Alerte info: Groupama proche de la faillite

Et un domino, un!

Cerise ira-t-elle pointer au Pôle Emploi pour le Jour de l’An ? Du fait de son exposition à la dette souveraine grecque (3 milliards d’euros), le 6ème assureur français se trouverait en sérieuses difficultés financières et mettrait en péril des milliers d’emplois d’ici la fin de l’année.
Groupama est proche du démantèlement (mot à la mode pour dire faillite). Si vous êtes client(e) de cet établissement (épargne, compte bancaire ou assurance-vie), Gold-Up vous recommande vivement d’adopter le principe de précaution en transférant provisoirement vos avoirs vers un autre établissement dans l’attente qu’une solution soit trouvée (s’il y en a une…).
Groupama doit lever 1,8 milliards d’euros en vendant sa filiale GAN Eurocourtage et 44% au capital du groupe immobilier Silic. Cette opération doit être actée avant le 31 décembre afin de ne pas être confrontée à un démantèlement à la façon Dexia.

La vente d’actifs sous le coup de l’urgence n’est pas du tout très bon signe.

En septembre dernier, l’établissement a déjà subi une dégradation d’un cran de sa note de crédit à BBB au lieu de BBB+ par S&P.
L’agence de notation avait commenté : « Nous pensons également que les marchés dégradés et très volatils continuent à peser sur la situation financière de Groupama et augmentent le défi que constitue le renforcement des fonds propres ».
Un abaissement supplémentaire positionnerait la société à un cran des catégories, dites, spéculatives.

Sans compter que la note de la France pourrait être placée sous perspective négative sous une semaine à 10 jours !

Par ailleurs, Moody’s vient de placer 7 établissements bancaires français sous surveillance et 80 autres au niveau européen.

Ces éléments combinés pourraient infliger un coup fatal à l’établissement.

Si les salariés s’inquiètent de leurs emplois, inquiétez-vous de vos économies…

Après la faillite du 1er créancier des collectivités locales françaises (DEXIA), serait-ce au tour du 1er assureur ?…

Source: Gold-up

 

21 commentaires

  • Ne sont ils pas des mutualistes?  Donc une banque, mutualiste, ou non, peu tout de meme faire faillite? Merci de m’éclairer… Cordialement …

    • voltigeur voltigeur

      Les banques mutualistes ou coopératrices ne sont pas des banques commerciales;
      Selon l’ICBA[2], les coopératives bancaires ont pour points communs :

      * Ce sont les clients eux-mêmes qui possèdent les entités. En conséquence, le but premier d’une banque coopérative n’est pas de maximiser le profit, mais de fournir les meilleurs produits et services possibles à ses membres.

      * Contrôle démocratique : les banques coopératives sont détenues et contrôlées par leurs membres, qui élisent démocratiquement le conseil d’administration. Les membres ont généralement des droits de vote égaux, selon le principe coopératif une personne, une voix.

      * Répartition des bénéfices : dans une banque coopérative, une partie importante du bénéfice annuel est généralement allouée à constituer des réserves. Une partie de ces bénéfices peuvent également être distribués aux membres des coopératives, avec des restrictions légales ou réglementaires dans la plupart des cas.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_coop%C3%A9rative

      • delphine

        voltigeur bonjour,
        tu as tout à fait raison, le principe des banques mutualistes est théoriquement plus sain que celui des autres banques.
        malheureusement, le système financier international craquant de toute parts, même les banques gérés correctement auront du mal à surnager. d’autant plus qu’entre ce qui est dit au public et ce qui se passe réellement dans le secret feutré des bureaux…..il y a de sacrés abîmes.
        si la monnaie s’écroule, elle s’écroule. Certains pourront juste se regarder dans la glace en se disant qu’ils étaient moins malhonnêtes et portent moins de responsabilité.

  • viking

    çà fait longtemps que jovanovic avait avertit 

    Groupama est plein d’emprunt pourris Grec, Espagnol… et d’action Société Général

    Quand a la speudo Démocratie des entités mutualiste : bank, assurance, mutuel…. c’est un Gentil rêve, c’est beau, grandiose….. cela fait très bien dans les Statuts, c’est très décoratif…

    vas tenté de postuler Voltigeur ?

  • delphine

    beaucoup de gens très inquiets retirent leurs placement en assurance vie…à mon humble avis, ils ont raison.
    je crois qu’il faut placer utile, durable, et en regardant vers le futur. pour ceux qui en en les moyens, et en pensant à ceux qui ne les ont pas.
    il y aura toujours des gens à aider, tout en s’aidant soi-même
    c’est tout le bien que je vous souhaite.

  • willy74150

    ils me feront pas pleurer tous des voleurs !!! vive la faillite bon vent groupama avec t’es catamaran hors de prix pendant que les gens en chie pour payer une assurance de merde (tiers) qui ne couvre que les plus riches (tout risque) en générale … :poop:

  • Valognes

    Que de sottises ! Il y a pas mal de confusion, GROUPAMA n’est pas en faillite. Le législateur oblige les assureurs à une marge de solvabilité. Compte tenu de son exposition aux dettes souveraines et à son portefeuille d’actions important sur des valeurs telles que la Société générale, Eiffage, Véolia, la marge de solvabilité de l’entreprise s’est profondément dégradée en quelques semaines mais cela ne signifie pas qu’il y a faillite. Pourquoi effrayé les clients, à qui cela sert t-il ?

  • villain_canard

    Vous êtes ridicules : groupama n’est pas en faillite. Le groupe ne manque pas de liquidités mais a des problèmes de solvabilité vis à vis de règles comptables et financières. Au pire, comme les banques, il sera recapitalisé par l’état. c’est un risque systémique pour l’état : l’état ne pourrai pas se le permettre au risque que tout le systeme bancaire et financier s’effondre en France.
     
    Enfin pour les remarques Assureur = voleur ; le jour ou vous aurez, vous ou votre enfant, une IPP à 80% après un accident de voiture, vous serez bien content que votre assureur dépense plusieurs millions d’euros pour vous…
     
    Et pour finir, si ces boites s’effondrent, pensez aux milliers d’emplois et familles qu’il faudra nourrir… Surement très durable et social…

    • N-Lord N-Lord

      Oui, les banques sont nos amies et les assureurs de vraies mamans pour nous.

      Vous êtes tous des méchants de dire du mal d’elles.

      + 100 à toi bisounours Vilain-canard.

      • voltigeur voltigeur

        Doivent tous travailler pour Groupama, pour être si en colère….
        Comme dit le vilain-canard:
        Au pire, comme les banques, il sera recapitalisé par l’état.
        Et l’état c’est qui???? c’est nous! je les trouve très rassurants, ils poussent des cris au lieu d’expliquer
        aux « moutons » payeurs en quoi il y a erreur, et comment ils vont récupérer les actifs pourris en leur
        possession…. déjà c’est moins 50% pour la Grèce…On peut dire que les comptes sont bons, :roll:
        ça dépend de quel côté du guichet où on se trouve ….. :-D

    • Viola

      Justement M. Le vilain canard, en invalidité totale et définitive j’ai demandé à ce groupamama d’honnorer notre contrat d’assurance il refuse.Ce groupe m’a fait examiner par un médecin généraliste alors que ma pathologie relève de la rhumatologie.Puis une commission bidon composée de 3 médecins amis d’Azema le patron, a décidé que j’étais apte à travailler contre l’avis du RSI la caisse des commerçants qui n’a pas l’habitude d’être complaisante.Dans cette commission 1 seul rhumatologue et 2 cardiologues.J’ai demandé le rapport de cette commission avec les noms,adresses et spécialités de ces médecins Groupamama refuse catégoriquement.Pourtant la loi est très claire ils ont l’obligation de me fournir ce rapport.Alors M. Le vilain canard tourner 7 fois votre index avant de taper des sottises.

  • prisc

    Bonjour,

    Je trouve cet article scandaleux et les sources n’ont pas été vérifiées pour dire de telles choses, si pour vendre des articles, ils partent d’un petit fait et le transforme en fable, on ne va jamais s’en sortir.

    Si les journalistes confondent critéres de solvabilité et manque de liquidité, qu’ils retournent en cours, ils en ont besoin.

    C’est à cause de journalistes totalement ignorants, que l’on peut craindre une crise beaucoup plus importante qu’elle ne l’est actuellement.

    Les économistes le disent, le fait de retirer son argent des établissements en tant de crises, peut avoir des conséquences désastreuses…

    Alors avant de céder à la panique, mieux vaut se renseigner auprès des principaux intéressés.

    Dernière chose, GROUPAMA N EST PAS EN FAILLITE NI EN LIQUIDATION… A bons entendeurs, vérifiez vos sources avant de marquer des bêtises pareilles.

    Bonne journée

    • voltigeur voltigeur

      http://www.boursorama.com/forum-bnp-paribas-groupama-est-en-faillite-413956160-1(06.12)
      Ce qui est encore moins rassurant, c’est que la solution de la Caisse des Dépôts est temporaire pour lui permettre de tenir jusqu’à la fin de l’année ! C’est vous dire à quel point le système est mort…
      Pour la Tribune, Groupama est déjà morte même avec le soutien de l’État…

      http://gold-up.blogspot.com/2011/12/alerte-info-groupama-est-en-faillite.html
      Jean Azéma (Groupama) : « La situation est un peu tendue » 26/09
      Notre exposition nette sur le Portugal, la Grèce et l’Irlande s’élevait à 770 millions d’euros à fin juin. Elle était de 1,5 milliard d’euros pour l’Italie et de 670 millions pour l’Espagne.
      http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0201658057294-jean-azema-groupama-la-situation-est-un-peu-tendue-224118.php
      La Caisse des D et C a sauvé Groupama… Avec quel argent au fait? Bref, il s’en est fallu de peu à lire la Tribune, elle même en faillite… Groupama est dans le rouge cramoisi depuis un an. Mr Platteau nous dit: « les assureurs vous disent qu’ils ne sont pas des banques, qu’ils ont 100% de réserves (encore fait-il les avoir réellement !) qu’ils ne risquent rien; et il paraît qu’il y a un an que ça couve, mais la presse n’en parlait pas ». Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011

    • Quelque chose me dit que toi, tu travaille chez Groupama! ;) Ben oui, tu vas être exactement comme nous d’ici quelques mois (ou semaines?), bientôt au chômage!

      • C’est affligeant de lire vos articles. Les seules réponses que vous êtes capables de donner lorsque l’on essaie de vous expliquer que vous écrivez des aneries sont soit : c’est pas nous qui le disont, nous on repète (c’est sûr essayer d’analyser des informations, c’est pas donné à tout le monde ….) soit : vous travaillez à Groupama (c’est sûr la direction de Groupama a dû demander à tous ses collaborateurs de suivre tous les sites pour défendre leur entreprise …. eh oui, ils n’ont plus que ça a fzire avant de se retrouver au chômage ….) PATHETIQUE …

      • voltigeur voltigeur

        Le pathétique c’est de défendre l’indéfendable, quand il y a une alerte définie,
        on attend des compléments d’infos, quand c’est repris un peu partout par des économistes
        qui sont sensés être bien informés et qui insistent, on en parle.
        Je ne comprends pas qu’au lieu de critiquer cette assertion, vous!! courtiers ne preniez
        pas la peine d’expliquer en détail en quoi cette information est fausse.
        Si cette entreprise n’est pas en faillite, donnez nous des preuves de sa bonne santé,
        ou de ses difficultés « passagères », vous y gagnerez en crédibilité.
        Une question, vu le nombre de sites qui en parlent, prenez vous la peine de tous les visiter,
        et les traitez vous tous d’ânes, en leur laissant ce genre de réponse??
        Si vous avez le temps de faire tout ça, les clients ne se bousculent pas au portillon..

      • J’attends également votre annonce sur le fait que la Socgen est au mieux de sa forme, juste pour faire plaisir à mon banquier, il doit être un peu stressé ces derniers temps, et pas que par l’état de mon compte bancaire… ;)

  • Et comme je suis de bonne humeur, j’en rajoute une couche:

    Faites confiance à Groupama…

    Si les discussions engagées avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) sur des cessions d’actifs vont à leur terme, on dit que l’assureur mutualiste en difficulté, Groupama, pourrait recevoir un chèque d’un milliard et trois cent millions d’euros. Selon cet éventuel accord, la CDC pourrait reprendre la participation de 44 % de Groupama dans la société foncière Silic, cotée en Bourse. Cette opération, révélée dans ses détails par Le Figaro du 2 décembre, pourrait être renforcée par un apport de capitaux frais de la CDC à Gan Eurocourtage, autre filiale de Groupama, sous forme d’actions de préférence, c’est à dire dépourvues de droit de vote.

    Des sources internes de Groupama ont confié à notre rédaction que la situation du portefeuille d’investissements en actions et en obligations est considérablement affecté par la chute de la Bourse et la crise de la dette. Des licenciements se prépareraient et les perspectives d’analyse de Trader Noé sur l’évolution de la bourse en 2012 devraient susciter bien des migraines à ce flot d’épargnants si insouciants, qui un beau jour apprendront que les aléas boursiers ont sérieusement compromis les espérances qu’ils avaient sur le magot investi.

    Ces entreprises ont également de gros investissements dans l’immobilier qui est déjà en train de craquer. Mais pour le moment, tout le monde est content.

    Chez Groupama, l’ambiance est à la satisfaction. “En six semaines, Thierry Martel aura remis le groupe sur les rails. Si l’opération avec la CDC se fait, Groupama passe sans problème la fin d’année et disparaît des écrans radars des autorités de contrôle, glisse l’un des conseils de l’assureur. On aura tout le temps pour organiser, début 2012, la stratégie à moyen terme”.

    Autre curiosité: Groupama est le troisième actionnaire de la banque rouge et noire. Intéressant…

    Source: Liesi