Le trésor de Bugarach..

Un petit sujet pour les curieux, ça changera un peu et fera rêver les aventuriers.. (je précise, que les fouilles, dans ces endroits chargés de mystère sont dangereuses et très surveillées) Pour ceux qui connaissent, beaucoup de souterrains ont été murés pour empêcher les accidents…..Oui les trésors ça attire du monde…pas toujours prudent!

Img/ fargin.wordpress.com

Du Mont de Bugarach, où quelques-uns attendent la fin annoncée d’un monde en décembre 2012, au village de Rennes le Château où un Abbé en soutane fait d’étranges découvertes, en passant par le Da Vinci Code, sur un territoire peuplé de Cagots, de Templiers et de Cathares, l’histoire ne cesse de se télescoper.

On se souvient de « l’Arche de l’alliance » et du trésor de Jérusalem emportés par les Romains lors du saccage de la ville en 70 après JC, trésor repris par Alaric 1er, roi des Wisigoths en 410 lors de sa victoire sur l’empereur Titus, emportant le trésor jusqu’à Carcassonne, ville dans laquelle il était installé, même si certains contestent encore ce fait. lien

Il reste des traces de ce qu’on a appelé « le sac de Rome » puisque la scène des romains emportant, entre autres, le chandelier à 7 branches, est gravée dans la pierre de l’arc de triomphe de Titus à Rome. photo

Plusieurs théories circulent sur l’origine du nom de la ville de Carcassonne : Pour certain, c’est Dame Carcass, qui pour duper les troupes de Charlemagne faisant le siège de la ville depuis 5 ans, aurait jeté un cochon farci de l’autre coté des remparts pour faire croire qu’ils ne manquaient de rien. lien

Plus sérieusement, il semble que le nom de la ville vienne de Carcaso, chef lieu de la « Colonie Julia Carcaso » au début de notre ère. lien

En 507, l’avancée des Francs, (lien) fit craindre aux Wisigoths la perte de leur trésor, et la légende veut qu’ils l’auraient caché dans une des immenses cavernes qui sont au cœur de la montagne de Bugarach, celle là même où campent des femmes et des hommes persuadés qu’en décembre 2012, ils seraient sauvé d’un cataclysme à venir.

D’ailleurs, la recherche de ce trésor à Carcassonne n’est pas une nouveauté :

Déjà au 16ème siècle, les Morisques, musulmans convertis de force à la religion chrétienne, installés en Languedoc, le cherchaient en vain près de l’oppidum de La Lagaste, mais aussi dans le puits de Carcassonne, puisque que leurs ancêtres l’auraient laissé là, (lien) puis au 19ème siècle, les carcassonnais, notables et bibliothécaire en tête fouillèrent sans résultat tous les recoins de la cité. lien

Ecoutons le récit que fait Procope, le célèbre historien, du siège de Carcassonne : « les francs investissent étroitement la ville de Carcassonne, ayant entendu dire qu’elle renfermait les richesses impériales que le vieil Alaric avait emportées lorsqu’il eut pris la ville de Rome. Parmi ces richesses se trouvait, dit-on, une bonne partie du précieux mobilier de Salomon ».

L’historien Guillaume Besse publie en 1645 son « histoire des antiquités et des comtes de Carcassonne », et ses recherches lui font conclure qu’Alaric a caché son trésor dans la Tour du Trésau : « la tour qu’ils bâtirent exprès, pour remettre tous ces trésors, est elle-même que nous appelons encore la tour du Trésor, à raison de quoi cette ville s’acquit le titre de Gazagothorum, c’est-à-dire « trésor des Goths » ».

En 1808, des recherches furent de nouveau entreprises, afin de trouver le trésor au fond du fameux puits, ou caché dans la Tour du Tréseau, et les fouilles reprises en 1932 ne donnèrent rien de plus.

Quoi qu’il en soit, Firmin Jaffus, un bibliothécaire de Carcassonne était convaincu dès 1868 que le trésor n’avait jamais été jeté dans le puits, ni caché dans la fameuse tour, celle-ci ayant été construite bien plus tard, sous Philippe le Bel, mais qu’il était enseveli dans les caves de l’ancien château.

Il l’a d’ailleurs écrit dans son livre : « la cité de Carcassonne et le trésor des wisigoths » : « d’après une tradition populaire, ils (les trésors) furent jetés dans le grand puits par les Wisigoths effrayés, lors de l’invasion d’Attila. C’est une fable absurde, qui ne supporte pas la discussion. Cependant, au commencement de ce siècle, une société d’actionnaires se forma à Carcassonne pour dessécher le grand puits, dans l’espoir d’y trouver des trésors : on y trouva seulement quelques pointes de flèches et quelques médailles » (lien)

Il pensait que, peut-être, le trésor aurait été enfoui dans un ancien palais, disparu depuis.

Dans le « dictionnaire historique » de Louis Moréri, dans son édition de 1759, (p 187) on peut lire : « quelques auteurs croient que les Goths fortifièrent Carcassonne, qu’il bâtirent le château et qu’il y mirent en dépôt les dépouilles de Rome (…) on voit dans la Cité un château assez fort où l’on conserve des actes très anciens et d’une écriture particulière, sur des écorces d’arbre et sur de la toile, dont il y en a plusieurs qu’on croit y avoir été apportés par les Wisigoths après la prise de Rome ». lien

Une autre théorie est qu’à sa mort, après sa défaite, Alaric II aurait été enterré dans la montagne, appelée « Montagne d’Alaric » près du château de Miramont, (lien) et d’après les traditions locales, ce serait dans une grotte appelée « le Trou des Canards » que le trésor de Jérusalem aurait été enfoui.

Jean Claude Daniel et Christian Ennaert, sur la piste du trésor depuis longtemps, en ont écrit un livre passionnant. lien

Une variante affirme qu’une fois Alaric mort à la bataille de Vouillé, une escorte wisigothe se serait repliée vers Saissac, dans la Montagne Noire, et Théodogothe, l’épouse du roi, y aurait enfoui son trésor, puis serait tombé morte, frappé par la malédiction du trésor. lien

Selon d’autres sources, les Wisigoths auraient cachés leurs trésors dans plusieurs lieux, dont un nommé Rhedae, qui deviendra par la suite Rennes le Château. lien

C’est là qu’apparait l’abbé Bérenger Saunière, à qui l’on attribue, sans preuves indéniables, la découverte d’un trésor à Rennes le Château, petite ville située à quelques kilomètres de Carcassonne.

Ce prêtre catholique est célèbre pour avoir acquis une fortune dont l’origine exacte est inconnue, mais qui, d’après Wikipedia, serait due à la découverte qu’il fit en entreprenant des travaux de rénovation dans son église. lien

Après quelques démêlés avec la municipalité républicaine, qu’il avait stigmatisé, l’accusant de laisser son église se délabrer, et appelant délibérément à voter pour la monarchie, il reçut une aide de la part de la Comtesse de Chambord, mais les 1000 francs qu’elle lui donna n’expliquaient pas les moyens qu’il mit en œuvre pour sauver l’église.

C’est en décidant de refaire l’autel de l’église qu’il mit à jour deux piliers de l’époque carolingienne dans lesquels il découvrit des rouleaux de bois scellés à la cire. lien

Par la suite, il sembla bien qu’il découvrit un trésor en faisant déplacer une dalle de pierre de grande dimension, appelée « dalle des chevaliers », située devant l’autel.

Toujours est-il que dès 1891, il créa « les jardins de l’église », puis entreprenant des fouilles dans les tombes du cimetière, commença à acheter des terrains, dont l’aboutissement fut la construction de la Tour Magdala et de la villa Béthanie dans laquelle il menait grande vie. lien

Depuis, d’autres découvertes ont été faites, sans qu’il soit prouvé qu’elles soient en relation avec celle de l’Abbé : que faisaient en 1156 ces templiers qui, utilisant des fondeurs allemands, disaient avoir réexploité la mine d’or pourtant épuisée de Blanchefort ?

D’où venait l’or qui servait à Guilhen Cathala, gendre du Seigneur de Rennes le Château à fabriquer en 1340 de la fausse monnaie ?

Et quid de celui trouvé par un jeune berger en 1645 dans le même secteur ?

Plus près de nous, d’où viennent ces pièces d’or trouvées il y a quelques mois dans la Montagne de Bugarach par ces deux randonneurs qui en 2011 reviennent avec un sac plastique contenant quelques pièces d’or ? lien (curseur à 2’10’’)

La découverte de nouveaux trésors est régulière, et comment avoir oublié celle faite par un couple en juillet 2011 dans une cave à Millau, se montant à 100 000 ? lien

Mais revenons au trésor de Bugarach : une question se pose : « l’Arche de l’alliance » était-elle dans le butin des romains de Titus ?

Certains le contestent, affirmant que celle emportée par les Romains, puis les Wisigoths n’était qu’une copie, sans pouvoirs, car il y eu 2 temples, l’un détruit 422 ans avant JC, et l’autre en 68 ans après JC.

Cette Arche est effectivement une énigme, et on essaye en vain de comprendre comment elle aurait pu provoquer la mort d’un ouvrier qui travaillait a proximité de celle-ci : « deux prêtres invalides pour le Service dans le Temple travaillaient dans la Loge des Bois (…) la hache de l’un d’entre eux lui a échappé et est tombée la bas. Un feu est sorti qui l’a consumé ». lien

Et quid de ces chercheurs qui auraient, au cours d’une mission scientifique, fouillé les profondeurs du mont de Bugarach, et auraient abandonné précipitamment tout leur attirail sur place, retournant au village, affolés, hurlant dans le téléphone : « on a trouvé ! ». lien

Entre les allers retours incessants de l’Abbé Saunières, pouvant le mener à Bugarach, pas si éloigné de Rennes le Château, el le nom curieux de « Bugarach » que l’on ne peut s’empêcher de rapprocher de « Bourg de l’Arche », le mystère s’épaissit.

(il y aura une suite)

Car comme dit mon vieil ami africain : « la persévérance est un talisman pour la vie ».

Merci à Corinne Py pour son aide précieuse

Olivier Cabanel

Un article d’Olivier Cabanel

Publié sur Agoravox

Du même auteur voir aussi:

Les damnés du Béarn

Bugarach, le Bourg de l’Arche ?

69 commentaires

  • Nevenoë Nevenoë

    L’arche d’alliance n’a jamais été entre les mains des Romains.
    Voir le témoignage de Pompée.

    Il faut la chercher en Ethiopie ;)

    Voilà, l’article ne vaut rien

  • Nevenoë Nevenoë

    Le postulat de départ étant faux je ne vais pas perdre mon temps à lire la suite.

    Voici comment le site pris comme référence balaie l’hypothèse Ethiopienne. 
    « Alors, s’il n’y a plus de juif en Ethiopie, il n’y a plus de fête juive, et plus de monde pour manifester et s’opposer au transport de l’arche. Il paraît douteux que l’arche se trouve encore à Aksoum en 2003, »
     
    1èrement il reste des Juifs, même si il y en a très peu.
    2èmement l’arche est entre les mains de l’Eglise orthodoxe Ethiopienne donc peu importe qu’il reste des Juifs ou non.
    3èmement : il existe une ancienne cérémonie annuelle durant laquelle des représentations de l’arche sont promenées en procession.
     
    Je vous conseille la lecture de « Le mystère de l’arche perdue » de Graham Hancock
     
     

    • La description de l’arche se trouve dans la Bible : le récit de l’Exode, au chapitre 25 (parasha Terouma), versets 10 à 21 :
      Ils feront donc une arche en bois d’acacia, longue de deux coudées et demie, large d’une coudée et demie, haute d’une coudée et demie.
      Tu la plaqueras d’or pur; tu la plaqueras au-dedans et au-dehors et tu l’entoureras d’une moulure en or.
      Tu couleras pour elle quatre anneaux d’or et tu les placeras à ses quatre pieds : deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre.
      Tu feras des barres en bois d’acacia, tu les plaqueras d’or
      et tu introduiras dans les anneaux des côtés de l’arche les barres qui serviront à la porter.
      Les barres resteront dans les anneaux de l’arche, elles n’en seront pas retirées.
      Tu placeras dans l’arche la charte que je te donnerai.
      Puis tu feras un propitiatoire en or pur, long de deux coudées et demie, large d’une coudée et demie.
      Et tu feras deux chérubins en or ; tu les forgeras aux deux extrémités du propitiatoire.
      Fais un chérubin à une extrémité, et l’autre chérubin à l’autre extrémité ; vous ferez les chérubins en saillie sur le propitiatoire, à ses deux extrémités.
      Les chérubins déploieront leurs ailes vers le haut pour protéger le propitiatoire de leurs ailes ; ils seront face à face et ils regarderont vers le propitiatoire.
      Tu placeras le propitiatoire au-dessus de l’arche et, dans l’arche, tu placeras la charte que je te donnerai. »

      • Moïse sous l’effet d’hallucinogènes en descendant du Sinaï ?

        Selon un professeur de psychologie israélien, la descente du prophète du Mont Sinaï, avant qu’il ne présente les Dix Commandements, serait en réalité « un évènement rassemblant Moïse et le peuple d’Israël sous l’effet de stupéfiants ».

        Selon lui, les israélites auraient pu utiliser des breuvages concoctés avec l’écorce de l’acacia et qui ont des effets psychédéliques. Cet arbre est fréquemment mentionné dans la Bible, et son bois est semblable à celui dans lequel a été taillée l’Arche d’Alliance.

        http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20080304.OBS3445/moise-sous-l-effet-d-hallucinogenes-en-descendant-du-sinai.html

      • Nevenoë Nevenoë

        L’Arche d’alliance ne s’arrête pas au mont Sinai.

        Elle a été utilisée lors de nombreuses batailles.
        Elle a été capturée par des ennemis des Hébreux (je ne me souvient plus par qui) qui ont finit par la leur rendre, l’arche les rendant gravement malade, tuant nombre d’entre eux. Les symptômes décrits font penser à des radiations…

        D’ailleurs les Hébreux prenaient d’infinis précautions, ne s’approchant de l’arche que dans certaines conditions sous peine d’en mourir …

      • delphine

        Bonjour Nevenoë

        c’était les philistins sauf erreur de ma part. 
        d’autre part, l’hypothèse éthiopienne est sérieuse, mais ce n’est pas la seule.
        en lisant le livre des Macchabées,
        même s’il n’est pas reconnu par tous,
        (c’est quand même plus sérieux que bien des littératures actuelles)
        on y évoque la possibilité que le prophète Jérémie ait dissimulé l’arche, dans une caverne, et en Terre sainte, en attendant des jours plus propices.

        Si elle était vraiment en Ethiopie, j’ai le sentiment que la Mossad aurait fait ce qu’il faut depuis longtemps pour la récupérer. 
        mais je peux me tromper!

        certains rabbins évoquent le fait qu’elle ne soit plus manifestée,
        tout simplement car elle n’est plus réellement utile.

        donc tout ce discute.

        mais il est au moins certain 
        qu’elle n’est pas sous, ou sur ou dans la 8ème dimension du Bugarach!

      • Nevenoë Nevenoë

        Les Juifs n’ont pas envie que l’arche refasse surface maintenant à cause d’une prophétie.

      • delphine

        bonjour Obioxoido

        ce prof en psychologie ressort  de vieilles querelles
        (les matérialistes ont le droit d’avoir leurs interprétations du fait religieux, cela fait aussi avancer les discussions)
        des chercheurs plus anciens avaient déjà évoqué la possibilité que Jésus et ses disciples utilisaient de l’amanita muscaria (un champignon hallucinogène)

        s’il suffisait des fumer des joints pour résoudre les problèmes existentiels de l’humanité,
        cela se saurait depuis bien plus de 4000 ans.

        le spirituel faisant souvent peur au monde matérialiste, il est plus facile de le réduire à minima.
        cela ne l’empêche pas d’être.

        par contre je déconseille sincèrement l’usage de l’écorce d’acacia   :-) sans doute un F.M. facétieux.
        mieux vaut un bon minervois
        c’est une production audoise bien plus intéressante que les bugaracheries :-)

      • Apocalypse 9.17 Et ainsi je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d’hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions; et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre. 

        Rien de plus normal comme vision. Pas besoin de potion à base d’acacia ou de psychotrope puissant. Non, non rien que du naturel, du divin. Vous avez dit vin, Ahhh!!! de l’esprit en bouteille!!! Heu!!! le sang du Christ!!! Allez en paix mon fils!!!

      • delphine

        L’esprit de prophétie n’a rien à voir avec le délirium 
        qu’il soit très mince ou très épais 
        ni les hallucinogènes

        l’ivresse divine n’est pas un vin mot
        échappé de quelque dive bouteille :-)

      • En tout, aux noces de Cana, ils n’ont pas bu que de l’eau!!! A moins qu’ils aient tous hallucinés sur le miracle après avoir bu de l’eau dans des verres en acacia et mangé dans des assiettes en acacia. Le service ayant été offert aux jeunes mariés par la belle famille adepte de l’ancienne Loi de Moïse et des petits breuvages psychédéliques lui attenant. Ce ne serait pas étonnant! 

      • delphine

        il ne faut peut-être pas négliger la puissance du symbole.

    • voltigeur voltigeur

      Est ce la vraie qui est dans les mains des orthodoxes Ethiopiens??
      Quand aux représentations de l’Arche
      L’arche rappelle l’Arche d’alliance de la tradition biblique, transportée par les Israélites depuis le désert du Sinaï jusqu’en Terre d’Israël et qui contenait les tables des dix Commandements. L’Arche d’Alliance avait été placée dans le Saint des Saints du Temple de Jérusalem ; de façon similaire, l’arche sainte d’une synagogue est le lieu le plus saint du lieu de culte, elle contient les rouleaux de la Thora…
      esquisse de la religion juive….

      • delphine

        Salut voltigeur

        les religions n’ont jamais hésité à produire des petits artefacts du style :
        reproduction en miniature d’une statue de divinité, marteau de thor et cie.

        il paraît plus probable que quand Salomon laissa partir son fils (selon la légende éthiopienne) il lui ait confié une copie conforme de l’arche,
        histoire de maintenir le lien entre les deux communautés. 

        mais là aussi ce n’est qu’une hypothèse personnelle

  • 1188 scission de l’Ordre du Temple et du Prieuré de Sion Et pourquoi ça?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Troisi%C3%A8me_croisade.JPG

    • 12-21 janvier 1188: Assemblée féodale entre Gisors et Trie-Château dans le Vexin. Philippe II Auguste, Henri II d’Angleterre et le comte de Flandre s’engagent pour la 3e croisade, avec de nombreux barons. Ils conviennent de distinguer leurs hommes par couleurs. La croix de gueules (rouge) est attribuée aux Français, d’argent (blanc) aux Anglais et de sinople (vert) aux Flamands.

      • Blanche de Castille, (née le 4 mars 1188 à Palencia, Castille – morte le 27 novembre 1252 à Melun), reine de France, est la fille d’Alphonse VIII de Castille et d’Aliénor d’Angleterre, elle-même fille d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri II Plantagenêt : elle est donc la nièce du roi Jean sans Terre. Comme prévu dans le traité du Goulet signé entre les rois de France et d’Angleterre cette même année, elle est mariée à Port-Mort en 1200 au futur Louis VIII, fils de Philippe-Auguste.

      • Le Trésor de Bugaragh n’est-il pas le trésor de Blanche de Castille?

        Ce mystère, est-il tout simplement une invitation au voyage dans l’Histoire de France?

        L’Histoire de France n’est-elle pas un véritable trésor? 

        Sur le site http://www.rhedae-magazine.com/

        Redhae voulant dire Rennes Le Chateau? 

        Beaucoup de moutons y trouveront leur pature.    8-)

      • delphine

        OBIO coucou

        ya pas de trésor sous le bugarach!
        par contre certains se font actuellement une bonne retraite complémentaire
        en vendant des cailloux estampillés « made in Bugarach »
        sans oublier les fièvres locales immobilières.

        tant qu’il y aura des gogos
        il y aura des entourloupeurs pour les plumer.

        quand à blanche de Castille???!!!! le domaine royal était encore trop frais dans la région pour qu’elle ait l’idée saugrenue de venir y cacher le trésor royaencore une des mythologies qui gravitent autour de RLC et non le Bugarach.

      • Le bugarach, et le mont de Rennes le Chateau sont deux des sept collines de l’antre du Diable d’après certaines théories apocalyptiques… C’est une sorte de mystère attrape tout!!

        Il y a parait-il une constellation du ciel inscrite dans cette région qui représente un des secrets des templiers. Pour ma part, Rennes le Chateau est pour moi une excellent boutique de bouqins à série limitée, et c’est pour cela que je me déplace de temps à autre depuis la Bretagne. Un petit restaurant de plein air presque gastronomique, un charmant endroit pour les amoureux de mystères et aussi celui de l’amour! Entre l’Abbé Saunières et sa cantatrice Emma Calvé, bien entendu!!!

        Alors s’il n’y a pas de trésor, c’est un comble!!!  

        J’aime bien Blanche de Castille, elle est au centre du mystère Vaudois, du catharisme… du Prieuré de Sion et de l’Ordre du Temple… Que des mystères!!!

      • delphine

        @ Obioxoido
        ne me dis pas que tu crois aux sionneries????

        idem pour les « 7 collines de l’Apocalypse »?????
        que n’aura-t-on trouvé à RLC!!! tout sauf LE  trésor bien entendu.

        Blanche de Castille fut une grande reine de France et même si son époux récupéra le Languedoc pour le rattacher au domaine royal,
        il n’avait aucune raison d’aller y cacher le trésor, ou alors lui aussi abusait du petit blanc sec!

        une reine très catholique allant enquiller le trésor de france (sacré par définition) au milieu des collines de l’Apocalypse????
        encore une qui avait abusé de l’acacia :-)))

        Blanche n’a rien à voir avec tout cela ou si peu,
        par contre si tu as des sources fiables du contraire (pas des zozos qui se la jouent grand initiés et qui savent tout, mais ne  peuvent jamais rien montrer…..) 
        je suis preneuse,
        en attendant les preuves  du roman RLC sont étiques
        les parchemins…ont attends toujours de les voir
        et qu’ils soient soumis à des experts paléographes…
        cela résoudrait vite la question! 

        d’accord avec toi RLC est un lieu charmant, boutiques sympas 
        mais franchement il y a de bien plus hauts lieux en terre de Bretagne.

      • Pour moi le trésor c’est l’eau parce que sans elle il n’y a pas de vie.

        L’Énigme sacrée indique que le Prieuré aurait autrefois constitué d’autres organisations secrètes telles que les templiers, les Rose-Croix, les francs-maçons… Les secrets entourant le Prieuré de Sion engloberaient également l’alchimie, ainsi que les thèmes légendaires concernant les croisades et les templiers (les mystères de la Famille Sinclair, Bérenger Saunière, le trésor de Rennes-le-Château) et d’autres encore…

        Sur le sujet très mystérieux, je chemine en boucle  depuis 70, la destrution du Temple à l’envol du Coran en 610 soit 540 années soit [(360 années ou 360°) + 180 années ou 180°]… autres exemple comme des cycles ou des cercles de 360° soit de révolution en révolution l’on compte cinq cercles 360×5= 1800 ans ou cinq révolutions pour finir ma boucle en 1870 étant la fin du Saint-empire Germanique, la IIIème République française, le glas du Vatican.

        An 70 Destruction de Jesuralem et du Temple
        An  610  En vol du Coran
        An 790   Le palais d’Aix-la-Chapelle était un ensemble de bâtiments résidentiels, politiques et religieux choisi par Charlemagne pour être le centre du pouvoir carolingien.
        Il est impossible de suivre ce prince dans toutes ses expéditions militaires, dans toutes les courses qu’il entreprit pour apaiser des révoltes qui se renouvelaient sans cesse ; il suffira de remarquer que l’année 790, la vingt-deuxième de son règne, fut la première qu’il passa sans prendre les armes, et que cette paix ne dura que jusqu’au printemps de l’année suivante. Plus sa puissance s’étendait, plus il devait penser à reprendre le projet formé par son aïeul Charles Martel de rétablir l’empire d’Occident ; aussi l’impératrice Irène, qui régnait à Constantinople, afin de prévenir le partage de l’empire, fit proposer à Charlemagne d’unir leurs enfants, ce qui aurait mis de nouveau le monde sous une seule domination.

        Faut voir si tous les 180 ans… la boucle.    

      • la chronologie du chancelier de fer S’associe pour autant une éclipse solaire et ne correspond en rien avec le saint empire germanique, je n’ai pas consulté ma mémoire certains temps. En 1870 Mais en cette année!!!
        Le glas du Vatican, saint empire de faste,
         
        Cet état souverain prestigieux et vaste,
         
        Ne vit plus désormais des idées médiévales.
         
        Nul n’arrête le temps, les années, les annales.

         

      • delphine

        ne suis toujours pas convaincue par la réalité du Prieuré de machin

        en fait tes computs sont intéressants mais n’ont pas de lien avec tout cela.

        et il n’y a pas l’ombre d’une preuve historique, documentaire, ésotérique, héraldique, cartographique et autres hics de l’existence du Prieuré.

        c’est juste un artéfact récent.

        Par contre qu’il y ait eu derrière des occultistes du plus mauvais aloi, pas l’ombre d’un doute.

        d’ailleurs quand des gens commencent à manipuler les autres à coups d’apocalypses aussi peu révélatrices que possibles :-) il ne reste plus beaucoup de doute sur l’origine du baratin. 

        j’aurai aimé des preuves plus consistantes, mais bon à l’impossible nul n’est tenu.

      • Les gens qui s’affairent à cette littérature sont des faiseurs de mythes. Ils s’appuient sur des faits historiques, de vrais personnages romanesques soit dit en passant… pour faire de la mousse ésotérique. Il n’empêche que le cheminement vers la connaissance (c’est certainement ce que l’on trouve dans l’arche d’alliance, des textes ou des Lois) n’est pas une autoroute de la pensée et parfois les légendes deviennent réalités, c’est un comble!

        Le Prieuré de Sion d’après la liste des Grands Maîtres commence en 1188 car il y aurait eu une scission avec l’Ordre du Temple en 1188. A supposé que les auteurs de toute cette histoire tournant autour de Rennes Le Chateau ne soit pas tout à fait des imbéciles puisqu’uil donne corps à un mythe et qu’ils soient un tant soit peu érudits. S’ils ont choisis 1188 comme année clé de la création du Prieuré de Sion, cela peut donner l’envie de comprendre l’environnement historique de l’époque.

        Les sociétés secrètes ne sont plus si secrètes que cela et elles ont et on encore beaucoup d’influence sur la destinée humaine. Essayez de comprendre l’historique, le cheminement de c’est sociétés occultes… le pourquoi de leurs luttes contre le pouvoir centrale (impérialiste) de Rome, Vatican oblige.

        En 1163, le moine bénédictin Eckbert de Schönau est le premier à reprendre ce terme, qu’il tire directement du traité d’Augustin, pour nommer des hérétiques médiévaux (en l’occurrence, ceux qu’Eckbert a contribué à juger et condamner dans la région de Cologne). De nombreuses autres étymologies fantaisistes ont été proposées jusqu’à une date récente, car on n’avait pas encore établi que l’expression latine « cathari, id est mundi » (« cathares, c’est-à-dire purs ») avait été trouvée par Eckbert de Schönau chez Augustin.

        Principalement concentré en Occitanie, dans les comtés de Toulouse et de Béziers-Albi-Carcassonne, le catharisme subit une violente répression armée à partir de 1208 lors de la croisade contre les Albigeois puis, condamné au IVe concile de Latran en 1215, durant un siècle, la répression judiciaire de l’Inquisition.

        La troisième croisade, qui débuta en 1189 et s’acheva en 1192, est une série d’expéditions menées par Frédéric Barberousse, empereur germanique, Philippe Auguste, roi de France et Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, dans le but de reprendre Jérusalem et la Terre sainte à Saladin.

        Bataille de Myriokephalon (1176).
        Par la suite, l’expansion seldjoukide absorbe les royaumes musulmans voisins en Anatolie et atteint au détriment de Byzance la côte méditerranéenne. Le dernier Comnène, Andronic, s’illustre par un règne de réaction, bref mais féroce (1183-1185), contre les Latins massacrés en masse à Constantinople et contre la grande aristocratie.

        Al-Malik an-Nâsir Salâh ad-Dîn Yûsuf, ou Saladin (Tikrit, 1138 ; Damas, 4 mars 1193)est le premier dirigeant de la dynastie ayyoubide, qui a régné en Égypte de 1169 à 1250 et en Syrie de 1174 à 1260. Lui-même dirige l’Égypte de 1169 à 1193, Damas de 1174 à 1193 et Alep de 1183 à 1193. Son nom, an-Nâsir, signifie « celui qui reçoit la victoire de Dieu » et Saladin signifie la « rectitude de la Foi ». Il est connu pour avoir été le principal adversaire des Francs installés durant le dernier tiers du XIIe siècle et l’artisan de la reconquête de Jérusalem par les musulmans en 1187.

        Innocent III cherche à mieux contrôler le clergé de manière à mettre fin aux critiques adressées à certains de ses membres. Il s’appuie sur les cisterciens pour lutter contre l’hérésie cathare. Il désigne parmi eux ses légats avec pleine autorité sur les évêques en la matière. Leur action est plutôt inefficace. Le meurtre de l’un d’entre eux en 1208, Pierre de Castelnau, pousse le pape à lancer la croisade contre les Albigeois. Il est ainsi à l’origine d’une guerre particulièrement violente contre les hérétiques. L’aboutissement de ses efforts pour le rétablissement de l’orthodoxie catholique se trouve dans le IVe concile du Latran.

        Le pape tente de rétablir son autorité sur Rome et ses propres États. Il liquide définitivement ce qui restait de la république romaine en obtenant la démission de la municipalité et la révocation des officiers nommés par le sénat républicain. Le préfet, jusqu’alors agent de l’empereur, devient un fonctionnaire du Saint-Siège. Ces mesures entraînent la révolte des Romains dirigée par la noblesse.

        Innocent III est à l’origine du détournement de l’idée de croisades. Il forge l’idée de « croisades politiques » qui sera reprise par ses successeurs. Il est le premier à lever des taxes pour financer les croisades, et aussi à exprimer le droit à « l’exposition en proie », c’est-à-dire le droit pour le pape d’autoriser les catholiques à s’emparer des terres de ceux qui ne réprimeraient pas l’hérésie.

        Voila un petit tableau de l’actualité de l’époque, très ordinaire en somme. 

        Alors 1188, Commencement du Pieuré ayant pour Grand Maître Jean de Gisors 1180-1220 (Jean 1er). A partir de jean de Gisors, il devient possible d’échafaudé tout un ensemble de théories auu doux mélanges de croyances d’Orient et d’Occident et il est possible de se perdre dans l’Histoire, mais quel bonheur!!! Pour les curieux de la chose.

        Ah! oui, si l’on parle de batisseurs,il devient nécessaire de s’intéresser à l’esthétique de l’architecture gothique, cela va de paire. Le style évolue dans le temps : au gothique dit « primitif » (XIIe siècle) succèdent en France le gothique « classique » (1190 – 1230 environ), puis le gothique « rayonnant » (v.1230- v.1350), enfin le gothique « flamboyant » (XVe / XVIe siècle). À la Renaissance, le style gothique évolue, en France, vers un style hybride de structure gothique et de décor Renaissance (église Saint-Étienne-du-Mont à Paris).

        Bonne journée!!!

  • algorythme

    Bonjour,
    Cet article est truffé de beaucoup d’âneries prises ça et là à travers le web et son auteur ne connaît visiblement pas les lieux.
    Juste quelques points en passant, personne ne campe là-bas en attendant la fin du monde, ça ce sont les mensonges des médias, les journalistes ayant été les seuls jusqu’à présent à envahir les lieux.
    Le soi-disant couple qui a trouvé de l’or récemment est une info bidon comme tant d’autres sur place. En tout cas sur place, on en a pas entendu parler et d’ailleurs si c’était vrai ils auraient plutôt intérêt à se taire, faute de quoi ils devraient rendre l’or à la commune. Ce que le maire, avide de publicité,  n’aurait pas laissé passer.
    On n’y trouve pas de trésors régulièrement, mais surtout des fausses annonces qui arrangent le business des chercheurs bredouiilles qui à défaut de trésor depuis des décennies pondent des bouquins.
    Pour le moment, on n’a pas trouvé d’immenses cavernes sous le Bugarach. La « mission scientifique » qui aurait fouillé « les profondeurs du Bugarach » n’était en rien scientifique mais un groupe paramilitaire il y a quelques années, et ça ne se passait pas sous le Bugarach mais à quelques km. Et ils ont creusé sur place plusieurs décennies.
    A part ça un article de plus qui dit n’importe quoi sur la région. Je ne m’en étonne pas de la part des médias traditionnels, mais du côté alternatif, pitié, ne faites pas comme eux !
    Cette région est riche de son histoire et de ses mystères. L’or qu’on a pu y trouver en terre correspond à cette histoire comme c’est le cas dans biens d’autres lieux de France. Il y a autre chose dans la région de bien plus intéressant, mais ce n’es pas de l’ordre de ces bêtises.

      • Gilbert ABAS

        Je suis allé plusieurs fois à Bugarach. J’ai grimpé jusqu’au sommet. Or mis les frissons ressentis parce que je me trouvais sur un site tellement mystérieux, je n’ai rien vu ni rien trouvé. La presse dit qu’il n’y a plus un lopin de terre à vendre la bas et que le village est constellé de tentes. Je n’ai rien vu! Ces envahisseurs seraient-il cachés? Il se dit que des énergumène vendent des pierres de Bugarach à un prix incroyable. Je les ai cherché mais je ne les ai pas trouvé.
        J’ai écrit un livre qui dénonce les sectes sataniques et mon roman se passe dans le pays cathare et notamment tout près de Bugarach. Je vais y revenir pour faire une séance de dédicace et je prendrai RDV avec le maire. Il sait peut être des choses ?
        Malgré mes recherches négatives, rien ne dit que je suis passé à côté de qq chose d’intéressant… Pourtant j’en ai passé des journées à fouiller et a essayer de comprendre….

  • jacques

    Il y a beaucoup de dieux qui avaient des technologies très avancées…Notre univers a d’innombrables civilisations. Nous devons avoir l’esprit clair et logique et peut-être écouter un peu plus sérieusement certains témoignages en évitant la désinformation d’état et religieuse.

      • jacques

        Oui à une époque on devait croire que la terre était plate, alors quand ce déplaçant tout simplement sur l’eau l’horizon aussi se déplaçait, donc il était simple de penser qu’elle était ronde.

      • Le petit clin d’oeil à Indiana Jones est aussi un petit clin d’oeil de Georges LUCAS à l’ordre de Thulé.
        L’ordre de Thulé
        L’ordre de Thulé a été une société secrète allemande de Munich, qui à l’origine était un groupe d’études ethnologiques s’intéressant tout spécialement à l’Antiquité germanique et au pangermanisme aryen.

      • jacques

        Il y a toujours des êtres qui ont soif de pouvoir absolu qui pourrissent les fruits de la connaissance et dégrade l’éthique humaine, ensuite la civilisation disparait dans le dernier combat final. C’est la stupidité et le grand défaut des êtres humains (« Les élites »)
        Ce n’est pas une communication avec des extra-terrestres que les dirigeants de notre monde désir mais uniquement des données technologiques pour obtenir plus de pouvoir.Donc elle ne se fera pas.
        Pour l’arche je n’ai pas pu retrouver le document, mais j’ai lu que certaines personnes avaient essayer de la reproduire à l’échelle et apparemment ce serait un gros condensateur, une réserve d’énergie artisanale d’une puissance énorme.

  • pokefric pokefric

    Quelqu’un aurait des infos et vidéos en français sur  Le film 1ANUNNAKI ?
    Merci

  • engel

    Bonjour,

    Ici, quelqu’un sait-il, où est le traîneau originel du père Noël*?

    * :-Le seul, le vrai, l’unique dieu prêchant l’amour aux enfants…., qui malheureusement grandissent et oublient!
         -Tous les autres sont des imposteurs, ou des pales imitateurs !

  • Lilithe Lilithe

    Et si c’était les nazis qui avaient mis la main de dessus et qui l’on transporté avec la dépuille de Dolfke dans le bunker sous le lac Vostok ?

    Peut-être y a t’il eu plusieur arche d’alliance.

  • Riddick Riddick

    Bonjour,
    On peut supposer aussi que l’arche aurait été détruis par l’incendie du temple… Le feu et l’acacia recouvert d’une fine couche d’or ne doivent pas faire bon ménage.
     
    « Les combats redoublent d’intensité dans les derniers jours d’août 70. Selon Josèphe, Titus réunit alors un conseil de guerre pour décider du sort du Temple, qu’il conclut en disant qu’il « ne brûlerait jamais un si bel ouvrage » mais cette version laisse sceptique d’autres historiens qui croient beaucoup plus à la responsabilité de Titus dans l’incendie du Temple. Finalement, le 29 août (10 du mois de Loos, selon Flavius Josèphe), quand les Romains s’approchent du Temple, un légionnaire jette un brandon dans le Temple qui s’embrase, et malgré les ordres de Titus, les Romains ne peuvent éteindre l’incendie. »

    • Lilithe Lilithe

      c’est la théorie la plus plosible a mon sens c’est pourquoi je crois qu’il y ai eu plusieurs arches

      • engel

        Oh blasphèmateur!
        Tout le monde sait, que la malle de voyage de Yahvé est incombustible !

        Ps : On n’est même pas foutu de savoir où sont les réserves d’or de la Fed…
        Alors une malle de plus de 6000ans fusset’elle en métal doré!
        J’ai quelques doutes qui m’assaillent…

  • pokefric pokefric

    Et les crânes de cristal ?  Ils en ont trouvés un treizième…ça me dépasse tout ça
    Découvert récemment en Bavière il appartenait au SS Heinrich Himmler. Il pèse 9,2 kilos, il était jusque-là inconnu… Mais pas pour tout le monde apparemment !

  • mzk78

    Modification adresse lien – Film 1ANUNNAKI dispo à l’adresse suivante : http://theilluminati.free.fr/index.php/les-annunaki/film-1anunnaki

  • otis

    Le très Or est rarement là ou l’on s’obstine à le trouver, alors à Tous les mordus des MISS-TERRE qui spécule sur le Bugarach sans une ascension…vivez vrai-ment le Dé-Tour!