Plus de pression fiscale, moins de liberté… esclavage et rupture du Système

Ils ne sont pas nombreux à avoir le courage de parler de ce sujet et de proposer cela dans leurs programmes, et c’est cela qu’il faut surtout retenir pour les présidentielles qui risquent de ne pas avoir lieues, mais dois-je le répéter, je n’y crois plus, cela va péter avant…

Voici un complément de l’article Des hommes sont à l’origine du RACKET actuel qui se traduit par chômage de masse et misère

L’institut Molinari a procédé au calcul du jour de libération fiscale. C’est-à-dire le jour de l’année civile où vous ne travaillez plus pour l’Etat et surtout le cartel bancaire à qui nous remboursons des intérêts de plus en plus astronomiques puisque ces gens contrôlent également l’évolution des taux d’intérêt via le Marché. (Graphique CDS France)

Réponse: un Français ne travaille que pour l’Etat jusqu’au 26 juillet de l’année civile.

Et quand la France va perdre son triple A, les taux vont alors remonter. Par conséquent, les intérêts vont grimper. A 6%, cela fera 30 MILLIARDS de plus à payer aux parrains du Système.

Voilà le véritable sujet d’une élection présidentielle. Qui osera mettre fin à l’esclavage de la Nation ? Seul un homme d’état courageux soucieux du bien commun en est capable. Les ténors qui représentent la dialectique Thèse/Antithèse ne sont que des félons soucieux de profiter de “la place”. Ils ne sont apparemment pas au courant du programme de l’establishment et de ce qui les attend car, répétons-le, le scénario qui se joue est celui de la mort du Système capitaliste. Chacun comprendra qu’à un certain moment, il faudra jeter au peuple quelques bouc-émissaires… Quels seront-ils?

Source: Liesi

5 commentaires