[HOAX] Allemagne: « Si vous n’acceptez pas de vous prostituer, nous supprimerons vos allocations »

Attention au piège!!! Cette vidéo circule sur internet et est donc reprise par nombre de blogs et de sites internet, et ici, une séquence diffusée à la radio parlant de cette histoire. Une jeune fille allemande risquerait de perdre ses allocations si elle refuse de se prostituer, seulement, tout est faux! C’est ce qu’on appelle sur internet un hoax, une rumeur, cette histoire n’existe pas, et pour ne pas que vous tombiez dans le piège, j’ai préféré rétablir la vérité avant même qu’elle ne parvienne jusqu’à vous.

Déjà, le sujet à été abordé sur le site référence Hoaxbuster, base de toutes vérifications, car on ne sait jamais…. Mais nous pouvons avoir également quelques précisions quand à la prostitution en Allemagne sur le site « La gazette de Berlin ». Et enfin, un billet trouvé sur un blog (voir ci-dessous) qui justement nous parle de cette histoire tragique, billet qui date de……2005! Mince, on nous aurait menti? Bref, ne vous fiez pas à tout ce qui se dit, c’est parfois totalement faux.

Légende urbaine : la chômeuse obligée de se prostituer
Une légende urbaine prétend qu’un chômeuse allemande serait obligée d’accepter un emploi de prostituée, sous peine de voir ses allocations supprimées. Une fausse information diffusée pour discréditer la légalisation de la prostitution en Allemagne.
Une histoire au sujet d’une allemande de 25ans qui se serait fait couper ses allocations de chômage pour avoir refusé un travail prévoyant des « services sexuels » a été diffusée par une variété de sources de langue anglaise en janvier 2005.

Si la prostitution est légalisée (comme elle est en Allemagne depuis 2002), cette histoire suggère alors que la société a approuvé ce commerce et la prostitution pourrait donc être proposée à des femmes comme choix valide d’emploi.
En fait, l’origine de cette histoire était un article du 18 décembre 2004 édité dans le journal Tageszeitung de Berlin (également connu sous le nom de TAZ).Le Tageszeitung a simplement présenté le concept de l’emploi de prostitution comme possibilité technique en vertu de la loi courante; il n’a fourni aucun cas réel des femmes perdant leurs avantages à cause de cela. L’article a également cité des représentants des agences d’emploi disant qu’il pourrait être possible que les agences d’emploi offrent des emplois de prostituées « aux femmes sans emploi » à long terme, mais ne pourraient pas exiger de n’importe qui d’accepter (les agences ont noté que les bars utilisent d’autres canaux de recrutement.). Un porte-parole a déclaré que le bureau de travail « a décidé de nepas intervenir dans ce secteur du marché » à cause du fait qu’un tel travail pourrait violer différents droits si une personne est forcée de prendre ce travail.

Libertad

L’article de Clare Chapman dans le Télégraph

L’article repris sur Indymédia : http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=32937

Pour plus de précisions sur ce hoax, lire : http://www.snopes.com/media/notnews/brothel.asp

L’article du TAZ à l’origine de toute cette histoire : http://www.taz.de/pt/2004/12/18/a0077.nf/textdruck

Mis en ligne par libertad, le Vendredi 25 Février 2005, 15:18 dans la rubrique « Actualité ».
Source: endehors.net

9 commentaires