5 ministres grecs démissionnent, 4 du parti d’extrême droite et la socialiste des affaires étrangères : Grèce: une ministre socialiste quitte le gouvernement à son tour

Le chaos commence en Grèce, c’est un début, le souci: comment sera la fin de l’histoire?

Athenes (awp/afp) – La ministre socialiste, adjointe aux Affaires européennes, Mariliza Xenoyannakopoulou, cadre et député du parti socialiste Pasok, a annoncé vendredi sa démission du gouvernement grec de coalition en réaction au nouveau plan de rigueur exigé par les créanciers du pays.

Mme Xenoyannakopoulou est le deuxième membre du Pasok, qui détient la majorité des sièges au parlement, à quitter l’équipe gouvernementale dirigée par Lucas Papademos et composée des socialistes, de la droite conservatrice et de l’extrême droite.

Jeudi, le secrétaire d’Etat au Travail et également député du Pasok, Iannis Koutsoukos, avait déjà annoncé sa démission pour la même raison.

« Malheureusement la troïka (UE-BCE-FMI, ndlr) ne tient pas compte des conséquences de la mise en oeuvre du premier plan de rigueur (…) et décide de prendre des mesures qui vont dramatiquement aggraver la récession et accroître la colère sociale », écrit la ministre dans une lettre adressée à M. Papademos.

« L’insistance de la troïka à mettre en place ces mesures viole directement le traité de Lisbonne qui garantit la cohésion sociale, les conventions collectives et l’autonomie des partenaires sociaux, dont fait également état le traité sur la discipline budgétaire adopté lors du dernier sommet européen du 30 janvier », poursuit-elle.

Son départ intervient dans la foulée de la démission des quatre membres du parti Laos (extrême droite) qui détenaient un portefeuille au sein du gouvernement grec. Ils protestent également contre la mise en place de nouvelles mesures de rigueur.

source : romandie via leveil2011

18 commentaires

  • Bouffon

    C’est que la suite de la mascarade
    Regardez Le patron de la banque d’Allemagne promet un arrangement de la dette portugaise.
    http://www.youtube.com/watch?v=R9gKfOJpk6I
    Si nous devons finalement améliorer le programme de sauvetage portugais, nous sommes près à le faire Les membres du Bundestag et le public ne croient pas que nos décisions sont sérieuses, parce qu’ils ne croient pas que nous somme sérieux au sujet de la Grèce. Wolfgang Schäuble
    Si c’est pas un double aveu.
     

  • martinb

    demande d’info, si 5 ministres demissionnent, cela n’est il pas un avantage pour le gouvernement, en effet s’ils etaient restes, ils auraient pu voter contre le plan de  »’sauvetage »’ – le fait de ne pas voter, augmente les chances de la majorité en place

  • néo coralie

    un 6ème ministre grec a démissionné avant de devoir approuver les demandes de la troika !
    Le gouvernement grec approuve à l’unanimité le plan d’austérité

    ATHENES – Le gouvernement de coalition grec a approuvé dans la nuit de vendredi à samedi le plan d’austérité exigé par l’Union européenne et le FMI pour débloquer une nouvelle aide à la Grèce lui permettant d’éviter un défaut de paiement en mars, a indiqué le bureau du Premier Ministre.

    Les mesures d’austérité devraient être approuvées dimanche par le parlement.

    Il y a eu une approbation unanime de l’accord qui sauvera la Grèce d’un défaut désordonné en mars, a précisé à l’AFP le bureau du Premier Ministre Lucas Papademos.

    L’agence semi-officielle Athens News Agency (ANA) a indiqué que l’accord a été soumis au parlement pour qu’il se prononce dimanche par un vote, mais les porte-parole du gouvernement n’ont pas pu être joints pour confirmer cette information.

    Un accord sur les mesures d’austérité exigées de la Grèce par l’Union européenne et le Fonds Monétaire International (FMI) avait été atteint dans la semaine, selon M. Papademos, mais le plus petit partenaire de la coalition, le parti d’extrême-droite Laos, s’est retiré du gouvernement vendredi pour protester contre les mesures projetées.

    Les partenaires de la Grèce au sein de la zone euro lui avaient signifié explicitement cette semaine qu’elle devait consentir des mesures d’austérité supplémentaires pour que soient débloqués des prêts décidés dans le cadre du premier plan d’aide de 171 milliards de dollars en suspens depuis octobre.

    L’aide européenne est indispensable pour qu’Athènes puisse éviter la faillite le 20 mars lorsqu’elle devra rembourser près de 14,5 milliards d’euros de dettes arrivant à maturité.

    Les mesures d’austérité ont provoqué des mouvements de protestation et deux grèves générales cette semaine.

    Le Premier ministre grec a mis en garde vendredi contre un risque de chaos incontrôlé en Grèce sans accord sur le plan d’austérité, après la démission de six ministres opposés aux mesures de rigueur exigées par l’UE et le FMI.

    M. Papademos a prévenu que la Grèce se trouvait dans un moment de responsabilité historique.

    Je suis pleinement conscient que ce que vous devez décider est douloureux, a-t-il ajouté à l’adresse des responsables politiques, toutefois la faillite de la Grèce n’est pas une option que nous pouvons nous permettre.

    Si le pays renonçait aux efforts demandés par les bailleurs de fonds et acceptait un défaut de paiement désordonné, l’Etat serait incapable de payer les salaires, les pensions et de maintenir des services de base comme les hôpitaux et les écoles a-t-il prédit.

    (©AFP / 11 février 2012 00h13)

  • Daffy

    Ils tirent les ficelles, et les grecs dansent, impuissants…

  • Lyliberté

    Les euroCRADES « sensus » ont décidé de sucer les grecs jusqu’à la moelle! Garder coûte que coûte l’Euro quitte à enterrer le peuple!! POUHA!!! A quand la guillotine???:teeth: :knife:

  • C’est ecoeurant, et ceux qui  sont contre, démissionnent, sous une pression énorme j’imagine…. 

    • Bouffon

      Ben c’est ce qu’il veulent qu’on regarde et qu’on discute.
      Dans les fait réel, ils sont pas parvenu à un accord démocratique.
      Mais chut…
      Dormez petit mouton.
       

  • Nevenoë Nevenoë

    « Il y a eu une approbation unanime » de l’accord qui sauvera la Grèce d’un défaut désordonné en mars, a précisé le bureau du premier ministre, Lucas Papademos.
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/02/11/le-gouvernement-grec-approuve-a-l-unanimite-le-plan-d-austerite_1641972_3214.html
    Haha il ne manque pas d’air le 1er ministre grec !
    C’est sûr qu’une fois que ceux qui ne sont pas d’accord ont démissionné il y a unanimité …

  • Tex

    Il faut sortir de cette galère d’UE

  • Christine Lagarde estime que « le gros de la crise est derrière nous » Créé le 20-08-2007 à 09h31 http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20070820.OBS1150/christine-lagarde-estime-que-le-gros-de-la-crise-est-derriere-nous.html

    Puisqu’on vous le dit :clown:

  • benhaim

    bonjour,

    la solution la vraie gauche prends le pouvoir aux prochaines élections….. la gréce sort de l’euro…..la gréce ne paye plus aucune dette….. la gréce sort de l’europe……
    la suite ?
    c »est simple,l’espagne,le portugal l’irlande font la méme chose…….
    je vous laisse deviner le résultat des courses !!!!

  • den

    En même temps, j’aime pas trops  ses lunettes sur la photos. Mais c’est qu’un avis!!