Une puce comestible pour bien prendre ses médicaments…

Une société américaine a développé une micropuce électronique qui permet de surveiller si le patient suit bien son traitement et comment son corps y réagit. Elle devrait être en vente prochainement en Grande-Bretagne.

La mauvaise observance des traitements est un problème que les médecins connaissent bien et qui ne leur facilite pas le travail. Le phénomène concernerait un patient sur deux dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. Pour tenter d’y remédier, une entreprise américaine a mis au point une micropuce comestible qui permet de surveiller si le patient prend bien ses médicaments et quels sont les effets sur son corps. L’enseigne pharmaceutique britannique Lloydspharmacy s’est dite intéressée pour sa commercialisation et prévoit de proposer ce produit à ses clients d’ici au mois de septembre prochain.

Développée par Proteus Biomedical, une société californienne, cette toute petite puce – plus petite qu’un grain de riz – fonctionne en duo avec un patch que le patient s’applique sur la peau. Chacun des deux éléments contient une petite quantité de magnésium et de cuivre. Quand la puce est ingérée, elle réagit aux sucs gastriques et crée un signal électrique qui est transmis par le corps jusqu’au patch. Ce dernier enregistre l’heure et la dose de médicament prise mais aussi l’activité cardiaque, la respiration, la qualité du sommeil et la température corporelle. Toutes ces données cryptées sont envoyées à un téléphone portable ou à un ordinateur pour lecture, qui pourra rappeler au patient l’heure de la prochaine prise. Le signal ne peut être détecté qu’en présence du patch, a affirmé au magazine Nature Andrew Thompson, l’un des dirigeants de la société, en réponse aux craintes sur la confidentialité des données.

Pour les traitements lourds

Les puces comestibles pourraient être ingérées seules dans une gélule placebo sucrée, ou intégrées à un médicament – au risque toutefois que le comprimé, volumineux, ne devienne plus dur à avaler. Le pack qui devrait être proposé en Grande-Bretagne dans quelques mois comprendra des gélules à absorber à chaque prise de médicament, un patch adhésif à changer chaque semaine, et un logiciel pour recueillir les données. Son prix devrait atteindre les 50 livres (60 euros) par mois, à la charge du patient……..

[…]

LIRE LA SUITE

Un article de Pauline Fréour pour le Figaro/santé via Sos-Planète


 

13 commentaires

  • je savais bien qu’ils pouvaient nous faire avaler ( sans qu’on le sache aussi ) une puce capable de donner ensuite des information, et pourquoi pas en recevoir pour attaquer notre corps, et comment ferait-on pour détruire une micro puce qui se balade dans nos veine ?
     
    impossible.
     
    Bienvenu en enfer.

  • communauthic

    Je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait penser au signe de la bête dont parle saint Jean dans « l’Apocalypse ».
    Avec cette puce qui s’adresse aux malades aujourd’hui, que sait on sur les informations qui sont transmises et que devient la puce ?
    Sous couvert de suivi médical, Big Brother saura tout sur chacun d’entre nous, nos déplacements, ce qu’on mange, si on dort ou si on travaille.
    Voilà une nouvelle qui, à mon sens, va bien dans le sens du gouvernement mondial.

  • Tex

    A refuser d’office!!

  • roulletabille roulletabille

    je vous comprend pas..
     
    des milliards d’Années permet l’évolution d’une pensée en harmonie avec l’Univers et vous vous demander si l’apocalypse ou des truc débiles nous interpellent ?
     
    Conditionné comme nous le somme TOUS (apparemment sans le savoir ici)..
    PENSER est depuis longtemps un MONOPOLE de l’univers..
    accepter de rigoler sans retenue est ce qui nous reste Ha HA HA
     

    • Chacun à ses propres croyances, quand à moi je ne rejette pas cette idée d’apocalypse ayant constaté que pour l’instant, tout va dans le même sens et à la même période, cela se vérifie et n’est pas rassurant du tout pour l’avenir…

      • roulletabille roulletabille

        penser avec vous le sens d’un Apocalypse ne m’empêche pas de rigoler en toute simplicité et avec respect.
         
        bonne route BENJi .
         

  • hého!

    des micropuces ont déjà été implantées chez des enfants en bas age dans  une créche du nord de la france pour soi disant augmenter la sécurité des enfants. et maintenant je lis cet article avec beaucoup d’horreur. des micropuces sont aussi implantées via les vaccins, surtout chez les militaires, mais aussi à l’occasion de certaines soi disant vagues épidémiques tellles que la grippe A; observez comment ils vaccinent les gens, ce n’est pas un vaccin classique. ils veulent nous fliquer, mais on va pas se laisser faire comme ca!

  • Il faut continuer aveuglément à faire confiance à la Médecine et aux Médecins.
    Ils savent.
    Ils connaissent bien la Vie, qu’ils ont apprise de longues années sur les sièges inconfortables de l’université.
    Qui sommes-nous, pauvres ignorants dont certains vont même jusqu’à prétendre qu’ils connaissent leur corps de l’intérieur !!!
    Repentons-nous, mes frères….

    • communauthic

      La médecine via les médecins veut nous faire croire que nous sommes tous des malades mais que nous l’ignorons. C’est tellement bien ancré dans l’inconscient collectif qu’on n’y réfléchit même plus, la grippe rôde, vaccinez vous. 
      « Le docteur Knock » n’a certainement pas rêvé de réussir aussi bien son entreprise de lavage de cerveaux.
      Notre corps possède un extraordinaire pouvoir de guérison, il ne demande qu’à être bien nourrit et surement pas à être pollué par des médocs nocifs.
      Commencer par reprendre votre liberté de penser, faites taire vos peurs et remerciez la Nature de vous avoir fait ce que vous êtes; vous êtes unique.