50 ans d’électricité, 500 000 ans de radioactivité …

A faire tourner partout………..
Réagissant à la catastrophe de Fukushima, le vidéaste américain Brian Rich a récemment réalisé « Dial M for Meltdown » (« Pour la Fusion du coeur, tapez F »), un court-métrage percutant. Mené tambour battant, il dresse un panorama saisissant de l’histoire du nucléaire civil, du premier réacteur américain à la tragédie japonaise en passant par Tchernobyl.

Brian Rich a travaillé à partir de nombreuses images d’archives et d’actualité ; il a également collaboré avec les experts indépendants Arnold et Margaret Gundersen du cabinet Fairewinds Associates qui ont régulièrement décrypté la catastrophe et ses conséquences dans les médias américains et sur le web.

Cette version française du film de Brian Rich a été réalisée par deux bénévoles et un salarié du Réseau « Sortir du nucléaire ».

Source SORTIR-DU-NUCLEAIRE

7 commentaires

  • Ca étonne qui tout ça?
    Un moyen de diminuer la population mondiale comme tant d’autres en ce moment.

    • almodis

      sauf que là , pas de quartier ! les radiations ne vont pas choisir entre riches et pauvres ! et ne me parlez pas de bunkers … 
      Cher cousin , si tu n’es pas étonné , comment se fait il que tu ne sois pas un activiste mondialement connu ?  

      « il n’y a rien de pire que la résignation  »
      Helen Keller

  • pokefric pokefric

    Gravement malade, le directeur de la centrale de Fukushima est remplacé
    http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/11/japon-28-novembre.html

  • noonoo12

    On a déjà du mal à sortir du nucléaire civil, malheureusement on oublie le nucléaire militaire qui se cache derrière…
    Car avant d’être civil, le nucléaire est d’abord militaire et il le reste : combien d’années de vente d’uranium appauvri, de tête nucléaires, de plutonium de qualité militaire et d’uranium enrichi ?

  • Pikpuss

    Il ne faudrait pas négliger les recherches effectuées pour mettre au point des centrales atomiques au Thorium, un minerai omniprésent chez nous. Les centrales au thorium sont peu polluantes et petites. L’Inde est en pointe dans ce domaine mais là encore on se heurte aux intérêts des pétroliers…. Le vrai enjeu c’est le perpétuation de la dépendance énergétique du monde entier face aux multinationales anglo-saxonnes… Il faut tout considérer car nous sommes littéralement harcelés par la propagande anglo-saxonne qui veut nous imposer le point de vue d’une élite financière menacée par le progrès technologique.