Voter, c’est voter pour le capitalisme…

Voilà de quoi engager le débat…reste que toutes les opinions sont valables, tous les convaincus de leurs bons droits dignes de respect. N’oublions pas que ce sont les erreurs qui forgent le caractère, faire des erreurs n’est condamnable que dans le sens où l’on se complait dans les dites erreurs, et que l’on persiste à trouver des excuses à ceux qui n’en ont plus…

En période électorale, les injonctions au “civisme” se font pressantes ; on vous le dit et le répète, faites voter, abonnez un ami, inscrivez-vous sur les listes électorales. Ce type d’appel s’adresse d’abord et avant tout aux “jeunes”, avec des appels du pied vers la sous-catégorie dite “de banlieue”. L’argument massue qui est avancé est bien sûr que s’ils ont quelque chose à dire, c’est le moment. Plutôt que d’aller casser des voitures, qu’ils profitent de l’élection pour exprimer leur colère. C’est sans appel, c’est démocratique (puisqu’on vote et qu’on est dans un pays autoproclamé “démocratique”, comme les Républiques du même nom !). Cela a le mérite d’être clair et compréhensible par tous.
Donnons-nous la peine d’y regarder de plus près. Voter, c’est voter pour qui ? Selon les élections, des listes plus ou moins exotiques font mine de s’affronter. En général, nous assistons à une compétition entre partis dits de droite (du FN au centre) et partis dits de gauche (du PS à la LCR et LO). Les candidats se présentent pour quoi ? Pour aménager le capitalisme. Certains vous le promettent dur, d’autres vous l’édulcorent et vous le refilent en douceur. C’est ce qu’il est convenu d’appeler la “social-démocratie”, le plus sûr allié du capitalisme. Plus le capitalisme sera supportable pour ses victimes, plus il est sûr de durer. Quoi qu’il en soit, donc, voter, c’est voter pour le capitalisme. Or, voter pour le capitalisme, c’est voter pour l’exploitation du travail par le capital, c’est voter pour l’inégalitarisme exponentiel érigé en système de gouvernement, c’est voter pour l’épuisement des ressources humaines et écologiques, c’est voter pour l’asservissement des trois quarts de la population mondiale, c’est voter pour les guerres qui déchirent le monde sous couvert de nationalisme et/ou de religion, c’est voter pour la pollution, qui détruit la planète dans la mesure où elle est un des effets de l’exploitation industrielle forcenée liée à la logique de productivité, c’est voter pour la confiscation à des fins commerciales par des multinationales d’un bien aussi élémentaire que l’eau.

Par cela même, loin d’être ce geste présenté comme le symbole de la responsabilité, voter c’est se montrer irresponsable vis-à-vis des générations futures. Car aucun des partis en lice ne combat véritablement le capitalisme, ils n’aspirent qu’à obtenir un strapontin au chaud pour l’hiver. Ils comptent sur votre crédulité pour l’obtenir. Voter, c’est collaborer, c’est se rendre complice des malfaiteurs capitalistes.

Un peu de sociologie

Elu, c’est un poste à profil. N’importe qui ne peut remplir ces fonctions, malgré ce qui est colporté par l’imagerie républicaine (élu du peuple, pour le peuple, par le peuple…). Pour être élu, il faut savoir se comporter comme un élu, c’est-à-dire comme un bourgeois. Pour se comporter comme un bourgeois, il faut en savoir la langue et les manières (imaginez-vous un député avec un fort accent alsacien, en uniforme des banlieues ou parlant beur dans le texte ?). Le fait est donc acquis, il n’est peut-être pas immuable, mais pour l’instant, et depuis longtemps, il l’est.

Admettons qu’un non-bourgeois passe la rampe et que, malgré les divers filtres (médiatiques, religieux, sociologiques, raciaux…), il parvienne à se faire élire. Observons ce qui se passerait dès que le candidat est transformé en élu par le scrutin, il accède au prestige de la fonction. La république a, en cela, succédé dignement à la monarchie. Elle en a adopté les ors et les palais avec un naturel qui voile à peine l’impatience qu’avait la bourgeoisie à déloger la noblesse et à se vautrer dans son lit. Si on ignore les quelques mandats sans intérêt financier, comme maire de petite commune, le mandat électoral est une fonction qui assure au minimum à l’élu les revenus d’un cadre ou d’une profession libérale, et, pour les parvenus, l’accès aux revenus royaux des patrons de grande industrie. C’est-à-dire que l’élu est objectivement intégré à la classe dominante, il fait désormais partie des possédants. Il va tout naturellement partager les préoccupations et les intérêts du groupe sociologique auquel il appartient et défendre bec et ongles les avantages si durement acquis. Il serait suicidaire pour lui de mordre la main qui le nourrit.

Revenons à notre prolo imaginaire qui, par on ne sait quel miracle, serait parvenu au siège d’élu. Si, dans les premiers temps, il tentait de poursuivre son idéal, combien de temps tiendrait-il devant un nouveau mode de vie, des relations, des contacts quotidiens qui ont perdu tout lien avec les victimes du capitalisme et qui s’acharnent à les neutraliser ? Combien de temps tiendrait-il devant les multiples occasions de croquer au gâteau de la corruption, des multiples occasions d’empocher des sommes colossales sans que cela se sache ? Qui résisterait ? L’élu est donc inéluctablement un bourgeois qui vit comme un bourgeois, qui pense comme un bourgeois et prend des décisions de bourgeois. Il sert le capitalisme, il accable ses victimes. Voter, c’est collaborer.

La nature du candidat

Imaginons que notre prolo du début soit une personnalité incorruptible comme on en rencontre peu, qu’il ait un idéal en béton (quel qu’il soit, d’ailleurs, cela ne change pas le sens de la démonstration), qu’il résiste à toutes les tentations et qu’il poursuive son petit bonhomme de chemin d’élu. Cette hypothèse frise le délire, mais c’est un cas d’école. Faisons un effort.

Donc, on sollicite votre voix. Vous devez transférer votre idéal, votre désir d’agir sur la société, votre droit à exprimer votre point de vue à tout moment, d’infléchir le cours des choses quand elles se présentent, bref, votre liberté d’être pensant sur le nom d’un candidat. Ce geste a un effet stérilisateur sur votre vie politique : durant le temps que dure le mandat, vous pouvez cesser de penser, cesser de désirer, cesser d’avoir un point de vue ; vous n’avez plus le droit d’infléchir le cours des choses, vous n’existez plus : l’élu pense et agit à votre place. Voter, c’est se déresponsabiliser.

Volontairement, voter, c’est abdiquer, voter, c’est accepter l’ablation de la pensée. Voter, c’est se donner l’illusion que l’on possède une parcelle de pouvoir le temps d’un scrutin. Le reste du temps, le système dit représentatif se substitue à vous, vous pouvez vous rendormir. Et encore, cette hypothèse est la plus optimiste, car si l’on croise cet effet avec tous les risques de dérapage que l’on a évoqués depuis le début de cet exposé, on doit pouvoir arriver à une conclusion encore plus noire ! Tiens !… Noire ?

CNT-AIT

Resistance71 via l’EVEIL2011

74 commentaires

  • mémé

    Les systèmes où on ne vote pas s’appellent la monarchie, la tyrannie et le communisme à la chinoise.
    Pas franchement mieux.
    Il nous faut donc réinventer un système de gouvernement..

    • phoenix

      etienne chouard explique tres bien quel genre de gouvernement il faudrait, en ne laissant jamais le pouvoir au riche ! je vais essayer de retrouver le liens avec etienne chouard et Myrette

    • Bouffon

      En plus, la république avec sa majorité absolu et bien mieux intéressante que la démocratie et sa majorité à 51%. Mais faut encore que la justice fasse respecter les règles du jeu.

      • vincenzo

        Il y a le cas de l’Islande, qu’il faut observer.
        C’est pas mal ce qu’ils font.
        Mettre des responsables financiers en prison, des anciens membres du gouvernement aussi.
        La croissance du pays est repartie à la hausse pour 2011, pour 2012 prévue aussi à la hausse !
        A suivre……..!

  • Chègoku Chègoku

    Foutaises,
    Mettez demain le PC ou la LCR en majorité et vous verrez si voter c’est pour le capitalisme.
    Mais fatalement, si on vote pour des candidats du système, c’est le système qui gagne. C’est pas le vote qui doit être mis en question mais la capacité intellectuelle de l’électeur à voter et à comprendre pourquoi il fait tel ou tel choix.
     
     
     

    • phoenix

      Mort de rire !!! si tu est surendetté c’est ton banquier ou un tuteur qui va gerer ton pognon, la france est surendetter et c’est les gros banquier internationaux et invisible qui decide , ce n’est pas les politiques qui ce gavent qui feront quelque chose !!! sinon il leur arrivera quelques chose ;;;;;;;;;;;

      • voltigeur voltigeur

        C’est pas faux! en relisant le sublimissime Mécanisme Européen de Stabilité (MES) on peut, si toutefois
        les yeux sont ouverts, faire le parallèle avec ce qui arrive à la Grèce.
        Non seulement ils ne peuvent pas rembourser, mais on consent à leur prêter « encore » de l’argent à
        la seule condition, qu’on mette le peuple à plat ventre…ils sont déjà à genoux………..
        Notre note va être dégradée, avec perspective négative…combien de temps avant qu’on nous impose
        le même traitement?

      • Maverick Maverick

        On a tous été à l’école, apprendre « Nos ancêtres les gaulois… ». Et on été jusqu’à le faire apprendre aux petits africains :rotfl: . Si le « Système » a une telle résilience ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Résilience ), c’est parce qu’il repose sur des valeurs, et une culture hérités depuis des générations . L’endoctrinement commence au berceau, nos réflexions sont menées sur la base de notions qui nous semblent aussi évidentes que respirer. Pour les Aborigène d’Australie, la propriété, la possession n’ont simplement aucun sens. Ils ont vécu sans, depuis des temps immémoriaux, en n’en voient pas l’intérêt.

      • Maverick Maverick

        (trop vite posté)
        Les Aborigènes appellent cela « Le Rêve ». Nous autres occidentaux, on va se demander si ils sont anarchistes, ou communistes, ou comment s’en débarrasser …

      • firebird2

        MDR, le pire c’est que c’est 100x vrai

      • Chègoku Chègoku

        Je ne suis pas d’accord.
        Si demain on met au pouvoir un parti du style PC ou un autre mouvement révolutionnaire, ce sera pour renationaliser par réquisition, déclarer la dette odieuse et ne plus la rembourser, renverser le système économique et industriel, renverser le système financier, rétablir des mesures de protection et mettre à la potence les traitres qui auront appauvrit la nation, etc…
        Souvenez vous que quand un peuple est uni et décidé, rien et absolument aucun pouvoir ne peut lui tenir tête.
        Le problème est que ce genre de virage à 180° ne pourra fonctionner qu’avec la force du peuple européen. Un pays seul est mort si il s’oppose seul à la mondialisation.
        Et il faut oublier les systèmes communistes du passé. L’heure à la mise en place d’un communisme vert qui pérennise les ressources et la société, répartis les richesses en fonction du travail fourni et du mérite avec un plafond bien entendu, une structure de contrôle par des gens du peuple ou des sages des décisions des leaders,  et une mise en place de mécanisme empêchant le totalitarisme ou le culte d’un leader quelconque, limitation des mandats dans le temps….
        Bien entendu, la limite de tout système est l’homme et sa nature humaine. Éternel problème qui au fond rend sans doute tout système impossible sur le long terme. Voilà pourquoi une révolution par génération est nécessaire à la santé d’une société.
        Mais je suis persuadé que si demain, le PC gagne la présidentielle, les choses vont changer fortement. On peut toujours rêver!

      • Bouffon

        « dette odieuse et ne plus la rembourser »
        LoL… Avec un bonne avocat, ton argument et un abus de pouvoir.
        On bosse pour payé sa maison et payé des impôts. Des impôts qui servent à payé nos retraites. Des caisses de retraite qui spéculent en bourse sur le marché de l’immobilier et des dettes de l’État (nos impôts) et pour rendre le truc encore plus pervers, le prix de l’immobilier se défini en fonction des offres d’emploi. Chiffres, qui servent à calculer la croissance, donc le budget de l’État. Donc la marge de manœuvre de la politique budgétaire.
        Un ponzi, dans un ponzi, dans un ponzi…
        Quand on sais que la France dépense toutes l’argent de impôts sur le revenu dans les intérêts de la dette. La seul chose qui est odieuse c’est la manière d’on on gère l’économie.
         
         
         
         
         

      • voltigeur voltigeur

        Et pas prêt de stopper vu qu’on emprunte pour payer les fonctionnaires, les retraites et
        le fonctionnement de l’état. Ce n’est pas (encore) la Grèce mais le chemin est plutôt court…
        Si en plus on nous dégrade, avec perspectives négatives… c’est un pas de plus vers l’abîme..
        Mais non, mais non! :(

    • engel

      Camarade,
      Le communisme en réponse au capitalisme !
      Bonjour la sourdité historique !

      • phoenix

        de toute facon pour nous asservir ils ons la dette ou la guerre , imagine que nous n’acception plus la dette !!!

      • Bouffon

        Pour que ça marche, il faudrait que les gens arrête d’accepter l’argent.
        Surtout les mercenaires…

      • firebird2

        c’est pas le communisme, le socialisme ou autre le problème de fond. Les problèmes sont l’argent et les systèmes hiérarchiques pyramidaux. tant qu’on donnera le pouvoir à une oligarchie, communiste, ou ultra libérale, les mêmes conneries se reproduiront

  • Maverick Maverick

    Comme le dit justement l’article, le « Système » a une tendance à survivre en dépit de tout. Prenez la Russie : Entre Ivan le Terrible et Poutine, il y a eu la Grande Catherine, Staline.
    Chez nous, le modèle aristocratique a la vie dure : les bourgeois ont juste remplacé la noblesse de sang. La Chine, je connais encore moins bien que la Russie, mais je dirais que le modèle impérial a juste changé d’habits au fil de l’histoire ? Et au Japon… Sauf peut-être à l’Ere Meiji, on retrouve souvent les luttes pour le Shogunat, réel siège du pouvoir ?
    A mon avis, le modèle politique qu’une société se donne a de profondes racines culturelles et historiques. Les gouvernements passent, les hauts fonctionnaires restent. Les constitutions changent, pas les peuples. C’est pour cela que si je trouve très intéressant ce qui se passe en Islande, les « Occupy », et les « Anonymous », je pense qu’il ne faut pas s’emballer. Qui aurait cru que ce qui resterait de Napoléon, c’est le Code Civil, les classes préparatoires, les grandes écoles, et la « Légion d’Honneur » ? Les idées et les personnages qui changent l’histoire ne sont pas forcément ceux que l’on croit … Voyez Gutenberg.

  • jacques

    Ne pas voter c’est pire, trop d’intellectuel conduit a rien.

  • Resistance

    Pour moi, aller voter c’est donner raison aux uns ou aux autres or je ne suis d’accord ni avec les uns ni avec les autres. Rien ne me conviens car je veux vivre autrement, j’en ai marre de cette pression permanente, de la peur des gens, de toutes ces restrictions de toutes sortes. Aller voter ce n’est pas l’essentiel puisque de toutes façons on ne nous demande pas notre avis pour aller faire la guerre en Lybie, en Irak, on ne nous demande pas notre avis pour tuer des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes innocents au nom du pouvoir de merde. On ne nous demande pas notre avis sur le nucléaire, on ne nous demande pas notre avis sur les OGM, on ne nous demande pas notre avis sur le gaz de schiste, on ne nous demande pas notre avis sur l’augmentation de l’electricité de l’eau du gazole, du pain du lait.
    puisque notre avis ne compte pas alors je ne voterai pas. j’ai des choses bien plus importantes à faire comme passer du temps avec ma petite famille, mon chien et mon jardin.

    • phoenix

      exactement !!! que ce soit l’un ou l’autre de toute facon il feron sans notre accord !!!!

      • vos réflexions ne serait elle pas issue du simple fait que vos idées sont minoritaire à l’heure actuelle dans la population…
        Ce défaitisme ambiant du XXIème siècle est vraiment pesant.
        Forcément si personne n’est prêt à se battre pour ses idées, à aller convaincre etc .. Comment voulez vous que des idées nouvelle émmerge.
        Si vous avez l’impression d’impuissance et d’immobilisme, cessez de vous regarder le nombril et prenez simplement 300 ans d’histoire, 300 ans a passe comme un pet de mouche, c’est ridiculement court, .. he bien pourtant regarder tous les changements d’idée et de politique qui on eu lieue en 300 ans..
        Vous avez des idées minoritaire ? he bien courage battez vous pour les imposez et il se peux que dans 50 ans elle deviennent majoritaire ou pas. Mais rien n’est impossible et si vos idée sont fondamentalement juste et simple elle finiront toujours par s’imposer. En prenant le temps qu’il faut , mais elle y parviendront.

      • voltigeur voltigeur

        T’es adorable toi! :inlove: plein d’illusions, ce ne sont pas les idées qui priment,
        ce sont ceux susceptibles de les faire appliquer. Et eux ont des idées derrière la tête,
        qui n’ont pas grand chose à voir avec nos aspirations.
        il faut descendre de ton nuage, la réalité crue, c’est que nous sommes dans l’impasse,
        et le ou la « Kador » qui va tenter de nous en sortir n’est pas né(e)….(?)
        Edit:
        300 ans? il nous en a fallu 200 pour tout bouziller…………

      • Resistance

        Ben désolée mais je ne me sens pas minoritaire du tout, écoute un peu les gens autour de toi Casp. remarques tu ne vis peut être pas en France …et je rejoins Scara ceux à qui on a donné le pouvoir ne s’en servent que pour leurs propres intérêts, qui sont souvent excusez le jeu de mot pas si propres que ça.
        Juste un exemple, ils veulent nous imposer les poubelles electroniques, non mais je rêve, c’est quand même facho comme idée ça, est ce qu’on nous a demandé si on était d’accord ? non, c’est la nouvelle poubelle!!! vous la voulez comment ? qui ferme à clef ou qui ferme pas à clef ? Mais pourquoi une poubelle qui ferme à clef ? Mais parce que ton voisin à qui tu tapes la bise tous les jours est succeptible de mettre SES ordures dans TA poubelle, et c’est toi qui paies. P.t… d’état d’esprit de m…., on va où là? Alors que va t il se passer ? c’est la Nature qui va encore trinquer et se transformer en vide ordure…NON désolée je ne peux pas accepter des lois comme celle là.

      • vanvoght

        ben tu fais comme moi . un jour ils m’ont refuser de prendre ma poubelle car il y avait du verre et du carton ……………… je l’ais vidée au milieu de la rue .
        et alors ? t’as des couilles ou pas ?

    • vanvoght

      mon povre amis , si tu ne vote pas et ne veux pas faire la revolution armée , ton petit jardin et ta famille tu risque bien de t’assoire dessus ;

  • hussards

    Tu es un marrant Chègoku, va voir dans les villes PS PC combien ont perdues des millions en bourses sur des fonds à risques lors de la crise de 2008 ; belle preuve d’anticapitalisme!. Cela me rappel l’histoire DSK ou « les gauchistes combattant le capitalisme » découvrir ses millions « cachés »…. et sa crédibilité au passage.
    Ton PC LCR….  jouent la carte « pauvreté » pour les bof bien que dirigés par des bourges, et ils sont tellement occupés à chercher les « cons utiles » pour faire du chiffre qu’ils en oublient leurs font de commerce …les travailleurs…. rien à voir avec le communisme de base anticapitaliste dont tu nous parles.
    Autant Marx était le précurseur du communisme autant il est aussi celui du capitalisme, les deux ayant la même base se nourrissent sur une certaine mondialisation (exemple guerre froide), or c est cette mondialisation qui est responsable de notre chute.
    Le PC- LCR etc….sont pro-mondialisation…. donc pro capitaliste dans l’ensemble (la mondialisation n’est pas seulement le transfert de biens ou de finances de part le monde)  donc mondialisation = capitalisme= UMP-PS-PC-NPA etc…. à des degré différent certes, mais capitalistes quant même!
    Même les chinois ont plié, c’est au mieux le même système que les communistes bobos à la française pourront nous servir, donc non merci!!!
     

  • Scara

    Alors, n’oubliez pas que les élus sont aussi des personnes comme moi, au chômage en ce moment, en CAE ou CDD parfois, et conseillère municipale d’un village de 380 habitants (eh oui ça existe !…), de plus très impliquée dans ce rôle, non rémunérée (je ne suis pas adjointe), je passe un bon quart de mon temps à essayer de comprendre les dossiers d’assainissement, de création d’un groupe scolaire etc… plus décortiquer le budget ; tout ça pour pouvoir l’expliquer au citoyens qui me le demandent mais aussi pour défendre leurs droits et voter au mieux les dépenses municipales, tout cela avec un énorme souci de rester très « réglo », avec un esprit social, humain, proche de la réalité etc.. j’ai découvert le rôle d’élue, je pensais pouvoir défendre de grandes idées démocratiques et je me retrouve en face d’autres élus qui abusent de leur pouvoir, qui frisent l’illégalité, qui ne pensent qu’à eux et non pas aux gens qui les ont élus !!!!
    J’ai aussi découvert que la plupart des gens toute génération confondue, toutes classes sociales sont très ignorants de leurs droits en tant que citoyens !
    Je suis désabusée, désespérée de ce constat malgré toute cette énergie déployée et même moi je ne sais pas si j’irais voter……..
    Alors ? ? ?
     

  • yael

    Hors sujet mais j’halucine!!!! ils se réveillent que maintenant? :

    Hypersensibilité électromagnétique : lancement d’une étude clinique nationale
    lien :
    http://www.romandie.com/news/n/_Hypersensibilite_electromagnetique__lancement_d_une_etude_clinique_nationale140220121402.asp

  • Iris

    Il faut se la jouer à l’Islandaise, c’est le seul moyen….

  • Très bon texte 8-)

    D’une naïveté impitoyable, certainement écrit par un pédagogue affranchi de toutes les corruptions du monde. Ce tous pourris vertueux a aussi un goût de réalisme noir.

    Le portrait de la société au travers de l’inutilité du vote laisse pantois tellement

    Voir l’organisation féodale en trois ordres
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Organisation_f%C3%A9odale.svg

    Le Tiers Etats vit encore sans les avantages de la représentation des familles de métiers. La monarchie administrative de la République étant le pendant de la noblesse de robe de l’ancien régime. L’Education nationale est la nouvelle armada de curé au service de la doctrine dominante. Et le Tiers Etats mon gars toujours pareil!!!

    • voltigeur voltigeur

      Je crois qu’aller au delà des mots est la démarche que l’auteur veut nous voir
      faire. La remise en cause du système en faisant se remettre en cause, ceux par
      qui le système existe, c’est assez subtil..
      Sans se poser la question du droit de vote ( super le droit de voter pour on ne sait qui,
      ni pourquoi, simplement parce que c’est un droit! le bon moyen d’avoir des voix
      sans efforts.)
      Ceux qui vont aller s’exprimer, est ce qu’ils auront l’intime conviction? ou juste le
      sentiment d’avoir fait leur devoir??
      Plus je me pose de questions et moins j’ai de réponses….. :(

      • yael

        C’est un peu ce que j’expliquai l’autre fois j’ai beau retourné le problème dans tout les sens je n’ai pas de réponse… Que faire???

      • voltigeur voltigeur

        RIEN! tant que cet esprit de révolte n’est ancré que dans une portion congrue
        de la population.
        C’est l’union inconditionnelle qui fera que, tant qu’il y aura division (et ils s’y emploient les bougres)
        aucune chance………… :(

      • yael

        Ahhh oui mais moi ça me rend malade de partir de se principe là!!!!! Quitte à révolutionner toute seule j’irai jte jure… Bélier la tête en avant et je fonçerai quitte à m’assommer!!! On va pas rester passif à en crever quand même?????????????

      • voltigeur voltigeur

        Pas question, mais là où le bon sens n’a pas de prise, il reste la ruse.
        Nous avons développer plein d’options pour ne plus dépendre du système,
        il suffit d’appliquer! c’est tout. Plus de blabla des actes. Et tant pis pour les retardataires,
        Mais c’est encore un choix, et quel choix!! rejeter tout ce qui nous a hypnotisé, au profit
        d’autre chose, dont la plupart en ignorent l’existence ou la possibilité…
        Re-formater les cerveaux avec de la sincérité, de l’espoir et booster les indécis en les
        faisant redescendre de leur nuage du travailles/consommes/tais toi, pour le transformer en
        Bouges toi/partages/fais confiance… ce n’est pas une mince affaire, mais qui sait!!
        l’esprit est tellement imprévisible…

      • yael

        Oui ma la ruse ça fait un moment que je la pratique, je rejete aussi tout ce qui hypnotise matheuse mon cerveau et à jour non stop mais tu vois bien soit honnête que celà ne suffit pas ils sont allés trop loin voltigeur…

      • yael

        Il y a un moment ou le mur va falloir le détruire…

      • voltigeur voltigeur

        Bon! tu détruis le mur toute seule et après?? les batailles se gagnent en ayant préparé
        les troupes, en mettant au point des stratégies, pas en démolissant sans savoir quoi faire après,
        sinon c’est du vandalisme.
        Il faut de la rage froide et contrôlée, pas de l’impulsivité ni de coups d’éclat…
        Une armée peut être stoppée devant un mur de silence et de mépris.
        Il faut canaliser son énergie pour la bonne cause, ne pas la disperser en vain…

      • yael

        ça va de soit c’est une image mon mur je n’ai pas dis de faire ça brut de coffrage!!!!

      • voltigeur voltigeur

        heureusement sinon tu nous priverais de ta fougue :rotfl:
        Ce que je veux dire c’est que tout en ayant raison, tu dois contrôler ta rage et
        faire en sorte quelle soit positive.
        Quand on ne peut plus rien faire (simple impression, induite par l’incapacité du cerveau à
        trouver une solution acceptable, pourtant il y a solution à tous les problèmes)
        on a tendance à la rébellion, ça peut être bien ou mal.
        Avant l’action il faut anticiper les réactions, ce qui permet de doser l’implication. Il est inutile
        de jouer perdant. C’est ce qui nous manque, et qui fait la force de nos « beaux parleurs ».
        Ils emploient la manipulation, et agissent en fonction de nos réactions..
        Si on employait les mêmes armes…….
        Il faut connaitre nos propres limites, faire notre choix et s’y tenir.
        Ce n’est qu’une réflexion bien sur, la réalisation est titanesque, quand on voit
        l’absence de cohésion. Seul on ne peut rien; ensembles tout est permit, encore
        faudrait il le vouloir… :)

      • voltigeur voltigeur

        Et qui les a laissé aller aussi loin?? notre silence, notre servilité, notre égoïsme!
        Je n’ai pas la solution, j’ai une petite idée du mode d’emploi, mais sans ceux qui peuvent l’employer
        c’est un coup d’épée dans l’eau.
        Seuls dans notre coin, nous sommes les conquérants de l’inutile….
        A quoi bon foncer dans le tas, tu vas t’abimer les cornes sans plus.
        Créer des groupes de couillus qui veulent s’en sortir… pas la peine de chercher
        des diplômés, on a besoin de manuels, ce que l’éducation n’a pas compris, créant des filières
        techniques et vite saturées. Résultât nous avons des théoriciens, mais pas beaucoup de
        praticiens, quand ils ne sont ni l’un, ni l’autre….
        Tout est détruit et à refaire, et ça c’est la réalité qui se passe de tous les discours politiciens…

      • yael

        Et bien c’est pour celà que je pars du principe que ce mur va falloir le détruire afin de recommencer autrement… Parce que là si on continue ainsi je te dis pas la merde qu’on laisse à nos enfants…

      • yael

        De recommencer autrement, de vivre autrement, de pensée autrement etc… etc… oui c’est un peu un rêve mon histoire mais quitte à laisser des plumes je serais pour un reboot général, que les hommes redeviennent humain…

      • yael

        Et je me dit que c’est peut être la nature qui provoquera ce changement…

      • monton404

        Lol yael  j’ adore ton coté bélier…………. kiss…….  bonne chance dans se monde de sous merdes…… qui cherchent a être au service de sous sous merdes….

      • Resistance

        pour toi Volti, je suis sure que le livre « Le Jardin de Pérelandra »  de Machaelle Small Wright va te plaire. Bon Ok c’est HS mais pas tant que cela finalement.
        Bises.

      • voltigeur voltigeur

        Merci Résistance! je crois au fées et aux petits lutins, auxiliaires invisibles de mon amour
        de la Terre et de ses habitants. Les ravageurs emmerdeurs number one quand ils attaquent les cultures,
        mais soyons fous jusqu’au bout, demandons leur de respecter notre territoire, auquel cas ils
        pourront tirer profit d’une partie infime des plantations, ça profitera à tout le monde….
        Coucou!! je vais bien, je suis saine d’esprit!! n’appelez pas les messieurs en blouses blanches!!! :rotfl:

      • Resistance

        hummmmm! bien plus profond que ça ! le bouquin je veux dire!

      • voltigeur voltigeur

        C’est un survol de la substance du livre, pas une analyse….
        trop profond pour être décrit en quelques mots. ;)

      • Dune

        Moi non plus je n’irai pas voter, j’en ai fini de me battre, nos anciens se sont tous battus et au final rien n’a changé depuis 1793 et encore que dis-je si je n’y regarde pas de trop près sur les siècles précédents… Bref, je pense sincèrement que l’un des seuls moyens pour en venir à bout c’est d’une part accepter le changement de façon positive mais également apprendre à être autonome. Arrêter de croire que l’état va tout faire pour nous non l’état (et ce qu’il y a derrière) ne vit que parce que Nous lui donnons cette énergie. Finalement nous n’avons pas besoin d’eux, nous avons la possibilité de tous être compétent et de pouvoir vivre avec les uns et les autres et avec la nature et ce qui la compose. L’autonomie et l’entraide c’est la clé…

      • champlottine

        sans la Nature nous sommes rien, on meurt.
        sans un gouvernement nous sommes tout, nous pouvons continuer de vivre.
        il faut arrêter de se laisser guider par des hommes d’états.
        on a réussi à dire à nos mères MERDE à l’adolescence ! alors on réussira à dire MERDE à ce système. il sera vaincu non pas en combattant par la force, mais en s’alliant avec Dame Nature ( non merci je n’ai pas non plus besoin de soins ;) ).
        tous ces hommes cravatés ont oubliés qu’ils sont nés grâce à la richesse de leur Terre, pas de leur mère ! ils respirent grâce à l’oxygène, jusqu’à preuve du contraire ils ne détiennent pas son brevet ! mais il sera sans doute bientôt taxé !!!
         
         

  • Lecteur

    C’est une question de goût en fait, est ce que vous préférez la bolognaise, la carbonara, ou la bechamel? Les plus riches ont déja choisi à quelle sauce ils vont nous manger, mais ils ont besoin de vérifier si leur lobotomisation marche toujours aussi bien… :tv: :flagus: :hammer: :silly:

  • Nevenoë Nevenoë

    « La gauche a gouverné pendant 15 ans, pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a pas de crainte à avoir »

    François Hollande

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iMdNfSatssZFncl6FegNKzyFZZ0A?docId=CNG.5bac3c67d76a1e09074f56a520eabc63.341

  • yael

    Bref pour en finir je refuse de rester passive face à tout ça…

  • yael

    à voltigeur et à poké je reflechie et murit comment je vais lancer mes 1.82… Sachez que j’y reflechit tout les jours!! et sérieusement ;-)

  • Scoubidoubidouha

    les gens sont lobotomisés et le système les maintient comme çà.
    ce qu’on me donne jle prend quand même, par principe, je vote, meme si je sais que çà sert à rien.
    surtout ne sachant pas encore trop comment m’y prendre pour agir, j’agis quand même déjà en allant voter. Les couillons qui ne vont même pas voter et restent chez eux, espèrent avoir une influence quelconque alors qu’ils sont pas capables de marcher jusqu’au bureau du vote ?
    Après mon vote je retourne sur les forums pour essayer de réveiller quelques lobotomisés.
    On doit tous converger vers la même idée, pour moi la plus partageable pour tout le monde c’est celle de chouard, celle qui écarte les divergence capitaliste communiste, mondialisme nationalisme, allogène autochtone.
    J’essaie pas de les rencontrer, j’essaie pas de me rapprocher d’une association ou d’un parti parce que je vous déteste tous, je vous trouve tous très cons et vous me pourrissez la vie, je pourrais vous crever si je vous rencontrais en chair en os.
    Sur ce je vais poster quelques messages de réinfo sur d’autres forums.
    bonne soirée les gens.

    • Dune

      Oh non pour ma part je ne voterai pas non pas dans l’espoir d’une influence quelconque mais juste par ce qu’aucun candidat ne répond à ce que je considère être nécessaire à la vie. C’est ma conviction et ma conviction me dis aussi que voter serait un acte de non liberté. Si la société m’impose d’une façon ou d’une autre un vote qui ne me convient pas (que ce soit à gauche ou à droite) alors c’est un acte contre ma Liberté de choisir. Je refuse d’être l’esclave de ces gouvernements qui sont eux même les esclaves des financiers. Je refuse que l’on prenne des décisions à ma place justement parce que je ne suis pas lobotomisée.

  • jakomino jakomino

    dans vingt ans le « terme » sarkozy sera surement assimilé a celui de « mafiosy » 

    ex: « woow ta vue le gars la-bas il braque un petit vieux »
    « ouai » lui répond son amis  » surement un sarlosyte, c’est vraiment malheureux!! »

  • jakomino jakomino

    et il parait que à chaque fois que l’on dit à voix haute le mot « sarkosy »ou juste même que l’on le pense, ba ça lui donne de la force  :rotfl:

  • vanvoght

    ok , vous avez raison …. ne votez pas ne vous investissez pas , resté dans votre petit jardin en croyant que le RMI vas continué a vous etre verssé
    vous me faitent gerber .  c’est bien le français moyen de base , genre café du coin .
    vous ne comprenez pas que vous faitent le jeux du NOM . 
    quant vous vous reveillerez il sera trop tard . 

  • champlottine

    renverser le système par un système…!
    quel qu’il soit ça restera toujours un système de Merde !
    derrière les belles promesses et les soi-disant « révolution » y aura toujours des cons pour tirer les mauvaises ficelles.
    tout ça ne sont que des appâts pour mieux engraisser les bestioles que nous sommes.
    voter pour se dire qu’on a fait semblant de contribuer à une pseudo révolution ?
    moi je suis pour l’auto-gérance et l’élimination de tout ces gros bonnets qui n’en finissent pas de s’enrichir sur « le français moyen de base »!
    depuis quand on a besoin d’hommes pour gérer les hommes ?
    je pense qu’ils sont frustrés d’avoir une petite quéquette et le pouvoir les rassure ;)
    je vois partout tous les jours dans la rue des zombies…des marionnettes…ben des moutons quoi ! heureusement, des moutons enragés persistent ! ;) faudrait peut-être sortir de l’enclos et commencer à se dire que nous sommes des êtres libres ! l’herbe n’est pas polluée partout et il y a encore du gazon non synthétique et non « ogéméisé » !
    la liberté c’est pas voter pour une personne soi disant avec de bonnes intentions, ni voter en se disant « au moins l’autre il sera pas passé, on a éviter le pire ! ».
    NON !
    mais maintenant si vous êtes incapable de penser par vous-même, d’agir par vos propres moyens, d’arrêter de hocher la tête devant les infos en vous disant que c’est une fatalité y a rien à faire…alors oui aller voter !!!
    mais pour ceux qui, comme moi, pensent qu’un autre monde est possible, sans argent, sans hommes de pouvoirs, sans frontières, sans différences…alors dîtes-vous qu’un boycottage du système est encore possible (pour commencer il suffirait juste d’arrêter de consommer !!! et encourager la « vraie » agriculture ! )
     
    tout ceci n’est pas utopique, ni anarchique, c’est simplement une philosophie de vie qui sauverait pour commencer notre Planète .
     
    :D