Bientôt le premier hamburger fabriqué avec des cellules souches

Hamburger japonais.

Hamburger japonais. Christian Kadluba/ Flickr

Le premier hamburger fait à partir de cellules souches bovines, encore dans les éprouvettes d’un laboratoire néerlandais, pourrait être prêt cet automne, une avancée qui pourrait bouleverser l’élevage, l’alimentation mondiale et bénéficier à l’environnement, affirment ses promoteurs.

Le docteur Mark Post, médecin de formation et patron du département de physiologie de l’université de Maastricht, aux Pays-Bas, prévoit de dévoiler ce hamburger en octobre, a-t-il déclaré en marge de la conférence annuelle de la Société américaine pour l’avancement de la science réunie ce week-end à Vancouver, au Canada.

Le coût de production de ce premier hamburger « expérimental » se monte à 250 000 euros, a précisé ce chercheur, ajoutant aussitôt que le second devrait être plus abordable, à 200 000 euros. Le projet de M. Post a été financé par un riche donateur qui souhaite rester anonyme, a-t-il dit, expliquant que ce dernier voulait « voir diminuer le nombre d’animaux de ferme abattus pour leur viande et réduire ainsi les émissions de gaz à effet de serre résultant de l’élevage ».

Le docteur Mark Post, de l'université de Maastricht, aux Pays-Bas, souhaite "voir diminuer le nombre d'animaux de ferme abattus pour leur viande et réduire ainsi les émissions de gaz à effet de serre résultant de l'élevage".

Le docteur Mark Post, de l’université de Maastricht, aux Pays-Bas, souhaite « voir diminuer le nombre d’animaux de ferme abattus pour leur viande et réduire ainsi les émissions de gaz à effet de serre résultant de l’élevage ».AFP/JUSTIN SULLIVAN

SÉRUM FŒTAL DE VEAU

« La production de viande devrait doubler d’ici 2050 pour répondre à la demande et mobilise déjà 70 % de nos terres agricoles », a estimé le Dr Post. L’élevage contribue au réchauffement climatique avec les émissions de méthane, un gaz qui a un potentiel vingt fois plus élevé que le dioxyde de carbone (CO2), qui représente 18 % du total des émissions de gaz à effet de serre mondial.

Pour ce premier hamburger, M. Post a utilisé des cellules des muscles du squelette de bovins cultivés dans du sérum fœtal de veau. « Les tissus produits ont exactement la même structure que les originaux », a assuré ce scientifique, qui assure que la viande produite en laboratoire pourra être contrôlée pour présenter certaines qualités : contenir par exemple des niveaux élevés d’acides gras polyinsaturés (omega 3) bons pour la santé.

Cette technique peut aussi permettre de produire de la viande de tout animal, a précisé le chercheur, qui a lancé ce projet il y a six ans et espère voir le début d’une production à grande échelle dans les dix à vingt prochaines années.

Source : Blog :  Le Monde.fr Planète

By: delaude

15 commentaires

  • viking

    ce Hamburger Masse Trique (Maastricht) je vous le laisse

    Pour votre culture : le Hamburger est originaire de Hambourg !

    Son origine ? les compagnies Maritime Allemande offrant la traversé vers l’Amérique à un prix avantageux, certaine était les moins cher… on inventées ce système de nourriture pour les passagers.

    Savez vous que les immigrants Germanique Allemand, Hollandais, Baltes….) étaient si nombreux aux Etats Unis au XVIII et début XIX (Sten Hauser devenu Rockefeller a émigré vers 1730) que la langue des USA a faillit devenir l’Allemand…les Anglais ont tout fait contre.. élémentaire, mon chez Watson

    New York à l’origine colonie Hollandaise : New Amsterdam, Wall Street Mur pour se protéger des migration de Bison aimant paître à Manhattan…

    Le Mexique a faillit vendre la Californie a la Prusse au XIX siècle, les Cow boys lui ont volé….

  • infomatch

    Artificial hamburger meat successfully grown in vat of bovine fetal cells; You want some fries with that?
    http://www.naturalnews.com/035020_artificial_meat_test_tube_hamburger.html

  • marre des pseudos

    Bon ap !

  • willy74150

    de toute façon 0n pourra pas connaitre l’origine de la viande alors ! comment le savoir emballer et en rayon ? a moins de voir la pauvre vache abattu devant vous jouissif n’est ce pas ? le fin du fin pour l’ultime prèdateur humain !!! y’a pas plus frais , bonne appétit   :skeleton:

  • zniavrou

    Mouaip, je crois savoir qi’ils ont commencé avec de la viande de grenouille. Et c’etait un genre de collectif d’artistes qui avait mis au point ce « truc ».
    Vu sur Arte il y a une dizaine d’années.
    « Dans un autre registre, les Australiens de Symbiotica se sont penchés sur l’utopie d’une production de protéines animales « sans victimes. » Ce collectif de l’université de Perth dispose du premier laboratoire de biotechnologie dédié à la production artistique. Dans leur installation Disembodied Cuisine (cuisine désincarnée) exposée à Nantes en 2002, des cellules musculaires de grenouilles mises en culture se multiplient et s’amassent. En clôture d’exposition, les petits steaks formés sont dégustés en présence des grenouilles mères ».
    Tout un programme, l’art biotech…
    <http://www.arte.tv/fr/art-musique/cultures-electroniques/Art-biotech/796140.html
    >

  • Tex

    Faut voir…comme ça, ça fait un peu peur mais ce ne sera pas nécessairement plus mal que les camps de concentration et de tortures que sont nos élevages industriels…et nos abattoirs…..
    Normalement, cette viande  (car ce devrait bien en être!!!) ne sera plus remplie d’antibiotiques ni de produits en « cide » que les animaux ingurgitent avec leur nourriture…elle ne sera plus remplie des toxines qu’un animal dégage lorsqu’il a peur et lorsqu’il souffre.
    Si on arrive à faire se reproduire ces cellules sans ajouter de produits chimiques, ça purgera notre planète d’une énorme quantité de souffrances…et on pourra utiliser les terres de culture pour l’alimentation humaine.
    Ca devrait améliorer le karma de la planète et de bien d’humains!
     
    Je me trompe peut-être totalement mais c comme ça que je vois la chose idéalement…
     
    Le seul « hic » c qu’on ne sait pas quel est  l’incidence de la conscience des animaux sur leur viande… on sait juste que la peur et la souffrance ont un effet négatif…
    A suivre…. :-)

  • Henrique

    « Pour ce premier hamburger, M. Post a utilisé des cellules des muscles du squelette de bovins cultivés dans du SERUM FOETAL DE VEAU. » Et ce sérum on le fabrique comment??
    En laboratoire de recherche ca coute la peau du cul, et on peut pas utiliser autre chose car il contient énormément de macromolécules différentes. Donc, la fabrication de viande à grande échelle j’ai un doute…
    Tous les médecins, diététicien sont d’accord pour dire qu’on n’a pas besoin de manger autant de viande (européens et américains). Quand je commence à voir ce qu’on est entrain de faire + l’article que j’ai lu hier sur les poules sans cortex cérébrale et sans pied (style matrix) pour améliorer les rendements en batterie je pense vraiment ralentir sur le saucisson (dieu sait pourtant que j’adore ca!)

    • Tex

      On peut le fabriquer par reproduction des cellules aussi le sérum de veau non??Pourquoi pas?

      • Henrique

        Le sérum ne contient pas de cellules. C’est du sang sans les globules rouges et blancs. Il ne reste que des protéines complexes dont des facteurs de croissance indispensable pour, je vous laisse deviner…,la croissance des cellules. On peut baisser la quantité de ce sérum en complétant avec un milieu synthétique, mais ca va bien sûr jouer sur le rendement au final. Bref, on aura un abattoir de veau foetal à côté des laboratoires… On trouvera peut être une solution pour cela, mais je milite quand même pour le moins manger mais pour le bien manger.