Ils n’ont plus rien à perdre, ils iront jusqu’au bout. Mais lequel ?

«Notre époque est devenue très sombre. Mais c’est aussi de notre faute, car collectivement et au niveau politique, nous avons négligé la culture, un choix mortel finalement».

Théo Angelopoulos

Il neige abondamment chez nous depuis mercredi. De Salonique et par endroits, jusqu’au sud du Péloponnèse. La mauvaise réputation du mois de février n’est plus à faire. Au beau milieu de ce mois de Gamélion chez les anciens, mais nous ne célébrons plus les mariages comme eux. Nous ne célébrons plus grand-chose tout court.

Nous n’aimons pas la neige et ce jeudi matin en Grèce centrale, y compris en plaine, nous en avons pratiquement un mètre au sol. Si on y ajoute la Troïka et les siens chez les «nôtres», c’est encore pire. Car déjà tôt mercredi matin, la compagnie d’électricité a coupé le courant à des dizaines de foyers à la bourgade de Neochori du département de Serrès, frontalier avec la Bulgarie. Ce village, dans sa totalité pratiquement, avait refusé de payer la nouvelle taxe, incorporée aux factures d’électricité depuis l’automne dernier. Devant le tollé général en plus du direct à la télévision, et par -10°C, la machine a fait partiellement marche arrière. Ailleurs dans le pays, des syndicalistes électriciens ou retraités, rétablissent le courant passant outre. Certes, pas partout. Les foyers sans électricité se comptent désormais par milliers, pas seulement à cause de la taxe … électrocutante, mais parce que tout simplement, les habitants n’arrivent plus à régler leurs factures. Le principal syndicat chez les électriciens, GENOP, vient d’annoncer jeudi matin que si la compagnie décide d’appliquer la loi sur la taxe immobilière, elle doit alors priver de courant 500.000 foyers (www.skai.gr).

Étant à moitié dans l’échec, et complétement embourbés, les para-gouverneurs Papadémiens, ont fait adopté au «Parlement» dans la nuit du mardi au mercredi, leur nouvelle trouvaille : au bout de quatre mois de non versement de cette nouvelle taxe, le fisc ouvrira la procédure adéquate, allant jusqu’à la saisie du bien immobilier en question. Andreas Andrianopoulos, homme politique appartenant à la pensée néo-libérale … sérieuse, avait déjà prévenu de ce dérapage en octobre dernier : «Pour éviter le pire et devant ses échecs, le gouvernement se résout à saisir au fond la propriété privée, en imposant les biens immobiliers de façon impitoyable. C’est une violation de la démocratie et des droits élémentaires, dont la propriété qui constitue un droit sacré» (http://www.newsbomb.gr/opinions/story/79584/boyliazoyme-gia-na-mh-thigei-to-dhmosio – Andrianopoulos est associe en tant que chercheur «Public Policy Fellow», au Woodrow Wilson Center à Washington – www.andrianopoulos.gr).

La tension monte alors d’un cran. J’ai entendu les gens au café du coin hier avant la neige, se déclarant très déterminés: «Qu’ils viennent saisir, nous avons nos fusils de chasse et ils sont chargés…». Stathis, artisan – petit commerçant en faillite, s’est montré pourtant plus perplexe : «Eh les gars, moi j’ai payé la taxe de l’électricité car je ne veux pas avoir des embrouilles avec le fisc. Mon atelier où j’employais six personnes est en faillite depuis octobre comme vous savez, donc je dois de l’argent à la sécurité sociale, aux impôts et aux banques, je recherche plutôt … où me planquer… ». Ce Stathis n’a pas été un grand tricheur, ce qui est également bien reconnu de tous ici. Il n’a, ni compte en Suisse, ni deuxième maison, ni deuxième voiture, ni de deuxième chance finalement. Certes, la gestion de son entreprise n’était pas toujours très brillante, mais travaillant également lui-même du matin au soir, il n’a jamais voulu laisser ses ouvriers sans salaire. Originaires tous, du même village, c’était aussi une question d’honneur, d’orgueil même. Je ne dis pas de solidarité, car elle n’est pas si naturelle, sauf entre membres d’une parentelle, d’un clan et encore. La méta-culture pré-bancaire, (et «prêt bancaire» pour certains), a eu aussi comme conséquence dans les campagnes, la désarticulation de certaines solidarités, disons organiques, accentuée par le modèle unique et imposant, du consommateur orgueilleux. Donc Stathis avec son ex-entreprise d’ameublement ne sauvera peut-être pas … les meubles. Il attend seulement la suite, résigné mais souriant. «Nos parents ont vécu l’enfer jadis, qu’ils aillent se faire f… ces gouvernants et l’euro». Et au café, on a trinqué. «Amen» !

La suite…

By: Bouffon

17 commentaires

  • Cela sent la guerre civile ce genre d’infos…

    • Bouffon

      C’est la guerre civil, mais personne en parle.
      J’aimerais bien trouvé un blog français sur la Biélorussie, parce qu’eux on déjà fait faillite et sont en hyperinflation, mais à une latitude moins chaude.

      • Maverick Maverick

        Ca pourrait encore empirer. L’état grec a récemment mis de l’argent sur la table pour aligner 400 chars Abrams (modernisation et/ou achat de tanks d’occasion) et pris une option pour 75 véhicules d’assaut amphibie. En plus, ils ont environ 85 chars Leopard 2 achetés à l’Allemagne il y a quelques années. Ajoutons à ça des tensions avec la Turquie pour les hydrocarbures autour de Chypre (et donc un rapprochement Athènes-Tel Aviv). Entre une guerre civile et une guerre extérieure, que choisira Goldman-Sachs ? L’Intervention en Syrie ? Dans le contexte actuel, le peuple Grec a intérêt à ne pas se laisser énerver, un « False Flag » est si vite arrivé … Le « message des Anonymous » sur la conduite à tenir me semble de bon conseil. Pour nous aussi, d’ailleurs.

      • Bouffon

        Parce quand tu vas chercher ta nourriture à la pioche par -10°c après avoir enlever 1m de neige et que la météo t’annonce que ça va durée encore une semaine.
        Toi, tu penses aux Chars Abrams ?

      • Maverick Maverick

        C’était rapport à la guerre civile. Jardiner sous la neige et le froid, c’est encore plus chiant si on te tire dessus.

  • lafleur

    qu’ils se regroupent, qu’ils planquent tout les biens qui peuvent l’être , et qu’ils se mettent en plan sérrés pour faire face à la racaille  qui veut les anéantir ; le nombre fait la force , la solidaité aussi ;nous sommes en 2012 , ce qu’il se passe en gréce ne devrait même pas exister ;qu’ils mettent leur argent à l’abris , pas dans les banques , du moins pour ceux qui ont encore quelques euros ;

    • Bouffon

      Vanter l’altruisme quand on est incapable d’empathie.
      C’est à peine crédible, en fait ça le fait pas du tout !

      • la solidarité quand on est dans la merde tourne parfois à la dérision…les plus forts escaladent et marchent sur les tètes des plus faibles….en leur disant MERCI   grace à vous , à votre sacrifice…nous avons réussi à s’en sortir….    un peu comme les politiciens tient…lol

  • Ils n’ont pas cédé aux banques et ça a l’air de leur réussir :
    http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=9032

  • observateur

    bonjour à tous

    bien que mon commentaire rejoingne le probleme des Grecs en fonction de l’electricité,je tenais a en mettre un (de commentaire sur la possibilité en France de coupure de courant)et la donc sur MSN,impossible de passer,à croire que les commentaires précedents n’ont pas été appréciés,souvent zappé,et donc MSN est une vrai saloperie bien censuré par notre gouvernement du « sackamerde national »:donc il risque d’y avoir des coupure d’électricité en France aussi,mdr,quand on sait l’augmentation du prix du kwh en quelques mois,on se demande encore de qui on se fout de la gueule ,et là je rejoint les Grecs en disant qu’il faut se rebeller contre ce pouvoir qui put le fric et qui va nous faire crever les uns apres les autres.

    • voltigeur voltigeur

      Avec 19 centrales nucléaires et 58 réacteurs, manquer de courant……
      c’est très fort là!
      Surtout au prix où nous allons payer les Kw/h à l’avenir 30% d’augmentation
      d’ici 2014….
      Ce qui se passe avec la Grèce est l’antichambre de ce qui va arriver à tous, ils
      ne sont même plus maitres chez eux, et on s’en prend aux biens privés, en mettant des
      taxes impayables….plus facile d’être saisi quand on est un horrible mauvais payeur hors la loi…..
      Perdu pour perdu, si le système part en vrille, il ne faut plus rien payer, puisque de toutes les façons
      ça ne résoudra pas les problèmes.

  • Mandrin

    Bonsoir à tous !
    Un tout grand merci déjà pour tout votre travail de recherches, vos commentaires et débats.
    Je suis, lis et découvre sur votre site depuis un petit moment et enfin ose prendre la parole discrètement.

    Juste un mot sur l’électricité, @Voltigeur, en Haute-Savoie, nous avons été confrontés dans nos villages reculés ou stations de ski très demandeuses en courant pendant la saison,  à de fréquentes coupures mais aussi à des variations d’intensité qui ont créer pas mal de dommages sur des remontées mécaniques.

    Les réponses qui nous ont été données sont les suivantes :

    – Il ne s’agit pas d’arbres tombés sur des lignes … primo un grand nombre a été enterré et les autres sont surveillées et entretenues par un élagage régulier … De plus ces coupures ou défauts ne sont pas spécialement intervenus pendant les chutes de neiges.

    – Ils ne savent pas de quoi cela vient … mais le problème persistant des entreprises privées ont installé « aux dernières nouvelles » 14 groupes électrogènes le temps de donner suites à ces soucis … 
    Ces fameux générateurs seront laissés pour palier à la forte demande des vacances de février …

    Alors ma question : manquent on d’électricité ??
    Pourquoi nous demandent on de ne pas trop abusé de 18h à 21h ? si ce n’est pour le respect de la planète … si on paye notre courant qu’on nous en donne ! lol

    Mon idée ( à débattre bien entendu ) et que nous ne pouvons plus ( dans certaine région ) faire face à cette demande croissante …même avec 58 réacteurs …

    • Maverick Maverick

      Ce que j’en pense, c’est que Fukushima, rajouté à la décision des allemands de se retirer du nucléaire, aux ennuis de de l’EPR (malfaçons, nudget et délais dépassés), à un optimisme délirant sur les capacités de notre industrie nucléaire (longévité et renouvellement des réacteurs) et une gestion à la petite semaine des réseaux de transport de l’électricité, ça fait un beau bordel.

  • rebel

    ‘on chauffe la pelouse du stade de France à 7° pour ne
    pas qu’elle gèle pour le match de demain,
    Ils osent nous
    … demander de baisser nos chauffages pour ne pas avoir rupture
    d’électricité !!! info france 2

    • voltigeur voltigeur

      On a pousser un coup de gueule ce matin sur le forum!
      Et des gens meurent de froid dehors, en plus de nous demander à nous de faire des efforts.
      Ils insufflent de l’air chaud sous une bâche pour éviter à la pelouse de geler, en plus
      le résultât n’est pas garanti, ce qui veut dire du gaspillage à la clé si ça ne marche pas….
      Là malgré le froid, il y aura foule pas de soucis…..
      Du pain et des jeux……….. :reallypissed: