Le prix fort du retour au franc…

On nous prépare à quoi! Serait ce vraiment une grosse catastrophe le retour au franc? Si c’est comme le triple « A » catastrophique hier, et plus tellement aujourd’hui ,dixit Sarko et Juppé…… Peut être que ceux qui ont délocalisé, pourraient revenir booster l’économie en France. Ce qui nous est mis en évidence, nous paierions plus cher ce qui nous viendrait de l’extérieur, et favoriserait nos exportations du fait de la dévaluation…Encore faudrait il que nous ayons des PME/PMI qui soient encore debout. Faisable ??

Selon un sondage Ifop, un tiers des Français souhaite un retour au franc. JAUBERT / SIPA

Un million d’emplois seraient menacés…

Une catastrophe sociale. La sortie volontaire de l’euro et le retour au franc provoqueraient la suppression d’environ «un million d’emplois» à moyen terme, et détruiraient jusqu’à près d’un cinquième de la richesse nationale sur dix ans, selon une projection de l’Institut Montaigne révélée hier par le journal Les Echos.

Explosion de la dette


Le think tank libéral a voulu tester la proposition mise en avant par Marine Le Pen pour sortir de la crise de l’euro. Un sondage Ifop pour le site Atlantico paru le mois dernier révélait qu’un Français sur trois souhaitait un retour au franc, contre deux Allemands sur trois favorables à un retour au mark. Pour l’Institut Montaigne, la première conséquence d’un abandon de l’euro serait la rapide baisse de valeur, d’environ 20%, de la nouvelle monnaie. Cette dévaluation favoriserait les exportations françaises, mais elle ferait exploser le prix des produits étrangers achetés en France : essence, électroménager, vêtements, agroalimentaire. Cette baisse du pouvoir d’achat s’accompagnerait d’une très forte hausse de la dette publique, qui passerait de 82% à 103% du produit intérieur brut (PIB), des chiffres «proches de l’Italie», remarque l’Institut Montaigne. Les crédits bancaires deviendraient alors plus difficiles à obtenir, avec des conséquences sur la consommation et sur l’activité. Pour les entreprises aussi, il deviendra plus cher d’emprunter et d’investir. Obligées de réduire leurs coûts pour survivre, elles devraient donc se résoudre à des suppressions d’emplois. Et cette hausse du chômage contribuerait au ralentissement de l’économie. «400 000 emplois ont déjà été détruits sous Nicolas Sarkozy», répond le FN, pour qui cette étude de «propagande» mérite d’aller à «la poubelle.»

Gilles wallon
Voir ce qu’en pense Edouard Leclerc:

Pour le patron des centres Leclerc, on joue vraiment à se faire peur…

23 commentaires

  • Doug

    Constat : un sondage montre que les français ont eu l’impression de perdre du pouvoir d’achat surtout à cause de la hausse du prix des carburants à la pompe. Le drame : le retour au franc, qui accentuera tout ça.

  • La prospective libérale sur un retour au franc est déjà la réalité dans le monde que nous vivons à présent. Le pouvoir d’achat en berne… hausse du gaz, de l’électricité, de l’essence, (10 francs le litre du super, 9 francs le diesel) les cigarettes, l’alcool, le pain, les pâtes… alors oui, on peut acheter de l’électroménager, de la HIFI moins cher mais pour quelle qualité? L’obsolescence des porduits implique l’obligation d’acheter sans cesse. Je me rappelle du réfrigérateur « brandt » chez moi qui au bout de vingt ans fonctionnait encore!

    Sur le chômage et la précarité, nul besoin d’attendre un retour au franc, l’euro fait déjà son office. les délocalisations sont le fruit de la globalisation libréchangiste. Rien d’étonnant que la propagande libérale surfe sur la crise pour libéraliser ce qu’il reste à privatiser donc le beurre, l’argent du beurre et le … La crainte de ces pseudos entrepreneurs travaillant dans l’import-export  n’est pas la crainte de l’avenir de la France mais leur propre avenir. Ces commerçants profitent de la liberté par manque de protectionisme, de barrières douanières… ou d’interventionisme de l’Etat dans l’économie.

    L’Etat a un rôle très important à jouer. il est tel un organe, un coeur. S’il agit comme une pompe permettant la circulation sanguine comme on favorise la circulation monétaire. Et pourquoi pas? Nombre de services régaliens ont besoins de services, de produits, de biens… et peuvent très bien  correpondre à une production à coups de commandes publics donc de subventions. Dans un autre domaine, celui de l’agriculture, il est possible d’agir dans un principe de développement durable. Le marché du steak haché des cantines scolaires ne peut-il être totalement français quitte à payer un peu plus cher (aide aux familles pour compenser l’augmentation des tickets de canatines) ainsi l’argent produit en France reste en France, en vase clos. Toute la filière en bénéficie… production de céréale, élevage, abbatage, équarissage, transformateur (laiterie, boucherie…), distributeur… Label qualité, est-ce du rêve… Non!! de la volonté politique.

    Sur la qualité des produits et le pouvoir d’achat… Quel intérêt d’acheter des chaussures en plastic made in china prix moyens 15 euros pour faire une saison ou quand la semelle de la chaussure ne se décolle pas au bout d’une semaine… Evidemment, les consommateurs français ont été mal éduqués. Avec le cuir des vaches ou les moutons d’antan bon nombre d’entreprises vivaient de cette matière noble (voir économie de limoux). N’est-il pas plus intelligent d’acheter un produit de qualité cuir, une bonne semelle pour des chaussures, sachant que cette paire peut durer une dizaine d’années plutôt que d’acheter une paire tous les trois mois pour la poubelle?

    C’est trop dur de ressemeler une chaussure chez le cordonnier? on fait pas marcher la chine, les chinois et ces importateurs. C’est pas bien!!!

    Sur la retour au francs, étant donné que la ruine des petits épargnants est déjà en marche binetôt la rhétoqieu qui consiste à faire peur à la gentille classe moyenne ne tiendra plus puisqu’elle sera ruinée. Le retour au franc, c’est la possibilité de dévaluer notre monnaie et de relancer la production industrielle en France et pourquoi pas en sous-traitance pour nos bons amis allemands. Soit-disant que ces allemands font de l’excédent commercial, ils auront certainement un peu de surplus pour une main d’oeuvre qualifiée, un territire bien aménagé… Autre secteur industriel, l’automobile, l’aéronautique… Air Bus n’a-telle pas besoin de maîtriser ses coûts autrement que par la délocalisation? 

    Une dévaluation ne vaudra que si elle est accompagnée d’un  régime sec de la dépense publiques et d’économie drastique sur le fonctionnement. Que ce soit par le retour au franc oupar une tutelle  sous troïka, il est évident que la fonction publique dans son ensemble  va voir ses traitements diminuer de 25%… le plafonnemnent des pensions de vieillesse et la prise en compte du patrimoine des retraités sera aussi une obligation… si les français souhaitent sauver ce qu’il reste des services publics et de la sécurité sociale.

    Une dévaluation entrainera une perte de pouvoir d’achat sur les produits importés donc un krach immobilier… Les prix dans ce secteur, coût de la construction, les loyers, l’achat, le financement sur vingt ou trente ans se fait évidemment en fonction du salaire, une dévaluation touchera non seulement les liquidités mais aussi les biens immeubles. Pour tous ceux qui ne possèdent ni l’un ni l’autre bientôt la grande majorité si ce n’est pas déjà le cas cela ne changera rien…

    Quand on sinterroge ou quand on interroge les gens, la pluapart ont des rêves très accessibles, soit avoir une maison et fonder une famille. Si c’est cela le but dans l’existence. voir un travail durable pour assurer ses besoins et ceux de sa famille. Comment se fait-il que des millions de français ne puissent y accéder? 

    J’arrête là!!! bonne journée!!!

  • Gribouille

    L’Institut Montaigne fait de la propagande pour l’Euro. C’est dans la veine deRothschild ou des JP Morgan qui voulaient imposer l’or comme étalon monétaire partout dans le monde pour servir leurs intérêts (c’est une pièce essentielle pour asseoir la libre circulation des capitaux qui a fait la fortune de la Finance internationale ces dernières décennies). On ne dit pas que pour faire cette étude, on a utilisé des modèles du trésor qui n’étaient pas faits pour ça, et qui n’admettent que de petites variations. On notera que les résultats obtenus sont considérés avoir une fiabilité 1/5. 
    Ça n’a pas empêché Dominique Seux des Echos (journal qui a publié justement cette étude) de se lancer dans un plaidoyer extrémiste pour l’Euro lors de sa chronique sur FI en se basant sur cette étude. Il y reprochât aux hommes politiques et autres de ne pas faire suffisamment pour défendre la monnaie unique en tenant des propos qui n’avaient rien à voir avec des propos techniques que l’on se devait d’attendre d’un journaliste économique. 
    En réalité le débat de l’Euro contre le retour au franc, est le débat de retour des Etats nations en Europe contre des Etats réduits à l’état d’impuissance quand ils seront officiellement en faillite. Un Etat monétairement souverain ne peut pas faire faillite, un pays membre de la zone Euro, oui. C’est ça toute la différence, et je mets au défi ce fameux modèle d’intégrer de telles ruptures dans ses calculs.

  • scratchy

    « Un sondage Ifop pour le site Atlantico paru le mois dernier révélait qu’un Français sur trois souhaitait un retour au franc, contre deux Allemands sur trois favorables à un retour au mark »
    Et combien de francais favorable au retour du mark en France? LOL
     
     
     

  • danoriman danoriman

    INTOX cet article est de l’intox .

    • voltigeur voltigeur

      Nous n’en baverons pas plus en retrouvant notre souveraineté monétaire…
      qu’en essayant de remplir le tonneau des Danaïdes,
      Payer une dette virtuelle avec de l’argent réel est une fumisterie, autant revenir
      à notre monnaie et si tout le monde en fait autant, il n’y a pas de raison pour que ce
      soit dramatique. Le seul drame c’est de s’apercevoir (un peu tard) que cette
      Europe sans harmonie, est un échec cuisant, pour ceux qui nous l’ont
      imposée et surtout pour les peuples qui se sont fait blouser :no:

  • Faut vraiment voir en entier cette vidéo, ça colle parfaitement avec l’article, l’euro, le franc, le pétrole, les mensonges donc…
     
    http://youtu.be/Fv8i6tia8kw

  • bidibulle

    Sortir de l’€ ?
    17 pays qui reviennent simultanément à leur monnaie nationale, 17 dévaluations simultanées et au moins 5 défauts partiels, et la question qu’on se pose c’est de savoir c’est si on perdra des emplois ?

    La réelle question qu’on devrait se poser, c’est « qu’est ce qu’il va arriver si cela arrive réellement ? » =>  faillites bancaires, déclenchements des CDS, etc… Il y a toutes les chances que les banques systémiques fassent brutalement faillites (ne serait-ce que les banques françaises qui détiennent 400 miliards de dettes italiennes qui ne seront plus remboursées) et enclenche le domino mondial.

    Si le système bancaire explose, ce qui est très probable, la question ne sera pas vraiment de savoir si on perdra des emplois mais comment se nourrir en pleine apocalype financiaire..

    • voltigeur voltigeur

      Tu te poses les bonnes questions!
      Reste à savoir si….on continu à creuser et à payer une
      dette virtuelle, qui ne pourra qu’aller en s’amplifiant et nous emmener au défaut de paiement de toute façon,
      ou revenir en arrière, EN BAVER parce que nous allons souffrir, et reprendre notre libre arbitre??
      CA c’est la bonne question! souffrir et s’en sortir, ou souffrir et laisser les « %ù!£$ » qui nous
      gouvernent s’enrichir un peu plus…………..
      Eux ne seront pas gênés par une récession… z’ont du tout prévoir même et surtout le pire……..

      • engel

        Cette dette n’est pas virtuelle !…. On va vite s’en rendre compte !
        Et vu les commentaires, j’ai l’impression que beaucoup n’ont pas compris.
        Que peut importe la suite…, honorer notre dette, ou refuser de  payer… au final, le peuple payera…
        Votre argent n’existe plus .  C’est irrémédiable.Si non !…. à qui comptez-vous le demander ???

        -L’état ?
        Il est en faillite, couvert de dettes.
        Les banques ou les fonds ?
        Ils n’ont plus de contreparties réelles pour vous payer.
        Leurs actifs sont virtuels pour la plus part.
        Et le peu de biens réels qu’ils leurs restent (immobilier, MP) font l’objet en ce moment, d’une grande braderie.
        Ils espèrent ainsi temporairement éponger leurs dettes.
        Mais ce faisant, ils détruisent leurs dernières onces de crédibilité !
        C’est le même principe qu’applique l’état qu’en il privatise !
        Que les banques fassent faillite ou pas, que l’état fasse faillite ou pas, que l’euro se casse la gueule ou pas, ou que le monde se casse la gueule le résultat sera toujours le même :
        -Vous n’aurez rien, ou de la monnaie de singe…
        Bienvenue dans la plus grande escroquerie de tous les temps !!!
        PS: Ceci s’applique au 99%.
         
         

  • mémé

    Quoiqu’il se passe, euro ou franc, les temps qui viennent s’annoncent difficiles.
    le chomage augmentera en euros comme en francs, mais si la monnaie est dévaluée, il me semble que les dettes fondent, non?

    • voltigeur voltigeur

      Je crois au contraire qu’elle va augmenter notre dette. Elle est de 1700(?) milliards en euros,
      si on repasse en franc, avec la dévaluation (on ne sait pas de combien il va chuter l’euro)
      elle va doubler, tripler ou quadrupler….On s’en fiche!! elle est impayable cette connerie de dette,
      et elle ne pourra pas être payée!
      Le mieux!! on efface tout et on recommence (enfin!! les banksters ne seront pas vraiment d’accord là!)

      • Tex

        Mais qu’on les envoie ch..er ces banksters, on s’en fout!
        Qu’ils aillent en faillite point barre! C’est eux qui sont la cause de tout ce qui arrive, on ne va pas faire de sentiments!
         

      • voltigeur voltigeur

        Si ça ne tenait que de moi…………..seraient pas à la fête les banksters!

      • C’est clair, regardons l’Islande, ils l’on fait eux, ils ont laissé crever les banque sale et sont revenu à une économie propre, et comme dab, jamais vu à la télé, logique.
         
        Ils feront tout pour nous faire peur, car quitter l’euro, reprendre le franc, c’est perdre leur pouvoir sur nous, de toute manière en tant de crise se sera dur quelque temps, mais au final c’est nous qui gagnons et eux qui perdent, alors je vois pas pourquoi on devrait avoir peur, c’est eux qui ont peur, regardez sarko et sa clique, à faire des réunion à n’en plus finir, ils font tout ça pour eux, pas pour nous.

  • Tex

    Je n’y crois pas beaucoup à cet article…. intox à mon avis!

    • T’as raison, c’est juste de la désinformation et de la manipulation, la peur, la peur, la peur, pour qu’on les laisse encore tout décider pour nous, ça nous a tellement réussi jusqu’ici.

  • antinukciv

    On achete des vetements et de l’agroalimentaire en France : C’EST UNE HONTE

  • viking

    Mince, vos commentaires sont très bien, je peux rien rajouter….

  • dydy69

    pas le choix cest pas intox le franc reviens he oui mais pas le meme valeur qua l ancienne ca serait trop beau de toute facon on sera encore de fois plus taxer faudra payer payer payer yen a marre