Gaz de Schiste : tremblements de terre (Angleterre), benzène et mercure dans l’eau potable (Allemagne), procédure illégale (Pays-Bas).

Puisque le sujet est trop souvent oublié, on fait un petit rappel avec les dernières nouvelles inquiétantes (pour ne pas dire pire) au sujet du gaz de schiste!

Quelques actualités alarmantes autour du Gaz de Schiste en Europe… En Angleterre, corrélation entre deux tremblements de terre et les forages de Cuadrilla ; en Allemagne, benzène et mercure constatés dans l’eau potable à cause des tuyaux brisés ; dans les Pays-Bas, le permis pour le forage à Boxtel a été jugé illégal.

Cuadrilla a provoqué deux tremblements de terre

Blackpool situé dans le Lancashire en Angleterre a eu deux tremblements de terre ce printemps. Les autorités britanniques ont confirmé : ces deux tremblements de terre sont provoqués par les forages de Cuadrilla. Une étude vient d’être publiée ; les géologues confirment un lien direct entre les tremblements et le processus de fracturation pour obtenir le gaz de Schiste.

Le ministère de l’Environnement britannique DECC (Département d’Energie et du changement climatique) a déclaré sur la base des rapports de la société BGS British Geological Survey qu’il existe un lien direct entre le forage pour le gaz de schiste près de Blackpool et de l’apparition de deux tremblements de terre dans le voisinage immédiat de ces forages.

Le British Geological Survey a déclaré qu’il y a une corrélation entre les deux tremblements de terre et deux moments de ‘fracturation’ hydraulique. Les tremblements de terre sont une conséquence directe de ce processus pour obtenir le gaz de schiste.

Les tremblements de terre ont eu lieu le 1er avril et le 27 mai de cette année, avec une magnitude de respectivement de 2,3 et 1,5 sur l’échelle de Richter et sur une profondeur mesurée de 3,6 et 2,0 km. L’épicentre du tremblement de terre était au sein d’un cercle de quelques centaines de mètres du site de forage de Cuadrilla, une entreprise qui prévoit également des forages aux Pays-Bas.

Suite aux tremblements, les activités de Cuadrilla à Blackpool ont été arrêtées par les autorités. Le DECC a déclaré que pour le moment, il existe trop d’incertitudes pour reprendre les forages à Angleterre.

Situation Pays-Bas

En février 2011, le conseil municipal de Boxtel a accordé un permis pour un forage à Cuadrilla. Suite aux tremblements de terre à Blackpool, ministre Verhagen avait dit de vouloir attendre les résultats de l’étude par les autorités Britanniques pour pouvoir garantir la sécurité. Ce rapport vient donc d’être publié. A suivre ce que va faire le gouvernement néerlandais ; le 27 octobre 2011, ils parlent du sujet Gaz de Schiste à La Haye.

Procédure illégale

Entre temps, aujourd’hui (le 25 octobre), un tribunal administratif a jugé que le permis, donné en février 2011 par la municipalité de Boxtel à Cuadrilla est illégal. L’affaire a été portée à la justice par les résidents et le ‘Rabobank’ qui gère dans la zone industrielle, prévue pour le forage, un important centre de données.

La municipalité ne pouvait pas accorder ce permis pour un forage ‘exploratoire’ car si le gaz de schiste est trouvé, le but d’exploiter ce gaz viendra au premier plan. Par conséquence, les activités vont dépasser les 5 ans et cela demandera d’autres procédures. La municipalité de Boxtel pourrait faire appel.

Cuadrilla avait prévu de commencer au début de l’année 2012 avec les forages aux Pays-Bas.

Benzène et mercure dans l’eau potable en Allemagne

Les Allemands ont leur propre problèmes et scandales dans le nord de l’Allemagne entre autre à Niedersachsen. Depuis trois ans, la société américaine Exxenmobil mène des chantiers de forage à l’Allemagne. Tout de suite, des graves incidents ont été démontrés comme l’empoisonnements des eaux souterraines avec le benzène et le mercure à cause des tuyaux brisés. L’Exxenmobil ne donne plus de commentaires à la presse (voir le reportage), mais l’état exige des études pour connaître les problèmes et trouver les responsables.

http://www.youtube.com/watch?v=HUAE…

Les médias Français mal informés ?

Dans ce reportage sur la télévision Français, Mark Miller, le patron de Cuadrilla, parle des cinq mille milliard de litres de gaz qu’ils pourraient trouver, qui vont créer des emplois et sauver l’économie locale de Blackpool. Pas un mot sur les tremblements de terre, pourtant actuels dans les journaux dans cette région en Angleterre. Même une activiste d’environnement et un spécialiste de gouvernement n’en parlent pas. Bizarre…

http://www.journaldunet.com/video/2…

Ce reportage donne l’impression qu’il n’a pas des problèmes avec le gaz de schiste comme source de l’énergie pour le futur et que ça va créer des emplois.

Un grand parti de la population, partout en Europe, n’est pas d’accord avec ce point de vu ; les collectifs contre le gaz de schiste, réclament partout en Europe un choix sérieux et sans ambiguïtés pour les énergies renouvelables.

Les manifestations restent à l’ordre de jour

Pour rappeler que la situation n’est pas encore réglé, les manifestations restent à l’ordre de jour, comme samedi dernier à Gourdon et dimanche dans le Gard :

http://www.lepoint.fr/societe/gaz-d…

Cette vidéo du Midi Libre sur le rassemblement dans le Gard contient deux interventions à écouter ; l’une de Jean-Louis Chopy, porte parole du Collectif Ardéchois Stop au Gaz de Schiste, suivie par celle de José Bové :

http://www.youtube.com/watch?v=vY5P…

Les habitants en Pologne pas informés

Hier soir, suite au jugement du tribunal administratif, le journal néerlandais a monté un reportage avec entre autre la situation en Pologne, où les puits se trouvent à 150 mètres des habitations. La population Polonais n’était pas informé, les maires pas au courant.

Le reportage montre également que la lutte contre le Gaz de Schiste continue en France avec des nombreuses mobilisations, entre autre en Ardèche où ils expliquent bien devant les caméras bataves que trois permis abrogés… ça ne suffit pas, car il y a encore 61 permis en cours.

http://nieuwsuur.nl/video/307315-re…

Néanmoins, les résultats des mobilisations Français (le moratoire, les trois permis abrogés) ont beaucoup aidé le collectif Néerlandais pour expliquer les risques à la population.

Pour remercier leurs collègues Français dans le lutte contre le Gaz de Schiste, Willem Jan Atsma, qui a dénoncé le permis de Boxtel dès le début, amènera pour le grand manifestation demain au gouvernement un panneau avec : Gaz de schiste : Ni ici, ni ailleurs !.

Source: lotnature.fr

3 commentaires