Parkinson l’incroyable hypothèse !

Et si c’était vrai et que la maladie était facile à soigner avant même son apparition?

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°47  –  janvier 2012

Et si la maladie de Parkinson n’était pas une patho­logie du cerveau, mais … une maladie infec­tieuse, qu’un patho­gène déclen­che­rait dans les intes­tins ? Emise depuis une dizaine d’années, cette hypo­thèse « incroyable » commence à devenir crédible. Or, une infec­tion, ça se soigne !

[…] L’origine de cette maladie neuro­dé­gé­né­ra­tive – comme Alzheimer – reste en effet incer­taine, ce qui recule d’autant la possi­bi­lité d’en venir à bout. Pour­tant, il y a moins de dix ans, le cher­cheur Heiko Braak, anato­miste et profes­seur à l’université de Franc­fort, formu­lait une hypo­thèse litté­ra­le­ment « incroyable » telle­ment elle allait à l’encontre de la vision clas­sique de la maladie de parkinson… Selon lui, non seule­ment la maladie de Parkinson serait la consé­quence d’une banale infec­tion par une bactérie ou un virus; mais la dégé­né­res­cence des neurones du cerveau ne serait qu’une consé­quence ultime d’un long processus amorcé des années aupa­ra­vant dans les intestins…

Heiko Braak n’est pas un simple amateur. Au début des années 90, c’est lui qui décrivit l’évolution de la maladie d’Alzheimer au niveau cellu­laire. Anato­miste, son travail quoti­dien consiste à examiner des coupes cellu­laires de personnes autop­siées. Or, en 2003, il s’aperçoit que certaines personnes ont déve­loppé des lésions neuro­nales typiques de la maladie de Parkinson dans d’autres zones du cerveau que celle où ces lésions sont tradi­tion­nel­le­ment obser­vées (la « substance noire »), alors même que ces patients n’avaient pas été diag­nos­ti­qués malades…

L’idée se forme alors en lui que la maladie pour­rait peut-​​être appa­raître en dehors de la substance noire, où elle ne migre­rait qu’ensuite, à mesure de son évolu­tion. L’examen attentif d’autres coupes va peu à peu lui confirmer : d’autres neurones du corps humain, ceux situés au niveau des l’intestins, présentent des lésions typi­que­ment parkin­so­niennes alors que la substance noire, elle, est indemne. En clair : la maladie est apparue ailleurs que dans le cerveau et avant de frapper celui-​​ci ! Et voila qui change tout. Car, dès lors, c’est une toute nouvelle vision de la maladie qui surgit : elle pour­rait avoir une origine infec­tieuse, proba­ble­ment au niveau du tube digestif. La maladie ne serait donc pas une fata­lité liée à l’âge ou à la géné­tique. Et surtout, comme la plupart des infec­tions, il serait possible de la guérir !

[…] Ainsi va dans ce sens l’observation récente d’un cas de régres­sion des symp­tômes carac­té­ris­tiques de la maladie de Parkinson à la suite d’un trai­te­ment par des anti­bio­tiques visant la bactérie intes­ti­nale Clos­tri­dium diffi­cile : un homme de 73 ans, diag­nos­tiqué parkin­so­nien depuis 4 ans, venu se faire soigner pour une consti­pa­tion chro­nique dans une clinique spécia­lisée dans les troubles diges­tifs à Sydney. « Nous suppo­sions que sa consti­pa­tion était la consé­quence d’une infec­tion intes­ti­nale. Après quelques semaines sous anti­bio­tiques, son transit était rede­venu normal », raconte Thomas Borody, gastro-​​entérologue qui l’a soigné. « Mais surtout, la personne qui prenait soin de ce patient à domi­cile est venue me raconter à quel point les symp­tômes de sa maladie avaient régressé. L’homme pouvait à nouveau faire des gestes de la vie courante comme s’essuyer avec une serviette ou sortir de la douche ! » Après un an, le malade avait retrouvé une véri­table auto­nomie dans sa vie quotidienne.

Thomas Borody n’étant pas neuro­logue, il s’en est ouvert auprès de ses collègues spécia­listes qui ont confirmé l’amélioration spec­ta­cu­laire de l’état du malade. Quand d’autres patients se sont présentés avec les mêmes symp­tômes (la consti­pa­tion étant un des effets colla­té­raux les plus fréquents du Parkinson), il fut décidé de suivre au plus près ces malades. A ce jour, ils sont huit à avoir été ainsi traités. Un seul n’a pas répondu au trai­te­ment anti­bio­tique. Pour tous les autres, le retour à un transit digestif normal s’est accom­pagné d’une régres­sion des symp­tômes de la maladie de Parkinson.

L’observation clinique rejoint donc le postulat de Heiko Braak : quelque chose se trame au niveau des intes­tins des patients. Pour les neuro­logues, ce n’est pas absurde, car les intes­tins sont entourés d’un nombre si grand de neurones (il y en a autant que dans la moelle épinière), qu’ils ont été surnommés le « second cerveau ». Et plusieurs obser­va­tions récentes renforcent encore cette idée. En 2010, une équipe de méde­cins fran­çais a décou­vert, en étudiant des biop­sies de côlons de parkin­so­niens, que les lésions habi­tuel­le­ment obser­vées dans le cerveau des malades se retrouvent à l’identique dans les neurones qui entourent l’appareil digestif…

Plus trou­blant encore, « il semble que les neurones intes­ti­naux soient affectés des années avant le cerveau, et même bien avant les premiers symp­tômes de la maladie, explique Michael Gershon, le cher­cheur améri­cain de l’université Columbia à qui l’on doit l’expression de « second cerveau ». Certains font donc l’hypothèse que la maladie de Parkinson se déclare d’abord dans les intes­tins avant de remonter vers le cerveau » …

A quoi ressem­ble­rait le nouveau scénario de la maladie de Parkinson ?  « Le plus probable à mon sens est que tout cela commence par une infec­tion, sans doute d’origine alimen­taire » , avance Thomas Borody.  « Les bacté­ries produisent des millions de molé­cules. Certaines peuvent traverser la barrière intes­ti­nale et se retrouver dans le corps humain » . C’est ainsi qu’un composé toxique attein­drait et atta­que­rait les neurones de l’appareil digestif.

Quelle que soit l’origine de l’infection, la toxine bloque­rait la dégra­da­tion d’une protéine natu­rel­le­ment présente dans le corps humain, l’alphasynucléine. Chez les malades, cette protéine s’accumule jusqu’à former des struc­tures visibles au micro­scope, les corps de Loewy, qui seraient la cause de la mort des neurones. Peu à peu ces agré­gats de protéines se répan­draient dans le système nerveux. Le moteur de cette trans­mis­sion fait lui aussi l’objet de suppositions…

L’une des plus célèbres et des plus intri­gantes est « l’hypothèse prion ». Le décou­vreur  du prion, prix Nobel 1997, Stanley Prusiner, prend cette idée très au sérieux : « Il est possible que l’alphasynucléine soit une protéine prion qui forme des agré­gats et se transmet à des cellules saines, propa­geant la maladie » écrivait-​​il dès 2009.

L’idée serait donc que la protéine subit un chan­ge­ment, chimique ou de forme tridi­men­sion­nelle et que ce soit ce chan­ge­ment, peut-​​être direc­te­ment provoqué par l’infection, qui amorce la propa­ga­tion des agré­gats toxiques d’un neurone à l’autre. Lesquels agré­gats fini­raient par atteindre le cerveau, et notam­ment la « substance noire »… la perte des neurones entrai­nant les signes cliniques de la maladie. Le tout pour­rait prendre plusieurs dizaines d’années. Le scénario est sédui­sant mais les zones d’ombre demeurent nombreuses. L’idée d’une infec­tion sera diffi­cile à soutenir tant qu’on n’aura pas trouvé l’agent respon­sable (bactérie, virus, ou toxine quel­conque); le méca­nisme de diffu­sion demeure mysté­rieux; la séquence des évène­ments, diffé­rente chez certains patients, ne fait pas consensus, etc…

Cepen­dant « Si l’origine diges­tive se confir­mait, nous pour­rions détecter la maladie à un stade très précoce grâce aux biop­sies déjà prati­quées lors de colo­sco­pies » , estime Nicolas Bouvier, médecin-​​chercheur à Nantes.  « Ce qui permet­trait de tester à nouveau un grand nombre de molé­cules neuro­pro­tec­trices sur lesquelles repo­saient de grands espoirs, mais qui ont été tous déçus, peut-​​être parce que les trai­te­ments ont été admi­nis­trés à des stades trop, tardifs de la maladie ».

Dans la clinique de Thomas Borody, ont pense appli­quer une tech­nique qui a déjà fait ses preuves pour divers troubles intes­ti­naux : la trans­plan­ta­tion fécale. Il s’agit de trans­mettre la flore intes­ti­nale d’une personne saine à une personne malade. « C’est la seule solu­tion pour se débar­rasser de certaines bacté­ries patho­gènes, explique Thomas Borody. Avec les trai­te­ments anti­bio­tiques, il subsiste toujours des spores qui permettent aux bacté­ries patho­gènes de revenir lorsque l’on arrête le trai­te­ment ». Et si cela marchait, cela confir­me­rait qu’il s’agit bien d’une histoire de bactérie. Bien plus que la vali­da­tion d’une hypo­thèse auda­cieuse, ce serait un véri­table chan­ge­ment de para­digme, fertile en pers­pec­tives théra­peu­tiques. Car il auto­ri­se­rait de rêver à un trai­te­ment de la maladie de Parkinson avant même l’apparition des symp­tômes. Et quitte à rêver, pour­quoi ne pas rêver aussi de trans­poser le concept d’infection à d’autres mala­dies neuro­dé­gé­né­ra­tives (sclé­rose en plaque, Alzheimer, maladie de Huntington, syndrome de Guillain-​​Barré) …

Mathieu NOWAK, Sciences et Vie novembre 2011 Repris par Jean GRAVELEAU graveleau.jean2@orange.fr

Source: gp29.net via realnews

39 commentaires

  • Tex

    Manque Kékchose non???

  • viking

    c’est bien comme info, cela démontre encore  » notre médecine pratiquement  Étatique n’est pas la bonne formule  » 

    On ne guérir pas les malades, on les maintient….

    Chaque Légion Romaine avait son médecin, il devait rendre compte à Rome des médecine trouvé sur place lors des déplacements des Légions et il était payé au résultat, s’il guérrisait, il touchait, pas de guérison = pas d’argent

    Par ses mémoires, et autre ex Traités de médecines Antique…..

    j’ai appris l’existence de la guerre Biologique : les Celtes frottaient leur tranchant d’armes avec les feuilles de……     pour rendre la cicatrisation difficile voir impossible……

    Les Médecins, Chirurgiens… des régions du Moyenne Orient on pratiqué les test a vif sur des captifs : On ampute, on tente de « réparer » 

    Les Vikings crachaient sur leur flèches, épées, Hache….

    • mirzabad

      a propos d’argent, je dirai même plus: PAS D’ARGENT, PAS DE GUERISON!
      je fais référence ici aux bienfaits de l’argent colloidal, que j’ai decouvert à l’occasion du buzz sur la campagne pour le vaccin contre la grippe H5N1.
      Je me suis acheté un petit générateur domestique sur le site silvergen.com, et je proclame que c’est mon meilleur investissement de ces cinquante dernieres annees…
      je n’ai plus de grippe de rhume ni quoi que ce soit d’autre depuis que je consomme de l’argent colloidal regulierement. la ruine pour Big Pharma.
      Bref, le lien avec cet article, c’est que cela soigne a peu pres toutes les maladies citees ci-dessus, et il y a fort a parier que ce chercheur a vu juste.
      voici un lien parmi tant d’autres a propos de ce produit miracle, je le conseille souvent car il explique bience que c’est et surtout, il dresse une liste (non exhaustive) des maladies qu’il enraye:
      http://autreversion.info/Largent.htm
       

    • homme des bois

      Les celtes soignaient les migraines chroniques par la trépanation. sur les cranes retrouvés, le trou (très précis) était recouvert d’une plaque de cuivre. L’operation n’avait pas grand chose à envier à notre chirurgie moderne (ou c’est encore pratiqué) J’ai lu le commentaire d’un médecin qui disait que d’après la place de trou, il estimait que l’operation avait 4 chance sur 5 de marcher ^^)
       
      Alors qui sont les sous développés? les celtes ou nous ??? Haha

      • homme des bois

        effectivement l’argent colloïdale est une sacré merde pour big pharma qui tente de la cacher sous le tapis. ^^  J’ai essayé une fois, sur un champignon du pied que j’arrivais pas a faire partir depuis des années (depuis presque dix ans pour être précis) , malgré toute sorte de crèmes chimiques … argent colloïdal, une seule application et le champi est plus jamais revenu.
         
        Médecine conventionnelle : 0  Argent colloïdal : 10 000

      • idem pour le champi entre 2 doigts de pied durant 3 ans….disparu avec argent colloide+ miel de thym  en 1 semaine….!

      • vanvoght

        perso j’ai confectionne mon argent coloïdal avec un transfo d’imprimante qui me sort du 30 ah . en 20 mn je sort un liquide avec 15 ppm . du super produit .
        la seul dificultée est de trouver chez des bijoutiers des barettes d’argent a 99.9 .
        C’EST L’ANTIBIOTIQUE au plus large spectre qui existe .
        quoi qu’il en soit j’ais soigné un copain qui lui aussis avait de gros problemes de champignons entre les doigts de pieds . reglé en 4 jours .
        maintenant chez nous plus de maladies infectieuses . et surtout plus d’antibiotiques .

      • Maverick Maverick

        @ vanvoght : Est-ce que tu aurais les plans de ton montage, ou les sources ou tu as trouvé comment le faire ? (STP)

        Sinon, moi j’utilise beaucoup l’alcool iodé, quelques fois le « Tegarome », le « VEGEBOM du Dr Miot ». J’ai aussi eu des échos très favorables sur le Miel, mais ça devient difficile d’en trouver du bon (sans traces de pesticides, d’OGM, pas « assemblé », …). Et le « Cicatryl » marche plutôt pas mal aussi, pour la cicatrisation. Ma grand-mète était ravie …

      • Tex

        Oui ça m’intéresse aussi!

  • il faut se traiter contre la constip??? be merde alors
    moi je suis parkinsonnien depuis 3 ans j’ai 67 ans et j’essaie tout
    je crois au maux de ventre et les mots sont assez forts pour que je me soigne donc je commence mercredi des séances de qi gong…
    allez homéhopathie

    • homme des bois

      Essaye aussi les infusion de bacopa. (hysope d’eau) Deux fois par jour 300mg dans une tasse d’eau bouillante, pendent 90jours. D’après certaines études scientifiques ça à l’air assez efficace pour la mémoire, concentration et beaucoup d’autres choses.
       
      l’effet commence 90 minutes après absorption, mais ne deviens très visible qu’après quelques semaines.
       
      http://medicherb.voila.net/bacopa.htm
       
      Voila, santé à toi.

  • Niaouli

    Pourquoi pas. Même chose pour Alzheimer peut être.
    Je me souviens que pendant des décennies l’ulcere à l’estomac était considéré comme une maladie psychosomatique (donc on recherchait les causes dans le stress) jusqu’au jour où on a découvert qu’un microbe en était responsable. J’ai même un oncle qui en est mort avant cette découverte, après des années de souffrance, des tonnes de médicaments inutiles et interventions chirurgicales hasardeuses. Si on avait su… ça se soigne en une semaine avec des antibiotiques.

  • viking

    suis content, heureux, de voir vos commentaires sur une autre médecine

    SVP, continuez !!!!

    je pratique le charbon régulièrement : un coup de froid, travail de résine epoxy et diluant N° 7 , antifouling et diluant N°3   (les numéros pour les connaisseurs, les autres désolés, très long à expliquer…) une intoxication….. tout = un coup de charbon = jamais de RdV chez le médecin = une liberté…. prendre un RdV, coup de pharmacie, médicament, paperasse…..= une aliénation

  • NoName

    Petite histoire personnelle,
    ma mére avais eu une tumeur au ventre (je sais plus ou exactement) elle c’est donc fait opéré, après l’opération la tumeur s’est encore développée, en gros elle était partie pour mourir, elle as décidé de faire les massages du corp en rapport avec l’esprit (désolé j’ai complétement oublié le nom) pour faire simple, quand ont appuient à certains endroit du corp et que ont as mal c’est que dans le passé (ou vie antérieur) il s’est passé des trucks pas cool, donc en gros permet de libérer en qqu sorte « le mauvais karma », beaucoup de gens vont rire en lisant sa, hé bah …. 2 mois après elle s’est faite une radio et …. la tumeur à rétrécie, le docteur à dit : « c’est un miracle, des càs comme sa yen as presque pas ! ».
    elle avait aussi un très haut taux de cholestérol, le docteur lui as donné un grosse daub qui enleve le cholestérol mais qui derrière bouf le coeur (elle as appris sa dans un magazine de santé), elle as donc opté pour un pamplemousse le matin pendant plusieurs semaine le matin, bah …. elle as moins de cholestérol.
    tout sa pour dire que la médecine d’aujourd’hui s’est de la grosse connerie,
    un patient qui n’est pas malade ne rapporte pas d’argent par contre un patient malade c’est un patient qui rapporte bcp d’argent …. lorsque l’ont prends leur médicament, sa soigne une cause, mais sa nous défonce une autre partie du corp, alors que derrière, le ciel nous as permis de nous soigner pour pas cher et plus efficacement ….
    pour ma part, j’ai des problème de peau depuis tout petit, j’ai essayer tout les trucks des médecins, j’ai fais le cobaye pour les pommades, je suis passé par tout ce qui existe en pommade, pas une seul m’as guérit, ce qui m’as fait le plus de bien, c’est encore un truck naturelle, le thé, depuis que j’en bois (environ 1 tasse par jour) mon eczéma sur mes mains ont diminué de moitié ….
    et je vous parle pas de la méditation (encore un truck de fou …. et pourtant) après mes première méditations mon eczéma est sortie en masse, après sa s’est calmé, depuis que je bois du thé et que je médite je n’ai presque plus d’eczéma.
    Ne cherchez pas plus loin, nous avons déjà tout dans la nature pour nous soigner, il n’y as pas besoin de tout ses produits qui nous défoncent le corp au profit de certaine société peu scrupuleuse, des simples plantes se montre bcp plus efficace que 50 années de recherche dans des daubs à des prix exorbitant.
     

  • viking

    il faut se dire : comment et ou se procurer les produits cité : Argent, Magnésium….

    le charbon en poudre très fine à diluer dans de l’eau du thé, en magasin BIO, type BioCoop  3 semaines de cure de charbon vous nettoie jusqu’au réseau lymphatique…

    Le G 5 remède fantastique interdit à la vente en France, vient par l’Espagne dans les BioCoop….pour tous problème articulaire, osseux…..

    Loic le Ribaud, inventeur du G5: vous raconterez l’histoire de Loic liquidé par les service Secret Francais en Irlande… je dois relire un livre….

  • Eddie

    <!– @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0cm } P.western { font-family: « Comic Sans MS », cursive; font-size: 12pt } P.cjk { font-size: 12pt } P.ctl { font-family: « Comic Sans MS », cursive } –>
    Je profite du sujet pour laisser le témoignage personnel suivant que j’ai écrit début janvier 2012, j’espère que cela pourrait aider les personnes ayant des problèmes d’artères bouchées.

    Bonjour, nous sommes le 1er janvier 2012, et j’ai commencé un traitement, pour déboucher les artères, que j’ai trouvé sur internet, d’un certain philippeR que je remercie. La synthèse du traitement pour déboucher les artères, ci-après, est tirée de son post, avec quelques rajouts de ma part. Donc c’est sa recette, pas la mienne, et je lui réitère mes remerciements, même si je ne le connais pas.
    Mon cas : homme de 53 ans, aimant beaucoup consommer, sans alors le savoir, beaucoup de produits contenant une grande quantité de cholestérol : fromages, lait entier, oeufs, chocolat, divers laitages, abats…Et le 2 mai 2011 : douleur côté gauche du coeur. Après visite chez le médecin et analyses : fort taux de cholestérol. Visite chez le cardiologue et une coronographie à l’hôpital : 1 artère coronarienne bouchée à 100% et les 3 autres bouchées entre 70 et 80%. Recommandation du cardiologue de l’hôpital : faire en urgence un quadruple pontages coronariens. Malgré l’insistance de certains proches, j’ai refusé cette opération. Puis je me suis informé, grâce à internet, sur le cholestérol et tous les aliments à éviter. J’ai de suite décidé de perdre du poids avec un régime de ma composition. Je pesais entre 88 kg et 90 kg suivant les jours et je mesurais 1,80 m. Et je suis arrivé à 75 kg, en un mois et demi environ. Mon régime est le suivant : 1) matin : 2 tartines de pain complet avec un peu de chocolat liquide genre Nutella et beurre contenant peu de cholestérol et un grand verre d’un mélange de trois jus de fruits : pamplemousse, ananas, pomme. 2) midi : un peu de pâte ou du riz avec divers grains (haricot rouge, haricot vert…), et une viande grillé au four sans huile (boeuf, poulet principalement). 3) soir: un yaourt aromatisé (peu de cholestérol, mais contient du calcium) et un grand verre du mélange de trois jus de fruit. Courant novembre 2011, plus de six mois plus tard : toujours une douleur côté gauche du coeur lors d’un quelconque effort, essoufflement rapide. De plus je m’étais mis depuis quelques mois à faire quotidiennement du tapis roulant à la vitesse de 4 km/h et pente à 0% pendant 30 minutes. Pendant cette marche quotidienne de 30 minutes, je ressentais une douleur qui était supportable. Mais je ne pouvais pas augmenter la pente car la douleur devenait intenable au bout d’à peine 3 minutes. Et dans une journée normale, je ressentais au moins une cinquantaine de fois une douleur côté gauche dans les conditions suivantes: marche un peu rapide, monter un petit escalier, faire un mouvement un peu brusque, porter un poids un peu lourd…En ce mois de novembre, par rapport au début de la douleur de mai, ma santé s’est qu’en même améliorée suite à ma perte de poids, mon régime faible en cholestérol, et ma demi-heure de marche quotidienne sur tapis roulant. Mais les douleurs étaient là au moindre effort, malgré une amélioration. Puis en cherchant avec le moteur de recherche sur internet la phrase « déboucher les artères », je suis tombé sur la réponse d’un certain philippeR, datant de 2005, qui, ayant eu également les artères bouchées et des douleurs, avait guéri en prenant quatre compléments alimentaires. Sans trop y croire, j’ai commandé sur le net des gélules de serrapeptase, de bromélaïne, de lécithine de soja et une solution organique de silice à 0,7% pour le silicium. Le silicium organique est liquide, avec un goût bizarre! J’ai commencé la cure le 14 décembre 2011, après avoir reçu les quatre produits avec un peu de retard pour certains. Les résultats ont été tellement rapides que j’ai été un peu perturbé. En effet, je n’avais plus aucune douleur de la journée après le quatrième jour de ce quadruple traitements. Je m’attendais à un petit résultat au bout de plusieurs mois! Ne plus avoir de douleur aussi rapidement après sept mois et demi de douleur est assez perturbant. J’avais commandé les produits pour trois mois de traitement. Dimanche 1er janvier 2012, après seulement 19 jours de quadruple traitements et toujours la poursuite de repas faibles en cholestérol, ma situation est la suivante: aucune douleur de toute une journée normale, aucune douleur en marche rapide en escalier, même en courant pour monter les escaliers, ni en portant un objet lourd. Je fais maintenant du tapis roulant à 4 km/h et pente entre 4 et 6 % sans douleur pendant 30 minutes. Avant ce quadruple traitement, avec une pente de 4%, la douleur devenait vive après 3 minutes de marche et je devais mettre sur « pause » vers 5 minutes de marche  car je ne pouvais plus supporter la douleur. Mais à 0% de pente, je pouvais supporter la douleur et marcher mes 30 minutes.
    Je pense faire ce traitement pendant un mois, puis ensuite peut-être prendre les produits seulement un jour par semaine, pour l’entretien.
    Merci encore à philippeR que je ne connais malheureusement pas et qui j’espère lira mon post.

    Artériosclérose : Atteinte de la couche musculaire des artères, qui secondairement se laisse envahir par le cholestérol. Il faut traiter les vaisseaux malades.
    Athérome : Dépôt lipidique de cholestérol sur la surface interne des artères. L’athérome se dépose sous forme de plaques susceptibles de boucher le passage du courant sanguin.
    Bromelaïne : (Extranase), extrait de la tige d’ananas, est un excellent épurateur des dépôts artériels. Annihile l’agrégation plaquettaire (adhésion des plaquettes entre elles) et dissout les caillots de fibrine (substance coagulante dans le sang). Dissout les dépôts présents dans les veines et les artères. Elle aide à diminuer la plaque athérome qui provoque la majorité des affections cardio-vasculaires. Favorise la dissolution des caillots de sang et les plaques agrégées. On trouve la bromelaïne en forte concentration dans l’ananas, et plus particulièrement dans la tige au centre du fruit. Conseil d’utilisation : 1 gélule 2 fois par jour à avaler avec de l’eau, sur estomac vide. Une gélule contient 400 mg de bromélaïne.
    Serrapeptase : (Dazen, Serrazimes), enzyme protéolytique sécrétée par la bactérie Serratia peptidase vivant dans l’intestin du ver à soie. Dissout le cocon protecteur du ver à soie et lui permet d’émerger et de prendre son envol. Mange les dépôts fibreux qui encombrent les parois des artères. L’action de dissolution des protéines de la serrapeptase dégrade progressivement les plaques d’athérome. La serrapeptase dissout que les tissus morts, comme les anciennes couches qui encrassent les parois des artères et restreignent dangereusement la circulation du sang, tout en exerçant aucun effet néfaste sur les cellules vivantes de l’hôte. La serrapeptase digère les tissus morts, les caillots sanguins, les couches fibreuses qui constituent la plaque d’athérome, les kystes qui sont également des tissus morts. Conseil d’utilisation : 1 gélule 2 fois par jour à avaler avec de l’eau, sur estomac vide. Une gélule contient 60.000 U.I de Serrazymes.
    Lécithine de soja : Nettoie les parois des dépôts de cholestérol. Intervient au niveau des fibres d’élastine en restaurant le souplesse. Les plaques d’athérome vont se décoller plus facilement. Très riche en acide linoéique. Solubilisation des corps gras dans le sang, particulièrement le cholestérol, et prévient leur dépôt sur la paroi des artères. Renforce le bon cholestérol et diminue le mauvais cholestérol. Contient de la vitamine E, antioxydant puissant et ennemi des graisses, aide l’organisme contre l’hypercholestérolémie et les complications cardio-vasculaires. Conseil d’utilisation : 1 gélule 3 fois par jour à avaler avec de l’eau pendant les repas. Gélule de 1200 mg.

    Silicium : (Silice de Prêle, Ortie silice, silice organique à 0,7%), régénère, action sur la structure des vaisseaux sanguins. Action de régulation sur le métabolisme du cholestérol. L’élasticité des parois est assurée par l’élastine, dont la synthèse et le maintien nécessitent du silicium. La présence ou la carence en silicium joue un rôle important dans la survenue des troubles vasculaires. Conseil d’utilisation : 20 ml de solution organique de silice 0,7%, soit une cuillère à soupe, apportent 20 mg de silicium élément par jour.

    • Tex

      As-tu repassé un examen pour voir si tes artères se sont débouchées??

      • Eddie

        Non je n’ai pas encore passé d’examen, mais si c’était encore bouché j’aurais des douleurs et je ne pourrais certainement pas faire du tapis roulant avec pente. Aujourd’hui 10 janvier 2012, j’ai fait tout à l’heure du tapis roulant à 5 km/h et pente à 6% sans aucune douleur. Et je continue le quadruple traitement.

    • Tex

      Le silicium organique c’est le G5 non?

  • yael

    A lire : Alzheimer, Parkinson… à qui profite l’explosion des maladies neurologiques?

    http://www.bastamag.net/article1869.html

  • observateur

    bonjour à tous

    il faut savoir ,que le transit intestinal peut se modifier en fonction de votre état moral,c’est à dire que la fonction physique et la fonction mentale sont liés.Si de plus ,vous avez une alimentation qui n’est pas saine et avec une consomation de medoc en plus,c’est la « merde » et c’est le cas de le dire.Les conséquences peuvent etre visiblent sur 5 ,10 ou 15 ans voir plus et donc générer les troubles dont parle cette info ou d’autres troubles.

    il y a un rméde preventif ,que l’on peut qualifié de miraculeux et qui ne coute pas tres cher et qui évite toutes ces « merdes »,il est connu depuis tres longtemps ,mais jamais conseillé par la medecine du fait de l’ensemble de son action et c’est le CHARBON ACTIVE,à ne prendre que sous forme de granulés et non en gélule.Il a justement la capacité de nettoyer les intestins et suprimer tout ce qui ne correspond pas  à la chimie du corps(le seul soucis,concerne les femmes qui prennent un contraceptif oral,du fait qu’il annule sont effet)

    vous pouvez faire 2 cures par an et surveiller votre alimentation,le prix de la boite est de environ ,suivant les pharmacies ,5,50 euros

  • babs

    merci pour les infos !!!

  • Bon à savoir, en attente d’un origine plus exacte pour trouver la meilleure guérison.