Etats Unis, un cas de pollution « embête » l’industrie du gaz de schiste..

Partout où le gaz de schiste est exploité, l’environnement subit la pollution de l’eau et des évènements géologiques! (VOIR ICI pour l’UE) Au Canada idem!, et les compagnies se gardent bien d’avouer franchement leur responsabilité. On camoufle, on tergiverse, on fait durer, mais les faits sont là, cette méthode d’extraction est « mortelle », le mot est peut être fort, mais niveau santé, niveau environnement on ne peut plus se voiler la face. Il ne reste plus qu’à être autre chose que des râleurs impénitents, REDUIRE notre consommation d’énergie fossile est un premier pas. S’indigner pour un reportage comme Gazland c’est bien, encore faudrait il que les images, et les conséquences restent gravées au delà du film. Gazland c’est tout les jours, là où les puits sont exploités…….

L’industrie ne pourra peut-être plus affirmer qu’il n’y a aucun cas prouvé de contamination des nappes phréatiques attribuable à l’extraction du gaz de schiste.

L’agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) a publié récemment des résultats d’analyse qui montrent que des produits chimiques employés dans les fluides de fracturation ont trouvé leur chemin jusque dans des puits d’eau potable au Wyoming.

Les analyses ont été faites dans la région de Pavillion, où les résidants se plaignent depuis longtemps d’effets néfastes de l’industrie sur l’environnement et la santé.

Selon une présentation de l’EPA diffusée sur le web le 9 novembre, sur 28 puits analysés, 10 contenaient du méthane d’une signature similaire à celle du gaz produit.

Du phosphate de tri (butoxyéthyle) a été trouvé dans neuf puits. C’est un liquide huileux et jaunâtre qui sert d’agent antimousse. Selon la CSST, ce produit est irritant et neurotoxique et il est absorbé par la peau et les voies digestives.

L’EPA a aussi observé des phénols et du naphtalène. De plus, des produits associés normalement au diesel ou à l’essence sont très répandus dans les puits.

La principale entreprise dans le secteur est la gazière canadienne EnCana, qui n’a pas rappelé La Presse hier.

La présentation de l’EPA ne tire pas de conclusion, mais un rapport complet est attendu pour la fin du mois de novembre.

Selon l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ), «il est évidemment prématuré pour quiconque de tirer des conclusions avant même que l’enquête soit terminée».

«L’APGQ suit avec grand intérêt l’enquête actuellement menée par l’EPA sur le sujet, dit Stéphane Gosselin, directeur général de l’Association. Par ailleurs, je réitère que l’APGQ prône que le gouvernement du Québec adopte un encadrement et une règlementation efficace et adaptée de l’exploitation du gaz naturel pour assurer la protection de tous les Québécois et de leur environnement.»

Le gaz de schiste est extrait en injectant de l’eau, du sable et des produits chimiques sous haute pression dans le gisement afin de faire éclater la roche et libérer le gaz, procédé appelé fracturation hydraulique.

Aux États-Unis, l’industrie gazière a affirmé devant le Congrès et sur toutes les tribunes qu’aucun cas de contamination des eaux souterraines ne peut être attribué à la fracturation hydraulique, une affirmation reprise plus tôt cette année par la directrice de l’EPA, Lisa P. Jackson.

Selon l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), le cas de Pavillion est une raison de plus de fermer la porte à l’industrie au Québec. «Ce qu’on dit depuis le début, c’est que les problèmes n’apparaissent pas instantanément, dit André Bélisle, président de l’AQLPA. Pour nous, la morale, c’est plus de fracturation au Québec et moratoire total.»

Selon Marc Durand, ingénieur en géologie appliquée, l’analyse de l’EPA à Pavillion ajoute une «évidence plus directe» de contamination. Mais selon lui, il faut être sceptique devant les affirmations rassurantes de l’industrie.

«Les sociétés ont fait bien attention d’étouffer presque tous les cas dès qu’ils deviennent manifestes, par des ententes de confidentialité, dit-il. Mais il semble bien qu’elles commencent à en laisser échapper quelques-uns, dont ceux de Pavillion. Il y en aura bien d’autres, car l’EPA a récemment changé un peu sa politique précédente, laquelle était très peu critique envers l’exploitation du gaz de schiste.»

VOIR la VIDEO

Auteur : Rédaction naturealerte

Source : naturealerte.blogspot.com partagé avec TerreSacree.org

5 commentaires

  • willy74150

    vous êtes fière de votre belle voiture n’est ce pas ??? alors arrêter de pleurer tout ça n’est que de votre faute c’est l’offre et la demande ,vous voulez du pétrole non ? alors buvez de l’eau chimique qui va avec !!! et les secousses sismique aussi !!! moi j’ai un vélo point barre  :rose: et le on pas le choix sa va bien hein !!! on a toujours le choix j’ai toujours refusé de bosser à plus de 5 km justement pour pouvoir prendre mon vélo et j’ai préféré un RSA à un salaire si pas de boulot près de chez moi . aujourd’hui mon choix est fait c’est RSA fini je ne veut plus de ce System pourrie jusqu’à l’os ! certes presque pas de fric mais j’en donne pas non plus !!! (pas de loyer apl , pas de taxe d’habitation , pas de redevance , pas de frais de médecin ni d’hospitalisation CMU resto du coeur , aide de la mairie qui me paye mon eau et mon sale courant nucléaire !!!) 

    oui je sais je suis un parasite mais je préfère ça que votre System pourrie pas la peine de me le dire je sais déjà la pensé de la plupart et cela je leurs *** dessus !!! toute mes excuses pour ceux qui me comprennent , vous voulez que les choses bouge ? arrêter de consommer comme des porcs car c’est vous qui polluer cette planète avec votre bagnole de merde oui oui je consomme aussi  mais alors rien à voir avec la plupart je mange que le soir et une boite d’haricot vert ou 50 gramme de pâte ou des petit pois ect ect  juste ce qu’il faut et pourtant je meurent pas de faim !!! ( pas de viande ou très peu 100 gramme par mois) et la moi je fait un geste pour ma planète combien de pétrole pour un seul vache ??? qui fini en steak  :vampire: 

    EN DEUX MOTS : TOUS COUPABLE …

    • moutondu02

      un point pour toi :willy74150
      tu viens de me donner l’occasion de placer une réflexion qui me démangeait de placer.
      Avez vous pensé que si le NOM n’essayais pas de nous appauvrir par tous les moyens nous serions plus riches ?
      Mais que ferions nous ?
      Nous consommerions,dépenserions,gaspillerions et donc pollurions encore plus.
      si vous avez des doutes ,faites le test suivant.
      demandez a des personnes ce quelles feraient si elles gagnaient au loto.
      « je changerais de voiture » arrivera dans les 2 ou 3 premières réponses.
      à méditer…

      • toto

        Bonjour, c’est pas faux! Le problème n’est pas l’argent mais l’arrogance et l’égocentrisme.
        avoir la plus belle voiture, la plus belle maison, la plus grosse… gagnez au loto c’est la possibilité de ferme la bouche de son voisin qui se la joue!
        y a des gens qui friment dans leur voiture, et ils vivent avec les cafards!
        espérons que les 1% détruisent la (notre) planète, comme ça plus rien pour personne.
        « Nous consommerions,dépenserions,gaspillerions et donc polluerions encore plus. » et pourquoi pas « partager encore plus », « plus d’épargne solide », une économie plus solide »…
        Liberté-égalité-fraternité ou te cache tu?
         
        Bec

      • Texcaltex

        Ce n’est pas parce qu’on a de l’argent qu’on est obligé de polluer et de consommer à tout va… c’est juste une question de prise de conscience….

    • Texcaltex

      T’as parfaitement raison sur le fond, le seul truc qui me gêne c’est que, si tu peux te permettre de vivre comme ça et toucher le RSA, CMU et compagnie, c’est parce que d’autres vont travailler et polluent avec leurs bagnoles et paient leurs taxes ….
      Tu profites juste du système en blâmant les autres de ne pas faire comme toi mais si tout le monde vivait comme toi, tu pourrais dire adieu au RSA, CMU, resto du coeur etc….