuguais,  »  comme ils sont dans la mouise…..  Grace à moi , sarquo, vous n’en ètes pas à ce point la…. Sauf que nous y arriverons , enfin, je ne l’espère pas