La Course 2012: Les Français favorables à un gouvernement d’union nationale..

Doit on prendre les « meilleurs » tout partis confondus?

Selon les résultats du douzième sondage CSA pour «20 Minutes», BFMTV et RMC…

>> L’étude complète à consulter en PDF par ici

La guerre n’est pourtant pas déclarée. Mais, au cœur du marasme économique, les Français se prononcent majoritairement en faveur d’un gouvernement d’union nationale après la présidentielle.

Selon l’étude CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC, 55 % des sondés se déclarent favorables à ce type d’exécutif qui réunirait les meilleures personnalités de chaque camp. Une idée récemment remise au goût du jour par François Bayrou et Dominique de Villepin, deux candidats qui ne s’appuient pas sur des formations politiques puissantes et qui veulent donc piocher à droite et à gauche.

Les partis renvoyés dos-à-dos

« L’urgence est de réunir les Français », glisse Jean Lassalle, député MoDem. Dans un contexte de défiance à l’égard des dirigeants (lire ici), les sondés renvoient dos à dos les partis. Ainsi 65 % des personnes interrogées attribuent la dette « autant à la droite et à la gauche ».

Attentif à ce que Nicolas Sarkozy assume son bilan, le PS est totalement opposé à ce mélange. « Cela entretiendrait la confusion, l’idée qu’il n’y a qu’une politique possible. Nous, nous allons démontrer qu’il y a un autre chemin crédible », analyse Delphine Batho, porte-parole de François Hollande.

Inspirés par l’Allemagne

Curieusement, l’idée séduit plus à droite, dont les sympathisants sont 63 % à trouver l’idée intéressante. « Face à certains problèmes, nous sommes coresponsables. Sur des grandes décisions, majorité et opposition devraient se rejoindre, comme cela s’est fait avec la règle d’or chez certains de nos voisins européens », estime Etienne Pinte, député UMP.

En 2005, Angela Merkel avait ainsi animé un gouvernement de coalition SPD-CDU. « En France, cela serait impossible. Il y a trop d’antagonisme entre PS et UMP », conclut un membre de la majorité. Et totalement incompatible avec l’esprit de la Ve République…

Matthieu Goar

20Minutes

5 commentaires