L’Union européenne lance un appel mondial pour renflouer le FMI

Il faut renflouer le FMI pour sauver les banques et donc les pays, sans cela….Pouf! Krach! Il n’y a plus d’aides! Si la plus grande banque est en faillite, alors on est vraiment mal barrés hein? ;)

Les ministres européens des Finances ont appelé, lundi, le reste du monde à « augmenter les ressources » du Fonds monétaire international. Objectif : donner à l’instance les moyens de soutenir la zone euro. Parmi les pays non membres la zone monétaire, le Danemark, la République Tchèque, la Suède et la Pologne ont déjà donné leur accord.

UE : drapeaux de divers pays européens © ABACA

C’est une demande qui sonne comme un appel au secours. A l’issue d’une conférence téléphonique entre les ministres européens des Finances lundi, l’Union européenne, via la voix du président de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker, en a appelé aux « membres du G20 ainsi que d’autres pays membres du FMI financièrement solides » pour qu’ils « soutiennent les efforts visant à préserver la stabilité financière mondiale en contribuant à augmenter les ressources du FMI ».

Objectif? Que le Fonds monétaire international puisse, par ce biais, soutenir la zone euro pour mettre fin à la crise de la dette. Lors de cette conférence, les dix-sept pays de la zone euro ont réaffirmé leur volonté de « fournir 150 milliards d’euros supplémentaires » au FMI « sous forme de prêts bilatéraux », a précisé Jean-Claude Juncker. Un chiffre déjà évoqué lors du dernier sommet des dirigeants européens début décembre, tout comme l’objectif d’atteindre une enveloppe de 200 milliards d’euros en incluant les contributions d’autres pays de l’Union n’appartenant pas à la zone euro. Parmi ces derniers, seuls la République Tchèque, la Suède, le Danemark et la Pologne ont accepté de mettre la main au portefeuille. Mais ce ne devrait pas être suffisant.

Problème majeur : le Royaume-Uni qui « a toujours été prêt à envisager des ressources supplémentaires pour le FMI mais pour sa mission mondiale », autrement dit pas spécifiquement pour aider la zone euro à résoudre la crise de la dette, et « dans le cadre d’un accord global » incluant les pays du G20, a indiqué un porte-parole du gouvernement britannique dans un communiqué diffusé à Bruxelles. Mais au sein du G20, un tel accord n’est pour le moment pas envisageable. La Chine, la Russie et les Etats-Unis refusent toujours de financer le sauvetage de la zone euro.

Source: LCI

2 commentaires