Sarkozy vainqueur par KO : il a terrassé la croissance, l’emploi et le triple A !…

Ca ne fait pas dans la dentelle, aucune concession dans ce triste constat. Merci Pokefric!

Image/Aymard.wordpress.com

Croyez-moi ce ne fut pas facile, mais l’ami Nico y a mis du cœur à l’ouvrage, et ce fut de la belle ouvrage, depuis bientôt 5 ans. A grands coups de hache et de bulldozer, il aura réussi. Tout y sera passé et ce fut rude mais il est sorti vainqueur par KO. De la ruse du cynisme, du mensonge, de l’orgueil, de l’arrogance, du mépris, de l’anormalité, de l’injustice, de la division, de la stigmatisation et de la haine, de l’incompétence, il aura mis au service de la destruction massive de la France toutes ses qualités magnifiques avec une énergie inégalée. La récession, mes amis, il est allé la chercher avec les dents.

C’est l’INSEE qui nous le dit ce dernier trimestre de 2012, une semaine avant Noël, voici le cadeau que Nicolas Sarkozy a fait à la France : nous sommes en récession et nous commencerons aussi bien l’année prochaine Le FigaroL’activité recule et continuera à reculer jusqu’au printemps 2012, selon les dernières prévisions de l’Insee.

[…] En France justement, l’activité commencerait à se contracter au quatrième trimestre (le PIB reculerait de 0,2 %), mouvement qui se poursuivrait au premier trimestre 2012 (- 0,1%). Dans le détail, la demande des entreprises -qui soutenait la reprise depuis deux ans- commence « à fléchir » ; l’investissement privé tomberait dans le rouge pendant quatre trimestres. Un signe évident de l’attentisme des entreprises face à la situation, qui ne peut leur laisser espérer qu’une activité atone… Du coup, l’emploi reculerait dans le secteur privé (en trois trimestres, près de 80.000 postes seraient détruits) et le chômage continuerait à progresser, jusqu’à atteindre dans l’Hexagone 9,6 % mi-2012. Une situation qui n’encourage pas à la dépense : la consommation des ménages va rester atone dans les trimestres à venir.

Et donc ceci aussi : L’Insee prévoit un deuxième trimestre en léger redressement, de 0,1%. Sous ces hypothèses, la croissance à mi-année serait… nulle. Autant dire que la prévision du gouvernement d’atteindre 1% de progression du PIB l’an prochain -qui nécessiterait une croissance de 1,3 % lors de chacun des deux derniers trimestres- est, dans le contexte actuel, hors de portée.

 

Peu de Présidents de la France n’auront usé d’autant de ruse pour arriver à ce résultat. Eh oui mesdemoiselles, mesdames et messieurs, il fallait ruser pour réussir à terrasser cette foutue croissance. Il fallait l’endormir et pour cela mentir et se gargariser, se rengorger comme un pigeon ramier qui joue au paon et qui n’est qu’un coq déplumé qui chante les deux pieds dans le fumier tout en donnant des leçons à la terre entière. Tiens par exemple après avoir commencé le quinquennat bras dessus, bras dessous avec la perfide Albion, voilà que lors du dernier sommet de l’ultime chance (le 16è rien de moins en deux ans) il n’a pas été très agréable avec le Grand Breton en le traitant de quelque chose comme gamin têtu. Alors il a fallu mentir comme lorsque nos étranges lucarnes ont été réquisitionnées comme du temps de Ceausescu, pour une petite propaganda devant quelques Français triés sur le volet, comme disaient les épiciers médiévaux, début 2010 pour nous dire que le chômage allait baisser et la croissance repartir du feu de dieu. Puis ce fut exactement le même discours au début de cette année-même. Ah le bougre, il connaît ses classiques : bis repetita placent.

 

Il est vrai que dans son combat pour détruire la France et ses emplois, la crise l’a un peu aidé. Mais il faut rendre à Néron, ce qui est à Néron, la crise ce n’est que 30 %, lui c’est le reste et il peut en bomber la poitrine. Il est vrai qu’il lui a fallu faire du concentré car entre deux week-ends à Cap Nègre, ses tours quotidiens à vélo, son jogging, l’affermissement de ses fessiers, ses longues vacances d’hiver, ses viaducs pour les fêtes carillonnées, ses réunions à nos frais avec les membres de sa majorité pour préparer des coups, le temps dispensé à légionner d’honneur ses amis, remplacer les préfets, vouloir placer le prince Jehan à l’EPAD, soutenir tous ses ministres pris dans les affaires, insulter les chômeurs, les chercheurs, les enseignants, les fonctionnaires, les Espagnols, les Arabes,, les Tchèques, les Allemands, les Polonais, les Grands Bretons, les militaires, les policiers qui ne sont pas des travailleurs sociaux, il ne lui est pas resté beaucoup de temps pour casser notre économie. Mais il y est arrivé ce qui mérite des médailles. Il s’est acharné, il faut bien le dire, à détruire notre image à l’étranger. D’abord par cet orgueil qui nous est déjà épinglé sur la poitrine dès que nous mettons un pied hors de l’hexagone comme une breloque qui se voit de loin, démesuré, par cette arrogance de donneur permanent de leçons du dernier de la classe aux meilleurs élèves. Ensuite en recevant tous les dictateurs comme s’ils étaient des sœurs Emmanuelle à fêter en grandes pompes, à embrasser le PCC sur la bouche et mettre son fils Louis de 10 ans dans les bras de Poutine, vous savez celui qui vient de gagner très honnêtement les élections en Russie, celui du FSB, ce gentil Club Med avec ses GO et ses GM.

Pour finir par mettre KO notre économie, il faut dire qu’il a mis du sien. Tout d’abord, à l’ébahissement parfait de tous les ministres des finances européens, il fut le seul chef d’état, terme générique qui s’adapte mal au Président de la République Française et sur le fond et dans la forme, à s’installer, fraichement élu, à la table de l’Euro Groupe où aucun autre dirigeant n’était là, poussant la belle Christine pour prendre la parole à sa place et dire tout net : bande de nazes, vous savez où je me la mets votre limite des 3 % ? Vous m’avez compris ? Et il est reparti fier de lui comme un bar tabac, et à commencer à jeter les biffetons par les fenêtres grandes ouvertes. Mais les biffetons qu’il a jetés ce sont les nôtres dont une part est allée remplir les poches de ses amis dont la majorité font partie de ce fameux Premier Cercle.

Il avait commencé très fort : ouvrir les vannes du déficit. Mais cela n’était pas suffisant il a accumulé tout ce qui a détruit les emplois et creusé le déficit : les lois TEPA avec le bouclier fiscal encore augmenté et la défiscalisation des heures supplémentaires ce qui a eu le double effet pervers de détruire la solidarité en donnant encore plus à ceux qui avaient, les rendant privilégiés devant la loi fiscale car à rémunération égale et situation de famille égale, le défiscalisé paye moins d’impôts que l’autre ce qui dénature l’égalité devant l’impôt. Mais cela donne plus de travail et d’argent à celui qui en a déjà aggravant le chômage par le détournement du travail supplémentaire de ceux qui n’en ont pas vers ceux qui en ont déjà. Cela a aussi permis de détourner la loi et d’éviter de payer des primes ou des augmentations chargées et fiscalisées en les transformant – mettant dans un même sac les patrons et les employés complices – en fausses heures supplémentaires sans charges et sans impôts. Et ce sont tous les autres qui vont payer ce coût astronomique annuel tant pour le déficit de charges sociales non encaissées que pour les impôts non rentrés. Cette loi fut le cumul des injustices aggravées en temps de crise : chômage et impôts au profit de ceux qui avaient déjà.

Ce fut aussi le statut d’auto-entrepreneur qui a certes rendu des services à certains et d’autant plus quand ces certains avaient un emploi, mais a déséquilibré le marché des petits artisans avec des concurrents imbattables dont l’ensemble des Français payaient à leur place le différentiel de charge et d’impôt. Cela a donc pris de l’emploi, diminué les recettes de TVA et de charges sociales, et eu un autre effet pervers de mettre des employés en place, sous le chantage du patron : c’est ça ou la rue, s’instituant auto-entrepreneurs et faisant le même boulot qu’avant pour l’ex-employeur puis se trouvant, en cas de baisse d’activité sans ressources et sans droit au chômage et sans emploi avec devant eux une perspective bien plus sombre qu’un simple chômage. Pour un très faible pourcentage à qui cette loi fut bénéfique mais l’immense majorité a été trompée et se trouve dans des situations tragiques ou très précaires tout en déstabilisant un secteur créateurs d’emplois.

Ce fut également la TVA à 5,5 pour la restauration qui n’a pas fait réellement baisser les prix, n’a pas compensé les milliards de son coût par l’augmentation des rémunérations et la création d’emplois. Cela aurait coûté bien moins cher, quitte à jeter l’argent par les fenêtres, de donner directement la moitié de cette somme aux nécessiteux et aux employés de la restauration.

Mais la France est un petit territoire pour Nicolas Sarkozy. Le chômage chez nous avait commencé à progresser en mars 2008, bien avant que cette crise des subprimes que la marquise à vélo pour qui va toujours bien (d’où madame la marquise), ne voyait pas venir chez nous parce que le vilain nuage noir des Amériques ne traverserait jamais l’Atlantique pour venir assombrir nos côtes et nos pâturages. Il est vrai que la marquise qui parle parfaitement américain, ce qui est un fameux atout, a été nommée la meilleure ministre des finances (ce qui fait pâlir de jalousie le Baroin, décrété dernier de la classe il n’y a pas un mois par, je crois, le FT, lui dont l’épouse a été rapatriée d’urgence du Texas quand il fut nommé ministre car avoir pour compagne une exilée fiscale qui a choisi la ville du Texas la plus défiscalisée pour en payer le moins et surtout pas en France, cela fait tache, pour le moins), elle qui intéresse la justice pour rien moins qu’abus de biens publics, complicité de faux etc., est donc bien co-responsable de ce qui nous arrive, ce qui prouve sa grande qualité d’économiste et surtout que ceux qui l’ont jugée comme telle auraient mieux fait de la fermer. Alors la France étant un territoire exigu pour ce qu’est Nicolas Sarkozy, il s’est essayé en Europe lors du second semestre de 2008 où son action fut une catastrophe transformée en triomphe à l’époque par les éditorialistes qui se soucient peu de regarder dans le rétroviseur et imaginer un peu ce que leurs déclarations de l’époque en regard du constat d’aujourd’hui avaient de flatterie, de mensonger et d’erroné.Ce fut une catastrophe car il y eut du retard à l’allumage, il y eut des vexations, des réunions d’abord à 5 alors que tout le monde était concerné et surtout alors que la France présidait l’Europe et non un petit groupe qui veut faire une belote. La réalité fut que chacun a fait sa petite tambouille dans son coin, un pays, un plan. Aucune solidarité, la crise non prise à bras le corps dans son ensemble avec une action commune concertée de très vaste ampleur. Le résultat : une Europe déchirée, égoïste, impuissante du chacun pour soi et Dieu pour soi. Aucune action commune concertée donc, juste des déclarations du couple Nickel (Merci Journal de personne : NIC olas – mer KEL) déclarations tonitruantes de ce couple infernal ou SM avec l’une qui a le fouet et l’autre qui tend ses fesses, ce couple qui à coups de téléphones, réunions, communiqués ont sauvé non moins de 16 fois l’euro et l’Europe, méprisant 25 autres pays se croyant autorisé à dicter leur loi à l’Europe mais d’un couple bancal, un dahu où l’un pète de santé et l’autre marche à quatre pattes en tirant la langue. Ce fut la même histoire avec Sarkozy présidant le G7, G9, G 14, G20. Rien n’est jamais sorti de leur chapeau luisant si ce n’est que des intentions et des conférences de presse.

Cette inaction et ce bordel européen et surtout ici chez nous ces trois lois bien française où l’Europe n’y est pour rien (au grand dam des nationalo-anti-européens qui disent que tout le mal vient d’ailleurs et surtout de l’Europe) ont participé avec vigueur et joie à cette victoire magnifique de Nicolas Sarkozy par KO contre la croissance, l’emploi et bientôt le triple A.

Du reste j’imagine bien la fêter dans le salon Murat mercredi prochain, tous les ministres faisant la danse des canards et chantant en chœur : on a gagné, on a gagné, on est champion, on est champion !

Cette dernière victoire sur le triple A avec panache va faire que nous avions déjà sur le dos un sac à dos dont les armatures nous entraient dans les côtes avec violence, et que ce rucksack va se charger de quelques dizaines de kilos de plus de dettes. Nous allons emprunter à des taux explosifs. Il faudra alors demander une place à la Grèce sur son sol, car si leur terre est aride on pourra toujours se nourrir de feuille de vigne, de fromage de chèvre et de quelques olives en se saoulant à l’ouzo, il y aura au moins le soleil et la vue sur la mer Egée.

Il nous reste un peu moins de cinq mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 20é version du 6 décembre 2011) :

N’oublions jamais :

  • l’affaire Karachi
  • l’affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d’euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie, la protection qu’il a ou a, eu selon Mediapart, de la DGSE
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d’évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l’affaire César
  • l’affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l’affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l’affaire de l’attentat contre le DC10 d’UTA et visé depuis lors par un mandat d’arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les affaires Djourhi, Takieddine
  • les possibles malettes de Bongo pour financer la campagne de 2007
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l’affaire du Fetia Api
  • les discours de Caen, Metz, Nice, du bois de Boulogne, Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d’un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l’invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d’El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l’ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l’étranger (Mexique, Maroc) alors qu’ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l’Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l’inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet’s payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte, celle du stylo …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l’UMP et le Parti Communiste Chinois, l’UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l’envoi par l’UMP des bulletins d’adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard, Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Squarcini, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye), Dupuydauby, Fontaine, Ceccaldi Raynaud …
  • l’utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l’utilisation de l’Elysée pour recevoir les caciques de l’UMP et les satellites jusqu’à plusieurs fois par semaine, l’utilisation des moyens de l’Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d’une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu’il sortait l’argent de sa poche
  • les légions d’honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l’Air Sarko One (250 millions d’euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l’étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l’UPM à 1 million d’euros, les 4 X 4 Nissan de Megève
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l’intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l’augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l’inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d’Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l’échec scolaire des enfants d’immigrés, l’autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l’exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir
  • l’irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d’Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • le site France.fr (des millions d’euros pour rien)
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l’affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l’avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l’affaire Bongo
  • la proposition de MAM d’aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l’an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l’utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20
  • Un article d’ Imhotep son site

    Source AGORAVOX/Tribune Libre

11 commentaires